La langue française

Façonner

Sommaire

  • Définitions du mot façonner
  • Étymologie de « façonner »
  • Phonétique de « façonner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « façonner »
  • Citations contenant le mot « façonner »
  • Images d'illustration du mot « façonner »
  • Traductions du mot « façonner »
  • Synonymes de « façonner »
  • Antonymes de « façonner »

Définitions du mot façonner

Trésor de la Langue Française informatisé

FAÇONNER, verbe trans.

A.−
1. [Le compl. d'obj. désigne une matière brute] Travailler quelque chose afin de lui donner une forme particulière. Façonner l'airain, l'argile, la glaise, la pierre. (Quasi-)synon. modeler, pétrir, sculpter.L'humanité suppose, ébauche, essaye, approche; Elle façonne un marbre, elle taille une roche, Et fait une statue (Hugo, Légende,t. 2, 1859, p. 616).C'est pour la paix que mon marteau travaille (...); je façonne l'acier qui sert pour la semaille et ne forge le fer que pour l'humanité (Courteline, Boubouroche,1893, II, 1, p. 50).Cf. déchauler ex. :
1. On tient la cire avec la pointe d'une aiguille à tricoter et on façonne en pressant avec les doigts. Quand la forme désirée est obtenue, on plonge la perle dans l'eau froide où elle se durcit... Rousset, Trav. pts matér.,1928, p. 81.
Façonner en + subst.L'homme, avec le feu et son intelligence, coupe et façonne en massue la racine noueuse d'un arbre (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 94).
Spéc., AGRIC. Donner à une terre, à une culture, les façons (cf. façon I B 2) nécessaires. Labourer, moissonner, faucher, façonner la vigne (Zola, Terre,1887, p. 77).L'Anglais (...) jeta un coup d'œil sur les instruments agricoles qui lui apparurent comme des outils de l'âge de bronze (...). Il admira le courage qu'il fallait pour façonner la terre avec un matériel pareil (Morand, P. de Saligny,1947, p. 100).
P. ext., vieilli
[Le compl. d'obj. désigne un produit fini] Disposer, arranger quelque chose, généralement pour l'améliorer, l'embellir. Les vendredis, jours de dîner, (...) le domestique nettoyait l'argenterie, façonnait les serviettes (Balzac, Employés,1837, p. 192).Il est juste d'ajouter que, la crémaillère pendue, l'usage amendait, façonnait les demeures (Colette, Apprent.,1936, p. 24).
Façonner en + subst.Maintenant qu'il voulait rompre avec les irritants souvenirs de sa vie passée, (...) il fallait façonner une chambre en cellule monastique (Huysmans, À rebours,1884, p. 87).Cf. bouche ex. 42.
Emploi pronom. réfl. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] S'apprêter. Elle est là (...) Le temps qu'on vous annonce et qu'elle se façonne. Et vous verrez Rafa (Richepin, M. Scapin,1886, p. 87).
2. [Le compl. d'obj. désigne un obj.] Fabriquer quelque chose, lui donner sa forme. Façonner un jouet, un outil; façonner un monument; façonner des briques, des tuiles; façonner à la main, au tour. Synon. confectionner, exécuter, fabriquer.Tout le jour on extrait des pierres ou l'on façonne des madriers; ici le pic, là le marteau. Maniement perpétuel du bois de chêne et du granit (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 397).L'on ne saurait avec de mauvais draps façonner de bons habits (Huysmans, Oblat,t. 2, 1903, p. 202):
2. ... en première ligne figurent ceux [les animaux] qui témoignent d'une pensée de fabrication, soit que l'animal arrive à façonner lui-même un instrument grossier, soit qu'il utilise à son profit un objet fabriqué par l'homme. Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 138.
Emploi abs. Une œuvre d'art, c'est-à-dire un fruit de l'industrie humaine, né de la collaboration de la tête qui conçoit et de la main qui façonne (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 390).
Emploi pronom. réfl. indir. Le sauvage enfant des savanes, Informe ébauche des humains, Avant d'élever ses cabanes, Se façonne un dieu de ses mains (Lamart., Harm.,1830, p. 365).
