La langue française

Esquive

Définitions du mot « esquive »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESQUIVE, subst. fém.

A.− [Correspond à l'emploi trans. de esquiver]
1. SP. Action d'esquiver un coup, une attaque, par un déplacement du corps. C'est donc grâce aux esquives que le boxeur essayera surtout d'échapper à l'action de son adversaire (R. Vuillemin, Éduc. phys.,1941, p. 169).Je me contentai de reculer d'un pas, sans me couvrir, comme Chiffe, le spécialiste de l'esquive (H. Bazin, Vipère,1948, p. 95).
2. Au fig. Fait d'esquiver une difficulté, une obligation, une question embarrassante. Deux réponses au problème de la destinée, la chrétienne et l'islamique, ont usé de cette esquive (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 267).Je pouvais jamais compter dessus!... Elle cherchait tout de suite une esquive... Elle se dégonflait immédiatement... (Céline, Mort à crédit,1936, p. 524):
... l'essentiel de cette contradiction réside dans ce que j'appellerai l'esquive parce qu'elle est à la fois moins et plus que le divertissement au sens pascalien. L'esquive mortelle qui fait le troisième thème de cet essai, c'est l'espoir. Camus, Sisyphe,1942, p. 21.
B.− [Correspond à l'emploi pronom. de esquiver] Vx. Action de s'esquiver. Vente à l'esquive (Lar. 20e-Lar. Lang. fr.). ,,Nom donné par les camelots parisiens à la vente clandestine qu'ils pratiquent dans la rue, s'esquivant dès qu'ils aperçoivent un agent de police`` (Lar. 20e). ,,On dit plutôt de nos jours vente à la sauvette`` (Lar. encyclop.).
Rem. Les dict. signalent en outre les sens technol. suivants : a) « Sorte de disque formé par la dessiccation de l'argile qui recouvrait les pains de sucre ». b) Text. « Plateau circulaire supportant la bobine et servant à accoter le fil sur la broche ».
Prononc. : [εski:v]. Enq. : /eskiv/. Étymol. et Hist. 1922 terme de boxe (Lar. univ.); 1932 vente à l'esquive (Lar. 20e). Déverbal de esquiver*. Déjà attesté comme terme de métier en 1755 (Encyclop. t. 5, p. 982) et en 1870 (Lar. 19e). Fréq. abs. littér. : 11.

Wiktionnaire

Nom commun

esquive \ɛs.kiv\ féminin

  1. Action d'esquiver.
    • Le cheval, effrayé par le claquement d’ailes, et même fouetté d’un corbeau ivre qui donna de la tête dans ses flancs, s’écarta et s’enfuit au galop d’esquive à travers champs en faisant voler les étriers. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 49)
    • Il utilise alors des techniques d’esquive pour éviter de porter jugement sur l’auteur… — (Marie-Eve Thérenty, Mosaïques : être écrivain entre presse et roman, 1829-1836, éditeur Honoré Champion, 2003)
    • Corbett c’était l'art de l’esquive, il n’y était plus quand le coup arrivait et il frappait juste après celui-ci, il additionnait les points les uns derrières les autres… — (Dinis Machado, Ce que dit Molero, éditions Passage du Nord-Ouest, 2002)

Forme de verbe

esquive \ɛs.kiv\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe esquiver.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe esquiver.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe esquiver.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe esquiver.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe esquiver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESQUIVER. v. tr.
Éviter adroitement. Il fit un mouvement et esquiva le coup. Par extension, C'est un importun que j'esquive autant que je puis. Ce n'est pas résoudre la difficulté, ce n'est que l'esquiver.

S'ESQUIVER signifie Se retirer sans rien dire et en évitant d'être aperçu, d'une compagnie, d'un lieu où l'on ne veut pas demeurer. Le coup fait, il s'esquiva. On voulait le retenir; mais il parvint à s'esquiver. Absolument, Il s'esquiva et s'enfuit.

