Manuel : définition de manuel


Manuel : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MANUEL1, -ELLE, adj.

A. −
1. Le plus souvent vieilli
a) [En parlant d'un châtiment] Infligé avec la main. Les domestiques de la marquise (...) ont adressé quelques vives remontrances manuelles au cocher et au laquais de la dame (Mérimée,Théâtre C. Gazul, 1825, p. 418).Elle me prit par le bras, m'appliqua une correction manuelle assez accentuée (Sand,Hist. vie, t. 2, 1855, p. 252).
b) [En parlant d'un don matériel] Fait de la main à la main. On fit aux pauvres une distribution manuelle d'argent (Ac. 1798-1878)
DR. Don manuel. ,,Donation faite de la main à la main par simple tradition`` (Cap. 1936, p. 205). Le don manuel ne peut porter que sur les meubles corporels (Réau-Rond.1951, p. 474).
RELIG. Distribution manuelle. Rétribution accordée aux chanoines pour leur assistance au choeur. (Dict. xixes.).
2.
a) [En parlant d'une opération techn.] Exécuté(e) à la main, sans l'aide de machines. Anton. mécanique.Le pain devrait être fait mécaniquement; car la fabrication manuelle expose la farine aux souillures de la sueur, des squames épidermiques, des émanations de la toux, etc. (Macaigne,Précis hyg., 1911, p. 249).Cette couture mécanique n'a pas toujours caractérisé la reliure industrielle qui, dans ses débuts, a naturellement beaucoup emprunté à la reliure manuelle (Civilis. écr., 1939, p. 10-16).Il serait (...) peu rentable d'avoir recours à des moyens mécaniques importants. (...) on se contentera donc d'une plantation manuelle (Cochet,Bois, 1963, p. 103).
b) [En parlant d'un appareil, d'un dispositif] Qui se manoeuvre à la main ou qui nécessite l'intervention d'un opérateur. Anton. automatique.Téléphone manuel. Centraux téléphoniques avec leurs installations manuelles ou automatiques (Admin. P. et T., 1964, p. 38):
1. Sans approuver formellement la suggestion du retour à des barrières manuelles, M. Fiterman a constaté avec regret «qu'aussi bien à la SNCF qu'à la RATP, l'automatisation se traduit par une déshumanisation du service public». L'Est Républicain, 22 juill. 1981, p. 6, col. 3.
B. −
1. [En parlant d'une occupation, d'un métier] Où le travail des mains joue un rôle essentiel; qui requiert force et/ou habileté physique(s). Anton. intellectuel.Métier manuel; travaux manuels; éducation manuelle; activités, occupations, professions, tâches manuelles. Sa mère vivante, jamais elle n'avait voulu l'aider au ménage, repriser, coudre ses robes. (...) il lui fallait un poignant élancement de douleur, pour se jeter dans une besogne manuelle (Montherl.,J. filles, 1936, p. 954):
2. Son professeur, frappé de son talent de métaphysicien, voulut le décider à préparer l'examen de l'École normale. Adrien s'y refusa et déclara d'ailleurs à son père que, métier pour métier, il préférait à tous un travail manuel. «Je serai horloger comme toi...» Bourget,Disciple, 1889, p. 18.
2. Adj. et subst. (Personne) qui travaille de ses mains. Anton. intellectuel.Les socialistes n'avaient pas encore pris parti. Leurs groupements comprenaient presque tout ce que le pays comptait de travailleurs manuels (A. France,Île ping., 1908, p. 290).Nous, les manuels (...) qui avons des cals à la racine des doigts (Arnoux,Zulma, 1960, p. 53).
C. − [En parlant d'une qualité phys.] Des mains; propre à celui qui travaille de ses mains. Adresse, dextérité manuelle. Ce que la force mécanique peut ajouter à la force manuelle (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 257).Un développement de l'habileté manuelle, de la dextérité et de la précision des mains et des doigts (Mounier,Traité caract., 1946, p. 341).
REM. 1.
Manualité, subst. fém.,,Recours habituel à l'une des deux mains, de préférence à l'autre, dans les mouvements volontaires ou spontanés`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Manualité droite, gauche.
2.
Manuéliser (se), verbe pronom.littér. et vieilli Synon. de (se) masturber.Au fig. Assis au coin de son feu (...) en jouant avec ses doigts et en se manuélisant le cerveau, il s'avisa d'imaginer qu'une bûche pouvait servir à autre chose que faire des cendres et des allumettes, et il en fit des chapeaux à l'usage des deux sexes (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1831, p. 325).
3.
Manuellisation, subst. fém.littér. et vieilli Synon. de masturbation.Le médium doit être hypnotisé par un tiers ou se met lui-même en transe à heure fixée d'avance et par des procédés spéciaux, souvent sexuels, manuellisation et passes (Cendrars,Lotiss. ciel, 1949, p. 163).
Prononc. et Orth.: [manɥ εl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1200 «qui se fait à la main» (Nicole, Règle de S. Benoit, éd. A. Héron, 2699). Empr. au lat. manualis «de main», dér. de manus «main». Fréq. abs. littér.: 600. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 264, b) 627; xxes.: a) 1180, b) 1280.
DÉR.
Manuellement, adv.a) Vieilli. De la main à la main. Donner, recevoir manuellement (Ac.1798-1878).b) En faisant usage des mains. α) Anton. de automatiquement, mécaniquement.Ces déchets encollés sont distribués dans des moules, mécaniquement ou, le plus souvent, manuellement de façon aussi régulière que possible (Industr. fr. bois, 1955, p. 29).On prélève soit manuellement, soit automatiquement (...) la matière à travailler (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 54). β) Anton. de intellectuellement.Je travaille manuellement deux heures; jouissances de mon esprit vivement senties après cette distraction (Stendhal,Journal, 1806, p. 209).Les élèves qui avouent un penchant pour ce qui est intellectuel (...) trouveront leur compte à travailler manuellement; l'esprit vif commande bien à la main (Mathiot,Éduc. mén., 1957, p. 15). [manɥ εlmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1334 manuelment (Arch. JJ 69, fo49 vods Gdf.); de manuel1, suff. -ment2*.
BBG.Quem. DDL t. 10 (s.v. manuéliser); 14 (s.v. manualiser).

