Ressource : définition de ressource


Ressource : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSOURCE, subst. fém.

I. − Moyen permettant de se tirer d'embarras ou d'améliorer une situation difficile. Synon. recours.
A. − [À propos d'une chose] La fuite est ma seule ressource. Le magistrat lui fait sentir que sa seule ressource est en ce moment de dire la vérité (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p. 1590).Le traitement chirurgical est (...) une ressource précieuse lorsque l'ulcère n'est pas compliqué, mais que le traitement médical correctement suivi et suffisamment prolongé a échoué (Quillet Méd.1965, p. 139).
COUT. Partie d'étoffe laissée en surplus dans les coutures et pouvant être utilisée en cas de besoin. C'est le dimanche qu'on étrenne les redingotes à ressource (Vallès,Réfract., 1865, p. 190).
B. − [À propos d'une pers.] Vous êtes ma dernière ressource. Je commençai à entrevoir qu'ils s'ennuyaient mortellement et [que] (...) j'étais leur ressource contre l'ennui (Stendhal,H. Brulard, t. 1, 1836, p. 280).Le petit abbé continue d'être ma seule ressource parmi les crétins ecclésiastiques de cette montagne (Bloy,Journal, 1906, p. 314).
Arg. Père, mère la Ressource, Madame la Ressource. ,,Personne fertile en expédients, à laquelle on a toujours recours dans de mauvaises affaires, et dont les conseils, la fortune et le crédit suffisent pour vous tirer d'embarras`` (Hautel 1808). [Une des habituées de cette maison de jeu] la belle Saint-Ernest. Cette madame la Ressource a encore la taille élégante, la tournure distinguée (Raban, Marco Saint-Hilaire,Mém. forçat, 1828-29, p. 76).
C. − Locutions
1. Loc. nom.
a) Homme de ressources. Homme habile à se tirer d'embarras. Tu es un homme d'esprit... Un homme de ressources... Tire-toi de là comme tu pourras (Dumas père, Halifax, 1842, iii, 4, p. 80).
b) Ville de ressources. ,,Ville où l'on trouve facilement tout ce dont on a besoin`` (Ac.).
2. Loc. verb.
a) Avoir la ressource de + inf. Avoir la possibilité de. Si la brume est trop épaisse, on a la ressource d'y mouiller [dans la baie de Monterey] (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 248).
b) Avoir de la ressource. Savoir se tirer d'affaire en faisant appel à des moyens efficaces. Lucile: Si j'avais vraiment voulu vous faire taire, depuis huit jours que je suis ici, je l'aurais fait. Les filles ont de la ressource (Anouilh,Répét., 1950, ii, p. 39).
Empl. impers. Il y a de la ressource. Il y a moyen de se tirer d'affaire. [Adeline:] − (...) Reprends courage, il y a de la ressource. − Aucune! dit le baron. Personne dans le gouvernement ne peut trouver deux cent mille francs (Balzac,Cous. Bette, 1846, p. 275).
Ce cheval a de la ressource. Ce cheval a de la vigueur malgré une longue course. (Dict. xixes.).
3. Loc. adv.
a) Sans ressource. Sans moyen, sans possibilité de se tirer d'affaire. Ceci ne veut pas dire que les ouvriers et les paysans fassent la révolution à leur insu (...). C'est ainsi peut-être que le préfet de police verra l'histoire. Mais de telles vues le laissent sans ressource devant une véritable situation révolutionnaire (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception, 1945, p. 508).
b) En/pour/comme dernière ressource. Comme moyen ultime. Synon. en dernier recours*, en dernier ressort (v. ressort2).C'est à désespérer de l'avenir du pays, et le petit nombre de ceux qui protesteraient n'auraient, comme dernière ressource, qu'à s'exiler pour ne pas être plus longtemps les complices ou les témoins de cette décadence morale (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 398):
1. Pour ce qui concerne l'extérieur [des locaux], l'enduit sous n'importe quelle forme ne doit être utilisé que comme toute dernière ressource (...). Il est trop tentant pour le mauvais constructeur de dissimuler, à l'aide de ce moyen, une ossature mal étudiée... Arts et litt., 1935, p. 20-12.
II. − Le plus souvent au plur.
