La langue française

Inconcevable

Sommaire

  • Définitions du mot inconcevable
  • Étymologie de « inconcevable »
  • Phonétique de « inconcevable »
  • Citations contenant le mot « inconcevable »
  • Traductions du mot « inconcevable »
  • Synonymes de « inconcevable »
  • Antonymes de « inconcevable »

Définitions du mot inconcevable

Trésor de la Langue Française informatisé

INCONCEVABLE, adj.

A. − PHILOSOPHIE
1. ,,Ce dont l'esprit ne peut se former aucune représentation parce que les termes qui le désignent enveloppent une impossibilité ou une contradiction`` (Lal. 1968). Institutions, lois inconcevables. En tant que la séparation des pouvoirs morcelle la souveraineté populaire entre divers organes, elle est semblablement inconcevable, puisque le peuple seul est souverain (Vedel, Dr. constit.,1949, p. 232):
1. L'histoire et la légende regorgent de faits où semble intervenir la puissance d'un homme à connaître le passé, le présent et l'avenir par des voies que le profane juge inconcevables parce qu'il les ignore et auxquelles il s'empresse de conférer, comme à tout événement inhabituel et mystérieux, un caractère divin ou démoniaque... Amadou, Parapsychol.,1954, p. 80.
2. ,,Qui ne peut être représenté comme réel par suite de nos habitudes d'esprit`` (Lal. 1968). Crime, miracle, monstre inconcevable. Ils [les géomètres] construisent des mondes parfaits en eux-mêmes, qui s'éloignent parfois du nôtre au point d'être inconcevables (Valéry, Eupalinos,1923, p. 119):
2. Si rien ne peut se concevoir clairement avant que la vérité, à la fin des temps, ait été mise au jour, toute action est arbitraire, la force finit par régner. « Si la réalité est inconcevable, s'écriait Hegel, il nous faut forger des concepts inconcevables ». Un concept qu'on ne peut concevoir a besoin, en effet, comme l'erreur, d'être forgé. Camus, Homme rév.,1951, p. 184.
3. Qui est difficile à concevoir intellectuellement. La plus grande gloire n'est-elle point celle des Dieux qui se sont faits inconcevables? (Valéry, Variété III,1936, p. 132).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. L'inconcevable s'ébauche à quelques pas de vous avec une netteté spectrale (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 469).
B. − Usuel
1. [En parlant de choses] Qu'il est difficile de concevoir, d'expliquer, d'imaginer ou même d'admettre. Appétit, aveuglement, égarement, exploit inconcevable; altération, passion, rêverie, scène, vision inconcevable :
3. Toutes ces évolutions se font, au reste, avec une inconcevable adresse et une merveilleuse rapidité et cela sans que la police se préoccupe le moins du monde d'assigner à chacun son poste ou de tracer à chacun sa route. Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 528.
Expr. exclamative. C'est inconcevable! Ma foi, si je m'attendais à ce que le fameux Adrien Sixte ressemblât à ça... C'est inconcevable! (Bourget, Disciple,1889, p. 45).
2. Rare. [En parlant de pers.] Que l'on ne peut comprendre. Femme inconcevable :
4. Ma sœur est quelquefois inconcevable. J'aime beaucoup l'Adrienne; j'aime bien madame de Bérenger; j'ai aimé passionnément madame de Monchy, mais ma sœur n'a-t-elle pas une place tout à part, où elle règne sans trouble et sans rivale? Chateaubr., Corresp., t. 1, 1815, p. 285.
Emploi subst. fém., HIST. Femme élégante de la période de la Convention et du Directoire, dont la toilette était la reproduction de celle de l'antiquité grecque ou romaine. On eut les « merveilleuses », et au delà des merveilleuses, les inconcevables (Hugo, Quatre-vingt-treize,1874, p. 121).
REM. 1.
Inconcevabilité, subst. fém.Qualité de ce qui n'est pas concevable. Ce qui revient à dire que concevabilité et inconcevabilité n'ont rien à voir en pareille affaire (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 80).L'inconcevabilité de la non-existence de Dieu n'a de sens que dans la perspective chrétienne où Dieu s'identifie avec l'être et où, par conséquent, il devient contradictoire de prétendre qu'on le pense et qu'on le pense comme n'existant pas (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 63).
2.
Inconcevablement, adv.De manière inconcevable. Ici le mathématicien apparaît, en ces planètes de dimensions inconcevablement petites (Gds cour. pensée math.,1948, p. 189).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kɔ ̃səvabl̥] ou [-kɔ ̃svabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1584 « dont l'esprit ne peut se faire aucune représentation » (J. de Barraud, Epistres dorées, trad. de Guevarre, IV, 1b d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 84); 2. 1641 « impossible à saisir pleinement par l'esprit » (Descartes, Réponses aux secondes objections ds Œuvres philosophiques, éd. F. Alquié, t. 2, p. 563); 3. 1664 « impossible ou difficile à comprendre, à expliquer, à imaginer, à croire » (Mmede Sévigné, Lettre du 21 déc. ds Corresp., éd. R. Duchêne, t. 1, p. 78). Dér. de concevable*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 658. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 365, b) 404; xxes. : a) 749, b) 965.

