Cracher : définition de cracher


Cracher : définition du Wiktionnaire

Verbe

cracher \kʁa.ʃe\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Projeter par la bouche de la salive, de la pituite ou toute autre mucosité des voies respiratoires.
    • Ce malade crache beaucoup.
    • (Figuré) Il a craché en l’air, et cela lui est retombé sur le nez, il a dit ou fait une chose qui a tourné à son désavantage.
    1. La bouche, l'orifice est celui d'un objet inanimé.
      • Ce stylographe crache, il fait jaillir l’encre à côté des caractères que l’on trace.
      • Elle ajoute un g à tambourg, soi-disant parce que sa plume crache. — (Honoré de Balzac, Ursule Mirouët, 1841, Œuvres complètes par Alexandre Houssiaux, 1855, tome 5, page 204. Texte procuré en ligne par Wikisource : s:fr:Ursule Mirouët/2, page 204 pour la seconde partie ; et s:fr:Page:Balzac - Œuvres complètes Tome 5 (1855).djvu/207 pour la page 204.)
      • Ce fusil crache, sa lumière projette au dehors des grains de poudre, des étincelles.
      • Ce moule crache, il rejette une partie du métal en fusion.
  2. (Figuré) (Suivi de la préposition sur ou dans une construction équivalent) Rejeter, avoir peu de considération pour, mépriser, dédaigner.
    • Cette dame qui cachetonne au Conseil Économique et Social passe son temps à cracher sur l’État qui la nourrit. — (lefigaro.fr (commentaire des lecteurs))
    • Bien sûr celle de l’an quarante ne m’a pas tout à fait déçu,
      elle fut longue et massacrante, et je ne crache pas dessus
      — (Georges Brassens, La Guerre de 14-18)
  3. (Transitif) Rejeter par la bouche.
    • Cracher du sang, le sang.
    • Il voulut goûter de cette viande, mais le premier morceau qu’il prit, il le cracha.
    • (Populaire) Cracher ses poumons, tousser fréquemment avec des crachements de sang.
    • (Figuré) Cracher des injures, exploser en paroles injurieuses.
  4. (Figuré) Dire de façon violente et méprisante.
    • « La guerre ne se gagne pas avec des pensées pessimistes! » cracha-t-il d'un ton coléreux. — (Pierre Bordage, Wang – I. Les portes d'Occident, « J'ai Lu », 1997, p. 286)
  5. (Animisme) Rejeter violemment comme par une bouche, en parlant d’un objet inanimé.
    • Ce volcan crache de la lave.
    • Le 8 janvier 1990, l’ascenseur me cracha au dernier étage de l’immeuble Yumimoto. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 7)
  6. (Figuré) Ressembler, créer à l’identique dans l’expression tout craché.
    • C’est son père tout craché, se dit d’un enfant qui ressemble trait pour trait à son père.
    • C’est lui tout craché, à ce procédé, on le reconnaît.
  7. (Familier) Payer sous la contrainte.
    • Un bourgeois aguiché par des maîtres-chanteurs et tombé dans un guet-apens, après avoir d'abord craché 20000 francs, s'est refusé à cracher encore et quand il prévint la Police et qu'une instruction fut ouverte, on s'aperçut de tels faits à la charge du commerçant lui-même qu'on résolut de le poursuivre également en cour d'Assises. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 16, p. 196, 1er novembre 1900)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cracher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRACHER. v. intr.
Projeter par la bouche de la salive de la pituite ou toute autre mucosité des voies respiratoires. Ce malade crache beaucoup. Fig. et fam., Il a craché en l'air, et cela lui est retombé sur le nez, Il a dit ou fait une chose qui a tourné à son désavantage. On dit de même simplement Cracher en l'air. Fig. et fam., Cette plume, ce stylographe crache, se dit d'une Plume, d'un stylographe qui a le défaut de faire jaillir l'encre de côté et d'autre sur le papier autour des caractères que l'on trace. On dit de même Ce fusil crache, Sa lumière jette au dehors des grains de poudre et des étincelles. On dit aussi Ce moule crache, Il rejette une partie du métal en fusion. Il s'emploie aussi transitivement et signifie Rejeter par la bouche. Cracher du sang, le sang. Il voulut goûter de cette viande, mais le premier morceau qu'il prit il le cracha. Pop., Cracher ses poumons se dit d'une Personne atteinte d'une maladie de poitrine et qui tousse fréquemment avec des crachements de sang. Par analogie, Ce volcan crache de la lave. Fig. et fam., Cracher des injures, Injurier, dire beaucoup d'injures. Fig. et fam., C'est son père tout craché, se dit d'un Fils qui ressemble trait pour trait à son père. Fig. et fam., C'est lui tout craché, À ce procédé, on le reconnaît.

