La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mécontent »

Mécontent

Définitions de « mécontent »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉCONTENT, -ENTE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Mécontent de qqc./qqn
1. (Être) mécontent de qqc.Qui n'est pas satisfait de quelque chose, qui en éprouve du désagrément; qui n'est pas content (v. ce mot I A 1 et II A). Synon. fâché, insatisfait.
(Être) mécontent de + subst.Mécontent de son sort, de son état; en être mécontent. Paul Adam (...) est mécontent de la vie et content de n'en avoir pas fait cadeau à un enfant (Renard,Journal, 1903, p.803).La majorité, mécontente du sacrifice de bien des hommes qu'elle estimait, gardait sourdement rancune aux dirigeants de sa propre soumission (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.504):
1. ... elle était née de mauvaise humeur et elle avait continué à être mécontente de tout. Fâchée contre le monde entier, elle en voulait principalement à son mari. Elle lui en voulait de sa gaieté, de sa renommée, de sa santé et de son embonpoint. Maupass.,Contes et nouv., t.1, Toine, 1885, p.178.
(Être) mécontent de + inf.Le jeu, plaisir faux, puisque moitié des joueurs s'en vont mécontens d'avoir perdu (Fourier,Nouv. monde industr., 1830, p.29).N'était-ce pas mon vrai moi, cette jeune bête taciturne et désirante, et mécontente de n'avoir pas ce qu'elle désirait, méfiante, craintive (Larbaud,Barnabooth, 1913, p.299):
2. ... vis-à-vis des croyants, il [Gide] avait quelque chose qui ressemblait à la rancoeur des vieillards contre les jeunes gens qui ont encore un coeur pour aimer alors qu'eux n'en ont plus. J'ai senti plus d'une fois qu'il était mécontent et même très mécontent de ne pouvoir croire. Green,Journal, 1955, p.141.
Être mécontent que + subj.On n'est jamais très mécontent qu'un adulte s'en aille, ça fait toujours une vache de moins sur la terre (Céline,Voyage, 1932, p.350).
2. Mécontent de qqn.Qui n'est pas satisfait, content (v. ce mot II B) de la conduite, du travail de quelqu'un, qui a des raisons de s'en plaindre. Nous ne pouvons jamais nous quitter de bonne humeur, et (...) nous nous séparons toujours mécontents l'un de l'autre (Flaub.,Corresp., 1847, p.15):
3. ... relis mes lettres de juillet et d'août, ajoute le reste que je tais (...) et tu m'auras actuel, pluvieux, inerte, saumâtre. Mais je te promets d'être sage − si tu viens. Et si je désire quelque chose, c'est toi-même. Comme je suis mécontent de la plupart de mes amis! tant l'on répugne à s'injurier soi... Valéry,Corresp.[avec Gide], 1891, p.140.
Mécontent (de soi). Insatisfait de sa conduite, de son comportement, de ses qualités physiques et/ou morales. Mon expression, surtout quand c'est le fond de ma pensée que je sors, a quelque chose de si fort, de si véhément, (...) qu'il est bien difficile que cela ne prenne pas non seulement l'aspect du jugement mais les couleurs mêmes de la passion. Il en résulte qu'après coup je suis toujours mécontent de moi (Du Bos,Journal, 1927, p.264):
4. La pensée des obligations auxquelles elle se dérobe grandit comme des poids qu'on mettrait peu à peu sur sa couverture. Elle se pose des questions sévères que le sommeil (...) lui rabâche comme un méchant refrain. Elle finit par sauter du lit, mécontente d'elle-même, tourmentée par le temps qu'elle a perdu et qu'elle voudrait rattraper. Romains,Hommes bonne vol., 1939, p.50.
3. P. euphém. N'être pas mécontent de qqn/qqc.Être assez satisfait de quelqu'un, de quelque chose. N'être pas mécontent d'un livre, d'une toile. Je n'étais pas mécontent de ma vêture, ce jourd'hui. J'inaugurai un nouveau chapeau, assez coquin, et un pardessus dont je pensai grand bien (Queneau,Exerc. style, 1947, p.28).
B. − [Sans compl. prép.]
1. [En parlant d'une pers., d'un groupe] Qui n'est pas satisfait, comblé. Étouffer dans le sang l'opinion mécontente, est la maxime favorite de certains profonds politiques. Mais on n'étouffe pas l'opinion: le sang coule, mais elle surnage, revient à la charge, et triomphe (Constant,Esprit conquête, 1813, p.252).Je tenais (...) à cette fille taciturne et toujours mécontente. J'aimais sa figure grogneuse, la moue de sa bouche, l'ennui de son regard; j'aimais ses gestes fatigués, ses consentements méprisants, jusqu'à l'indifférence de sa caresse (Maupass.,Contes et nouv., t.1, Soeurs, 1884, p.1274).Elle était gaie la vieille Henrouille, mécontente, crasseuse, mais gaie (Céline,Voyage, 1932, p.317).
2. [En parlant d'un attribut de la pers., d'un comportement] Qui manifeste l'absence de satisfaction. Air, coeur, regard, visage mécontent; figure, moue, voix mécontente. Une mèche de ses cheveux, une grosse mèche toute poissée de gomina se détacha de la masse et vint lui tomber sur le nez. Il la rejeta bien en arrière d'un geste mécontent (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p.40). «... Trop vieille! Quelle idée!» me dit Paule d'un ton mécontent: «Jamais je ne me suis sentie plus jeune (...)» (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.506).
II. − Subst. Personne qui n'est pas contente, que rien ne satisfait, qui marque de la mauvaise humeur. Dans ce dîner, écrasant de luxe (...). Scholl se plaint (...). Il fait le mécontent dans ce rêve de mangeaille, dit qu'il n'y a rien à manger (Goncourt, Journal, 1863, p.1353).Un râleur, ce n'est pas forcément un mécontent; au contraire il est content de râler (Sartre,Mort ds âme, 1949, p.261).
Fréq. au plur. Personnes qui ne sont pas satisfaites du gouvernement, de l'administration des affaires publiques, de la situation économique, sociale. Conspiration, ligue des mécontents. Il n'y a pas d'état au monde où il n'existe un grand nombre de mécontents qui appellent des changements dans les constitutions pour en profiter (Maine de Biran,Journal, 1818, p.186).Il se posa comme chef de l'opposition. Ç'a été de tout temps, dans une monarchie, le rôle du premier prince du sang, qui groupe ainsi autour de lui les mécontents (Balzac, Œuvres div., t.3, 1837, p.170).Richemont voulut reprendre de force sa place auprès du roi (...) La belle-mère du roi, Yolande d'Aragon (...) entra dans le parti des mécontents (A. France,J. d'Arc, t.1, 1908, p.170).
Prononc. et Orth.: [mekɔ ̃tɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694, 1718: mescontent, -ente; 1740: me- en vedette mais mé- dans l'article; dep. 1762: mé-. Étymol. et Hist. 1501 adj. «qui n'est pas content» (A. Joubert, Ét. sur la vie privée au XVes. en Anjou, p.225); 1662 subst. plur. «ceux qui ne sont pas contents (du pouvoir, du gouvernement)» (Corneille, Sertorius, II, 2). Dér. de content*; préf. mé-, mes-*, a remplacé malcontent* avec lequel il était en concurrence au xviies. (cf. 1675, Bouhours, Rem. nouv. sur la lang. fr., Paris, éd., p.257: «Mal content est plus noble, et plus de la Cour, pour marquer le déplaisir qu'on a receû d'une personne...»). Fréq. abs. littér.: 1 261. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2043, b) 1635; xxes.: a) 1653, b) 1757. Bbg. Mack. t.1 1939, p.74. _ Rabotin (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Paris, Bruxelles, 1975, p.62.