Se façonner en + subst.emploi pronom. passif. La robe de baptême se façonne toujours en tablier, avec ceinture blanche ou bien nœud papillon (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 813).
En partic. [P. allus. à la Bible (Genèse 1 et 2, Isaïe 45, 9), le compl. d'obj. désigne la Création et notamment l'homme] Cf. créateur I A.Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés dans cette grasse terre où Dieu les façonna (Péguy, Ève,1913, p. 802).J'y reprends [dans mon poème] l'antique comparaison (toujours jeune) du potier créateur, qui façonne chaque être humain comme un vase appelé à contenir on ne sait quoi (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1160):
3. La plus humble des bestioles, pour peu qu'on l'agrandisse et qu'on sache la regarder, se révèle un nid de magnificences, un réceptacle de trésors. Elle célèbre, à sa façon, la gloire du Sublime Artisan qui façonna l'univers. J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 24.
B.− Au fig.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose abstr.]
a) Donner forme. Façonner une image, une légende; façonner un mot, une phrase; façonner l'art, l'histoire; façonner l'opinion; façonner la vie. Par déférence, par désir de paix, nous cherchons bien à nous soumettre à des formes, à façonner notre apparence sur des modes et des attitudes d'antan (Loti, Désench.,1906, p. 192).Une révolution est une tentative pour modeler l'acte sur une idée, pour façonner le monde dans un cadre théorique (Camus, Homme rév.,1951, p. 136).L'Angleterre et la France façonneront ensemble la paix, comme deux fois, en trente ans, elles ont ensemble affronté la guerre (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 52):
4. J'avançais, à ciel ouvert, à travers la vérité du monde. L'avenir n'était plus un espoir : je le touchais. Quatre ou cinq ans d'études, et puis toute une existence que je façonnerais de mes mains. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 168.
Emploi pronom. réfl. indir. Se façonner une certitude; se façonner un langage :
5. Nous ne pouvons pas plus vivre dans l'inconscience, que nous ne pouvons nous façonner une physionomie immobile et sereine de statue grecque. Bourget, Essais psychol.,1883, p. 229.
Façonner à + subst.Former au contact de; adapter à. Tous les mots français qui viennent du latin et par le latin du grec ont été adoucis, préparés, mûris et fondus, façonnés à nos gosiers, par des siècles entiers de prononciation et d'usage (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 11, 1868, p. 206).
Emploi pronom. passif. Une pensée profonde est en continuel devenir, épouse l'expérience d'une vie et s'y façonne (Camus, Sisyphe,1942, p. 154).
Façonner en + subst.Transformer en. Cf. amincir ex. 5.
b) P. ext. Imaginer, se représenter; se faire une idée de. Elle [Bonne-Dame] façonnait Dieu à sa propre image, l'imaginait très doux (Estaunié, Bonne dame,1891, p. 11).Tout ce qui empêche l'esprit de former toutes les combinaisons l'altère dans son essence, qui est de les former. Il lui est impossible de haïr ce qu'il se représente librement en soi-même. Comment haïr ce que l'on façonne si nettement? (Valéry, Tel quel I,1941, p. 122).
Emploi pronom. réfl. indir. Dans la prière seulement, elles [les jeunes filles de la bourgeoisie « bien pensante »] pouvaient échapper à l'obsession de cette solitude, en se façonnant un Interlocuteur à la mesure de leurs désirs (Martin du G., Devenir,1909, p. 144):
6. Les Mémoires de D'Aubigné (...) défont un peu le personnage officiel, non pas l'héroïque (celui-là subsiste toujours), mais le personnage plus débonnaire qu'il ne faut, et qu'on est habitué à se façonner sous ce nom. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 82.