A. − Moyens pécuniaires dont dispose une personne pour assurer son existence. Synon. économies, finances.Avoir de maigres ressources; être dénué de ressources; diminuer, augmenter ses ressources; disposer de ressources importantes. Je vendis mes châles, mes diamants, je pris mes économies, enfin je réalisai toutes mes ressources, et (...) je partis avec Louise pour la Belgique (Du Camp,Mém. suic., 1853, p. 176).Ses ascendants [d'un militaire décédé] ont droit à une pension lorsqu'ils sont âgés et ont des ressources modestes (Lubrano-Lavadera,Législ. et admin. milit., 1954, p. 288).
Parfois au sing. Ne pouvant compter que sur quelques subsides de sa mère, veuve, dont la petite fortune avait été bien diminuée, il cherchait une ressource supplémentaire. On lui a offert, ici, en 17, un modeste emploi de journaliste (Romains,Hommes bonne vol., 1939, p. 90).
Locutions
1. Loc. adv. Sans ressources. Sans moyens pécuniaires permettant d'assurer son existence. Pour les crimes de sang − en dehors du cas spécial des crimes passionnels où se rencontrent toutes les classes − les assassins, les auteurs de coups et violences, etc., sont, en grande majorité, des individus sans ressources (Traité sociol., 1968, p. 215).
Parfois au sing. Le peu d'argent que pouvait me donner ma famille fut bientôt mangé. Je me trouvai sans ressource (Balzac,Illus. perdues, 1839, p. 271).
2. Loc. verb., vieilli. Faire ressources de qqc. En tirer parti pécuniairement:
2. ... les sœurs hospitalières (...) se trouvèrent réduites à faire ressources de leurs derniers moyens (...) Joséphine (...) avait fait présent à madame Maunoir de deux moutons espagnols (...) et ces deux mérinos, soignés avec succès, ont à la longue composé un petit troupeau dont les produits devinrent en 1820 et 1821, les plus sûres ressources de la communauté. Latouche, L'Héritier,Lettres amans, 1821, p. 138.
B. − Moyens matériels dont dispose un pays, une région, une collectivité. Ressources hydrauliques, industrielles, minières, pétrolières d'un pays. Il n'y avait plus qu'à (...) explorer le sol au triple point de vue de ses ressources minérales, végétales et animales (Verne,Île myst., 1874, p. 98).C'est l'U.R.S.S. d'abord qui (...) dut (...) développer d'arrache-pied les ressources sibériennes: charbon, minerai, pétrole − en posant de nouvelles voies ferrées (Lesourd, Gérard,Hist. écon., 1966, p. 431).Parfois au sing. Les industries du déroulage et du contreplaqué ont (...) trouvé dans nos territoires forestiers d'Outre-Mer (...) une ressource particulièrement favorable qui est « l'okoumé », bois qui fut et qui restera peut-être « l'or du Gabon » (Industr. fr. bois, 1955, p. 30).
1. En partic.
a) Dans un cont. écol.Ressources naturelles. ,,Ensemble constitué des éléments biotiques et non biotiques de la Terre, ainsi que des diverses formes d'énergies reçues (énergie solaire) ou produites sans intervention de l'homme (marées, vents)`` (Gunn-Murcia Secours 1984). La dégradation des biocœnoses figure au premier rang des multiples modalités par lesquelles l'humanité surexploite sinon gaspille les ressources naturelles (Fr. Ramade, Élém. d'écol. appl., Paris, McGraw-Hill, 1978, p. 453).
b) Dans un cont. milit.Moyens militaires (hommes, armement, vivres) dont dispose une armée. Je revins sur la même idée auprès de Cadorna, en lui demandant d'attaquer « avec toutes ses ressources en hommes et en munitions pour fixer l'ennemi et le battre » (Joffre,Mém., t. 2, 1931, p. 303).
2. Spécialement
a) ÉCONOMIE
,,Ensemble des moyens financiers mis effectivement à la disposition de l'entreprise`` (Lauzel-Muss. 1970). Ressources propres; ressources d'emprunt (Lauzel-Muss. 1970).
Ressources budgétaires. ,,Ensemble des recettes évaluées dans la loi des finances ou dans un budget local`` (Admin. 1972). Les pouvoirs publics ont aussi une action plus directe, et non moins importante, pour stimuler les investissements eux-mêmes. Le moyen le plus direct est l'utilisation des ressources budgétaires en vue du financement des investissements (Univers écon. et soc., 1960, p. 30-15).
b) INFORMAT. ,,Ensemble des moyens et richesses disponibles. Ensemble des moyens dont dispose un ordinateur pour exécuter un programme ou plusieurs programmes simultanément`` (Ging.-Lauret 1982). Si un programme prioritaire est demandé, et que les ressources ne sont pas disponibles, un programme non prioritaire est interrompu pour libérer les ressources nécessaires au programme prioritaire (Ging.-Lauret1982).
