La langue française

Pirouette

Sommaire

  • Définitions du mot pirouette
  • Étymologie de « pirouette »
  • Phonétique de « pirouette »
  • Citations contenant le mot « pirouette »
  • Images d'illustration du mot « pirouette »
  • Traductions du mot « pirouette »
  • Synonymes de « pirouette »

Définitions du mot pirouette

Trésor de la Langue Française informatisé

PIROUETTE, subst. fém.

A. −
1. Jouet composé d'un disque de bois que l'on fait tourner autour d'un pivot passant en son centre. Synon. toton.Faire tourner une pirouette (Ac.1798-1878).Sur la place Saint-Pierre des gosses jouaient à la pirouette (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p.188).
2. ARCHIT., DÉCOR. ,,Motif d'ornementation fait de petits disques convexes placés en rangs entre des chapelets de perles ou d'olives`` (Vogüé-Neufville 1971). En essuyant les chaises, dont le dossier comporte un rang de pirouettes et un rang de colonnettes, elle constate une fois de plus que le cannage de deux d'entre elles a des accrocs (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.58).
B. −
1. Tour complet qu'on effectue sur soi-même en pivotant sur la pointe du pied. Stephen pâlit de colère; mais le jeune homme avait fait une pirouette et s'était confondu parmi les danseurs (Karr,Sous tilleuls, 1832, p.59):
. Plus vite que la foudre, Gaspard fut sur lui. Il dut le prendre par le flanc, −ce fut si subit qu'on ne vit qu'un bond, un tourbillon de lame, la pirouette du cosaque chaviré dans le foin... Pourrat,Gaspard, 1925, p.150.
P. métaph. Un trombone engorgé s'étrangle (...) une ritournelle de crincrin boucle une pirouette acidulée (Genevoix,Boîte à pêche, 1926, p.227).
Spécialement
DANSE. Tour complet exécuté par un danseur ou une danseuse sur la pointe d'un pied, l'autre pied étant placé à hauteur du jarret ou du coup de pied (d'apr. Baril 1964). Pirouette fouettée. Les mélancoliques souriaient comme des danseuses qui achèvent leurs pirouettes (Balzac,Peau chagr., 1831, p.64).Elles firent des pirouettes, des jetés-battus, et tourbillonnèrent avec un entrain toujours croissant (Gautier,Rom. momie, 1858, p.236).MmeVéra Neustchinova se lance en une série de folles pirouettes (Levinson,Visages danse, 1933, p.64).
ÉQUIT. Volte qu'un cheval exécute sur place en pivotant d'un tour complet autour de ses hanches ou de ses épaules (d'apr. Tondra Cheval 1979; ds Petiot 1982).
PATIN. ,,Figure libre qui consiste à tourner rapidement sur un seul ou sur les deux patins`` (Petiot 1982).
2. Au fig.
a) Changement brusque d'opinion, de comportement. Synon. revirement, volte-face.Cocteau avait réussi assez de pirouettes pour ne pas toucher un sol pollué et voici que L'Espoir de Malraux (...) éclatait sur l'écran (Vialar,Tournez, 1956, p.220).
b) Action, comportement, parole par laquelle quelqu'un met fin de manière plaisante, ironique ou spirituelle à une situation embarrassante pour lui. Synon. dérobade, échappatoire.Pirouette déconcertante. Comment Frédéric eût-il répondu à ces lugubres prophéties? par un éclat de rire et une pirouette (Hugo,Han d'Isl., 1823, p.315).Ce «bonsoir messieurs» était la pirouette par laquelle ce pantin vaseliné s'était séparé du boulangisme vaincu (L. Daudet,Temps Judas, 1920, p.104).J'entends encore le rire qui salua cette victoire, cette pirouette héroïque d'un homme qui venait de risquer la mort (Ambrière,Gdes vac., 1946, p.171).V. almanach ex. 7.
P. anal. La vision fantastique s'évanouit sur la pirouette de deux pizzicati ironiques (Cortot,Mus. fr. piano, 1930, p.232).On se rappelle (...) dans l'allegro final (...) le dessin infime, sept doubles croches, une pirouette ou un paraphe, qui reparaît partout et porte tout le développement (Ghéon,Prom. Mozart, 1932, p.333).
REM.
Pirouetté, -ée, adj.Qui comporte une pirouette. L'arabesque se présente sous divers aspects; (...) en équilibre sur la plante ou la pointe du pied, sautée ou pirouettée (Bourgat,Techn. danse, 1959, p.86).
Prononc. et Orth.: [piʀwεt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1451 «toton, dé à quatre faces, qu'on fait tourner sur une cheville qui le traverse» (Comptes du roi René, éd. G. Arnaud d'Agnel, t.3, p.37); 2. 1451 «joyau en forme de jouet d'enfant (sorte de moulin)» (ibid., t.1, p.284); 3. 1611 «mouvement en rond, tour rapide souvent redoublé» d'où «tour d'un danseur sur la pointe du pied» (Cotgr.); 4. 1798 fig. (Ac.: On dit figur. et famil. d'Un homme qui, au lieu de profiter d'un discours sérieux, s'est mis à plaisanter qu'Il a répondu par des pirouettes; et d'Un homme qui échappe à ses créanciers par des subterfuges ou des tours d'adresse, qu'Il les paie en pirouettes); 1833 «revirement brusque, changement d'idée» (Mérimée, Double mépr., p.43). Altération, peut-être d'apr. girouette* de pirouelle «sorte de toton» (1364, Guillaume de Machaut, Voir Dit, éd. P. Paris, p.364, vers 8910) formé, prob. à l'aide de rouelle*, à partir d'un rad. *pir- «cheville» auquel se rattachent des termes comme piron «gond» (1518, Texte ds Joubert, Hist. de la baronnie de Craon, 442 ds Romania t.33, p.594 et hapax au xiiies. sens incertain chape à piron, Gautier Le Leu, 274, 73 ds T.-L.); l'ital. pirŏlo «cheville», les termes formés à partir d'une var. bir- (breloque*, emberlificoter*) et différentes formes dial. de France et d'Italie (FEW t.8, pp.564a-571b). Fréq. abs. littér.: 127. Bbg. Roques (G.). Tradition et innovation ds le vocab. de Guillaume de Machaut. Colloque. 1978. Reims. Guillaume de Machaut. Paris, 1982, pp.169-170. _ Spitzer (L.). Pilliwinks. Pirouette. Mod. Lang. Notes. 1945, t.60, pp.510-514.