Wiktionnaire

Adjectif

inconcevable \ɛ̃.kɔ̃s.vabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas concevable, explicable ; dont on ne peut aisément se rendre raison.
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 393 de l’éd. de 1921)
    • La mort, comme tout inconcevable, traite ainsi celui qui la contemple. — (María Zambrano, Les clairières du bois, 1989)
  2. (Didactique) Qui ne peut pas être saisi pleinement par l’esprit.
    • Par une inconcevable mansuétude, Elle avait toléré l’affront des fêtes décadaires, l’outrage de la déesse Raison vautrée sur l’autel à sa place. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Par hyperbole) Qualifie ce qui est surprenant ou extraordinaire dans son genre.
    • Mais qu'à l'époque tu étais maladivement pudibond. Inconcevable l'idée de comparaître tout nu sous les yeux du conseil de révision. Inimaginable, pour toi, l'idée de te faire examiner. Reluquer. Palper. Insupportable. — (Gerold Späth, Barbarville, traduit de l'allemand par Claude Chenou, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 83)
    • Vous conviendrez qu'une maison sans chat, c'est comme un curé sans sa soutane ou un Basque sans son béret : inconcevable! Les souris, ces amies de l'homme, risquent de pulluler. — (Jacques Mallouet, Le pays de l’écir: dans les monts du Cantal, Éditions Payot & Rivages, 1995, p. 31)
    • Il est d’une activité, d’une patience inconcevable. — Il parle avec une inconcevable facilité. — Une hardiesse inconcevable. — Voici des assertions inconcevables.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCONCEVABLE. adj. des deux genres
. Qui n'est pas concevable, explicable; dont on ne peut aisément se rendre raison. L'essence de Dieu est inconcevable. Vous me dites là une chose inconcevable. Cette conduite est inconcevable. Il est inconcevable que l'on n'ait point encore songé à détruire cet abus. Il signifie spécialement, comme terme didactique, Qui ne peut pas être saisi pleinement par l'esprit. Il se dit quelquefois, par exagération, des Choses qui sont surprenantes, extraordinaires dans leur genre. Il est d'une activité, d'une patience inconcevable. Il parle avec une inconcevable facilité. Une hardiesse inconcevable. Voici des assertions inconcevables.

Littré (1872-1877)

INCONCEVABLE (in-kon-se-va-bl') adj.
  • 1Qui dépasse la conception humaine. Il [l'homme] est toujours disposé à nier ce qui lui est incompréhensible ; au lieu qu'en effet il ne connaît naturellement que le mensonge, et qu'il ne doit prendre pour véritables que les choses dont le contraire lui paraît faux ; et c'est pourquoi toutes les fois qu'une proposition est inconcevable, il faut en suspendre le jugement et ne pas la nier à cette marque, mais en examiner le contraire ; et, si on le trouve manifestement faux, on peut hardiment affirmer la première, tout incompréhensible qu'elle est, Pascal, Esp. géom. I. C'est dans la succession, dans le renouvellement et dans la durée des espèces, que la nature paraît tout à fait inconcevable, Buffon, Hist. anim. ch. I, Œuv. t. III, p. 3, dans POUGENS. Elle [l'âme] ose mesurer le temps, l'immensité, Aborder le néant, parcourir l'existence, Et concevoir de Dieu l'inconcevable essence, Lamartine, Méd. I, 28.
  • 2Dans une acception moins rigoureuse. Qui n'est pas concevable, explicable ; dont on ne peut facilement se rendre raison. Il est inconcevable que cet abus ne soit pas réformé. Ô doux amusement ! ô charme inconcevable à ceux que du grand monde éblouit le chaos ! Rousseau J.-B. Odes, III, 7. Sa conduite, il est vrai, paraît inconcevable, Voltaire, Marianne, II, 1.