C. − Au fig.
1. [À propos d'une pers.] Capacités, possibilités (physiques ou morales) dont elle fait preuve dans la difficulté ou l'effort. Synon. réserve.Chez ces âmes [les patriciens] habituées au luxe et à la mollesse (...) il s'est trouvé, aux jours du malheur, des ressources imprévues d'énergie, de courage et de résignation (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 25).[Le sportif] doit, enfin, grâce à une stricte discipline de vie et à l'observance continuelle de règles d'hygiène, utiliser au mieux ses ressources physiques (R. Vuillemin,Éduc. phys., 1941, p. 105).
[À propos d'une qualité phys. ou mor.] Possibilités, réserves. L'on n'a droit de compter sur un miracle que lorsqu'on a généreusement épuisé toutes les ressources du courage et du dévouement (Lamennaisds L'Avenir, 1831, p. 371).Le joueur (...) [ne] déploie pas ses qualités ou ses dispositions, les ressources de son adresse, de ses muscles, de son intelligence (Jeux et sports, 1967, p. 162).
2. [À propos d'une techn., d'une sc., d'un art] Moyens, possibilités offerts à l'usager. Pour résoudre cette grande tâche [d'urbanisme], il est indispensable d'utiliser les ressources de la technique moderne (Le Corbusier,Charte Ath., 1957, p. 110).De nombreux géomètres (...) ne craignirent pas de recourir aux ressources de l'algèbre et de l'analyse (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 29).
En partic. Ressources de la langue, d'un procédé littéraire. Moyens qu'ils offrent à l'usager pour exprimer sa pensée. Une perception directe est d'autant plus précieuse que nous savons moins l'exprimer. Plus elle met en défaut les ressources de notre langage, plus elle nous contraint à les développer (Valéry,Variété III, 1936, p. 282).La poésie populaire française avait, sans en formuler les règles apollinariennes, déjà utilisé ces ressources de la rime: Ma fille, c'est un cheval gris − S'est étranglé dans l'écurie, dit la « Chanson du roi Renaud » (Aragon,Crève-cœur, 1941, p. 74).
III. − AÉRON. Manœuvre de redressement brusque d'un avion qui passe du piqué (descente) à la chandelle (montée). Par mauvais temps, un (...) [avion] peut encaisser des efforts (...) supérieurs à ceux qui sont dus à une ressource commandée (Guillemin,Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 275).
Prononc. et Orth.: [ʀ əsuʀs]. Barbeau-Rodhe 1930: la ressource [laʀsuʀs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 resourse « secours » (Chronique Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 20165); 1422 « recours utilisé pour faire face à une situation difficile » (A. Chartier, Quadrilogue invectif, éd. E. Droz, p. 58); 2. 1377 (en fauconnerie) « remontée de l'oiseau après un mouvement de descente » (Gage de La Buigne, éd. A. Blomqvist, 9552); 1920 « manœuvre de redressement d'un avion » (A. Laine, Dict. de l'aviation, p. 327 ds Quem. DDL t. 16); 3. 1558 « moyens pécuniaires d'existence » (Du Bellay, Les regrets, éd. H. Chamard, t. 2, p. 99); 4. a) 1588 « capacité physique de fournir un nouvel effort » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 900); b) 1687 « forces de l'esprit, du caractère » (Bossuet, Louis de Bourbon ds Littré); 1718 homme plein de ressources (Ac.); 1740 homme de ressource (ibid.); 5. 1779 « possibilités d'expression de la langue » (d'Alembert, Éloge de Girard ds Œuvres, t. 3, p. 361). Part. passé fém. subst. de l'a. verbe ressourdre « ressusciter » (fin xes. Passion, 336 ds T.-L.), « relever, secourir » (ca 1135, ibid.), « se rétablir (d'animaux malades) » (1376, Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 54, 50), du lat. resurgere « se relever », « se rétablir, se ranimer », « ressusciter ». Fréq. abs. littér.: 3 241. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 6 219, b) 3 326; xxes.: a) 2 791, b) 5 015. Bbg. Dossiers de mots (automatique, informatique et mesure). Néol. Marche. 1980, n o17, pp. 19-20. − Quem. DDL t. 16.