Wiktionnaire

Nom commun

pirouette \pi.ʁwɛt\ féminin

  1. (Danse) Tour entier qu’on fait de tout le corps, en se tenant sur la pointe d’un seul pied.
    • Faire une pirouette, des pirouettes.
    • Faire une double pirouette.
  2. (Équitation) Sorte de volte que fait le cheval sur sa longueur dans une seule et même place.
    • La passade consiste à mener un cheval au galop sur une ligne droite et à exécuter une demi-volte ou une demi-pirouette ordinaire à chaque extrémité de cette ligne, de manière à la parcourir plusieurs fois de suite, en passant et repassant. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l’écuyer et de l’homme de cheval, page 245, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
  3. (Figuré) Dérobade.
    • À tout ce que j’ai pu lui dire, dans ces graves circonstances, il n’a répondu que par des pirouettes.

Forme de verbe

pirouette \pi.ʁwɛt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de pirouetter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de pirouetter.
    • Enfin, il y a la farce, le one man show du bouffon qui tour à tour mime, pirouette, danse, bruite, monologue et figure dans toutes les réjouissances populaires, intervenant même dans les scènes épiques interprétées par le corps de ballet royal, dans les pièces de théâtre et les films larmoyants, sur les grandes pirogues de course de la fête des eaux. — (Charles Meyer, Derrière le sourire khmer, Plon, 1971, première partie, chapitre II)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de pirouetter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de pirouetter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pirouetter.

Nom commun

pirouette \Prononciation ?\ féminin

  1. Toton.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Moulinet, petit moulin.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIROUETTE. n. f.
Tour entier qu'on fait de tout le corps, en se tenant sur la pointe d'un seul pied. Faire une pirouette, des pirouettes. Faire une double pirouette. Ce danseur fait trop de pirouettes. Fig. et fam., Répondre par des pirouettes, Se dérober à des observations bien fondées, à des reproches sérieux en n'y opposant que des plaisanteries. À tout ce que j'ai pu lui dire, dans ces graves circonstances, il n'a répondu que par des pirouettes.

PIROUETTE, en termes de Manège, se dit d'une Sorte de volte que fait le cheval sur sa longueur dans une seule et même place.

Littré (1872-1877)

PIROUETTE (pi-rou-è-t') s. f.
  • 1Petit morceau de bois plat et rond, traversé par un pivot sur lequel on le fait tourner. La poussière que l'on jette sur une pirouette pendant qu'elle tourne, Descartes, Monde, 11. Mais m'assurez-vous bien qu'il n'y ait rien à craindre sur une pirouette aussi légère que vous me faites la terre ? Fontenelle, Mondes, 1er soir.
  • 2 Sorte de moulin, ancien joyau en forme de jouet d'enfant, De Laborde, Émaux, p. 452.
  • 3Tour entier ou demi-tour qu'on fait de tout le corps, en se tenant sur la pointe d'un seul pied. Le roi fit à Madame une révérence très basse, pendant laquelle elle fit une pirouette si juste, que le roi en se relevant ne trouva plus que son dos, Saint-Simon, 2, 48. La langueur, la misère, la consternation règnent dans Paris ; il y a toujours quelques belles dames qui vont parer les loges, et des petits-maîtres qui font des pirouettes sur le théâtre, mais le reste souffre et murmure, Voltaire, Lett. Mme de Lutzelbourg, 23 sept. 1754.