Cracher : définition du Littré (1872-1877)

CRACHER (kra-ché) v. n.
  • 1Rejeter hors de la bouche. Il ne fait que cracher. Quoi toujours renifler ! Moucher, tousser, cracher, et toujours me parler ! Scarron, Don Japhet, III, 15. Un homme incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours, Molière, Mal. imag. III, 18. Ceux mêmes qui avaient le privilége de l'approcher ne pouvaient ni rire ni cracher en sa présence, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 93, dans POUGENS. Je vis un petit homme si fier, il prit une prise de tabac avec tant de hauteur, il se moucha si impitoyablement, il cracha avec tant de flegme, il caressa ses chiens d'une manière si offensante pour les hommes, que je ne pouvais me lasser de l'admirer, Montesquieu, Lettres pers. 74.

    Fig. Cracher au nez, au visage de quelqu'un, l'insulter. Quand on songe à cela, on a envie de lui cracher au nez, Sévigné, 282.

    Cela est à cracher dessus, cela mérite tout mépris.

    Populairement. Cracher blanc, ou cracher du coton, avoir soif, être altéré.

    Cracher au bassin, donner de l'argent qu'on voudrait ne pas donner, et aussi donner de l'argent pour contribuer à quelque chose.

    Il a craché en l'air et cela lui est retombé sur le nez, ce qu'il a fait a tourné à son désavantage.

    Absolument et dans le même sens, cracher en l'air.

    Cracher contre le ciel, se dit d'un homme qui blasphème la Providence, ou, en un autre sens, qui insulte des puissances tellement grandes, que l'injure retombe sur lui.

  • 2Une arme à feu crache, quand des grains de poudre et des étincelles sont jetés au dehors par la lumière.

    Un moule crache, quand il rejette une partie du métal en fusion.

    Cette plume crache, se dit d'une plume dont le bec fait jaillir l'encre en écrivant.

  • 3 V. a. Expectorer, rejeter de la bouche. Cracher du sang. Cracher quelque chose de mauvais qu'on a dans la bouche.

    Fig. Cracher du latin, dire des mots latins, faire des citations latines. N'allez point déployer toute votre doctrine, Faire le pédagogue et cent mots me cracher, Molière, le Dép. II, 7. Cracha du grec et du latin, Scarron, Virg. trav. VI. Auquel des deux, je vous prie, accorderai-je le nom de botaniste, de celui qui sait cracher un nom ou une phrase à l'aspect d'une plante, sans rien connaître à sa structure, ou de celui…, Rousseau, Lettr. Élém. sur la bot.

    On dit dans le même sens : cracher des sentences, des proverbes.

    Cracher des injures, se répandre en injures. Toutes les cruautés de ces mains qui m'attachent, Le mépris effronté que ces bourreaux me crachent, Malherbe, Larmes de saint Pierre.

    Cracher son fait à quelqu'un, lui dire sans ménagement, injurieusement, ce qu'on pense de sa conduite. Vous n'avez pu vous contenir, et vous lui avez craché son fait au nez.

    Terme de marine. Un bâtiment crache ses étoupes, quand la fatigue fait ouvrir les coutures, au point que les étoupes en sortent.

HISTORIQUE

XIIe s. Ensi firent Giwui, quant il unt Deu jugié ; Vilment l'unt escrié, batu e coleié ; Enmi le vis li unt escopi e rachié, Th. le mart. 46.

XIIIe s. Et vaut [vin de pomme] especiaument à ciaus [ceux] qui ont le pis [la poitrine] aspre et sec, et qui ne puent legierement rachier, Alebrand, f° 43. Renart jut sus tot en travers, Les denz li brisa en la bouche, En la chiere li crache et mouche, Es eulz [yeux] li boute le baston, Et poile as ongles le grenon, Ren. 14986. Quant il crachoit le sanc de sa bouche, Joinville, 227.

XVe s. Vrayment, c'estes vous tout poché ; Car quoy ? qui vous auroit craché Tous deux encontre la paroy D'une maniere et d'un aroy, Si seriez-vous sans difference, Patelin. C'estes vous, dy-je, tout craché, ib. Et pour plus les injurier, prirent la banniere du roy de France, et l'allerent trainant au long des boues, et marcherent et cracherent sus, Bouciq. III, 7.