Ressource : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSOURCE, subst. fém.

I. − Moyen permettant de se tirer d'embarras ou d'améliorer une situation difficile. Synon. recours.
A. − [À propos d'une chose] La fuite est ma seule ressource. Le magistrat lui fait sentir que sa seule ressource est en ce moment de dire la vérité (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p. 1590).Le traitement chirurgical est (...) une ressource précieuse lorsque l'ulcère n'est pas compliqué, mais que le traitement médical correctement suivi et suffisamment prolongé a échoué (Quillet Méd.1965, p. 139).
COUT. Partie d'étoffe laissée en surplus dans les coutures et pouvant être utilisée en cas de besoin. C'est le dimanche qu'on étrenne les redingotes à ressource (Vallès,Réfract., 1865, p. 190).
B. − [À propos d'une pers.] Vous êtes ma dernière ressource. Je commençai à entrevoir qu'ils s'ennuyaient mortellement et [que] (...) j'étais leur ressource contre l'ennui (Stendhal,H. Brulard, t. 1, 1836, p. 280).Le petit abbé continue d'être ma seule ressource parmi les crétins ecclésiastiques de cette montagne (Bloy,Journal, 1906, p. 314).
Arg. Père, mère la Ressource, Madame la Ressource. ,,Personne fertile en expédients, à laquelle on a toujours recours dans de mauvaises affaires, et dont les conseils, la fortune et le crédit suffisent pour vous tirer d'embarras`` (Hautel 1808). [Une des habituées de cette maison de jeu] la belle Saint-Ernest. Cette madame la Ressource a encore la taille élégante, la tournure distinguée (Raban, Marco Saint-Hilaire,Mém. forçat, 1828-29, p. 76).
C. − Locutions
1. Loc. nom.
a) Homme de ressources. Homme habile à se tirer d'embarras. Tu es un homme d'esprit... Un homme de ressources... Tire-toi de là comme tu pourras (Dumas père, Halifax, 1842, iii, 4, p. 80).
b) Ville de ressources. ,,Ville où l'on trouve facilement tout ce dont on a besoin`` (Ac.).
2. Loc. verb.
a) Avoir la ressource de + inf. Avoir la possibilité de. Si la brume est trop épaisse, on a la ressource d'y mouiller [dans la baie de Monterey] (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 248).
b) Avoir de la ressource. Savoir se tirer d'affaire en faisant appel à des moyens efficaces. Lucile: Si j'avais vraiment voulu vous faire taire, depuis huit jours que je suis ici, je l'aurais fait. Les filles ont de la ressource (Anouilh,Répét., 1950, ii, p. 39).
Empl. impers. Il y a de la ressource. Il y a moyen de se tirer d'affaire. [Adeline:] − (...) Reprends courage, il y a de la ressource. − Aucune! dit le baron. Personne dans le gouvernement ne peut trouver deux cent mille francs (Balzac,Cous. Bette, 1846, p. 275).
Ce cheval a de la ressource. Ce cheval a de la vigueur malgré une longue course. (Dict. xixes.).
3. Loc. adv.
a) Sans ressource. Sans moyen, sans possibilité de se tirer d'affaire. Ceci ne veut pas dire que les ouvriers et les paysans fassent la révolution à leur insu (...). C'est ainsi peut-être que le préfet de police verra l'histoire. Mais de telles vues le laissent sans ressource devant une véritable situation révolutionnaire (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception, 1945, p. 508).
b) En/pour/comme dernière ressource. Comme moyen ultime. Synon. en dernier recours*, en dernier ressort (v. ressort2).C'est à désespérer de l'avenir du pays, et le petit nombre de ceux qui protesteraient n'auraient, comme dernière ressource, qu'à s'exiler pour ne pas être plus longtemps les complices ou les témoins de cette décadence morale (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 398):
1. Pour ce qui concerne l'extérieur [des locaux], l'enduit sous n'importe quelle forme ne doit être utilisé que comme toute dernière ressource (...). Il est trop tentant pour le mauvais constructeur de dissimuler, à l'aide de ce moyen, une ossature mal étudiée... Arts et litt., 1935, p. 20-12.
II. − Le plus souvent au plur.
A. − Moyens pécuniaires dont dispose une personne pour assurer son existence. Synon. économies, finances.Avoir de maigres ressources; être dénué de ressources; diminuer, augmenter ses ressources; disposer de ressources importantes. Je vendis mes châles, mes diamants, je pris mes économies, enfin je réalisai toutes mes ressources, et (...) je partis avec Louise pour la Belgique (Du Camp,Mém. suic., 1853, p. 176).Ses ascendants [d'un militaire décédé] ont droit à une pension lorsqu'ils sont âgés et ont des ressources modestes (Lubrano-Lavadera,Législ. et admin. milit., 1954, p. 288).
Parfois au sing. Ne pouvant compter que sur quelques subsides de sa mère, veuve, dont la petite fortune avait été bien diminuée, il cherchait une ressource supplémentaire. On lui a offert, ici, en 17, un modeste emploi de journaliste (Romains,Hommes bonne vol., 1939, p. 90).
Locutions
1. Loc. adv. Sans ressources. Sans moyens pécuniaires permettant d'assurer son existence. Pour les crimes de sang − en dehors du cas spécial des crimes passionnels où se rencontrent toutes les classes − les assassins, les auteurs de coups et violences, etc., sont, en grande majorité, des individus sans ressources (Traité sociol., 1968, p. 215).
Parfois au sing. Le peu d'argent que pouvait me donner ma famille fut bientôt mangé. Je me trouvai sans ressource (Balzac,Illus. perdues, 1839, p. 271).
2. Loc. verb., vieilli. Faire ressources de qqc. En tirer parti pécuniairement:
2. ... les sœurs hospitalières (...) se trouvèrent réduites à faire ressources de leurs derniers moyens (...) Joséphine (...) avait fait présent à madame Maunoir de deux moutons espagnols (...) et ces deux mérinos, soignés avec succès, ont à la longue composé un petit troupeau dont les produits devinrent en 1820 et 1821, les plus sûres ressources de la communauté. Latouche, L'Héritier,Lettres amans, 1821, p. 138.
