La langue française

Douer

Sommaire

  • Définitions du mot douer
  • Étymologie de « douer »
  • Phonétique de « douer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « douer »
  • Citations contenant le mot « douer »
  • Images d'illustration du mot « douer »
  • Traductions du mot « douer »
  • Synonymes de « douer »
  • Antonymes de « douer »

Définitions du mot douer

Trésor de la Langue Française informatisé

DOUER, verbe trans.

A.− Vx. Assigner un douaire. Synon. doter.Il a doué sa femme de telle somme (Ac. 1878), de tel revenu (Ac.1835, 1878).
B.− Douer (qqn) de qqc.
1. [Le suj. désigne des forces supérieures à l'homme; le compl. d'obj. dir. désigne gén. un être humain; un compl. second. prép. désigne une caractéristique phys., mor. ou intellectuelle] Donner à (quelqu'un) un caractère, une qualité en partage. Synon. doter.Les cinq sens dont la nature a doué l'homme (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 165).« Je remercie Dieu de m'avoir doué d'une grande force de mépris » (Gide, Journal,1933, p. 1173).Le ciel (...) m'avait doué d'un heureux naturel (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 182).
Rem. 1. Ac. note : ,,ne se dit que des avantages, que des grâces qu'on reçoit du Ciel, de la nature``. 2. Ne s'emploie guère en dehors de l'inf. prés. et des formes composées (sauf chez les écrivains récents, cf. infra S. de Beauvoir, Léautaud, Paulhan).
P. ext. [Dans une conception animiste de la nature; en parlant d'une idée, d'une force, etc.] . C'est ce souci persévérant qui a doué le pélican d'un organe tout particulier, lui creusant sous son bec distendu un réservoir mobile, signe vivant d'économie et d'attentive prévoyance (Michelet, Oiseau,1856, p. 61).
P. anal. [Le suj. désigne une pers. ou une réalité hist.] [Le romancier] invente ses personnages, les doue de vie (Paulhan, Fleurs Tarbes,1941, p. 190).C'est le christianisme qui a bouleversé sur ce point [l'avortement] les idées morales en douant l'embryon d'une âme (Beauvoir, Deux. sexe,t. 1, 1949, p. 200).
[Avec un compl. circ., tenant lieu d'obj. second.] Synon. avantager.Si la nature ne m'a pas aussi généreusement doué que vous sous le rapport de l'odorat, je distingue néanmoins les bonnes odeurs des mauvaises (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1402).
2. [Le suj. désigne gén. un être humain]
a) Pourvoir (quelqu'un et le plus souvent quelque chose) de qualités qui lui deviennent propres. L'automate est doué par son constructeur d'un phototropisme (Ruyer, Cybern.,1954, p. 59).
Emploi abs. Ce ne sont pas les désagréments de l'existence, mais plutôt des facultés d'observation, qui douent d'indifférence (Léautaud, Essais,Essai, 1897, p. 26).
b) Pourvoir (quelqu'un, quelque chose) de qualités supposées ou imaginaires. Synon. attribuer.La pauvre Thérèse aurait voulu douer l'inconnu de toutes les vertus, de toutes les perfections (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 432).Certains auteurs ont tendance à douer les cristaux d'une sorte de vie mystérieuse et compliquée (Ruyer, Esq. philos.,1930, p. 89).
C.− [Le suj. désigne une chose représentant une force] Douer (qqn pour qqc.). Prédisposer (quelqu'un) à (quelque chose), conférer des aptitudes pour (quelque chose). Cassandre. − Le divin Apollon me doua de ce pouvoir (Claudel, Agamemnon,1896, p. 897).
Rare. [Avec un compl. de destination] Le goût de la saveur vivante des mots et des modes affectifs de l'expression doue généralement les émotifs pour l'étude des langues (Mounier, Traité caract.,1946, p. 238).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi pronom. à sens passif. Il me semblait (...) que méritait bien d'être un événement historique ce qui, devant mes sens tout neufs, se douait d'une telle importance (Gide, Si le grain, 1924, p. 361).
Prononc. et Orth. : [dwe], (je) doue [du]. Ds Ac. dep. 1694. Homon. (du rad. nu) doux. Étymol. et Hist. 1. Fin du xiies. « pourvoir d'un douaire » (Raoul de Cambrai, 5737 ds T.-L.); 2. ca 1210 « pourvoir d'un bien, d'une qualité » (Dolopathos, 4, ibid.); 1262 part. passé (J. Le Marchand, Miracles de Notre-Dame de Chartres, 137, ibid.). Du lat. class. dotare « doter de; pourvoir de ». Fréq. abs. littér. : 78.

Wiktionnaire

Verbe

douer \dwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Pourvoir de qualités ou d’avantages, sinon de défauts ou de désagréments.
    • Comme la cinquième ouvrait la bouche pour parler, l’on entendit dans la cheminée un bruit comme d’une grosse pierre qui tomberait du haut d’un clocher, et Carabosse parut toute barbouillée de suie, criant à tue-tête : « Je doue cette petite créature de guignon guignonnant. Jusqu’à l’âge de vingt ans. — (Madame d’Aulnoy, Les Contes de fées, 1698. Conte La Princesse Printanière.)
  2. Pourvoir de qualités. — Note : Ne s’emploie plus guère qu’en parlant des avantages qu’on reçoit de la providence, de la nature.
    • Un séraphin, une fée, qui s’étaient enamourés naguère l’un de l’autre au chevet d’une jeune mourante, qu’elle avait douée à sa naissance de toutes les grâces des vierges. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • […] mais la nature, qui plaisante parfois en lâchant de ces créations falottes, l’a douée d’une taille de tambour-major. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • La seconde nommée Noubosse
      Est un bel arc-en-ciel joyeux
      Les dieux s’en servent à leurs noces
      Elle a tué trente Bé-Rieux
      Et fut douée par Carabosse
      — (Guillaume Apollinaire, « La Chanson du Mal-aimé », in Alcools, 1913)

Verbe

douer \Prononciation ?\

  1. Doter (apporter en dot), donner en douaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOUER. v. tr.
Pourvoir de qualités. Il ne se dit qu'en parlant des Avantages qu'on reçoit du Ciel, de la nature. Dieu l'a doué d'une grande vertu, d'une grande sagesse, d'une grande patience. La nature l'a doué d'heureuses facultés, a doué cette jeune fille d'une grande beauté. C'est un homme heureusement doué, ou absolument, Il est doué, C'est un homme pourvu de dons naturels.

Littré (1872-1877)

DOUER (dou-é) v. a.
  • 1 Terme de droit. Assigner un douaire à celle qu'on épouse. Je dis que le futur peut, comme bon lui semble, Douer la future, Molière, Éc. des f. IV, 2.
  • 2Dans le langage général, gratifier, accorder, en parlant de Dieu, de la nature, des génies, des fées. La nature l'a doué d'heureuses facultés. On ne saurait dire si Ésope eut sujet de remercier la nature ou bien de se plaindre d'elle ; car, en le douant d'un très bel esprit, elle le fit naître difforme et laid de visage, La Fontaine, Vie d'Ésope. Malheureuse, les dieux ont-ils doué tes pleurs De ces charmes puissants qui fléchissent les cœurs ? Desfontaines.

HISTORIQUE

XIIe s. Toute sa terre nequident [néanmoins] m'a donée ; De Ribemont iert [sera] ma feme doée, Raoul de C. 224.

XIIIe s. Veullez que vostre mere m'ame de s'amour doe, Berte, XXXIII. Li enfant de le [la] premiere feme emportent le [la] moitié dont lor mere fu douée, Beaumanoir, XIII, 2. Li prestres fet dire à l'omme quant il espouse [célèbre le mariage] : Du douaire qui est devisés entre mes amis et les tiens, te deu, Beaumanoir, ib. Trop pou [peu] fu de tiex [tels] hommes, ne de si bien doez, Puis que Diex fu por nous en sainte croix cloez, J. de Meung, Test. 103.

XVe s. Raporter la besongne en tel point que la pucelle soit tenue de vous regracier, et qu'elle puisse avoir occasion de vous aymer, et vous douer de son gent corps, Perceforest, t. II, f° 8.

XVIe s. Icy chez luy, où par devote emprise Fonda, bastit, et doua ceste eglise, Marot, III, 246.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « douer »

Du verbe français du XIIe siècle doer venant du latin dotare (« doter de »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. dotar ; ital. dotare ; du latin dotare, de dos, dotis, dot (voy. DOT).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin dotare (« doter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « douer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douer dwe

Évolution historique de l’usage du mot « douer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douer »

  • Vous êtes vraiment des douer, ou est l'intérêt de mettre une bande annonce sans les sous titre VF sérieux quoi 😂 déjà qu'on a même me HD autant aller sur YouTube direct 😂 Jeuxvideo.com, Bande-annonce Sword Art Online : Alicization Lycoris tient son trailer de lancement - jeuxvideo.com
  • • ALASSANE OUATTARA : en seulement 08 années, celui qui se fait passer pour l’économiste le plus douer d’Afrique a endetté la Côte d’Ivoire plus qu’aucun président dans l’histoire du pays en 50 ans. Le stock de la dette de l’Etat de Côte d’Ivoire qui était de 2283 milliards FCFA en 2012, est passé à 11607 milliards FCFA à fin 2018. Aucune intelligence artificielle liée à la perspective de relance économique si ce n’est le recours à la dette. En un mot, M. Ouattara ne sait pas créer des richesses. YECLO.com, "Quand l'UA reconnaît l'intelligence économique de Gbagbo" - YECLO.com
  • Vous voulez une coiffure qui envoie du lourd, mais vous n'êtes définitivement pas douer pour tresser ou chignonner ? Faites simple et sublimer le tout avec un accessoire original, que vous serez la seule à porter. En voici 5 pour vous démarquer. Glamour, 5 accessoires cheveux pour sublimer une coiffure basique | Glamour
  • A son corps défendant, le GLC F-Cell partait avec un handicap de prix, dû à l'insistance de son constructeur de le douer de la capacité unique de tirer les électrons nécessaires à sa propulsion aussi bien d'une prise de courant, à l'arrêt, que d'une réserve de dihydrogène, en roulant. Une complexité mécanique que Daimler justifiait au moment du lancement, en 2017, par la rareté des pompes délivrant de l'hydrogène. "D'ici à quelques années, lorsque le réseau de distribution se sera étoffé, nous pourrons rouler à l'hydrogène exclusivement, grâce au courant produit par la pile à combustible", expliquait à l'époque Christoph Sedlemayr, du service de communication de Daimler. "Mais en attendant, il est souhaitable de pouvoir charger sa batterie sur une prise de courant, soit à domicile soit sur un chargeur rapide public."  Challenges, Voiture électrique à hydrogène : pourquoi Daimler y renonce - Challenges

Images d'illustration du mot « douer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « douer »

Langue Traduction
Anglais gift
Espagnol regalo
Italien regalo
Allemand geschenk
Chinois 礼品
Arabe هدية مجانية
Portugais presente
Russe подарок
Japonais 贈り物
Basque opari
Corse rigalu
Source : Google Translate API

Synonymes de « douer »

Source : synonymes de douer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « douer »

Partager