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers. ou l'un de ses attributs] Inculquer certaines manières, certaines qualités; inciter à un certain comportement, former, éduquer. Façonner l'intelligence. Cette même religion qui avait fondé les sociétés et qui les gouverna longtemps, façonna aussi l'âme humaine et fit à l'homme son caractère (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 269):
7. Quand on me dit que ma mère était arrivée, le désespoir me prit (...). À me voir, elle fut stupéfaite, et ma sœur aînée disait que je devrais être beaucoup façonnée avant de faire une fille convenable. Barrès, Enn. Lois,1893, p. 153.
Emploi pronom. réfl. Et j'en viens à me demander si cette femme qui a failli commettre un crime, ne s'est pas façonnée à votre contact et à votre exemple (Aymé, Tête autres,1952, p. 223):
8. Les Français ont fait en 1789 le plus grand effort auquel se soit jamais livré aucun peuple (...); ils se sont imposé toutes sortes de contraintes pour se façonner autrement que leurs pères... Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, p. 43.
Façonner à.Adapter à, habituer à.
Façonner à + subst.Façonner (qqn) aux intrigues, aux bonnes manières, à l'obéissance, à la vérité, au vice; façonner (qqn) à une tâche; façonner (qqn) au bon langage. Monsieur Coignard, dit le serrurier de Greenwich, on voit bien par la bassesse de votre langage, que vous êtes façonné à la servitude (France, Opinions J. Coignard,1893, p. 110).
Emploi pronom. réfl. Tu refusais de te façonner aux conditions de l'existence (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 202):
9. ... par un étrange croisement d'influences amoureuses, nos deux êtres, réciproquement, se déformaient. Involontairement, inconsciemment, chacun des deux êtres qui s'aiment se façonne à cette idole qu'il contemple dans le cœur de l'autre... Gide, Faux-monn.,1925, p. 986.
Façonner à + verbe :
10. Ces castes s'emparèrent de l'éducation, pour façonner l'homme à supporter plus patiemment des chaînes identifiées pour ainsi dire avec son existence, pour écarter de lui jusqu'à la possibilité du désir de les briser. Condorcet, Esq. tabl. hist.,1794, p. 43.
Façonner en + subst.Transformer en. C'est un peu mon œuvre que j'admire : une aimable enfant, façonnée peu à peu, et sans grande peine, en jeune femme irréprochable, en ménagère accomplie (Colette, Cl. s'en va,1903, p. 83).
C.− Emploi abs., vieilli. Faire des façons, des difficultés. Pourquoi tant faconner? acceptez ce qu'on vous offre (Ac.1798-1878).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Façonnable, adj. Susceptible d'être façonné (supra A 1). La plasticité qui (...) permet aux argiles de faire des pâtes façonnables lorsqu'on les triture avec une quantité convenable d'eau (Larchevêque, Fabric. industr. porcel., 1898, p. 32). Tout naturellement, il [l'homme des cavernes] accorda sa préférence aux pierres à la fois dures et façonnables (Metta, Pierres préc., 1960, p. 5). b) Façonnerie, subst. fém. Synon. rare de façonnage. Les façonneries de l'éducation, des coutumes, de la vanité (E. de Guérin, Journal, 1839, p. 311). c) Façonneur, euse, subst. Celui qui façonne (supra B 1 a). Rotative et linotype, façonneuses de l'opinion (P. Rousseau, Hist. techn. et invent., 1967, p. 306).
Prononc. et Orth. : [fasɔne], (je) façonne [fasɔn]. Enq. : /fason/ (il) façonne. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1176 « donner une certaine façon, une certaine forme » (Chr. de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 2681); 2. ca 1462 « former, éduquer, dresser (quelqu'un) » (Cent nouvelles nouvelles, éd. F. P. Sweetser, XLI, 14, p. 278). Dénominatif de façon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 368. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 467, b) 332; xxes. : a) 720, b) 553. Bbg. Quem. DDL t. 3 (s.v. façonneur).