B. − Moyens matériels dont dispose un pays, une région, une collectivité. Ressources hydrauliques, industrielles, minières, pétrolières d'un pays. Il n'y avait plus qu'à (...) explorer le sol au triple point de vue de ses ressources minérales, végétales et animales (Verne,Île myst., 1874, p. 98).C'est l'U.R.S.S. d'abord qui (...) dut (...) développer d'arrache-pied les ressources sibériennes: charbon, minerai, pétrole − en posant de nouvelles voies ferrées (Lesourd, Gérard,Hist. écon., 1966, p. 431).Parfois au sing. Les industries du déroulage et du contreplaqué ont (...) trouvé dans nos territoires forestiers d'Outre-Mer (...) une ressource particulièrement favorable qui est « l'okoumé », bois qui fut et qui restera peut-être « l'or du Gabon » (Industr. fr. bois, 1955, p. 30).
1. En partic.
a) Dans un cont. écol.Ressources naturelles. ,,Ensemble constitué des éléments biotiques et non biotiques de la Terre, ainsi que des diverses formes d'énergies reçues (énergie solaire) ou produites sans intervention de l'homme (marées, vents)`` (Gunn-Murcia Secours 1984). La dégradation des biocœnoses figure au premier rang des multiples modalités par lesquelles l'humanité surexploite sinon gaspille les ressources naturelles (Fr. Ramade, Élém. d'écol. appl., Paris, McGraw-Hill, 1978, p. 453).
b) Dans un cont. milit.Moyens militaires (hommes, armement, vivres) dont dispose une armée. Je revins sur la même idée auprès de Cadorna, en lui demandant d'attaquer « avec toutes ses ressources en hommes et en munitions pour fixer l'ennemi et le battre » (Joffre,Mém., t. 2, 1931, p. 303).
2. Spécialement
a) ÉCONOMIE
,,Ensemble des moyens financiers mis effectivement à la disposition de l'entreprise`` (Lauzel-Muss. 1970). Ressources propres; ressources d'emprunt (Lauzel-Muss. 1970).
Ressources budgétaires. ,,Ensemble des recettes évaluées dans la loi des finances ou dans un budget local`` (Admin. 1972). Les pouvoirs publics ont aussi une action plus directe, et non moins importante, pour stimuler les investissements eux-mêmes. Le moyen le plus direct est l'utilisation des ressources budgétaires en vue du financement des investissements (Univers écon. et soc., 1960, p. 30-15).
b) INFORMAT. ,,Ensemble des moyens et richesses disponibles. Ensemble des moyens dont dispose un ordinateur pour exécuter un programme ou plusieurs programmes simultanément`` (Ging.-Lauret 1982). Si un programme prioritaire est demandé, et que les ressources ne sont pas disponibles, un programme non prioritaire est interrompu pour libérer les ressources nécessaires au programme prioritaire (Ging.-Lauret1982).
C. − Au fig.
1. [À propos d'une pers.] Capacités, possibilités (physiques ou morales) dont elle fait preuve dans la difficulté ou l'effort. Synon. réserve.Chez ces âmes [les patriciens] habituées au luxe et à la mollesse (...) il s'est trouvé, aux jours du malheur, des ressources imprévues d'énergie, de courage et de résignation (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 25).[Le sportif] doit, enfin, grâce à une stricte discipline de vie et à l'observance continuelle de règles d'hygiène, utiliser au mieux ses ressources physiques (R. Vuillemin,Éduc. phys., 1941, p. 105).
[À propos d'une qualité phys. ou mor.] Possibilités, réserves. L'on n'a droit de compter sur un miracle que lorsqu'on a généreusement épuisé toutes les ressources du courage et du dévouement (Lamennaisds L'Avenir, 1831, p. 371).Le joueur (...) [ne] déploie pas ses qualités ou ses dispositions, les ressources de son adresse, de ses muscles, de son intelligence (Jeux et sports, 1967, p. 162).
2. [À propos d'une techn., d'une sc., d'un art] Moyens, possibilités offerts à l'usager. Pour résoudre cette grande tâche [d'urbanisme], il est indispensable d'utiliser les ressources de la technique moderne (Le Corbusier,Charte Ath., 1957, p. 110).De nombreux géomètres (...) ne craignirent pas de recourir aux ressources de l'algèbre et de l'analyse (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 29).
En partic. Ressources de la langue, d'un procédé littéraire. Moyens qu'ils offrent à l'usager pour exprimer sa pensée. Une perception directe est d'autant plus précieuse que nous savons moins l'exprimer. Plus elle met en défaut les ressources de notre langage, plus elle nous contraint à les développer (Valéry,Variété III, 1936, p. 282).La poésie populaire française avait, sans en formuler les règles apollinariennes, déjà utilisé ces ressources de la rime: Ma fille, c'est un cheval gris − S'est étranglé dans l'écurie, dit la « Chanson du roi Renaud » (Aragon,Crève-cœur, 1941, p. 74).
III. − AÉRON. Manœuvre de redressement brusque d'un avion qui passe du piqué (descente) à la chandelle (montée). Par mauvais temps, un (...) [avion] peut encaisser des efforts (...) supérieurs à ceux qui sont dus à une ressource commandée (Guillemin,Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 275).
Prononc. et Orth.: [ʀ əsuʀs]. Barbeau-Rodhe 1930: la ressource [laʀsuʀs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 resourse « secours » (Chronique Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 20165); 1422 « recours utilisé pour faire face à une situation difficile » (A. Chartier, Quadrilogue invectif, éd. E. Droz, p. 58); 2. 1377 (en fauconnerie) « remontée de l'oiseau après un mouvement de descente » (Gage de La Buigne, éd. A. Blomqvist, 9552); 1920 « manœuvre de redressement d'un avion » (A. Laine, Dict. de l'aviation, p. 327 ds Quem. DDL t. 16); 3. 1558 « moyens pécuniaires d'existence » (Du Bellay, Les regrets, éd. H. Chamard, t. 2, p. 99); 4. a) 1588 « capacité physique de fournir un nouvel effort » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 900); b) 1687 « forces de l'esprit, du caractère » (Bossuet, Louis de Bourbon ds Littré); 1718 homme plein de ressources (Ac.); 1740 homme de ressource (ibid.); 5. 1779 « possibilités d'expression de la langue » (d'Alembert, Éloge de Girard ds Œuvres, t. 3, p. 361). Part. passé fém. subst. de l'a. verbe ressourdre « ressusciter » (fin xes. Passion, 336 ds T.-L.), « relever, secourir » (ca 1135, ibid.), « se rétablir (d'animaux malades) » (1376, Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 54, 50), du lat. resurgere « se relever », « se rétablir, se ranimer », « ressusciter ». Fréq. abs. littér.: 3 241. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 6 219, b) 3 326; xxes.: a) 2 791, b) 5 015. Bbg. Dossiers de mots (automatique, informatique et mesure). Néol. Marche. 1980, n o17, pp. 19-20. − Quem. DDL t. 16.