MANUEL2, subst. masc.

A. − Ouvrage de format maniable, qui contient les éléments d'une discipline ou l'essentiel d'un programme scolaire. Manuel scolaire; manuel de botanique, d'histoire, de morale, de zoologie. Ces psychologies qu'ils [les nouvellistes anglais] vous bâtissent en un clin d'œil après avoir lu un manuel d'histoire naturelle (Alain-Fournier,Corresp.[avec Rivière], 1906, p. 20):
1. Elle pria donc, dès les premiers jours, son maître enchanté de lui procurer les manuels élémentaires qu'il lui fallait pour l'acquisition de l'orthographe, de la géographie et de l'histoire générale... Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 124.
Emploi abs., au plur. Les ouvrages d'enseignement consacrés; p. méton., l'enseignement traditionnel. Là, sans m'inquiéter pas plus que de Colin Tampon, de Démosthène et de sa logique, et de sa véhémence, comme disent les manuels, (...) je me livre à tous les plaisirs de la campagne (Verlaine,Corresp., t. 1, 1862, p. 4).Savait-il [Flaubert] que Bouvard et Pécuchet lui ressemblaient comme des frères (...). Lui aussi croyait à l'imprimé, avait foi dans les manuels, s'en rapportait à ceux qui savent (Mauriac,Trois gds hommes dev. Dieu, 1947, p. 154).
Emploi adj. [En parlant d'un livre] De format maniable. Ainsi le plus répandu des petits dictionnaires manuels a soin de spécifier que écaille vient du latin squama, ce qui est absurde (Gourmont,Esthét. lang. fr., 1899, p. 154).
B. − Guide pratique. Manuel du jardinier, du relieur. Il rédige actuellement un manuel du parfait fumiste (Murger,Scènes vie boh., 1851, p. 63).Il [Dumas fils] part de là pour dresser une liste de ce que le public admet et de ce que le public n'admet pas; c'est un vrai manuel du parfait fabricant (Zola,Nos aut. dram., 1881, p. 149).Brisez la glace, par Arthur Wassmer. Ni le petit manuel de l'alpiniste ni le guide du spécialiste des cocktails, mais le livre de chevet de tous ceux qui souffrent de timidité (Le Nouvel Observateur, 22-28 juin 1981, p. 10, col. 3).
En partic., vieilli. Manuel (de voyage). Guide touristique. Nous partions avec une chemise et une paire de bas dans la poche, le manuel de voyage sous le bras et la carte à la main (J.-J. Ampère, Corresp., 1820, p. 171):
2. Il est possible que mon Itinéraire demeure comme un manuel à l'usage des juifs-errants de ma sorte: j'ai marqué scrupuleusement les étapes et tracé une carte routière. Tous les voyageurs, à Jérusalem, m'ont écrit pour me féliciter et me remercier de mon exactitude... Chateaubr.,Mém., t. 2, 1848, p. 235.
REM.
Manuéliste, subst. masc.,hapax. Un critique de beaucoup d'esprit, Fernand Vandérem, a aplati ces trois manuels [de littérature française] (...). En effet, aucun de ces manuélistes n'a l'air de se rendre compte qu'une vertu compte dans la littérature et, au premier plan, c'est ce que j'appellerai l'intensité (L. Daudet,Ét. et mil. littér., 1927, p. 99).
Prononc. et Orth.: [manɥ εl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1270 manuel (Wilham de Wadington, Manuel des péchés, 67 ds Hist. litt. de la France, t. 28, p. 182). Empr. au lat. manuale «étui de livre», att. en b. lat. au sens de «livre portatif» (1remoitié vies. ds OLD), neutre subst. de l'adj. manualis «manuel». Le b. lat. manuale est peut-être une trad. du gr. ε ̓ γ χ ε ι ρ ι ́ δ ι ο ν «livre portatif, manuel», titre d'un ouvrage d'Épictète, dér. de χ ε ι ́ ρ «main», cf. FEW t. 6, 1, p. 280a. Bbg. Quem. DDL t. 10 (s.v. manuéliste).
STAT.Manuel1 et 2. Fréq. abs. littér.: 600. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 264, b) 627; xxes.: a) 1180, b) 1280.