Wiktionnaire

Nom commun - français

mécontent \me.kɔ̃.tɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : mécontente)

  1. (Substantivement) Personne mécontente.
    • Certains avaient le sentiment qu'il suffisait, par exemple dans le domaine des travaux publics, qu'une poignée de mécontents, revêtus du beau titre de « riverains », s’offusquassent qu'une bretelle d'autoroute risquait d'abîmer leurs plates-bandes pour que, une fois reçus au Conseil d'État, celui-ci trouve une directive sur la protection des oiseaux qui lui permettait d'interdire les travaux. — (Paul Martens, « Avons nous besoin d'un Conseil d'État », chap. 5, en introduction du recueil La justice administrative, sous la direction de François Viseur & Justine Philipart, Éditions Larcier, 2015)
    • Il trouve là l’occasion de pousser ses idées. Et surjoue la bravoure face aux mécontents et aux caméras. — (Pauline Théveniaud, Au Salon, Macron la joue cash avec les agriculteurs sur LeParisien.fr. Mis en ligne le 25 février 2018)
  2. (En particulier) Un de ceux qui ne sont pas satisfaits du gouvernement, de l’administration des affaires publiques.
    • Il y a beaucoup de mécontents dans cet état. - Le parti des mécontents. - C’est un mécontent.

Adjectif - français

mécontent \me.kɔ̃.tɑ̃\

  1. Qui n’est pas satisfait de quelque chose ou de quelqu'un.
    • Elle était mécontente comme une actrice qui a manqué son rôle, car cette douleur lui attaquait toutes les fibres, le cœur et la tête. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le bourreau chef jeta un coup d’œil sur la besogne et parut mécontent : la découpure n'était pas assez grande. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Dans le passé, beaucoup de révolutions furent le résultat de coalitions entre groupes mécontents ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.218)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉCONTENT, ENTE. adj.
Qui n'est pas satisfait de quelque chose. Il est mécontent de sa santé, de la conduite de son fils. Il est mécontent de n'avoir pas été récompensé. Je suis mécontent du résultat de cette affaire. Vous êtes mécontent de tout. Par extension, il s'applique aux Personnes dont on croit avoir à se plaindre. Il est mécontent de vous. Il s'en est allé mécontent. Je ne veux pas que vous soyez mécontent. Il est fort mécontent de son fils. Substantivement, Souvent, pour obliger une personne, on fait dix mécontents. Être mécontent de soi-même, Avoir le sentiment qu'on n'a pas fait ce qu'on aurait dû, s'attribuer une faute, un manque d'adresse, d'à-propos. Il se dit, particulièrement, de Ceux qui ne sont pas satisfaits du gouvernement, de l'administration des affaires publiques. Il y a beaucoup de mécontents dans cet État. Le parti des mécontents. C'est un mécontent.

Littré (1872-1877)

MÉCONTENT (mé-kon-tan, tan-t') adj.
  • 1Qui n'est pas content. Il s'en est allé mécontent. Mais un esprit sublime… Et, toujours mécontent de ce qu'il vient de faire, Il plaît à tout le monde et ne saurait se plaire, Boileau, Sat. II. Quelque puissant qu'on soit en richesse, en crédit, Quelque mauvais succès qu'ait tout ce qu'on écrit, Nul n'est content de sa fortune, Ni mécontent de son esprit, Deshoulières, Poés. t. I, p. 103. Il [la Fare] était mécontent du gouvernement ; il passait sa vie dans une société qui se faisait un mérite de condamner la cour, Voltaire, S. de Louis XIV, 27. On n'est pas toujours mécontent sans déplaire, Genlis, Ad. et Théod. t. II, p. 281, dans POUGENS.

    Être mécontent de soi-même, se faire des reproches, ne pas trouver qu'on vaille suffisamment. Je suis très contente de Saint-Cyr, et très mécontente de moi, Maintenon, Lett. à l'abbé de Gobelin, 7 déc. 1688. La plupart [des âmes]… passent leur vie dans des alternatives de courage et de faiblesse qui les rendent tour à tour heureuses et malheureuses, fières ou mécontentes d'elles-mêmes, Jouffroy, Mélanges, Des facultés de l'âme humaine.

  • 2 S. m. et f. Un mécontent, une mécontente, personne qui n'est pas contente. Ce ministre a fait bien des mécontents.

    Il se dit particulièrement de ceux qui ne sont pas contents du gouvernement. En gouvernant le mieux on fait des mécontents, Corneille, Sertor. II, 2. Mon cœur dans tout l'empire est le seul mécontent, Corneille, Tite et Bérén. I, 1. Dans toute autre occasion Sapieha ne lui aurait paru qu'un mécontent ; mais, dans ces conjonctures délicates, il ne balança pas à le croire un traître, Voltaire, Charles XII, 6. Comme Henri III permettait à son frère d'aller ravir les provinces des Pays-Bas à Philippe II, à la tête des mécontents de Flandres, Voltaire, Mœurs, 183. Les mécontents se déclarèrent ouvertement sous le nom de ligue de bien public, qui est toujours leur prétexte, et rarement leur motif, Duclos, Hist. Louis XI, Œuv. t. II, p. 227.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MÉCONTENT, MÉCONTENTE, MÉCONTENTÉ, MÉCONTENTEMENT, (Gramm.) termes relatifs à l’impression que notre conduite laisse dans les autres ; si cette impression leur est douce, ils sont contens ; si elle leur est pénible, ils sont mécontens. Quelle que soit la justice d’un souverain, il fera des mécontens. On ne peut guere obliger un homme qu’en lui accordant la préférence sur beaucoup d’autres, dont on fait ordinairement autant de mécontens. Il faut moins craindre de mécontenter que d’être partial. Les ouvriers sont presque tous des malheureux, qu’il y auroit de l’inhumanité à mécontenter, en retenant une partie de leur salaire. Il est difficile qu’un mécontentement qui n’est pas fondé, puisse durer long-tems. Quand on s’est fait un caractere d’équité, on ne mécontente qu’en s’en écartant ; quand au contraire, on est sans caractere, on mécontente également en faisant bien ou mal. Les hommes n’ayant plus de regle que leur intérêt, à laquelle ils puissent rapporter votre conduite, ils se rappellent les injustices que vous avez commises, ils trouvent fort mauvais que vous vous avisiez d’être équitable une fois à leurs dépens, & leurs murmures s’élevent.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mécontent »

Mé… préfixe, et content.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mécontent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mécontent mekɔ̃t
mécontente mekɔ̃tɑ̃t

Citations contenant le mot « mécontent »

  • On n'est jamais content de sa fortune ni mécontent de son esprit. De Madame Deshoulières / Réflexions divers
  • La France a trente-six millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement. De Henri Rochefort / La lanterne - Mai 1868
  • Il est bien plus facile de mécontenter la plupart des gens que de les contenter. De Alexis Tolstoï / Kosma Proutkov
  • Qui est mécontent des autres est toujours mécontent de soi ; nos flèches rebondissent sur nous. Émile Chartier, dit Alain, Propos d'un Normand, tome III , Gallimard
  • Nous ne sommes jamais plus mécontents des autres que lorsque nous sommes mécontents de nous. La conscience d'un tort nous rend impatients, et notre cœur rusé querelle au-dehors pour s'étourdir au-dedans. Henri Frédéric Amiel, Journal intime, 24 septembre 1857
  • Toutes les fois que je donne une place vacante, je fais cent mécontents et un ingrat. Louis XIV, Voltaire a cité ce mot du roi dans son Siècle de Louis XIV
  • Qui est mécontent des autres est toujours mécontent de soi. De Alain / Propos d’un Normand
  • Nous ne sommes jamais plus mécontents des autres que lorsque nous sommes mécontents de nous. De Henri-Frédéric Amiel / Journal intime
  • Ce ne sont pas les mécontents qui prendront le pouvoir mais ceux qui auront su tourner le mécontentement à leur profit. De Yvan Audouard / La Connerie n'est plus ce qu'elle était
  • Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent. De Talleyrand
  • En démocratie, la politique est l’art de supprimer les mécontentements. De Louis Latzarus / La Politique
  • Qui nourrit les autres chiens mécontente les siens. De Proverbe italien
  • Quand je donne une place, je fais un ingrat et cent mécontents. De Louis XIV
  • Personne n’est entièrement mécontent devant l’échec d’un ami. De Groucho Marx
  • Si la nécessité est la mère de l'invention, le mécontentement est le père du progrès. De David Rockfeller
  • Une revue n'est vivante que si elle mécontente chaque fois un bon cinquième de ses abonnés. De Charles Péguy / L'argent
  • Pour garder les rênes du pouvoir, on ne provoque pas les mécontentements, on les canalise... De Jean-Pierre April / Berlin-Bangkok
  • Qu'on dise n'importe quoi on mécontente toujours quelqu'un... De Jean-Marie Poupart / Que le diable emporte le titre
  • Cela commence à ressembler à une facheuse habitude pour Zlatan Ibrahimovic. Rarement laissé sur le terrain tout au long des 90 minutes, l'attaquant de 38 ans a déjà eu l'occasion de montrer son mécontentement à Stefano Pioli à plusieurs reprises ces dernières semaines. , Milan - Ibrahimovic encore mécontent à sa sortie | Goal.com
  • Suite à la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de lever les sanctions contre Manchester City, Javier Tebas, le président de la Ligue espagnole, a fait part de son mécontentement. Orange Sports, Manchester City : Tebas mécontent de la décision du TAS
  • Du côté de New York on devrait guéret le moindre signe de mécontentent de Booker. Ce qui pourrait mener au mécontentement de ce dernier c’est bien sûr le manque de résultat de la franchise. Alors qu’il avait clairement annoncé vouloir faire les playoffs, encore une fois il devrait les manquer et ça va sans doute commencer à peser. Basket Infos, Devin Booker aurait été mécontent de la gestion des Suns sur le dossier D'Angelo Russell

Images d'illustration du mot « mécontent »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mécontent »

Langue Traduction
Anglais unhappy
Espagnol infeliz
Italien infelice
Allemand unzufrieden
Chinois 不开心
Arabe تعيس
Portugais infeliz
Russe несчастный
Japonais 不幸
Basque zorigaiztoko
Corse sfurtunatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mécontent »

Source : synonymes de mécontent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mécontent »

Mécontent

Retour au sommaire ➦

Partager