Ressource : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ressource \ʁə.suʁs\ féminin

  1. Ce à quoi on a recours, ce qui peut fournir ce dont on a besoin.
    • Le départ des juifs n'avait pas supprimé les embarras financiers de leurs clients et ceux qui avaient besoin de capitaux n'eurent d'autre ressource que de s'adresser aux prêteurs chrétiens (lombards ou cahorsins). — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Spécialement) Moyens qu'offre une chose par son usage.
    • Depuis François 1er, les charges de la chapelle du roi étaient devenues vénales. « C'était une ressource pour l'État créée dans un moment difficile, et le cardinal Mazarin qui aimait à faire argent de tout, n'avait pas manqué d'en tirer parti. » — (R. de Chantelauze, Le Père de la Chaize, dans Revue du Lyonnais, V. 14, 1857, page 326)
    • Une très grande partie des ressources réunies par nos ménages du XXe siècle passe en oripeaux inutiles, en colifichets, en fioles, en brimborions, en honoraires de coiffeurs, en cosmétiques. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les ressources de Brasillac ont consisté, d'une part, dans les revenus de ses livres publiés par les éditeurs Plon, Denoël et Gallimard, d'autre part, dans les rémunérations de ses articles de journaux. — (Jacques Isorni, Le procès de Robert Brasillac, Flammarion, 1946, page 33)
    • – Véra essayait parfois de l’arrêter… « Tu donnes à n’importe qui, ils en profitent… Je t’assure que celui-là a plus de ressources que toi… » et il lui répondait, en haussant légèrement une épaule… « Eh bien alors, tant mieux pour lui. » — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 198)
    • (Figuré) L'organisme de l'homme est riche de ressources insoupçonnées. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  3. (Spécialement) Services étatiques ou non, à but lucratif ou non, à l'intention des personnes aux prises avec des problèmes psychologiques ou sociaux.
    • T'as l'air d'un bon p'tit gars, mais je peux rien faire pour toi. Tu devrais trouver de l'aide. Il y a plein de ressources à Sherbrooke, tu sais. — (David Goudreault, La bête à sa mère, Stanké, 2015, page 178)
  4. Ce dont on a besoin ; moyen d’action.
    • Vendresse, Troyon, Verneuil sont en proie à la même misère. Corbeny n'est plus qu'un monceau de ruines où il ne reste aucune ressource pour la subsistance même des habitants. — (Édouard Fleury, Le département de l'Aisne en 1814, 2e éd., Laon : Imprimerie d'Édouard Fleury, 1858, p. 556)
    • Séparer l'homme de la nature, comme nous le faisons en Occident, a transformé cette nature en "ressources", soumises au contrôle des hommes. [...] Mais la nature transformée en "ressources" devient muette, "inanimée", on peut l'utiliser comme bon nous semble, au détriment des autres espèces et, à terme, des humains. — (Philippe Descola, Interview par Olivier Pascal-Moussellard, Télérama n°3392, janvier 2015)
    • L’auteur ne connaissait pas assez les ressources de la langue.
  5. (Aéronautique) Manœuvre de redressement brusque d'un avion qui sort du piqué pour faire une remontée.
    • Parvenu par le travers de Moisville, il décrit une embardée dont le sens varie selon les témoignages. Le ronflement des moteurs devient plus fort. L'avion amorce une descente immédiatement suivie d'une ressource. […].
      Au cours de la ressource, le fuselage se rompt et tombe en tournoyant pendant que la partie avant de l'avion pique vers le sol à grande vitesse.
      — (Rapport d'enquête sur l'accident survenu à Moisville (Eure), le 11 août 1951, à l'avion Douglas DC.3 F-BAXB de la Compagnie nationale « Air France », Journal officiel de la République française, octobre 1952, page 548)

Forme de verbe

ressource \ʁə.suʁs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de ressourcer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ressourcer.
    • Disciple notamment de Henri Heine (cf. la belle thèse d’Almuth Grésillon: Le monstre et la règle), je signale pour finir que mot-valiser assidument ressource le lexique, déjà sapide, concernant le rire. — (Lendemains, volume 13, n° 49 à 52, 1988)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de ressourcer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de ressourcer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de ressourcer.

Nom commun

ressource \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de resource.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ressource : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RESSOURCE. n. f.
Ce qui peut fournir ce dont on a besoin; moyen d'action. Il n'a point de ressource. Il est sans ressource dans son malheur. Il est perdu, il est ruiné sans ressource. Dans la persécution que j'ai soufferte, Dieu a été ma seule ressource. Ce sera ma dernière ressource. Il a encore de grandes ressources. Il n'a pour vivre que de modestes ressources. Tout n'est pas perdu, il y a encore de la ressource. Il n'y a plus de ressource. Nous avons épuisé toutes nos ressources. Les ressources d'une langue, Les moyens qu'elle offre à l'écrivain pour rendre sa pensée. L'auteur ne connaissait pas assez les ressources de la langue. Fig., Un homme de ressources, Un homme fertile en expédients. Une ville de ressource, Une ville où l'on trouve facilement tout ce dont on a besoin ou envie.

Ressource : définition du Littré (1872-1877)

RESSOURCE (re-sour-s') s. f.
  • 1Ce qu'on emploie pour se tirer d'un embarras, pour vaincre des difficultés. Les Tarquins demeurèrent sans ressource, Bossuet, Hist. I, 8. François de Paule remontre au roi Louis XI, qu'il est mourant, et mourant sans ressource, Fléchier, Panég. de saint François de Paule. Ils ne devaient plus avoir d'autre ressource que leur travail, Fénelon, Tél. XI. Vous voyez le fils d'un roi qui est réduit à demander la servitude comme son unique ressource, Fénelon, ib. IV. Les Anglais assiégeaient alors la ville d'Orléans, la seule ressource de Charles, et étaient prêts de s'en rendre maîtres, Voltaire, Mœurs, 80. Ceux qui n'ont qu'une ressource se rendent toujours très savants dans l'art qui leur est nécessaire, Voltaire, Russie, II, 12. Je trouve que le plaisir de secourir les hommes est la seule ressource d'un vieillard, Voltaire, Lett. Damilaville, 17 mai 1766. Il chérissait et honorait votre personne, et vous regardait comme la ressource et l'espérance de la vérité et de la raison, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 1er juill. 1778. J'approche de cinquante ans ; je comptais sur la pension de l'Académie comme la seule ressource de ma vieillesse ; si cette ressource m'est enlevée, il faut que je songe à m'en procurer d'autres, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 30 juin 1765. Il [l'abbé Dubos] ne sut point, à la vérité, suppléer au mérite par le manége et par l'intrigue ; il n'avait pas besoin de cette méprisable ressource, D'Alembert, Éloges, l'abbé Dubos. Désespérant enfin de rentrer en grâce, après ses vaines et mortifiantes tentatives, il embrassa, comme tant d'autres de ses pareils, l'obscure ressource de la dévotion, D'Alembert, Éloges, Rabutin.