XVIe s. Avez vous jamais entendu que signifie cracher au bassin ? … Ilz crachoient dedans les plats, affin que les houstes desistassent manger, Rabelais, Pant. IV, anc. prol. Comme celui qui crache contre le ciel, Yver, p. 565. Après l'opiniastré combat de traict et de main, le navire est brisé à coups de hache, chaque pertuis crachant du sang, D'Aubigné, Hist. III, 14. Un crache-en-ruelle [un vieillard catarrheux], Cotgrave C'est le père tout craché, Oudin, Dict. Il n'ose cracher de peur d'avoir soif [se dit d'un avare], Oudin, ib. Ils peignent le prisonnier crachant au visage de ceuix qui le tuent et leur faisant la moue, Montaigne, I, 244.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Cracher : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRACHER, v. act. & neut. rendre la salive par la bouche. Voyez Crachat.

* Cracher, v. n. (Fonderie.) Il se dit de l’action de rejetter une partie du métal en fusion. S’il y a dans le moule quelqu’humidité ; si l’air pressé par le métal qui descend, ne trouve pas une prompte issue, &c alors le métal coulé est repoussé par l’ouverture du jet, & l’on dit que le moule a craché.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Cracher : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « cracher » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « cracher »

Étymologie de cracher - Littré

Berry, crâier, cracher salement ; picard, raker ; bourguig. craiché ; wallon, rèchi, rachi ; provenç. es-cracar ; sicil. s-craccare ; pays de Coire, s-cracchiar ; du germanique : anc. scandinave, hrâki, salive, hraekia, cracher ; anglo-sax. hroekan. La forme germanique, avec l'h devant l'r, explique à la fois cracher et racher qui sont le même mot, comme Chlodovig contient à la fois Clovis et Louis, Il est probable que le latin screare renferme un radical commun à celui des langues germaniques (scr égal à hr) ; mais il ne peut rendre raison des formes romanes ; il aurait donné escreïer, et non cracher ni surtout rachier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cracher - Wiktionnaire

D’une onomatopée crac [1] présente aussi bien dans le domaine roman que dans le domaine germanique.
L’expression tout craché (« très ressemblant ») s'explique peut-être par un rapprochement entre crachat et goutte d'eau → voir se ressembler comme deux gouttes d’eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cracher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cracher kraʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « cracher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe cracher

Évolution historique de l’usage du mot « cracher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cracher »