Wiktionnaire

Verbe

façonner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Travailler une chose en vue de lui donner une certaine façon.
    • Le soleil, la lune et les autres astres, qui se formaient par eux-mêmes, étaient ensuite enveloppés par le monde, ainsi évidemment que tout ce qu’il préserve, mais dès le début ils se façonnaient et s’accroissaient (de la même façon que la terre et la mer) grâce à des accrétions et des tournoiements de fines particules, […]. — (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme.)
    • Ces pierres factices ont beaucoup mieux résisté aux agents atmosphériques que les pierres de grès ; elles sont composées d’un mortier parfaitement dur, mêlé de cailloux concassés de la grosseur d’un œuf, et ont dû être façonnées dans des caisses de bois. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Ce ne sont que des rochers à pic contre lesquels la mer se brise avec fureur : les vents et les vagues les ont façonnés en pyramides, en tours, en cavernes, en arcades; d'innombrables oiseaux de mer animent le paysage. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 28)
  2. (Figuré) Former à quelque chose par l’enseignement, l’éducation, l’habitude.
    • […] pourquoi n'avait-il aucun désir de façonner les caractères à son image, d'emprisonner les énergies dans les sentiers qu'il lui plaisait de suivre et pourquoi, chez les autres, cette intolérance, ce prosélytisme tyrannique de la médiocrité ? — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAÇONNER. v. tr.
Travailler une chose en vue de lui donner une certaine façon. Vous avez bien mal façonné cela. Façonner grossièrement quelque chose. Façonner un trône d'arbre en canot, en embarcation. Façonner un vase, une tabatière, etc. Étoffe façonnée, par opposition à Étoffe unie. Façonner une vigne, une terre, un champ. Il signifie, figurément, Former à quelque chose par l'enseignement, l'éducation, l'habitude. Je veux le façonner à ma mode. On l'a façonné aux bonnes manières. Le commerce du monde, l'usage du monde l'a façonné. On l'a façonné aux habitudes de la maison.

Littré (1872-1877)

FAÇONNER (fa-so-né) v. a.
  • 1Travailler une chose, lui donner une façon, une forme particulière. Façonner un morceau de bois. L'or qui naît au Pérou, l'or qui naît à la Chine, Ont la même nature et la même origine ; L'artisan les façonne et ne peut les former, Voltaire, Loi nat. part. 1.

    Façonner du bois qui vient d'être abattu, l'ébrancher, le scier de manière qu'il puisse être vendu. On a laissé Blondeau abattre et façonner tout le bois, Courier, I, 142.

  • 2Donner la dernière façon à un ouvrage, y ajouter des ornements. Façonner un vase, une étoffe.
  • 3 Terme d'agriculture. Façonner un champ, une vigne, leur donner les labours convenables, les façons. Les tempêtes des comices donnèrent alors tant de distractions aux bourgeois, que les terres n'en furent que médiocrement façonnées, Le P. Catrou, dans DESFONTAINES. Vous savez comment je vivais chez nous, toujours travaillant, labourant ou façonnant ma vigne, et chantant la vendange ou le dernier sillon, Courier, 2e lettre particul.
  • 4 Fig. Former les mœurs, l'esprit. L'usage du monde l'a façonné. On façonne les hommes par l'éducation. [Un oncle] Que, depuis quatre mois, le marquis, son neveu, Malgré tant de leçons a façonné si peu, Lanoue, Coquette, I, 3.

    En mauvaise part. [Elle] Façonnait aux forfaits ce cœur jeune et facile, Voltaire, Henr. II.

    Terme de manége. Façonner un cheval, lui donner une allure régulière et gracieuse.

  • 5Accoutumer. Je l'ai façonné à mes manières, Dict. de l'Acad.
  • 6 V. n. Faire des difficultés, des façons pour exécuter une chose. Jeunes cœurs, croyez-moi, laissez-vous enflammer ; Tôt ou tard il faut aimer ; Et c'est en vain qu'on façonne ; Tout fléchit sous l'amour, il n'exempte personne, Benserade, Ballet des plaisirs. J'ai de l'esprit ; et je ne fais point de difficulté de le dire, car à quoi bon façonner là-dessus ? La Rochefoucauld, Portrait. Le maréchal du Plessis me parla, sans façonner, de la part de la reine, Retz, III, 216.

    Cet emploi a vieilli ; on dit présentement faire des façons.

