Majorer : définition de majorer


Majorer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MAJORER, verbe trans.

A. − Vx. Déclarer majeur. (Ds Littré).
B. −
1. Vx. Évaluer quelque chose au-dessus de sa valeur véritable. Synon. enfler, gonfler, surestimer.Majorer la dot d'une femme. (Dict. xixeet xxes.).
2. P. ext. [Le compl. désigne une valeur] Augmenter (un prix, un traitement). Synon. élever, hausser, relever; anton. baisser, diminuer.Majorer les prix de vente, les impôts. Les pièces difficiles à chauffer en hiver, ce qui obligeait malheureusement les propriétaires à majorer l'indemnité de chauffage (Camus, Exil et Roy., 1957, p. 1632).
[P. méton. de l'obj.] L'État cherche de l'or partout, Je trouve donc fort légitime Que de quelque nouveau centime Il me majore son tabac (Ponchon, Muse cabaret, 1920, p. 220).
En partic. Porter le prix de quelque chose au dessus du prix normal. Tu peux majorer la note, Maria. Il ne la regardera même pas. Il est monté dans sa chambre, aussitôt sorti de table (Bourget, Némésis, 1918, p.35).
C. − Au fig. Donner une valeur excessive à quelque chose, exagérer quelque chose. Synon. amplifier, surestimer; anton. minimiser, sous-estimer.Je viens (...) de relire cinq romans de May Sinclair (...) avec toujours le même intérêt et une croissante émotion. Oui, je sais, il est impossible que je ne majore pas l'oeuvre de May, mais il y a entre elle et moi un tel accord (Du Bos, Journal, 1928, p. 60).Il ne manquait jamais de majorer un peu, dans son expression, la tendresse qu'il avait pour elle (Montherl., Pitié femmes, 1936, p. 1095).
Prononc. et Orth.: [maʒ ɔ ʀe], (il) majore [maʒ ɔ:ʀ]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1870 «évaluer au-dessus de la valeur réelle» (Gaz. des Trib., 16 avr. ds Littré Suppl.). Dér. sav. du lat. major, v. majeur; dés. -er. Cf. le lat. médiév. majorare «augmenter» (872 ds Nierm.). Le mot est att. en 1869 (L'Universel du 12 sept. ds Littré Add.) au sens de «déclarer majeur». Fréq. abs. littér.: 41.

Majorer : définition du Wiktionnaire

Verbe

majorer \ma.ʒɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner une plus grande valeur à ….
  2. (En particulier) Augmenter le prix d’un produit, d’une denrée.
    • Vous avez majoré vos prix.
    • Les difficultés économiques résultant de la Grande Guerre ont fait majorer bien des produits.
    • Ce commerçant a majoré ses laines d’une façon excessive.
  3. (Mathématiques) Donner un majorant de.
    • On peut conclure que cette suite de réels converge en la majorant car elle est par ailleurs croissante.
    • Essayez de majorer pour estimer la moyenne.
  4. (Éducation) Être le premier de sa classe, de sa promotion.
    • Laurent, Camille, Yan, Ugo et six autres personnes ont majoré la promotion 2011.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Majorer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAJORER. v. tr.
Augmenter de prix un produit, une denrée. Vous avez majoré vos prix. Les difficultés économiques résultant de la Grande Guerre ont fait majorer bien des produits. En mauvaise part, Ce commerçant a majoré ses laines d'une façon excessive.

Majorer : définition du Littré (1872-1877)

MAJORER (ma-jo-ré) v. a.
  • 1Évaluer au-dessus de la valeur réelle. Qu'est-ce d'abord que le compte de prévisions ? en 1862, on a majoré les immeubles de Paris de 28 millions ; on a augmenté le capital social de 17 872 000 francs, Gaz. des Trib. 16 avril 1870.

    Terme de bourse. Intérêts majorés, intérêts augmentés de quelque accessoire, tel que primes, etc.

  • 2Déclarer majeur. Bref, on penserait à cette fantastique idée empruntée aux temps de la monarchie la plus encroûtée, de faire majorer à quatorze ans l'espoir de la dynastie, l'Universel, du 12 sept. 1869.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « majorer »

Étymologie de majorer - Wiktionnaire

Dérivé du latin major (« plus grand ») avec la terminaison -er des verbes du premier groupe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « majorer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
majorer maʒɔre play_arrow

Conjugaison du verbe « majorer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe majorer

Citations contenant le mot « majorer »

  • Entre autres, ai-je appris, les villes de Montréal, de Laval, de Longueuil et de Québec pourraient globalement devoir majorer leur budget de plus de 350 millions de dollars. Si la somme était inscrite dès le prochain budget, elle aurait pour effet de hausser leurs dépenses de 3,1 % à 7,2 %, selon mes estimations, ce qui se répercuterait sur les comptes de taxes foncières. La Presse, Facture de 350 millions pour les grandes villes
  • Pour vous convaincre d’opter pour un avoir, certaines compagnies proposent toutefois de majorer ces bons par rapport au prix initial du billet acheté, suivant en cela les recommandations de la Commission européenne. De quoi, peut-être, peser différemment le pour et le contre. , Coronavirus : Quels droits pour les consommateurs en cas d'annulation d'un vol ?

Images d'illustration du mot « majorer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « majorer »

Langue Traduction
Corse aumentà
Basque gora egin
Japonais 増加する
Russe увеличение
Portugais aumentar
Arabe زيادة
Chinois 增加
Allemand erhöhen, ansteigen
Italien aumentare
Espagnol incrementar
Anglais increase
Source : Google Translate API

Synonymes de « majorer »

Source : synonymes de majorer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « majorer »


Mots similaires