Manuel : définition du Wiktionnaire

Adjectif

manuel \ma.nɥɛl\

  1. Qui concerne la main, qui est relatif à la main.
    • Une grande habileté manuelle.
  2. Qui se fait avec la main.
    • La corporation étant un organisme chrétien, les juifs en étaient ipso facto écartés; l'exercice des professions étant interdit en dehors des corporations légalement reconnues, ils furent contraints, à leur corps défendant, de renoncer au travail manuel. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le ramassage des pommes de terre est une opération agricole exécutée la plupart du temps d'une façon manuelle. — (« Le ramassage des pommes de terre », dans La Terre marocaine, 1949, vol. 21, n° 230-241, page 359)

Nom commun

manuel \ma.nɥɛl\ masculin

  1. Livre destiné à l’apprentissage d'une matière scolaire ou d’un métier.
    • […] ; je me souviens d'avoir lu autrefois, dans un manuel de Paul Bert, que le principe fondamental de la morale s’appuie sur les enseigne­ments de Zoroastre et sur la Constitution de l'an III ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 315)
    • L'usage de la tétine, encore appelée sucette, a toujours été un objet de polémique. […]. Si la tétine est aujourd'hui très répandue, son utilisation n'a donné lieu qu'à très peu d'écrits dans les manuels de puériculture ou dans les ouvrages de psychologie. — (Mylène Hubin-Gayte, Les bébés, Le Cavalier Bleu éditions, 2001, page 77)
    • Partout dans le monde les manuels scolaires sont quelque peu malmenés, dans des sens divers : les chantres de l'électronique en prédisent la disparition au profit du multimédia ; […]. — (François-Marie Gérard & Xavier Roegiers, « Introduction » de l'ouvrage Des manuels scolaires pour apprendre: Concevoir, évaluer, utiliser, De Boeck Supérieur, 2e éd., 2009, p. 7)
    • Les manuels de géographie nous disent que cette région est une gâtine – très précisément la gâtine de Loches et de Montrésor - terme qui signifiait « désert » en vieux français et « terre marécageuse, imperméable et stérile » dans les dictionnaires actuels. — (Gilbert Jaccon, Le Livre de mes Rayons du Centre, tome 2 (2006-2010), chez l'auteur/Lulu.com, nouvelle édition, janvier 2016, p. 162)
    • Les historiens des sciences spécialistes de la régulation des substances toxiques ont, dans leurs manuels, de nombreuses situations montrant les dangers considérables d’une telle opacité. L’histoire fourmille d’exemples, l’actualité aussi. — (Stéphane Foucart, « L’opacité du système d’homologation des pesticides aurait pu demeurer encore longtemps dans le marbre de la loi », Le Monde. Mis en ligne le 19 janvier 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Manuel : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANUEL, ELLE. adj.
Qui se fait avec la main. Ouvrage, travail manuel. Une correction manuelle, Celle qui est appliquée avec la main. Il signifie aussi Qui concerne la main, qui est relatif à la main. Une grande habileté manuelle.

MANUEL est aussi nom masculin et sert de Titre à certains livres ou abrégés, pour annoncer qu'on doit en faire un fréquent usage et les avoir, pour ainsi dire, toujours à la main. Manuel de dévotion. Manuel du baccalauréat ès lettres, ès sciences. Par extension, Manuel de l'ébéniste, du relieur, etc.

Manuel : définition du Littré (1872-1877)

MANUEL (ma-nu-èl, è-l') adj.
  • 1Qui se fait avec la main. Arts manuels. Correction manuelle. Je parlerai bientôt des travaux et des jeux manuels, Rousseau, Ém. II.

    Distribution manuelle, ce que les chanoines et autres reçoivent de rétribution pour leur assistance au chœur.

    Don manuel, don fait avec la main.