Littré (1872-1877)

ESQUIVE (è-ski-v') s. f.
  • Sorte de galette que forme la terre en se séchant sur les formes de sucre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ESQUIVE, en terme de Raffineur en sucre, c’est proprement la terre dont on a couvert les pains, qui a perdu son eau, s’est raffermie, & forme une espece de fromage. Tourner l’esquive, c’est la mettre sens-dessus-dessous quand elle n’a pas la premiere fois produit l’effet qu’on en attendoit. Voyez Terre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « esquive »

Déverbal de esquiver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « esquive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
esquive ɛskiv

Évolution historique de l’usage du mot « esquive »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « esquive »

  • La force, ce n’est rien dans la vie. C’est l’esquive qui compte ! De Daniel Pennac / Cabot-Caboche
  • Pourquoi voulez-vous que j’esquive la question, quand la question ne se pose pas ! De Raymond Barre
  • On est le plus en danger d'être écrasé lorsqu'on vient d'esquiver une voiture. De Friedrich Nietzsche / Humain, trop humain
  • Au lieu d'une incapacité quelconque à communiquer, il y a en chacun de nous un mouvement intérieur qui cherche délibérément à esquiver la communication. De Harold Pinter
  • L'originalité de l'esprit aussi bien que de la sensibilité, c'est d'esquiver l'évidence pour être sensible à ce qui risque de n'être pas remarqué. De Marcel Jouhandeau / Jeux de miroirs
  • Dès lors qu’on est parent, il y a des devoirs qu’on ne peut esquiver, des obligations qu’il faut remplir, quel qu’en soit le prix. De Paul Auster / Léviathan
  • Coucher avec quelqu'un peut être une façon d'esquiver un processus plus ardu de connaissance de l'autre, comme quand on achète un livre pour éviter d'avoir à le lire. De Alain de Botton / Portrait d'une jeune fille anglaise
  • Un gouvernement ne peut se contenter de gérer l'opinion et d'esquiver les difficultés, il doit aussi régler les problèmes. De Lionel Jospin / Le Monde - 31 Janvier 2003
  • R: «Gagner un Grand Prix de Formule 1 n'est jamais facile. Lors du premier relais, Lewis (Hamilton) a perdu un peu de temps en dépassant les Red Bulls, j'avais donc une bonne marge. Le premier relais n'a pas été si difficile, du coup, parce que j'avais un bon écart. Donc je pouvais vraiment contrôler. J'ai essayé de prendre soin des pneus et de la voiture. Lors du deuxième relais, il n'y a jamais eu une énorme pression parce que j'étais devant et que je pouvais m'assurer que nous pourrions tenir jusqu'à la fin. Mais il y avait beaucoup de variables dans cette course. Nous avons eu des problèmes avec certains capteurs endommagés par les passages sur les vibreurs, alors j'ai dû les éviter. Ca m'a coûté pas mal de temps. Et quand vous êtes en tête et qu'il y a voiture de sécurité après voiture de sécurité... A la dernière, je me disais: +allez...+, parce que vous voulez juste que les choses se passent sans heurts. J'ai réussi à esquiver de nombreuses balles aujourd'hui et à remporter la victoire.» La Croix, GP d'Autriche: Bottas a «esquivé de nombreuses balles» pour gagner
  • Un accident routier a été évité de peu le 4 juillet en Californie grâce à une bonne réaction du pilote automatique d’une Tesla Model 3. La voiture électrique a réussi à esquiver un pneu volant en direction de son pare-brise. , Une Tesla en pilote automatique esquive une roue volante - vidéo - Sputnik France

Traductions du mot « esquive »

Langue Traduction
Anglais dodge
Espagnol esquivar
Italien schivare
Allemand ausweichen
Chinois 躲闪
Arabe يتملص
Portugais esquiva
Russe изворачиваться
Japonais かわす
Basque sahiestu
Corse dodge
Source : Google Translate API

Synonymes de « esquive »

Source : synonymes de esquive sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « esquive »

Esquive

Retour au sommaire ➦

Partager