La langue française

Grognon

Sommaire

Définitions du mot grognon

Trésor de la Langue Française informatisé

GROGNON, -ONNE, adj.

Familier
A. − Rare. [En parlant d'un animal] Qui grogne. Le dogue a des rêves grognons (Sully Prudh., Solitudes,1869, p. 97).Du museau grognon ils [les sangliots] cherchent les tétines (Giono, Colline,1929, p. 10).
B. −
1. [En parlant d'une pers.] Qui est de mauvaise humeur et manifeste son mécontentement en grognant de façon habituelle ou occasionnelle. Synon. bougon, grincheux, ronchonneur, rouspéteur (fam.).Êtes-vous moins grognon, aujourd'hui, mam'zelle (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Yvette, 1884, p. 543).Bien qu'isolé, grognon, taciturne, il n'était pas ennemi de la joie des autres (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 81) :
1. Ah! ce bon Alexis, quel gros enfant du Midi, grognon, noirement humoreux, disputailleur sans trêve ni repos et si emmerdant que je prends parti pour Koning contre mon collaborateur! Goncourt, Journal,1892, p. 332.
Emploi subst. Celui, celle qui ne cesse de grogner. Une vieille grognon, prête à rejoindre ses dents dans la tombe, m'a pensé battre avec sa béquille (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 167).Je suis si fatigué et si accablé de sommeil que tu ne me gronderas pas (petite grognon, qui me reproches de ne pas t'avoir écrit assez tôt) (Mallarmé, Corresp.,1886, p. 205).Ses petits yeux colères s'embellissaient de charité (...). Le terrible grognon, toujours emporté dans un vent de violence, avait la passion des misérables (Zola, Terre,1887, p. 59).
Rem. La forme fém. n'est pas attestée pour ce sens. C'est une vraie mère grognon (Ac. 1932).
2. P. méton. Qui témoigne de ce trait de caractère. Propos, ton grognon; mine grognonne. L'enfant qui pleurniche (...) se frottant (...) les yeux avec ce mouvement grognon et rageur naturel aux gosses (Huysmans, Art mod.,1883, p. 218).Zola, dont l'air ennuyé et grognon a frappé tout le monde (Goncourt, Journal,1885, p. 517).La grosse tante (...) qui répétait des ordres grognons aux dix servantes (Adam, Enfant Aust.,1902, p. 280) :
2. À la vue d'un chevalier bien monté qui part pour la chasse, son épervier au poing, il grommellera : « Et dire que, ce soir, on donnera à cet oiseau-là un poulet dont j'aurais rassasié tous mes enfants! » Son humeur grognonne n'est pas toujours aussi aigre. Il peut lui arriver de regimber sans autrement de malice. Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 117.
Prononc. et Orth. : [gʀ ɔ ɳ ɔ ̃], fém. [-ɔn]. Ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1721 (Trév., s.v. grogneur : mère grognon : « surnom donné par les pensionnaires à la religieuse chargée de leur éducation »). Dér. de grogner*; suff. -on*, -onne. Fréq. abs. littér. : 108.

Wiktionnaire

Adjectif

grognon

  1. Qui grogne. — Note d’usage : N’a pas de féminin quand il s’applique aux personnes.
    • Laisse-la, Charles. Tu sais bien qu'elle est toujours grognon. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ansch. IV, Paris, 1832 ; p. 102)
  2. Renfrogné. — Note d’usage : Dans ce sens, il peut avoir un féminin.
    • Le château, ranimé par un bain de soleil, se défublait de ses mines grognonnes, rajeunissait, s'affétait, coquettait, pour son départ. — (Joris-Karl Huysmans, En rade, Paris : Tresse & Stock, 1887, p.306)
    • Seulement, à cause de la présence de Philps, Macassis restait, grognon, sous la barza. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VI, Gallimard, 1937)

Nom commun

grognon \ɡʁɔ.ɲɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : grognonne)

  1. Celui, celle qui ne cesse de grogner.
    • C’est un grognon.
    • Quel grognon vous faites!
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GROGNON. n. m.
Celui, celle qui ne cesse de grogner. C'est un grognon. Quel grognon vous faites! Par apposition, C'est une vraie mère grognon. On dit aussi adjectivement Il est grognon. Il a un air grognon. Dans ce sens, il peut avoir un féminin : Humeur grognonne.

Littré (1872-1877)

GROGNON (gro-gnon) adj.
  • des deux genres. Terme très familier. Qui est d'humeur grondeuse. Esprit grognon. Caractère grognon. Elle était bien la vieille la plus grognon que je connus de ma vie, Rousseau, Confess. I. Vous avez un amour bien fantasque et bien grognon, Genlis, Théât. d'éduc. Bal d'enfants, II, 3.

    Substantivement. Un grognon. Une vieille grognon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grognon »

Du verbe grogner avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grognon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grognon grɔɲɔ̃

Citations contenant le mot « grognon »

  • En pensant au corps, il ne faudra pas oublier que celui-ci a besoin de repos pour bien se développer, c’est-à-dire de sommeil. Mais attention, le sommeil ne signifie pas grasses matinées interminables, mais couchers pas trop tardifs. L’aspect grognon et peu avenant des adolescents ne viendrait-il pas aussi du manque de sommeil ? Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Les ingrédients indispensables de vacances en famille réussies
  • Puis, je me casse le nez sur ce que j’ai baptisé une « journée grognon ». Suffit que je trouve ma revue de presse déprimante, que je constate que mon lavage de vitres de la veille a laissé des marques importunes ou qu’un de mes semis meure pour que j’aie envie de tout péter autour de moi. Le Journal de Québec, Les journées «grognon» | Le Journal de Québec

Images d'illustration du mot « grognon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « grognon »

Traductions du mot « grognon »

Langue Traduction
Anglais grumpy
Espagnol gruñón
Italien scontroso
Allemand mürrisch
Chinois 脾气暴躁
Arabe غاضب
Portugais mal humorado
Russe сердитый
Japonais 不機嫌
Basque erretxinaz
Corse sgrossatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « grognon »

Source : synonymes de grognon sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « grognon »

Partager