    Il y a de la ressource avec les gens d'esprit, on peut se tirer d'affaire avec eux plus facilement qu'avec les autres. Il aimait la poésie, et il y a toujours de la ressource avec les princes qui aiment les vers, Voltaire, Zadig, 4.

    Une ville de ressources, ville où l'on trouve aisément tout ce dont on a besoin.

    Fig. L'Angleterre avait de grandes ressources en beautés, Hamilton, Gramm. 9.

  • 2Il se dit des forces de l'esprit, du caractère, auxquelles on a recours au besoin. L'un [Turenne], par la profondeur de son génie et les incroyables ressources de son courage, s'élève au-dessus des plus grands périls, Bossuet, Louis de Bourbon. La vieillesse n'a plus rien de souple …elle n'a plus de ressource contre ses défauts, Fénelon, Tél. XVI. La vanité a bien des ressources, Fontenelle, Dial. I, Morts anc. et mod. Il y a pour des cœurs bien nés des ressources inépuisables dans le courage et dans la vertu, Marmontel, Cont. mor. Fem. com. peu.

    Un homme de ressource, plein de ressources, qui a des ressources dans l'esprit, homme fertile en expédients, en moyens de réussir. J'avais de la pénétration, du courage, de la ressource dans l'esprit, Fénelon, Dial. des morts mod. Louis XI, le cardin. Bessarion. Ce jésuite [le Tellier], fils d'un procureur de Vire en basse Normandie, avait dans l'esprit toutes les ressources de la profession de son père, Voltaire, Dict. phil. Bulle Unigenitus.

    Ressource ou ressources en soi, dans l'esprit, faculté qu'on a de se soutenir moralement par soi-même. L'homme a bien peu de ressource dans soi-même, La Bruyère, VIII. N'ayant nulle ressource en moi-même, j'en ai cherché dans une dissipation qui pouvait seule m'arracher à l'ennui, Genlis, Théât. d'éd. Dangers du monde, III, 6. Je m'aperçus avec le temps qu'il avait peu de ressources dans l'esprit, Staël, Corinne, XIV, 4.

    Ce cheval a de la ressource, après une longue fatigue on lui trouve encore de la vigueur.

  • 3Les ressources d'une langue, les moyens qu'elle offre à l'écrivain pour rendre sa pensée. L'auteur connaissait trop bien les lois du style et les ressources de la langue…, D'Alembert, Éloges, Girard.
  • 4Moyens pécuniaires. Il a tant dépensé qu'il est maintenant sans ressource. Ils seront sans ressource, dépouillés d'une portion de leur héritage, Patru, Plaid. 4.

    Faire ressource, se procurer un moyen de réparer ses affaires. J'ai tout perdu, je suis sans un sol, sans une obole, et prête à vous égorger, si vous ne me prêtez de quoi faire ressource, Dancourt, les Agiot. II, 13.

    Faire ressource, signifie aussi se procurer de l'argent en vendant. Il a vendu ses tableaux pour faire ressource.

    Faire ressource de tout, vendre tout ce qu'on possède.

HISTORIQUE

XVe s. La seigneurie rommaine plus par eulx mesmes que par estranges ennemis est de cheue du tout sans ressourse, Chartier, Œuv. p. 422. À la ressourse et adresse dudit royaume desolé, Monstrelet, t. III, p. 109, dans LACURNE.

XVIe s. Les galeres furent cause de la ressource d'Athenes, Amyot, Thém. 7. De la prevarication de l'ame raisonnable incorporée, de sa ressource, les Triomp. de la noble dame, Ép. aux lect. En vieille beste n'y a point de resource, Cotgrave La premiere [maladie]… me mettroit sans ressource, Montaigne, IV, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ressource : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RESSOURCE, s. f. (Gram.) est un moyen de se relever d’un malheur, d’un désastre, d’une perte, d’une maniere qu’on n’attendoit pas ; car il faut entendre par ressource un moyen qui se présente de lui-même ; cependant quelquefois il se prend pour tout moyen en général.

Ce marchand a de grandes ressources, il lui reste encore du crédit & des amis. Sa derniere ressource fut de se jetter dans un couvent. Le galimathias de la distinction est la ressource ordinaire d’un théologien aux abois.