    Terme de danse. Un ou plusieurs tours qu'un danseur fait sur la pointe des pieds sans changer de place. Les Troyens sur la jambe droite Firent d'une manière adroite Une pirouette à deux tours, Scarron, Virg. VII.

    Faire une pirouette, se dit, au mail, de l'action d'un joueur qui man que tout à fait sa boule.

    Fig. et familièrement. Répondre par des pirouettes, répondre à un discours sérieux par des plaisanteries.

    Fig. Payer ses créanciers en pirouettes leur échapper par des faux-fuyants.

  • 4 Terme de manége. Mouvement dans lequel le cheval tourne sur lui-même, sans changer de place, et en prenant pour pivot l'un des deux membres du côté où il se porte.
  • 5Il se dit de tout mouvement en rond. Il voit le canard [figure de canard portant à l'intérieur un aimant] se moquer de lui et faire des pirouettes tout autour du bassin, Rousseau, Ém. III.

    PROVERBE

    Qui a de l'argent a des pirouettes, avec de l'argent on se procure toutes choses.

HISTORIQUE

XVe s. Aucun d'eux n'avoit pu se defendre de faire devant lui la pirouette et de coucher sur le sable…, Mém. s. du G. ch. 19.

XVIe s. Deux pirouettes d'or esmaillées de couleur, De Laborde, Émaux, p. 452.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PIROUETTE, s. f. en terme de Danse, se dit d’un ou de plusieurs tours du corps que le danseur fait sur la pointe des piés sans changer de place.

Pirouette, en terme de Manege, se dit d’un tour ou d’une circonvolution que fait un cheval, sans changer de place ou de terrein.

Les pirouettes sont d’une piste, ou de deux pistes. On appelle pirouette d’une piste, le tour entier que fait un cheval en tournant court, d’une seule allure, & presque en un seul tems ; de maniere que sa tête vient à l’endroit où étoit sa queue, sans qu’il soit hors de ses hanches. Dans la pirouette à deux pistes, le cheval fait ce tour dans un terrein à-peu-près de sa longueur, qu’il marque tant de sa partie antérieure, que de sa partie postérieure. Voyez Piste.

Pirouette, s. f. terme de Poupetier, morceau de métal ou de carton peinturé d’un côté, fait en forme de moule de bouton & percé par le milieu, au-travers duquel on passe un petit morceau de bois qu’on appelle bâton, & qui sert à faire tourner la pirouette. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pirouette »

Bourg. pirouelle, toton. Origine inconnue. Frisch y voit un composé de pied et roue, parce que la pirouette tourne sur un pied. Ménage le tire du latin gyrus, mouvement en rond, et le fait ainsi voisin de girouette. Diez le tire de pive, radical de pivot, et de roue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle) Apparait avec le sens de « toton, toupie » ; de l’ancien français pirouette (« sorte de toton, moulinet »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voir pirouet (« pivot »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pirouette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pirouette pirwɛt

Citations contenant le mot « pirouette »

  • Le départ, c'est souvent une pirouette pour s'échapper. Après coup, on trouve toutes sortes de bonnes raisons pour expliquer son geste, se justifier. De Jean-Yves Soucy / Parc La Fontaine
  • Les mots jaillissent en cascade, roulades et pirouettes de clowns meublant les intervalles dans un cirque. De Anita Nair / Les Neufs Visages du coeur
  • « Il était un petit homme, pirouette cacahuète, il était un petit homme, qui avait une drôle de maison… » commençait la comptine. Gabrielle Grandière, l'autrice de cette chanson pour enfants, est morte à 99 ans mardi 25 février, annonce France Bleu Maine. leparisien.fr, «Pirouette, cacahuète» : l’autrice de la comptine est morte - Le Parisien
  • Avant, quand on ne voulait pas s’embêter à mesurer les performances d’une campagne marketing, on pouvait s’en sortir par une pirouette du genre : Agence webmarketing Zee Media, Branding : comment savoir si mes performances sont bonnes ? - Zee Media

Images d'illustration du mot « pirouette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pirouette »

Langue Traduction
Anglais pirouette
Espagnol pirueta
Italien piroetta
Allemand pirouette
Chinois 旋转木马
Arabe بيروت
Portugais pirueta
Russe пируэт
Japonais ピルエット
Basque pirouette
Corse piruette
Source : Google Translate API

Synonymes de « pirouette »

Source : synonymes de pirouette sur lebonsynonyme.fr
Partager