  • Les fonctionnaires veulent apaiser le climat mais se font recevoir par la jeune femme qui, visiblement éméchée, les menace, les insulte, leur distribue des coups de pied avant de cracher à la joue de l’un d’entre eux. , Faits-divers - Justice | Elle boit de la vodka à la paille et crache sur un policier
  • Ce jeune homme de 19 ans refusait les réglementations liées au confinement et n'a pas accepté d'être interpellé par la police de Beaucaire, fin mars. Les policiers avaient décidé de procéder à l'interpellation le lendemain au domicile familial de Beaucaire, mais le fils continuait à se rebeller et la mère, menaçante, a décidé d'en découdre avec les forces de l'ordre avant de commettre des violences et de cracher sur une fonctionnaire. Elle a été condamnée pour "outrage", mais aussi pour "des violences et des actes d'intimidation sur des personnes dépositaires de l'autorité publique". , NÎMES/BEAUCAIRE Elle crache sur un policier : une mère de famille écrouée à l’audience – Objectif Gard
  • «Tiens, le COVID», aurait lancé le sexagénaire à sa victime avant de baisser son masque de protection et de cracher sur elle, ont rapporté les autorités. Le Journal de Montréal, Mont-Tremblant: un Montréalais crache au visage d’une commerçante | JDM
  • Un portier a voulu l’évincer ; il s’est fait cracher dessus. Alertés, les policiers eurent droit au même accueil : les crachats ont fusé – sans les atteindre – mais aussi des insultes et des coups de pied qu’ils ont réussi à esquiver. Maîtrisé, le perturbateur a fini de cuver ses libations au commissariat. Journal L'Union, Le perturbateur des terrasses crache sur les policiers rémois
  • À la suite de cet incident, les randonneurs se sont rapprochés de la gendarmerie de Bourg-Saint-Maurice. Là, un agent leur a conseillé de déposer une main courante. Il leur a assuré que si d’autres plaintes venaient à être déposées dans la saison, ils se déplaceraient pour voir cette bergère qui, semble-t-il, avait déjà fait parler d’elle l’an passé. « Cette dame est arrivée il y a deux ans. Avant c’était un monsieur qui occupait le terrain. Un éleveur très sympathique, il ne faisait jamais d’histoire. Aujourd’hui, la nouvelle génération veut faire sa loi. Si cette dame est dans son bon droit, très bien, on trouvera un autre itinéraire mais est-ce que la règle du trentenaire peut rentrer en vigueur ? Est-ce que le propriétaire du terrain et patron de la bergère est au courant ? Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas le droit de nous cracher dessus, surtout dans cette période. Imaginez l’image que cela aurait donnée de la région si nous avions été des touristes. » , Faits-divers - Justice | Bourg-Saint-Maurice : des randonneurs se font cracher dessus par une bergère lors d’une balade
  • Mardi après-midi, une jeune femme monte dans un bus des Transports urbains laonnois et s’apprête à payer son ticket en espèce. La conductrice lui explique que cela n’est plus possible et l’invite à quitter le bus et à se rendre à la boutique pour y acheter son titre de transport. La passagère énervée se met à insulter copieusement la conductrice avant de lui cracher au visage. Interpellée rue Carnot, la passagère, âgée de 20 ans a été entendue dans les locaux du commissariat de Laon, elle comparaîtra devant la chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Laon, le vendredi 9 octobre pour outrage à personne chargée d’une mission de service public. Journal L'Union, Laon : la passagère crache sur la conductrice du bus
  • Bien que tout vice verse dans le coeur humain le poison de l'adversaire, c'est l'envie qui permet au serpent de cracher son venin le plus secret et de vomir la peste de sa méchanceté pour la faire partager. De Grégoire Le Grand
  • Les enfants, c'est pas vraiment méchant ; ça peut mal faire ou faire mal de temps en temps ; ça peut cracher, ça peut mentir, ça peut voler ; au fond, ça peut faire tout ce qu'on leur apprend. De Paul Piché
  • Il ne faut pas cracher sur les jeux de mots. Les plus mauvais vont aux meilleurs amis. C'est l'ineffable prix de l'intimité. De Daniel Pennac / Messieurs les enfants
  • Il ne faut pas cracher sur l'instruction, mais trop d'instruction finit par rendre le peuple trop conscient de l'inégalité sociale. De Carl Dubuc / Les doléances du notaire Poupart
  • "Dieu en vain tu ne jugeras" est la seule courtoisie valable ; il est ridicule de cracher sur son miroir. De Alfred Jarry / Les Jours et les nuits
  • Savez-vous ce que j'ai vu sur un écriteau accroché dans une perception : Défense de cracher. Faudrait tout de même s'entendre ! De Robert Rocca
  • La maîtrise de soi est de laisser cracher jusqu'à ce que la salive se tarisse, puis tourner les talons. De Moses Isegawa / Chroniques abyssiniennes
  • En Hollande, les gens sont tellement propres que, quand ils ont envie de cracher, ils prennent le train pour la campagne. De Georges Courteline
  • Danser en temps de guerre, c’est comme cracher à la gueule du diable. De Hafid Aggoune / Les Avenirs
  • A force de cracher dans l'assiette, on finit par y trouver du potage. De Louis Pawels
  • Que sert d’avoir une cuvette en or pour y cracher du sang ? De Proverbe grec antique
  • Quitte à cracher sur la société, fais de la politique. De Jean Basile / Les voyages d'Irkoutsk
  • Cracher contre le ciel, c’est se cracher au visage. De Proverbe grec antique

Images d'illustration du mot « cracher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • Enjoy your meal!
I would love to hear your comments!
Check out my Instagram @picoftasty more surprise there! 

From now on, Every Saturday (Central Time - US & Canada) I will release Lightroom preset for people who are interested in food photography check out my website and download it for free. This is a great opportunity to practice and take your images to the next level.

Now subscribe, get the latest release first

Any questions please don't hesitate to ask. Photo de Mae Mu via Unsplash

Traductions du mot « cracher »

Langue Traduction
Corse sputà
Basque zuritzeko
Japonais 唾を吐く
Russe плевать
Portugais cuspir
Arabe أن يبصق
Chinois
Allemand spucken
Italien sputare
Espagnol escupir
Anglais to spit
Source : Google Translate API

Synonymes de « cracher »

Source : synonymes de cracher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cracher »


Mots similaires