    Il se dit des personnes, en un sens analogue. Que les femmes sont inconcevables ! Marivaux, Sec. surpr. de l'amour, III, 4.

  • 3 Par exagération. Qui est surprenant, extraordinaire en son genre. Que les moments qui délivrent tout d'un coup le cœur et l'esprit d'une si terrible peine font sentir un inconcevable plaisir ! Sévigné, 21 déc. 1664. Il [le roi] dit des biens inconcevables du chevalier, et de sa naissance, et de son mérite à la guerre, Sévigné, 28 fév. 1680. Une rapidité si inconcevable étonna et déconcerta les Romains, Rollin, Traité des Études, 3e part. ch. 1. Nicétas, au rapport de cicéron, faisait tourner la terre sur son axe et, par ce moyen, affranchissait la sphère céleste de l'inconcevable vitesse qu'il fallait lui supposer pour accomplir sa révolution diurne, Laplace, Exp. V, 4.

SYNONYME

INCONCEVABLE, INCOMPRÉHENSIBLE. Ces deux mots sont synonymes, sauf qu'incompréhensible est plus usité qu'inconcevable dans le sens de : qui dépasse la portée de l'esprit humain ; et qu'inconcevable est plus usité qu'incompréhensible, dans le sens du n° 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INCONCEVABLE, adj. (Gramm.) il se dit d’une maniere absolue, ou d’une maniere relative. Dans le premier sens, inconcevable est synonyme à incompréhensible (voyez ce mot) ; dans le second on a égard au cours ordinaire des choses, & c’est sous ce point de vûe qu’on dit d’une chose qu’elle est incompréhensible ou inconcevable. Exemple, si un homme fait une action qui le deshonore, qui renverse sa fortune, qui soit contraire à ses penchans, en un mot dans laquelle on n’apperçoive rien qui ait pû l’annoncer ou la faire prévoir, on dit qu’elle est inconcevable.

Inconcevable est encore une expression d’exagération, comme nous en avons une infinité d’autres qui ont perdu toute leur énergie par l’application qu’on en fait dans des circonstances puériles & communes. Ainsi nous disons d’un poëte, qu’il a une peine ou une facilité inconcevable à faire des vers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inconcevable »

(Siècle à préciser) Dérivé de concevable avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et concevable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inconcevable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inconcevable ɛ̃kɔ̃svabl

Citations contenant le mot « inconcevable »