  • 7Se façonner, v. réfl. Recevoir une certaine façon. Ce bois se façonne facilement.
  • 8Se former. De même les esprits débonnaires et doux Se façonnent, prudents, par l'exemple des fous, Régnier, Sat. XI. C'est à la cour où se façonne, à mon avis, chaque personne, Scarron, Poésies, dans LE ROUX, Dict. comique. Pauline se façonnera en écrivant ce que vous pensez, Sévigné, 543. Que je me suis façonné avec lui en quatre jours de temps ! Boissy, Français à Londres, sc. 6.
  • 9S'accoutumer, se conformer. Au joug depuis longtemps ils se sont façonnés, Racine, Brit. IV, 4. Le peuple se façonne à la docilité, Voltaire, Orphel. III, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Il voit, sur le tombiau, imaiges enlevées De partie senestre, moult très bien facenées, Girart de Ross. v. 4355.

XVIe s. Il fault que la bienseance exterieure se façonne quand et quand l'ame, Montaigne, I, 182. Il luy mesprint d'estre monté sur un cheval façonné à cette eschole, Montaigne, I, 359. Ils ne peuvent sinon suyvre l'exercice à quoy ils se sont façonnés, Lanoue, 181.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAÇONNER, v. act. c’est, en Pâtisserie, faire au-dessus des bords d’une piece, quelle qu’elle soit, des agrémens avec le pouce de distance en distance.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « façonner »

Façon ; provenç. faissonar ; anc. espag. faccionar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de façon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « façonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
façonner fasɔne

Évolution historique de l’usage du mot « façonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « façonner »

  • Si l’homme ne façonne pas ses outils, les outils le façonneront. De Arthur Miller
  • Barbare ou civilisé, l'homme n'a jamais su ni façonner le monde à la mesure de son coeur, ni façonner ce coeur à la mesure de ses désirs. De Paul Bourget / Essai de psychologie contemporaine
  • La raison d’être d’Atos est de contribuer à façonner l’espace informationnel. Avec ses compétences et ses services, le Groupe supporte le développement de la connaissance, de l’éducation et de la recherche dans une approche pluriculturelle et contribue au développement de l’excellence scientifique et technologique. Partout dans le monde, Atos permet à ses clients et à ses collaborateurs, et plus généralement au plus grand nombre, de vivre, travailler et progresser durablement et en toute confiance dans l’espace informationnel. , AtoS : dévoile les tendances et technologies qui vont façonner les entreprises et la société d'ici 2024 | Zone bourse
  • "Il est dans notre intérêt d'aider les régions les plus touchées par l'épidémie", a poursuivi Angela Merkel. "Nous voulons que l'Europe sorte de là plus unie et plus forte", a-t-elle ajouté, estimant que la lutte contre le coronavirus allait façonner les six mois de cette présidence. Boursorama, La lutte contre le coronavirus va façonner la présidence allemande de l'UE, dit Angela Merkel - Boursorama
  • Parce que les solutions toutes prêtes n’existent pas, parce que les certitudes s’ébranlent, il nous faut façonner l’improbable. En voici un échantillon, modeste, fragile, mais déjà là, tel un possible tremblement du futur pour reprendre les mots d’André Breton. , L'Art Thinking, une méthode originale pour façonner un nouveau réel
  • Nations-Unies (New York) – Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé, mercredi, à façonner un avenir plus juste, plus écologique, plus résilient et pus inclusif, suite à la pandémie du Covid-19 qui a occasionné des records de chômage et de fermetures d’entreprises à travers le monde. MAP Express, Covid-19: le chef de l'ONU appelle à façonner un avenir "plus résilient et plus inclusif" | MAP Express MAP Express

Images d'illustration du mot « façonner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « façonner »

Langue Traduction
Anglais shape
Espagnol forma
Italien forma
Allemand gestalten
Chinois 形状
Arabe شكل
Portugais forma
Russe форма
Japonais 形状
Basque forma
Corse forma
Source : Google Translate API

Synonymes de « façonner »

Source : synonymes de façonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « façonner »

Partager