La langue française

Déshabituer

Sommaire

  • Définitions du mot déshabituer
  • Étymologie de « déshabituer »
  • Phonétique de « déshabituer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déshabituer »
  • Citations contenant le mot « déshabituer »
  • Traductions du mot « déshabituer »
  • Synonymes de « déshabituer »
  • Antonymes de « déshabituer »

Définitions du mot déshabituer

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSHABITUER, verbe trans.

Déshabituer qqn (de qqc., de faire qqc.).Lui faire perdre l'habitude de. J'étais ébloui de l'azur qui venait de m'apparaître. Il y avait plusieurs heures que les lumières tamisées m'avaient déshabitué du grand jour (Benoit, Atlant.,1919, p. 177).Les méfaits du théâtre psychologique venu de Racine nous ont déshabitués de cette action immédiate et violente que le théâtre doit posséder (Artaud, Théâtre et double,1938, p. 101).
Emploi pronom. avec valeur réfl. Perdre l'habitude de. Le duc de Castries aurait vingt-cinq mannequins modelés sur sa personne, pour que ses vêtements ne se déshabituent pas de ses formes et ne contractent pas de mauvais plis (Goncourt, Journal,1882, p. 185).On parla des cannibales. − Il en reste aux Fidji, assura le Père (...) L'an dernier, encore, un de nos missionnaires a été mangé. Ils s'en déshabituent pourtant petit à petit (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 195):
Déjà il se figurait Odette inquiète, affligée de n'avoir reçu ni visite ni lettre, et cette image, en calmant sa jalousie, lui rendait facile de se déshabituer de la voir. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 306.
Rem. On rencontre a) Chez Jammes, Les Robinsons basques, 1925, p. 111, le part. passé déshabitué employé subst. : je viens, au milieu des ténèbres, vous faire ma confession, aussi pénible, aussi humiliante qu'elle puisse être à un déshabitué. b) Chez Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 351, le subst. fém. déshabitude « perte d'une habitude ou d'un ensemble d'habitudes » : On a devant soi des campagnes, des bois à parcourir, toute l'existence terrestre à reprendre après une longue déshabitude, on sent un plaisir instinctif et tout physique.
Prononc. et Orth. : [dezabitɥe], (je me) déshabitue [dezabity]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1419-22 part. passé adj. (G. Chastellain, Chroniques, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 1, p. 201); 1530 deshabituer (Palsgr., p. 30). Dér. de habituer*; préf. dé(s)-*. Fréq. abs. littér. : 95.

Wiktionnaire

Verbe

déshabituer \de.za.bi.tɥe\ transitif (voir la conjugaison) (pronominal : se déshabituer)

  1. Délivrer d’une habitude.
    • Quelquefois elle nous regardait, Olivier et moi, attentivement, comme pour être bien assurée de se reconnaître et mieux constater son retour et sa présence au milieu de nous ; mais soit qu’elle nous trouvât l’un et l’autre un peu changés, soit que deux mois de séparation et la vue de tant de figures nouvelles l’eussent déshabituée de nos visages, je voyais dans sa physionomie poindre une vague surprise. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 88)
    • Songez donc ! Vous vous installez au café maure, à côté des pouilleux que vous avez déjà déshabitués de vous saluer… — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Son cœur, déshabitué du calme et de la paix, semblait ne pouvoir plus battre que d’angoisse. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 86)
  2. (Pronominal) Perdre une habitude.
    • Les villes de chez moi étaient, la nuit, couleur de cendre. Je m'y étais déshabitué de toute lueur, et cette capitale rayonnante me causait un vague malaise. — (Antoine de Saint-Exupéry, Lettre à un otage (1943), I)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSHABITUER. v. tr.
Délivrer d'une habitude. On ne peut arriver à déshabituer cet enfant de se ronger les ongles. Il est difficile de se déshabituer de l'usage du tabac.

Littré (1872-1877)

DÉSHABITUER (dé-za-bi-tu-é) v. a.
  • Faire perdre l'habitude de quelque chose.

    Se déshabituer, v. réfl. Perdre l'habitude. Je me suis déshabitué du tabac.

HISTORIQUE

XVIe s. Deshabituer, Palsgrave, p. 30, qui recommande de prononcer l's, l'h étant non aspirée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déshabituer »

 Dérivé de habituer avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et habituer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déshabituer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déshabituer desabitye

Évolution historique de l’usage du mot « déshabituer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déshabituer »

  • Quand se déshabituera-t-on de l'habitude de tout expliquer ? De Francis Picabia
  • Jean-Louis Étienne : Comme une expérience personnelle dans des conditions d’hébergement très confortables. Je suis venu me confiner en famille dans mon village natal du Tarn. Au pôle Nord, j’étais prisonnier de l’histoire que je m’étais inventée, elle m’a dépassé, c’était au--dessus de mes forces. Vous passez brutalement de la frénésie médiatique au silence absolu, vous êtes déposé par avion au nord du Canada par moins 48° C, vous marchez sur une banquise sans aucune référence à l’humain, et bien sûr sans GPS ni téléphone. La banquise est un chaos que j’avais sous-estimé. Pendant plusieurs jours, je me suis demandé ce que je faisais là, avant de me déshabituer progressivement du monde pour rentrer dans mon histoire personnelle et vivre mon rêve. Mais vous savez, les vrais héros, ce sont les gens qui ont vécu confinés et prisonniers de lieux extrêmement exigus. C’est ça, l’héroïsme ! GQ France, Jean-Louis Étienne : « Je suis un pédagogue de l’espoir » | GQ France
  • Lors de l'arrêt du tabac, beaucoup de fumeurs ressentent le manque de ne plus tenir une cigarette en main. Lors du vapotage, la gestuelle associée à la cigarette reste identique. Le principe : déshabituer votre corps et votre cerveau en douceur. LaProvence.com, La Provence | Les différentes méthodes pour arrêter de fumer | La Provence
  • «Si vous avez appris où situer les pays, les capitales et les grandes régions du monde, vous savez sûrement où chercher lorsqu'on vous parle d'une ville par exemple. C'est la même chose pour les constellations et les planètes, afin de vous repérer facilement et de vous orienter vers les bonnes parties du ciel pour observer un objet en particulier», explique Franck Marchis. Il est donc important de lire et d'apprendre au préalable les 88 grandes constellations (Grande Ours, Cygne, Hercule...) et surtout de savoir lesquelles sont visibles dans l'hémisphère où vous vous trouverez cet été. Se munir d'un Atlas des étoiles est aussi une bonne idée. N'oubliez pas de vous équiper d'une petite lampe qui éclaire en rouge (afin de ne pas déshabituer vos yeux à l'obscurité). Petite astuce, si vous ne possédez pas une telle lampe, recouvrir l'embout lumineux d'un papier de bonbon rouge transparent peut faire l'affaire. CNEWS, Astronomie : 5 conseils pour observer les étoiles cet été | CNEWS

Traductions du mot « déshabituer »

Langue Traduction
Anglais disaccustom
Espagnol desacostumbrado
Italien disabituare
Allemand entwöhnen
Chinois 不习惯
Arabe حرر من سلطان عادة ما
Portugais desacostumar
Russe отучить
Japonais 不慣れな
Basque disaccustom
Corse disaccustom
Source : Google Translate API

Synonymes de « déshabituer »

Source : synonymes de déshabituer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déshabituer »

Partager