  • Toute beauté morale est accomplie en ce monde par cette sagesse inconcevable qui vient de Dieu et ressemble à la folie. De Anatole France / Le Lys Rouge
  • Il n’y a que les personnes qui ont vécue l'indicible qui peuvent parvenir à nous expliquer l’inconcevable. Ça c’est fascinant. De Jean-Paul Rouve / Livrehebdo.fr du 3 janvier 2015
  • Dans une civilisation démocratique, il est inconcevable que l’on règle ses différends idéologiques à coups de pistolet-mitrailleur. De Michel Winock / Le Monde Culture et Idées, 17 janvier 2015
  • Ne plus écrire, c’est inconcevable pour moi. L’écriture représente une grande partie de ma vie. C’est ce que je suis, ma colonne vertébrale. Je suis un pasteur, un rabbin du langage. De Jim Harrison / L'Obs, 26 mars 2009
  • Ne pas croire en la résurrection a toujours été inconcevable pour moi. Mais je constate de plus en plus les dangers du monothéisme en ce bas monde. De Jim Harrison / L'Obs, 26 mars 2009
  • Quelle est donc notre conception de Dieu sinon la personnification de l’inconcevable ? De Georg Christoph Lichtenberg
  • La mort est une surprise que fait l'inconcevable au concevable. De Paul Valéry / Tel quel
  • Au moment où nous concevons le concevable, il commence à résonner en nous et devient inconcevable. De Jean Arp
  • Une société sans pensée utopique est inconcevable. Utopie au sens de désir d'un mieux. De Jean-Claude Carrière / Entretiens sur la fin des temps
  • Il est inconcevable de jeter un nounours à la poubelle même tout-à-fait détérioré. Un enterrement honorable est la seule solution. De P. Mac Donald
  • Il ne peut y avoir de Créateur, tout simplement parce que son affliction devant le sort de sa création lui serait inconcevable et insupportable. De Elias Canetti
  • Les effets de la faiblesse sont inconcevables, et je maintiens qu’ils sont plus prodigieux que ceux des passions les plus violentes De Cardinal de Retz / Mémoires
  • Rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables. De Marc Levy / Et si c’était vrai...
  • Les écrivains écrivent peut-être pour cautériser à l'aide de mots les silences inconcevables et insupportables de l'enfance. De Rosa Montero / La folle du logis
  • ️ "Ah, le retour de Roselyne Bachelot en politique, c'est totalement inconcevable, on ne se baigne jamais deux fois dans le même bain".Depuis son départ du gouvernement Sarkozy, elle était catégorique. Elle vient d'être nommée ministre de la Culture.(via @infofrance3) pic.twitter.com/IwN5q9cZ5s Télé 7 Jours, Quand Roselyne Bachelot affirmait ne jamais revenir en politique : "c’est inconcevable !" (VIDEO)
  • « Nous voulons améliorer l’image du football, qui passe par le respect des officiels », explique Bertrand Layec. « On voit trop de joueurs entourer les arbitres. C’est pourquoi, à partir de la saison prochaine, tout joueur qui courra vers un arbitre, qui montrera un mécontentement évident, sera sanctionné. C’est parfois une stratégie pour déstabiliser l’arbitre, on va être attentif à cela. Je ne veux plus voir cela, c’est une mauvaise image qu’on donne du football. Que ce soit pendant le match, à la fin du match, en rentrant au vestiaire, on ne peut pas s’adresser à un arbitre de cette manière, c’est inconcevable », ajoute Bertrand Layec, qui prend le championnat anglais comme exemple. Le Soir, D1A: le manque de respect envers les arbitres sera sanctionné d’un carton - Le Soir
  • « Il est inconcevable que des bureaucrates s’opposent dans les médias aux décisions prises par le gouvernement et s’efforcent de les contrecarrer. Nous n’accepterons pas cela », a écrit Netanyahu sur Facebook. The Times of Israël, Netanyahu fustige un fonctionnaire des Finances opposé à son plan de relance | The Times of Israël
  • « J’ai voulu être ferme. 90 % des familles respectent bien les mesures sanitaires mais 10 % ne le font pas. Il est inconcevable pour moi de prendre un risque et de mettre en danger les résidents » , ajoute M. Guilloux. , Saint-Pierre-des-Nids : suspendues pendant une semaine, les visites à l'Ehpad reprendront mardi 21 juillet | Le Courrier de la Mayenne
  • « Depuis 10 ans, à chaque fin de trêve hivernale, je prends des arrêtés contre les expulsions locatives pour que la dignité humaine soit respectée. Cette année, la trêve hivernale a été repoussée au 10 juillet, compte tenu du contexte sanitaire. Durant cette crise sanitaire, j’ai interpellé le premier ministre pour que soit mis fin à ces pratiques inhumaines et demandé un moratoire car il est inconcevable, compte tenu de la période que nous traversons, de remettre à la rue des familles. Le ministre de la ville et du logement a annoncé fin juin à l’Assemblée nationale l’envoi d’une circulaire aux préfets pour ‘que seules les procédures d’expulsions locatives adossées à des possibilités de relogement opérationnel seront mises en œuvre à partir de juillet’». , Michèle Picard ne prendra pas d'arrêtés contre les expulsions locatives | Lyon Pôle Immo
  • Pourtant, l’économie bretonne ne peut se permettre de se priver de son activité touristique. Le secteur est vital pour maintenir l’emploi de nombreux bretons. Il est donc inconcevable de finir la saison estivale en juillet. Toute fermeture de la Bretagne aux touristes doit être exclue, toute éventualité de reconfinement également ! 7seizh.info, Le Parti Breton exige le renforcement des mesures de lutte contre l’épidémie en Bretagne - 7seizh.info

Traductions du mot « inconcevable »

Langue Traduction
Anglais inconceivable
Espagnol inconcebible
Italien inconcepibile
Allemand undenkbar
Chinois 不可思议
Arabe لا يمكن تصوره
Portugais inconcebível
Russe непостижимый
Japonais 考えられない
Basque pentsaezina
Corse inconcebile
Source : Google Translate API

Synonymes de « inconcevable »

Source : synonymes de inconcevable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inconcevable »

Partager