La langue française

Hilarité

Sommaire

  • Définitions du mot hilarité
  • Étymologie de « hilarité »
  • Phonétique de « hilarité »
  • Citations contenant le mot « hilarité »
  • Traductions du mot « hilarité »
  • Synonymes de « hilarité »
  • Antonymes de « hilarité »

Définitions du mot hilarité

Trésor de la Langue Française informatisé

HILARITÉ, subst. fém.

A. − Vieilli. Joie douce et calme. Anton. mélancolie, tristesse.De même que (...) l'on éprouve un sentiment d'hilarité et de bien-être, sans un grand repos préalable; on ne peut nier qu'il arrive aussi que très-souvent nous ressentons de l'agitation, de la gaîté, ou de la tristesse, sans motif (Destutt de Tr., Idéol. 1,1801, p. 38).Cette hilarité naturelle, cette joie caractéristique (...) ne permirent jamais à une certaine tristesse tendre d'approcher de cette âme heureuse et calme (Stendhal, Haydn, Mozart et Métastase,1817, pp. 98-99) :
Nous sommes partis (...) pour faire une promenade dans les montagnes. (...) parvenu à une certaine hauteur, j'ai éprouvé ce sentiment de bien-être et d'hilarité, connu de tous ceux qui ont voyagé dans les montagnes et que je n'avais pas goûté depuis quelques années; la rencontre des habitants rustiques de ces montagnes est agréable et fait sentir qu'on est plus près de la nature. Maine de Biran, Journal,1816, p. 164.
B. − Gaieté subite et irrésistible se traduisant par une explosion de rire(s). Synon. allégresse, jubilation.Déclencher, faire éclater, produire, provoquer l'hilarité; hilarité bruyante, déplacée, générale; accès d'hilarité. Victor et Félicien, déjà cramoisis par une hilarité contenue à grand'peine, éclatèrent d'un rire gargouillant qui leur sortait par le nez et secouait les épaules (Aymé, Nain,1934, p. 37).
REM.
Hilarances, subst. fém. plur.,hapax, synon.Du reste, cette guerre est une source d'hilarances, une fontaine jaillissante de joie et de gaîté, pour les étrangers (Verlaine, Corresp., t. 1, 1871, p. 289).
Prononc. et Orth. : [ilaʀite]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. [xiiies. ilarité « joie douce et calme » (s. réf. ds FEW t. 4, p. 426b, s.v. hilaris, prob. erreur de date pour l'attest. suiv.)] fin xives. [ms.] (Office des ordres, BN 994, fo49a ds Gdf. Compl.); 1374 hylarité (J. Goulain, Trad. du Rational de G. Durant, BN 437, fo8 vo, ibid.) rare entre le xvieet le xviiies. : 1769, 20 mai, hilarité (Voltaire, Lettre à Mme de Choiseul, 3485 ds Rob.); 2. 1820 « gaieté subite » (Michelet, Journal, p. 87 : une hilarité impossible à réprimer). Empr. au lat. class.hilaritas « joie, gaieté, belle humeur ». Fréq. abs. littér. : 139.

Wiktionnaire

Nom commun

hilarité \i.la.ʁi.te\ féminin

  1. Gaieté subite, inattendue.
    • Il se mit à se trémousser sur sa chaise, secoué d'un accès d’hilarité, des larmes dans les yeux. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 15)
    • Un jour il se présente au Colonel avant un départ en mission : « Mon Colonel, je venais vous prier déféremment d’accepter mes respects ». L'adverbe était si bien dans la note professionnelle que tous les assistants, dont le Colonel, ont éclaté de rire, sans que le type comprenne leur hilarité. — (Daniel Gallois, Inédits, Association des amis de Daniel Gallois, 1979, page 87)
  2. (Vieilli) Joie douce et calme.
    • Une physionomie pleine d’hilarité.
    • Son visage a de l’hilarité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HILARITÉ. n. f.
Gaieté subite, inattendue. Cet incident causa de l'hilarité, un mouvement d'hilarité dans l'assemblée. Hilarité bruyante. Il se disait autrefois d'une Joie douce et calme. Une physionomie pleine d'hilarité. Son visage a de l'hilarité.

Littré (1872-1877)

HILARITÉ (i-la-ri-té) s. f.
  • 1Joie douce et calme. Une physionomie pleine d'hilarité. Contentez-vous de lui souhaiter, du fond du cœur, prospérité, hilarité, succès en tout, Voltaire, Lett. Mme de Choiseul, 20 mai 1769. Dans l'asile voluptueux qu'il s'était fait, il nous reçut avec cette hilarité gasconne à laquelle contribuait l'aisance d'une fortune honnête, Marmontel, Mém. VII.
  • 2Gaieté subite. Un mouvement d'hilarité. Ces paroles excitèrent l'hilarité de l'assemblée.

HISTORIQUE

XVe s. La voix de joie se nomme autrement liesse, volupté, jocondité, hilarité, Gerson, dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. Hilarité [personnage allégorique], Cartheny, Voy. du chev. errant, f° 39, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hilarité »

Lat. hilaritatem ; grec, ἱλαρὸς, favorable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin hilaritas → voir hilare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hilarité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hilarité ilarite

Citations contenant le mot « hilarité »

  • L'hilarité d'une personne est inversement proportionnelle à son temps de compréhension. De Anonyme
  • La science du beau est une drôlerie inventée par les philosophes pour la plus grande hilarité des artistes. De Emile Zola
  • Le remaniement ministériel lancé vendredi 3 juillet avec la démission du Premier ministre Edouard Philippe, se poursuit. Emmanuel Macron et Jean Castex ont annoncé ce 6 juillet la composition du nouveau gouvernement. Le retour de Roselyne Bachelot sur la scène politique provoque l'hilarité sur la Toile. Voici.fr, Roselyne Bachelot ministre de la Culture : les internautes se moquent de son retour en politique - Voici

Traductions du mot « hilarité »

Langue Traduction
Anglais hilarity
Espagnol hilaridad
Italien ilarità
Allemand heiterkeit
Chinois 欢闹
Arabe مرح
Portugais hilaridade
Russe веселость
Japonais はしゃぎ
Basque idiakez
Corse hilarità
Source : Google Translate API

Synonymes de « hilarité »

Source : synonymes de hilarité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hilarité »

Partager