Frêle : définition de frêle


Frêle : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FRÊLE, adj.

A.− Qui, en raison de sa minceur, de son manque apparent de robustesse, donne une impression de fragilité. Un frêle esquif, de frêles roseaux. Synon. fragile, ténu; anton. massif, robuste, solide.Un acacia qui croissoit dans ce lieu, me servit d'abri. Derrière ce frêle rempart, j'attendis la fin de la tempête (Chateaubr., Martyrs, t. 2, 1810, p. 123).L'audacieux maçon qui, d'étage en étage, Suspend sa vie au mince et frêle échafaudage A bien des dangers à courir... (Sully Prudh., Solitudes,1869, p. 106):
1. Sur la tour est équilibrée une colonne de marbre gris, longue et frêle, encore amincie par la lumière, avec un chapiteau corinthien qui supporte une base cylindrique sur laquelle, enfin! se tient un ange de marbre blanc... T'Serstevens, Itinér. espagnol,1963, p. 175.
Spéc. [Le subst. désigne tout ou partie du corps hum.] Qui est d'une finesse excessive, qui semble dénué de vigueur physique. Un enfant, une silhouette frêle; un cou, des poignets frêles. Synon. délicat, fluet, gracile, grêle; anton. fort, trapu.Ayant vu ses jambes exquises si frêles, il y sentit une fragilité, et s'étant agenouillé devant elle, il baisa ses pieds délicats (Gide, Tentative amour.,1893, p. 74).Des gamins, des adolescents de seize, dix-sept, dix-huit ans, imberbes, frêles, malingres, pâles encore de l'atmosphère renfermée de l'étude et de l'école (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 325):
2. L'individu expulsé était grand et fort et ne reculait pas devant un coup de poing; Joassant était frêle et maigre, avec l'apparence d'un homme que le plus petit vent va renverser. On ne s'expliquait pas cette force extraordinaire qui s'emparait tout à coup de lui et qu'on l'avait vu exercer mille fois vis-à-vis des buveurs tapageurs... Champfl., Avent. Mlle Mariette,1853, p. 90.
En emploi subst. masc. à valeur de neutre. La plaie d'antipathie, subitement ouverte je ne sais où, − dans mon amour-propre peut-être, car enfin j'étais le chétif et le frêle en face du fort − (...) (Bourget, Disciple,1889, p. 115).
B.− Qui manque de force, d'intensité. Frêle lumière, musique; voix frêle. Un petit rire moqueur, un rire rêle et ténu répondit au sien comme s'il avait été jeté dans son oreille (Soulié, Mém. diable,t. 1, 1837, p. 125).Jardins d'ombre massive ou de frêle clarté! (Verhaeren, Mult. splendeur,1906, p. 152).
C.− Au fig.
1. Qui n'est pas fermement assuré; facile à ébranler. Frêle bonheur, espoir, puissance. Le marquis sombre et taciturne, sa femme agitée de la frêle mais ardente espérance qu'elle reverra son fils un jour (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 11).Si nos raisons de croire aux réparations d'outre-tombe peuvent sembler frêles, celles d'autrefois étaient-elles beaucoup plus fortes? (Renan, Drames philos.,Prêtre Némi, 1885, p. 529):
3. Trois fois, l'alto répète, avec la même progression, le mot : « venturi ». Ce n'est plus la paix tranquille du début. C'est la conquête de la paix. Et l'on pourrait dire que l'énergie même qu'y apporte Beethoven détruit la paix, − tout au moins compromet son tendre et frêle équilibre. Rolland, Beethoven,t. 2, 1937, p. 374.
2. De courte durée, périssable. Comme la mort vient vite! il y a de quoi méditer sur notre frêle existence (E. de Guérin, Lettres,1833, p. 32).Je me félicitais d'avoir coupé court à ma frêle aventure (Montherl., Pte Inf. Castille,1929, p. 645).
REM.
Frêlement, adv.En manquant d'assurance, d'intensité. Puis un autre motet frêlement se décide Et s'entr'aperçoit vague entre les piliers lourds (Rodenbach, Règne silence,1891, p. 120).
Prononc. et Orth. : [fʀ εl]. Fresle ds Ac. 1694-1718, frêle dep. Ac. 1740. Étymol. et Hist. Mil. xies. « fragile, précaire » (S. Alexis, éd. Ch. Storey, 69 : la vithe est fraisle); ca 1135 d'une personne (Couronnement de Louis, 365 ds T.-L.). Du lat. impérial fragilis « cassant, friable; fragile (au propre et au fig.) »; la forme a. fr. fraisle prob. sous l'infl. de graisle, grêle*. Fréq. abs. littér. : 1 040. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 245, b) 1 889; xxes. : a) 2 085, b) 1 093.

Frêle : définition du Wiktionnaire

Adjectif

frêle \fʁɛl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a peu de solidité, de résistance.
    • […]; elle est bien frêle et sèche, mais à peine nerveuse et, en dépit du laconisme de ses repas, elle se porte très bien, n’est même jamais souffrante ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le fils aîné de Mariette est à la guerre. Avec elle est restée sa bru, la frêle, taciturne et héroïque Anne-Marie, […]. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • Nous n’étions pas nous-mêmes à l’abri des plus grandes frayeurs ; un de ces débris pouvait nous atteindre et engloutir notre frêle nacelle. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 51)
    • Je ne vous réponds pas que ma vieille et frêle machine puisse durer jusqu'au printemps. — (Voltaire, Lettre à d’Alembert, 8 nov. 1776)
    • Toujours prêt à sortir de ma frêle prison [mourir],
      J’en veux du moins sortir en sage.
      — (Voltaire, Lettre à Cideville, 19 janv. 1736)
    • Un frêle appui guide ses pas pesants. — (Casimir Delavigne, Paria, acte III, scène 1)
  2. (Par extension) Fragile, instable.
    • Mettant toujours ma frêle existence à l’ombre de vos ailes. — (Voltaire, Lettre à Monsieur le Comte d’Argental, 24 octobre 1774)
    • Délicate et frêle, elle avait besoin de cet homme énergique, […], pour la soutenir dans la vie et la sauvegarder de sa toute puissante protection. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  3. (Figuré) De peu d’importance ; menu.
    • La beauté du visage est un frêle ornement. — (Molière, Les Femmes Savantes, acte III, scène 6)
    • Tandis que l’ennemi, par ma fuite trompé,
      Tenait après son char un vain peuple occupé,
      Et, gravant en airain ses frêles avantages,
      De mes États conquis enchaînait les images.
      — (Jean Racine, Mithridate, acte III, scène 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Frêle : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRÊLE. adj. des deux genres
. Qui est sans apparence de solidité, de force. Une frêle embarcation. Frêle comme un roseau. Une santé frêle, un corps frêle. C'est un grand jeune homme frêle. Un enfant frêle. Fig., Un frêle espoir. C'est un frêle appui que le sien, C'est une bien faible protection que la sienne.

Frêle : définition du Littré (1872-1877)

FRÊLE (frê-l') adj.
  • Qui a peu de solidité, de résistance. Que vois-je ? en une frêle barque Quels insensés fendent les eaux ? Lamotte, Odes, t. I, p. 70, dans POUGENS. Je ne vous réponds pas que ma vieille et frêle machine puisse durer jusqu'au printemps, Voltaire, Lett. d'Alembert, 8 nov. 1776. Toujours prêt à sortir de ma frêle prison [mourir], J'en veux du moins sortir en sage, Voltaire, Lett. Cideville, 19 janv. 1736. Un frêle appui guide ses pas pesants, Delavigne, Paria, III, 1.

    Par extension. Un corps, une santé frêle. Mettant toujours ma frêle existence à l'ombre de vos ailes, Voltaire, Lett. d'Argental, 24 oct. 1774.

    Fig. La beauté du visage est un frêle ornement, Molière, Femm. sav. III, 6. Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé, Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images, Racine, Mithr. III, 1.

    Fig. C'est un frêle appui que le sien, c'est une bien faible protection que la sienne.

HISTORIQUE

XIe s. Altens Noe, et al tems Abraham, Et à David, qui Deus par ama tant, Bons fut li secles, jamais n'ot si vailans ; Velz [vieux] est et frailes, tut s'en vat empirant, St Alexis, II.

XIIe s. [Que] Karles remaigne por son droit à jugier ; Vielz est et frelles, ne puet mès chevauchier, Li coron. Looys, v. 368.

XIIIe s. Quant il les voit devant ses iols [yeux] Malades et fraires et viols [vieux], Du Cange, fragilitatus.

XIVe s. Car li sires de Fiennes, connestable à present, Devient frailes et vielx…, Guesclin. 16923.

XVe s. Comme femme legere, frele et muable de courage, Louis XI, Nouv. LXIX.

XVIe s. Le vent elevoit en l'air un grand poulcier de ceste terre fresle [friable] que j'ay ditte, Amyot, Sertor. 23. Avoir les fondements trop frailes pour s'appuyer de sa propre force, Montaigne, I, 130. Mais tu ne veux, o fleur des jouvenceaux, Ta vertu vendre à si fresle despense : Le seul honneur te plaist pour recompense, Ronsard, 626. …Donné un fresle verre en lieu d'un diamant, Ronsard, 708.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Frêle : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FRÊLE, adj. ce qui par sa consistance élastique, molle, & déliée, est facile à ployer, courber, rompre : ainsi la tige d’une plante est frêle, la branche de l’osier est frêle. Il y a donc entre fragile & frêle cette petite nuance, que le terme fragile emporte la foiblesse du tout & la roideur des parties, & frêle pareillement la foiblesse du tout, mais la mollesse des parties : on ne diroit pas aussi-bien du verre, qu’il est frêle, que l’on dit qu’il est fragile ; ni d’un roseau, qu’il est fragile, aussi-bien qu’il est frêle. On ne dit point d’une feuille de papier ni d’un taffetas, que ce sont des corps frêles ou fragiles, parce qu’ils n’ont ni roideur ni élasticité, & qu’on les plie comme on veut, sans les rompre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « frêle »

Étymologie de frêle - Littré

Ital. fraile ; du lat. fragilis, qui, ayant l'accent sur frag, a donné régulièrement fraile ou frele ; de frangere, briser (voy. FRAGILE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de frêle - Wiktionnaire

Du latin fragilis. Il forme un doublet avec la forme savante fragile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « frêle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frêle frɛl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « frêle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frêle »

  • Anne Soupa trompe son monde. A cette septuagénaire d’allure frêle, impeccablement coiffée, parlant d’une voix douce et posée, on donnerait le Bon Dieu sans confession. Elle habite, à Paris, le très bourgeois VIIe arrondissement. Fleuri de géraniums, son balcon s’ouvre sur le ciel et l’ambassade des Pays-Bas. Sur une étagère de la bibliothèque, trône discrètement un pangolin empaillé qui attire immédiatement l’attention. Le petit mammifère à écailles est soupçonné d’avoir transmis à l’homme le coronavirus. «Il provient, précise-t-elle, de l’héritage de son père. Personne n’en voulait, alors je l’ai récupéré !» Libération.fr, Anne Soupa, l’anti-primate des Gaules - Libération
  • Les faits se sont produits le 16, mais la victime a déposé plainte le 18 juin. La victime justement, une jeune femme frêle de 26 ans enceinte de quatre mois, a dénoncé le comportement de son compagnon, un homme à la corpulence impressionnante âgé de 24 ans. , Faits-divers - Justice | Il empoigne sa femme par le cou devant leur enfant de 2 ans
  • Ce n’est rien de tout cela ! C’est un homme qui paraît marcher sur l’eau. On peut voir la nacelle qui le soutient, une vraie coquille de noix. Un homme se tient debout, un pied sur chaque bord de cette frêle machine qu’il dirige avec un seul aviron. Cléopâtre désirait un incident étrange ; cette petite nacelle aux allures mystérieuses, nous a tout l’air de porter sinon une aventure, du moins un aventurier… Théophile Gautier." ladepeche.fr, Une nuit de Cléopâtre (3) - ladepeche.fr
  • Tes poings gantés m’ont toujours tapé dans l’œil. Dans la peau du légendaire Rocky Balboa, tu incarnes une virilité totale. Sur le ring, tu ne te défiles pas. Couvert de sueur, tu te bats jusqu’à la première giclée de sang. Tu marques le combat de ton empreinte et, par la même occasion, la figure de ton adversaire. Jubilatoire. On ne sort pas indemne d’un tel spectacle. Enfant, une fois la télévision éteinte, on se prend à lever nos petits poings. Dans ma tête, remplie d’une imagination débordante, mon allure paraissait intimidante. En réalité, je restais un petit bonhomme frêle, comme tous les enfants de mon âge. Le Temps, Cher Sylvester Stallone, brave stéréotype - Le Temps
  • Les Estivités débutent demain. Le village s’est installé au Ritouret et fonctionnera jusqu’au 28 août, du lundi au vendredi. Après les activités familiales de la fin d’après-midi, de 16 heures à 20 heures, place à la soirée, dès 20 h 30. Lundi et mercredi, musique, théâtre, danse, cirque occuperont la scène avec certains soirs un 2e spectacle à 21 h 30. Le mardi et le jeudi, le public pourra participer à une soirée d’animation et le vendredi est réservé au ciné plein air, à Andromède, dès la nuit tombée. Les marionnettes ouvriront la saison avec un spectacle tout public, "Cœur en cavale", par la compagnie Les Clochards célestes (durée 45 minutes). "Au loin une silhouette de femme, frêle mais décidée, invite à partager un temps d’intimité. Elle ouvrira son carnet de route comme un cri de liberté, un cœur ouvert à l’urgence de vivre et d’aimer." ladepeche.fr, Blagnac. Les Clochards célestes lancent les Estivités - ladepeche.fr
  • Il y en a qui ont le coeur si large qu'on y rentre sans frapper. Il y en a qui ont le coeur si frêle qu'on le brise d'un doigt. De Jacques Brel / Les coeurs tendres
  • Mépriser son adversaire même petit et frêle est toujours une faute stratégique de combat. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Le bonheur est comme un frêle voilier en pleine mer : il suffit d'un orage pour le détruire. De Léna Allen-Shore / Ne me demandez pas qui je suis
  • Cueille dès maintenant les fleurs de la vie car la mort est si pressée que le frêle bouton qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé. De Walt Whitman / Le cercle des poètes disparus
  • Quoiqu'un homme soit frêle, la joie le rend fort. De Mary A. Sullivan / Ce que je vous demande
  • Beauté forte à genoux devant la beauté frêle ! Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Femmes damnées

Images d'illustration du mot « frêle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • Created in 1976, this historic photograph depicted an elderly female as she was receiving a vaccination by a public health clinician during the nationwide Swine Flu vaccination campaign, which began October 1, 1976.

Photo de CDC via Unsplash
  • Created in 1976, this historic photograph showed a public health scientist as he was drawing blood from an elderly woman, to be tested during the nationwide Swine Flu vaccination campaign that began in October, 1976.
Photo de CDC via Unsplash
  • Everyone on earth will reach that one point in life where they feel lonely and weak. Worst yet, when you can’t even remember where you are, what year it is, or who your family is.
This is my grandmother in the middle stages of Alzheimer and she struggle to remember who my dad and I are. Photo de Steven HWG via Unsplash

Traductions du mot « frêle »

Langue Traduction
Corse fraile
Basque frail
Japonais もろい
Russe хилый
Portugais frágil
Arabe ضعيف
Chinois 脆弱
Allemand gebrechlich
Italien fragile
Espagnol frágil
Anglais frail
Source : Google Translate API

Synonymes de « frêle »

Source : synonymes de frêle sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « frêle »



mots du mois

Mots similaires