  • 2 S. m. Titre de certains livres ou abrégés qu'on doit toujours avoir, pour ainsi dire, à la main, et qui présentent l'essentiel des traités longs et étendus écrits sur la matière. Manuel du baccalauréat ès lettres. Collection de manuels. Quelques-uns [des moines] avaient choisi pour seule règle le Manuel d'Épictète, Chateaubriand, Génie, IV, III, 4.

    Fig. Ce précieux recueil [les lettres de son amante] ne me quittera de mes jours ; il sera mon manuel dans le monde où je vais entrer, Rousseau, Hél. II, 13.

HISTORIQUE

XIVe s. L'operation de cyrurgie manuel, H. de Mondeville, f° 4. Et ne cuides qu'art manuel Soit si parfaict que naturel, Nat. à l'alch. err. 739.

XVe s. Ses lettres de son scel, signées de son seing manuel, Monstrelet, I, 49.

XVIe s. Ils ne s'abstenoyent point d'œuvres manuelles, Calvin, Inst. 295. Ilz accoustumerent le peuple à faire faire des distributions d'argent manuel à chaque citoyen, Amyot, Arist. 58.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MANUEL. Ajoutez :
3Le manuel, ce qui se fait avec la main. Le manuel opératoire, la manière dont la main agit dans une opération.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manuel »

Étymologie de manuel - Littré

Provenç. manual, manal ; esp. manual ; ital. manuale ; du lat. manualis, de manus, main.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de manuel - Wiktionnaire

(Adjectif) Du latin manualis.
(Nom) Du latin manuale (« étui de livre », « livre portatif »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manuel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manuel manµɛl play_arrow

Citations contenant le mot « manuel »

  • « Ni communisme, ni extrémisme » a été martelé par Valls tout au long de la campagne. La venue d’Emmanuel Macron à un meeting de Barcelone à trois jours du scrutin a donné une dimension internationale à l’élection. La France a besoin que l’Espagne redémarre économiquement pour faire un front commun face à un Donald Trump encore plus agressif depuis sa réélection. Equinox, POLITIK FICTION : Manuel Valls devient Premier ministre espagnol
  • Ce manuel « explique comment agir lorsqu'un abus [sexuel] est signalé », a indiqué Mgr Giacomo Morandi, secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Un document amené à évoluer avec le temps, précise Mgr Morandi. « Précisément parce qu'il s'agit d'un outil, d'un manuel, il se prête à des mises à jour constantes. Elles sont dues à la fois à d'éventuelles modifications futures du droit pénal, à des clarifications et à des questions qui peuvent venir localement des ordinaires et des praticiens du droit (…) Et toute aide visant à l'améliorer est un service bienvenu pour la justice », a-t-il déclaré auprès de « Vatican News », média du Saint-Siège, le 16 juillet dernier.  , Abus sexuels : le Vatican adresse un manuel en cas de soupçons d’agressions sexuelles sur mineurs - Elle
  • Pour devenir citoyens britanniques, les étrangers vivant au Royaume-Uni doivent passer et réussir un test de connaissances composé de 24 questions sur les traditions et coutumes du pays. C'est le manuel pour se préparer à ce test, et en particulier ses chapitres historiques, qui a déclenché l'ire de certains chercheurs. Le Figaro.fr, Esclavage, décolonisation: 181 historiens dénoncent un manuel d'histoire «erroné» pour devenir Britannique
  • Si j'abandonnais le cinéma je vivrais assez modestement. Je suis quelqu'un de manuel, j'apprendrais la sculpture, le paysagisme. Voir pousser mes plantes... et mes enfants De Sophie Marceau / Le Journal du Dimanche 24 juin 2012
  • Il suffit d'ouvrir un manuel de littérature grecque ou latine pour constater que les belles époques littéraires sont d'un demi-siècle alors que les littératures dites de décadence durent six cent ans. De Julien Benda / La France Byzantine
  • Ce qui relie toutes les œuvres, c'est le rapport manuel et l'exécution, la main et la matière. De Giuseppe Penone / Le Figaro du 4 février 2017
  • Le journalisme. Il nous révèle les petitesses des grands hommes, la grandeur des petites gens. Un manuel pratique de l'espèce humaine. De Jean-Marie Poirier / Le prix du souvenir
  • Etre acteur, c'est un métier manuel : à l'arrivée, c'est le corps qui parle, pas la tête. De Jacques Gamblin
  • Le travail manuel est une lecture sans fin. De Pierre Gascar / Les Sources
  • Etrangleur : manuel du crime. De Michel Laclos

Images d'illustration du mot « manuel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « manuel »

Langue Traduction
Corse manuale
Basque eskuliburu
Japonais マニュアル
Russe руководство
Portugais manual
Arabe كتيب
Chinois 手册
Allemand handbuch
Italien manuale
Espagnol manual
Anglais manual
Source : Google Translate API

Synonymes de « manuel »

Source : synonymes de manuel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « manuel »



mots du mois

Mots similaires