La langue française

Labile

Sommaire

Définitions du mot labile

Trésor de la Langue Française informatisé

LABILE, adj.

A. − Qui est sujet à changer, à se transformer. Synon. instable; anton. fixe, stable.Système labile; graisses labiles. Quelle grande fille répudiée s'en fut au sifflement de l'aile visiter d'autres seuils, quelle grande fille malaimée, À l'heure où les constellations labiles qui changent de vocable pour les hommes d'exil déclinent dans les sables à la recherche d'un lieu pur? (Saint-John Perse, Exil,1942, p. 214).L'hydrolyse douce (...) montra qu'un acide nucléique comporte une partie labile (...) et un centre plus résistant (P. Morand, Confins vie,1955, p. 78):
1. ... à côté des éléments stables, perpétuels, comme les éléments nerveux et musculaires, il y a des éléments labiles, qui se remplacent périodiquement. Par exemple, les cellules épithéliales et cornées de la peau se détachent constamment de la surface, par desquamation, tandis que d'autres cellules les repoussent, qui naissent des couches profondes. J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 116.
Spécialement
BOT. Qui se détache et tombe facilement. (Dict. xixeet xxes.). Pétales labiles (Lar. 19e).
SC. DE LA TERRE. Eau labile. Eau mobile dans le sol (d'apr. Plais.-Caill. 1958).
B. − Au fig. Enclin à se dérober, à disparaître. Synon. instable, précaire; anton. fixe, permanent, persistant.Agressivité labile. Comment ordonner la certitude intérieure de notre existence avec cette probabilité qu'elle appartienne à ces ensembles labiles? (Sartre, Sit. I,1947, p. 165):
2. Le malade essaie de se donner, par les mouvements préparatoires, un « fond kinesthésique » (...), cependant ce fond kinesthésique est labile, il ne saurait nous fournir (...) le relèvement du mobile (...) pendant toute la durée du mouvement. Il est bousculé par le mouvement même et il a besoin d'être reconstruit après chaque phase du mouvement. Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 135.
Vx. Mémoire labile. Mémoire peu fidèle. Anton. mémoire sûre.Il a la mémoire labile (Ac.). Je vois avec douleur ma mémoire devenir infidèle, lacunière, labile (Amiel, Journal,1866, p. 89).
Prononc. et Orth. : [labil]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1457 mémoires labiles (G. Chastellain, Œuvres, éd. K. de Lettenhove, t. VI, p. 206); 2. 1840 bot. « qui tombe aisément » (Ac. Compl. 1842); 3. 1903-04 chim. (J. Chim. Phys., p. 166). Empr. au b. lat.labilis « glissant, enclin à glisser »; empr. avec l'accentuation lat. au xiiies. lable (Fr. Angier d'apr. FEW t. 5, p. 101a). Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Adjectif

labile \la.bil\

  1. Qui n’est pas fixe ; mobile, changeant.
    • [...] il n’existe pas de « civilisations ». Il n’y a que des sociétés, des groupes culturellement et historiquement labiles. — (Marie de Gandt, Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Paris, Éditions Robert Laffont, 2013, p. 255)
  2. (Biochimie) Amovible, non-fixé, facilement détachable, voire instable, notamment en raison de la chaleur. Se dit par exemple de certaines protéines, des vitamines, etc.
  3. (Psychologie) Se dit d’une humeur changeante, qui se modifie aisément.
  4. (Médecine) Se dit d’un état variable d’un moment à l’autre.
  5. (Par extension) Sujet à défaillance, chute.
    • En Amérique latine, les frontières sont encore labiles.
  6. (Linguistique) Se dit d’un verbe qui peut être à la fois transitif et intransitif, sans changement de forme.
    • En effet, les verbes labiles, ou diffus, sont susceptibles de participer à des constructions aussi bien transitives qu’intransitives sans pour cela qu’il y ait une transformation de voix active en voix passive. — (Nicolas Tournadre, L’Ergativité en tibétain, 1996)
    • Il est difficile d’établir le nombre exact de verbes labiles. Actuellement ils représenteraient entre 10 et 15% de la totalité des verbes français. — (Daniel Lebaud, Catherien Paulin, Katja Ploog (éds.), Constructions verbales et production de sens, 2006)

Adjectif

labile

  1. Labile, sujet à défaillance.
  2. Labile, sujet au changement.
  3. (Chimie) Labile, instable.
  4. (Linguistique) Labile, à valence variable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

LABILE (la-bi-l') adj.
  • 1Sujet à glisser, à tomber, manquer.

    Mémoire labile, mémoire faible qui manque souvent au besoin. Elles [de mauvaises poésies] se répandaient dans des oreilles populaires, et n'étaient reçues que dans des mémoires labiles et de vrais tonneaux percés, en sorte qu'elles tombaient dans l'oubli, Furetière, Factums, t. II, p. 318.

  • 2 Terme de botanique. Se dit d'une partie qui se détache et tombe aisément.

HISTORIQUE

XVIe s. Toute matiere est coulante et labile, Montaigne, II, 376.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « labile »

Lat. labilis, de labi, tomber, glisser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin labilis (« glissant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « labile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
labile labil

Citations contenant le mot « labile »

  • Les engrais verts sont une excellente source de carbone labile qui favorise le cyclage des nutriments du sol au bénéfice des cultures exigeantes comme le maïs-grain. Photo : IRDA La Terre de Chez Nous, De l’énergie pour vos sols | La Terre de Chez Nous
  • L’acte transfusionnel est défini par la circulaire du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l’acte transfusionnel et comporte quatre étapes incontournables : la demande d’examens immunohématologiques, la demande de produits sanguins labiles (PSL), la réception de PSL et la réalisation de l’acte transfusionnel. Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession, L'acte transfusionnel : les quatre étapes pour réaliser en sécurité un acte transfusionnel - Actusoins actualité infirmière
  • Pas plus que les livres, dont j’avais lu des parties autrefois, de Stanislas Lesniewski, le fondateur de la méréologie, cette passionnante discipline de la métaphysique qui entend substituer aux ensembles et aux relations compliquées d’appartenance la plus labile notion de partie et de tout — et qui d’autre que le citoyen d’un pays disparu pendant 124 ans, d’un pays devenu une partie des empires russes, prussiens, autrichiens et français, pour inventer la méréologie ?  France Culture, Ma rencontre avec la république des lettres dans une librairie polonaise
  • Icône d’un commerce de la mode et du luxe en pleine expansion, figure paradoxale de la modernité, elle occupe la première place sur les scènes des théâtres, dans la grande presse et dans les journaux de mode qui émergent à cette époque. Peintres, romanciers et artistes s’emparent de ce personnage labile qui se joue des définitions. Créature en perpétuel mouvement, elle donne un tempo nouveau aux représentations de la femme posant la question de l’éternel féminin à l’heure de la naissance du féminisme. , A.-S. & P.-J. Dufief, La Parisienne. Du Second Empire aux Années folles

Traductions du mot « labile »

Langue Traduction
Anglais labile
Espagnol lábil
Italien labile
Allemand labil
Chinois 不稳定的
Arabe شفوي
Portugais lábil
Russe лабильный
Japonais 不安定な
Basque labile
Corse labile
Source : Google Translate API

Synonymes de « labile »

Source : synonymes de labile sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « labile »

Partager