Ressource, (Maréchal.) un cheval qui a de la ressource, est la même chose qu’avoir du fond. Voyez Fond.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ressource »

Étymologie de ressource - Littré

Bourg. resorse ; ital. risorsa. Substantif de l'ancien verbe resourdre, dont le participe passé était ressours, ressourse, se relever, surgir de nouveau, du lat. resurgere, de re, et surgere, se lever, surgir (voy. SOURDRE et SURGIR). La ressource est proprement une seconde ou dernière source, une chose qui relève, un moyen qui fait sortir d'embarras.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ressource - Wiktionnaire

De l’ancien français resource, participe passé féminin substantivé de l’ancien verbe resourdre (« ressusciter, relever, remettre sur pied ») → voir re- et source.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ressource »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ressource rœsurs play_arrow

Citations contenant le mot « ressource »

  • Omniprésent dans notre quotidien même si nous l’ignorons, le sable entre notamment dans la composition du béton, son premier consommateur. Or l’exploitation et l’utilisation de cette ressource n’est pas sans conséquence environnementales, économiques, sociales et culturelles. SudOuest.fr, Le sable, une ressource essentielle en voie de disparition
  • Le 24 juillet, la participation de la société Tesla, le plus grand fabricant de voitures électriques du monde, au coup d’État en Bolivie a été connue. Elon Musk est le fondateur et le directeur de cette société qui conçoit, fabrique et vend des voitures électriques, leurs composants et des batteries au lithium. L’implication de l’entrepreneur dans le coup d’État a été révélée dans un message sur Twitter dans lequel le magnat sud-africain, un citoyen américain, se plaignait des subventions de Trump et écrivait : « Un nouveau plan de relance n’est pas dans l’intérêt des gens ». Un internaute nommé Armani l’a réprimandé : « Tu sais que ce n’était pas la meilleure chose à faire pour les gens ? Le gouvernement américain organise un coup d’État contre Evo Morales en Bolivie pour que tu puisses y obtenir le lithium ». Le magnat a répondu en toute impunité : « Nous renverserons qui nous voulons. Oublie ça ». Puis Evo Morales s’est fait l’écho de cette conversation et a croisé l’homme d’affaires : « @elonmusk, propriétaire de la plus grande usine de voitures électriques dit à propos du coup d’Etat en #Bolivie : « nous frapperons qui nous voulons. Une preuve supplémentaire que le coup d’État concernait le lithium bolivien, et deux massacres en conséquence. Défendons nos ressources naturelles. » Cette publication a fait sensation sur les réseaux sociaux et des milliers de messages ont condamné les propos du magnat. Elon Musk a ensuite précisé que le lithium destiné à sa société provient d’Australie. Pressenza, Elon Musk et le coup d'État bolivien au lithium : la ressource stratégique de l'avenir
  • Ce mercredi 29 juillet, la préfecture du Maine-et-Loire a fait un nouveau point sur la ressource en eau dans le département. Avec les températures attendues dans les prochains jours, la baisse du niveau des nappes souterraines et des cours d’eau se poursuit, la préfecture rappelle donc que les collectivités et les particuliers doivent en mettre en place des mesures d’économie d’eau, de même que les professionnels. Angers Info, La préfecture du Maine-et-Loire fait un point sur la ressource en eau – Angers Info
  • les mêmes qui ont détruit allègrement cette ressource (la sur exploitation...c'était avant l'éolien) s'inquiètent toujours de ceux qui pourraient venir sur leur domaine...avec les pires arguments et leur lobby vers les élus locaux qui rampent devant les bras musclés des pêcheurs... Le Figaro.fr, Parcs éoliens offshore: les marins-pêcheurs inquiets pour la ressource halieutique
  • La Nature, trésor inépuisable des couleurs et des sons, des formes et des rythmes, modèle inégalé de développement total et de variation perpétuelle, la Nature est la suprême ressource ! De Olivier Messiaen
  • La société la plus barbare serait peut-être celle où, chacun étant traité à son mérite, le pauvre n'aurait même pas la ressource de s'indigner. De Jean Rostand / De la vanité
  • Quand on a assez fait auprès de certaines personnes pour avoir dû se les acquérir, si cela ne réussit point, il y a encore une ressource, qui est de ne plus rien faire. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • On ne se garde d'une déconvenue pleine et entière qu'en se ménageant la ressource d'une petite contrariété. De Jane Austen / Orgueil et Préjugés
  • Le bonheur appartient à ceux qui se racontent de succulentes histoires et qui ont la ressource - ou le courage - d’y croire ! De Alexandre Jardin / Le roman des Jardin
  • Nos progrès en tant que nation dépendront de nos progrès en matière d’éducation. L’esprit humain est notre ressource fondamentale. De John Fitzgerald Kennedy
  • Lorsqu’on s’est fait peindre par un peintre célèbre, il ne reste qu’une ressource : ressembler à son portrait. De Van Dongen
  • L'affection du peuple est la seule ressource qu'un prince puisse trouver dans l'adversité De Nicolas Machiavel / Le Prince
  • Le suicide c'est la ressource des hommes dont le ressort a été rongé par la rouille. De Pierre Drieu La Rochelle / Le feu follet
  • L'éclat de rire est la dernière ressource de la rage et du désespoir. De Victor Hugo / Faits et croyances
  • La ressource de ceux qui n'imaginent pas est de conter. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • Nous avons la ressource de l’art de peur que la vérité ne nous fasse périr. De Friedrich Nietzsche
  • Quand on est pauvre, on n'a que la ressource d'être sage. De Jean-Pierre Florian
  • L'allégorie, la ressource ordinaire des esprits stériles. De Denis Diderot / Jacques le fataliste et son maître
  • Les angoisses métaphysiques sont une grande ressource pour les ratés. De Jean Dutourd / Les horreurs de l'amour

Images d'illustration du mot « ressource »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ressource »

Langue Traduction
Corse risorsa
Basque baliabide
Japonais 資源
Russe ресурс
Portugais recurso
Arabe مورد
Chinois 资源
Allemand ressource
Italien risorsa
Espagnol recurso
Anglais resource
Source : Google Translate API

Synonymes de « ressource »

Source : synonymes de ressource sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires