Inexplicable : définition de inexplicable


Inexplicable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INEXPLICABLE, adj.

A. − [En parlant d'un inanimé]
1. Difficile ou impossible à expliquer. Synon. incompréhensible.Chose, conduite, manière, phénomène, fait inexplicable; demeurer, paraître, rester inexplicable. Vous ne barrez point vos t. Comment pouvez-vous ignorer à votre âge qu'un t doit être barré? C'est inexplicable! (France, Servien,1882, p. 155).L'apparition du Christ serait inexplicable dans un milieu logique et régulier; elle s'explique dans cet étrange orage que subissait alors la raison en Judée (Renan, Avenir sc.,1890, p. 424).Il y a dans le grenier des bruits de pas inexplicables. Je vais guetter la nuit prochaine. Bête ou homme, nous saurons qui marche (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 257):
1. ... belle affaire!... − Obscure affaire! Incroyable, insondable, inexplicable affaire... Et je ne crains qu'une chose, Monsieur Boitabille... C'est que les journalistes se mêlent de la vouloir expliquer... G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 14.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Expliquer l'inexplicable. Les dépenses de l'expéditionnaire Gros excédaient ses ressources. Certains supposaient qu'il avait une maîtresse riche, d'autres qu'il jouait aux courses. Au total, l'inexplicable demeurait entier (Estaunié, Ascension M. Baslèvre,1919, p. 132):
2. Les ténèbres recouvrent toute la terre que vous nous décrivez [Graham Greene]. Mais quel rayon brûlant les traverse! Quoi qu'il advienne, nous savons qu'il ne faut pas avoir peur; vous rappelez que l'inexplicable sera déchiffré, qu'il reste une grille à appliquer sur ce monde absurde. Mauriac, Gds hommes,1949, p. 253.
2. [En parlant d'un affect] Qui échappe à la raison. Sentiment inexplicable. Mouchette n'a « aucune disposition pour le chant ». La vérité est qu'elle le hait. Elle hait d'ailleurs toute musique d'une haine farouche, inexplicable (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1266).Et tout à coup l'enfant se sentit envahie par un inexplicable bonheur (Green, Journal,1928-34, p. 267).
B. − [En parlant d'une pers.] Dont le caractère, le comportement s'explique difficilement. Synon. étrange, bizarre, incohérent.Il faut dire ce que Rousseau disait en général de l'Évangile, que si un tel livre était faux, l'auteur d'un tel livre serait plus inexplicable encore que le héros (P. Leroux, Humanité, t. 2, 1840, p. 792).Les personnes ordinaires sont mystérieuses et inexplicables, comme si elles appartenaient à une société secrète (Paulhan, Fleurs Tarbes,1941, p. 212):
3. Qu'est-ce donc que cet être inexplicable [le bourreau] qui a préféré à tous les métiers agréables, lucratifs, honnêtes et même honorables qui se présentent en foule à la force ou à la dextérité humaine, celui de tourmenter et de mettre à mort ses semblables? J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 41.
Prononc. et Orth. : [inεksplikabl̥], [-ne-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1486 [date de l'éd.] « qu'il n'est pas possible ou très difficile d'expliquer » (La tres ample et vraye Expos. de la reigle de S. Ben., fo72b ds Gdf. Compl.); b) 1814 subst. « ce que l'on ne peut pas expliquer » (Constant, Journaux, p. 412); 2. 1747 « dont le comportement, le caractère ne s'explique pas (d'une personne) » (Voltaire, Vision de Babouc ds Littré). Empr. au lat.inexplicabilis « qu'on ne peut dénouer; impraticable, inextricable, inexplicable ». Fréq. abs. littér. : 1 152. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 340, b) 1 381; xxes. : a) 2 113, b) 1 740.
DÉR. 1.
Inexplicabilité, subst. fém.Caractère de ce qui est inexplicable. Le double jugement d'inexplicabilité (...) et de miraculosité d'autre part (...) ne prend son sens que sur un plan où l'expérimentation et le caractère naturel des processus et des mécanismes ne sont pas en cause (Amadou, Parapsychol.,1954, p. 308).[inεksplikabilite], [-ne-]. 1reattest. 1756 (Mirabeau, L'Ami des hommes, t. 3, p. 293); de inexplicable, suff. -(i)té*.
2.
Inexplicablement, adv.De manière inexplicable. Les étables étaient vides, chaudes, immenses et basses, inexplicablement étouffantes, bien que traversées de courants d'air (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 197).J'ai senti tout à coup que Gide était si étrangement, si inexplicablement ému, que j'ai gardé le silence (Green, Journal,1933, p. 131).[inεksplikabləmɑ ̃], [-ne-]. 1reattest. 1486 [date de l'éd.] (La tres ample et vraye Expos. de la reigle de S. Ben., fo69c ds Gdf.); de inexplicable, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 65.
BBG. Gohin 1903, p. 272 (s. v. inexplicabilité).

Inexplicable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

inexplicable \i.nɛks.pli.kabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être expliqué ; qui est incompréhensible.
    • Nous sommes si éloignés de connaître tous les agens [sic] de la nature, et leurs divers modes d’action ; qu’il ne serait pas philosophique de nier les phénomènes, uniquement parce qu’ils sont inexplicables dans l’état actuel de nos connaissances. — (Pierre-Simon de Laplace, Essai philosophique sur les probabilités, Mme Ve Courcier, Paris, 1814 (2e édition))
    • Et tout le village bientôt, à des degrés variant selon la constitution et la force de résistance de chacun, fut en proie à des malaises étranges, symptômes inexplicables d’empoisonnement. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Rappelons qu’aucune des nombreuses missions spatiales américaines n’a rapporté d’inexplicables observations d’ovnis. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, automne 2009, p. 33)
  2. Qui est bizarre, étrange, parce qu’on ne peut en rendre compte.
    • Au milieu de cet entraînement général vers l’Afrique, l’Asie est négligée d’une manière vraiment inexplicable. Presque tout reste à découvrir dans cet antique berceau du genre humain. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Altai, son histoire naturelle, ses mines et ses habitants, Revue des Deux Mondes, tome 11, 1845)
    • C’est un homme, un caractère inexplicable. — Sa conduite est inexplicable. — Ces retours de fortune sont inexplicables.

Nom commun

inexplicable \i.nɛks.pli.kabl\ masculin singulier

  1. (Absolument) (Au singulier) Ce qui ne peut pas être expliqué ou compris.
    • Les hommes ont forgé des mots pour expliquer cet inexplicable. Ils ont dit : audace, confiance en soi, absence de scrupules. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)

Adjectif

inexplicable \Prononciation ?\

  1. Inexplicable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inexplicable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INEXPLICABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut être expliqué, qui est incompréhensible. Difficultés inexplicables. Les mystères de la religion chrétienne sont inexplicables. L'homme est une énigme inexplicable à lui-même. Il signifie aussi Qui est bizarre, étrange, parce qu'on ne peut en rendre compte. C'est un homme, un caractère inexplicable. Sa conduite est inexplicable. Ces retours de fortune sont inexplicables.

Inexplicable : définition du Littré (1872-1877)

INEXPLICABLE (i-nèk-spli-ka-bl') adj.
  • 1Qui ne peut être expliqué. Ils embrouillent toutes choses, et, perdant tout ordre et toute lumière, ils se perdent eux-mêmes et s'égarent dans des embarras inexplicables, Pascal, Espr. géom. I. L'artifice de la nature est inexplicable à faire que le cerveau reçoive tant d'impressions, sans en être trop ébranlé, Bossuet, Connaiss. II, 6. Qu'est-ce donc que l'homme ? est-ce un prodige ?… est-ce une énigme inexplicable ? Bossuet, la Vallière. Rabelais surtout est incompréhensible : son livre est une énigme, quoi qu'on veuille dire, inexplicable, La Bruyère, I. Il n'y a point d'insecte qui ne soit une merveille inexplicable, Voltaire, Phil. Newt. singul. nat. ch. 6.
  • 2Dont on ne peut se rendre compte. La confiance comme la crainte sont inexplicables dans les affections vives, Staël, Corinne, XII, 2. Ce Montaigu, ce père infortuné, Qu'un sort inexplicable eût ici ramené, Ducis, Roméo, I, 1.
  • 3En parlant des personnes, dont on ne peut se rendre compte, bizarre, étrange. C'est un caractère inexplicable. Inexplicables humains ! s'écria-t-il, comment pouvez-vous réunir tant de bassesse et de grandeur, tant de vertus et de crimes ? Voltaire, Babouc. Dans le monde on m'accuse de bizarrerie, ou l'on me plaint ; mais je ne paraîtrai point inexplicable à ceux qui savent aimer, Genlis, Mme de Maintenon, t. II, p. 188, dans POUGENS.

REMARQUE

Au XVIIe s. On disait quelquefois inexplicable, pour inexprimable : Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, Molière, Festin, I, 2. Les tendresses inexplicables de Marie-Thérèse [pour le dauphin son fils] tendaient toutes à lui inspirer la foi, la piété…, Bossuet, Mar. Thér. L'esprit, le respect et l'amour Y répandaient surtout un charme inexplicable, Deshoulières, t. I, p. 92.

HISTORIQUE

XVIe s. …Quelque cause inexplicable, Montaigne, IV, 222. Je ne sçais quelle force inexplicable et fatale, Montaigne, I, 212.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Inexplicable : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INEXPLICABLE, adj. (Gram.) qu’on ne peut expliquer. Voyez Expliquer, Explication.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inexplicable »

Étymologie de inexplicable - Wiktionnaire

Du latin inexplicabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de inexplicable - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin inexplicabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de inexplicable - Littré

Lat. inexplicabilis, de in… 1, et explicare, expliquer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inexplicable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inexplicable inɛksplikabl play_arrow

Citations contenant le mot « inexplicable »

  • Alors qu'elle contrôlait et menait 0-2 sur le terrain de Milan, la Juventus a craqué et a encaissé 3 buts en cinq minutes. Une perte de contrôle inexplicable tant la Vieille Dame a de l'expérience et gère normalement ce genre de situation avec simplicité. Maurizio Sarri s'est exprimé dessus en conférence de presse avec la défaite 4-2, "Nos 60 premières minutes ont été de classe mondiale. Nous étions en contrôle total et nous avons eu cette panne. (...) Il n'est généralement même pas possible de trouver les raisons de ces pannes inexplicables." a expliqué le coach de la Juventus. Onze Mondial, Juventus : Sarri déplore "une panne inexplicable"
  • Le déclic que l’on a eu pour ce style est inexplicable. On est peut-être un peu nostalgiques. On ne doit pas être les seuls, puisque, à la louche, 90% des retours sont positifs. C’est vraiment encourageant, vachement touchant. , «Ce déclic pour la French touch est inexplicable» - 20 minutes
  • Leur refus est inexplicable, inexcusable et irres-ponsable. Plusieurs études scientifiques confirment pourtant l’efficacité du masque pour ralentir la propagation du virus. Le Journal de Montréal, Inexplicable et irresponsable | Le Journal de Montréal
  • Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement. De Molière / Dom Juan
  • Un confrère est un personnage sans aucun talent qui fait, inexplicablement le même métier que vous. De Pierre Daninos
  • Le monde est inexplicablement mystérieux et plein de souffrance. De Albert Schweitzer
  • La perfection totale de l'oeuvre qui est un tout, un univers en soi et qui vous fait écrier : "Il doit y avoir un Dieu ! C'est Dieu qui s'exprime par cette oeuvre !" C'est si totalement inexplicable, la perfection... De Anthony Burgess / Entretien avec Sophie Lannes - Juin 1977
  • Il y a une théorie qui dit que si un jour on découvre à quoi sert l’univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d’encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s’est déjà passé. De Douglas Adams / Le dernier restaurant avant la fin du monde
  • La science n'est pas plus qu'une tentative d'explication d'un miracle inexplicable et l'art une interprétation de ce miracle. De Ray Bradbury / Chroniques martiennes
  • La pensée agit sur le corps d'une manière inexplicable ; l'homme est peut-être la pensée du grand corps de l'univers. De François René de Chateaubriand / Le génie du christianisme
  • L'incompréhensible, c'est ça le plus difficile. Nous ne le supportons pas. Nous avons peur de l'inexplicable comme du vide. De Louise Bouchard / Les images
  • En tant de choses de nos vies persiste un élément imprécis, inexplicable, qui nous fait douter de leur réalité. De Gabrielle Roy / La route d'Altamont
  • La mort, mystère inexplicable, dont une expérience journalière paraît n'avoir pas encore convaincu les hommes. De Benjamin Constant / Adolphe
  • Nous désirons que le cinéma nous ouvre une porte sur le monde de l’inexplicable. De Carl Dreyer
  • L’amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. De Richard Curtis / Love Actually

Traductions du mot « inexplicable »

Langue Traduction
Corse inesplicabile
Basque azalpenik
Japonais 不可解
Russe необъяснимый
Portugais inexplicável
Arabe متعذر تعليله
Chinois 莫名的
Allemand unerklärlich
Italien inspiegabile
Espagnol inexplicable
Anglais inexplicable
Source : Google Translate API

Synonymes de « inexplicable »

Source : synonymes de inexplicable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inexplicable »



mots du mois

Mots similaires