La langue française

Entrave

Sommaire

  • Définitions du mot entrave
  • Étymologie de « entrave »
  • Phonétique de « entrave »
  • Évolution historique de l’usage du mot « entrave »
  • Citations contenant le mot « entrave »
  • Traductions du mot « entrave »
  • Synonymes de « entrave »
  • Antonymes de « entrave »

Définitions du mot « entrave »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTRAVE, subst. fém.

A.− Objet que l'on met aux jambes de certains animaux pour gêner leur déplacement. Entrave de cuir, de chaînes. Mettre les entraves à un cheval (Ac.). Elle appelle un domestique de la ferme pour l'aider à débarrasser le chien de ses entraves (Gide, Journal,1933, p. 1150):
1. Ayrton enleva les entraves du bœuf, Mulrady celles du cheval, et l'on revint en suivant les bords sinueux de la rivière. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 2, 1868, p. 211.
P. ext. [En parlant de pers.] Chaînes ou liens retenant les esclaves ou les prisonniers. Synon. fers, ceps.Caligula. − À notre ardent Gaulois a-t-on mis les entraves? (Dumas père, Caligula,1837, II, 2, p. 60).Vous avez sataniquement persévéré dans le silence bien qu'étant au pouvoir des gênes, chaînes, ceps, entraves et ferrements (Hugo, Homme qui rit,t. 2, 1869, p. 199):
2. ... des libérés politiques qui ont les pieds tordus pour avoir trop longtemps traîné le boulet dans les bagnes de la Sibérie, les entraves dans les camps concentrationnaires du IIIeReich... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 383.
B.− Au fig. Ce qui retient, assujettit. Entrave morale, politique, religieuse; abolir, multiplier, rompre, supprimer les entraves; triompher des entraves; cette loi est une entrave au commerce. Elle s'en voulait de l'entrave qu'elle était dans la vie de Jacques (Martin du G., Thib.,Été, 1936, p. 501).Comme si le sujet cherchait toute sa vie à rompre l'entrave qui le retient immobilisé (Mounier, Traité caract.,1946, p. 99):
3. − Ah! si vous saviez ce que cela signifie de sentir qu'on est libre, qu'on n'a plus aucune entrave à rompre, aucun ordre à recevoir! Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?1934, p. 108.
Spéc., DR.
DR. DU TRAVAIL. Délit qui consiste en un empêchement apporté par l'employeur, soit à la libre désignation, soit à l'exercice régulier des fonctions des représentants du personnel. Délit d'entrave (Cida 1973).
DR. INTERNAT. ,,Entrave au commerce : restrictions arbitraires apportées par certains pays à la libre circulation des personnes, des marchandises, des capitaux et des services`` (Lar. comm. 1930). Entraves à la liberté des enchères (Cap.1936) :
4. Tous ces effets du régime protecteur, signalés par M. Blanqui, sont vrais et déposent contre les entraves apportées à la liberté du commerce. Proudhon, Système des contradictions écon.,t. 2, 1846, p. 8.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tʀa:v]. Enq. : /ãtʀav/. Ds Ac. 1694-1932. Les éd. de 1718-1835 enregistrent la vedette au pluriel. Étymol. et Hist. Ca 1260 entraves « lien qu'on met aux jambes de certains animaux pour gêner leur marche » (Règle du Temple, éd. H. de Curzon, p. 211). Déverbal de entraver1*. Fréq. abs. littér. : 434. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 996, b) 563; xxes. : a) 431, b) 429.

Wiktionnaire

Nom commun

entrave \ɑ̃.tʁav\ féminin

  1. Lien qu’on met aux jambes d’un animal, ou traverse suspendue par une corde à son cou, pour en gêner la marche.
    • […] il était normal que je fusse attaché. Par la suite, si je me montrais vraiment docile, il n’était pas impossible qu’elle pût me sortir sans entraves. — (Pierre Boulle, La Planète des singes, Julliard, 1994, page 113)
  2. (Par extension) Lien pour attacher les prisonniers ou les condamnés.
    • La victime devait être amenée sur ce fatal bûcher pour être enchaînée au poteau par des entraves qui y restaient suspendues pour cet emploi. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Figuré) Obstacle, empêchement, gêne, contrainte.
    • Les règles sont pour le génie des entraves salutaires.
    • Selon les enquêteurs, les trois étudiants de 19 ans – un Américain et deux Kazakhs – sont accusés d’entrave à la justice, […] — (www.lemonde.fr, 1e mai 2013)

Forme de verbe

entrave \ɑ̃.tʁav\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de entraver.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de entraver.
    • Et ils n’ont toujours pas compris qu’on ne saurait faire céder un ministre avec du blablabla, qu’on ne saurait changer la vie sans changer celle des cons aussi, et qu’on ne saurait vivre ses désirs sans foutre en l’air ce qui les entrave ! — (Robert Dehoux, Le zizi sous clôture inaugure la culture, 1999)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de entraver.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de entraver.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de entraver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTRAVE. n. f.
Lien qu'on met aux jambes de certains animaux, et en particulier aux jambes des chevaux, pour gêner, pour empêcher leur marche. Il signifie au figuré Obstacles, empêchements, tout ce qui tient dans une espèce de gêne, de contrainte. Dans ce sens, il s'emploie généralement au pluriel. Cet homme s'est donné des entraves à lui-même. Les règles sont pour le génie des entraves salutaires. Briser ses entraves. Mettre une entrave à l'activité.

Littré (1872-1877)

ENTRAVE s. f.
  • Voy. ENTRAVES.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « entrave »

De entraver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entrave »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entrave ɑ̃trav

Évolution historique de l’usage du mot « entrave »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entrave »

  • La fierté entrave le progrès. De Hazrat Ali
  • Vivre sans temps mort et jouir sans entrave. De Anonyme / Mai 1968
  • Le mariage c'est la pire entrave pour un artiste. De Charlotte Savary / Isabelle de Frêneuse
  • Dans notre marche vers la connaissance, la raison est l'entrave. De Roger Mondoloni / Onaga
  • Une promesse donnée est une entrave à celui qui l'a faite. De Elizabeth Gaskell / Les amoureux de Sylvia
  • La démocratie, c’est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave. De Charles de Gaulle / Discours - 27 Mai 1942
  • Le mécanisme qui entrave le bonheur ? Le mal vient de ne pas parler comme un livre. De Pascale Roze / Ferraille
  • L’espoir est la plus grande entrave à la vie. En prévoyant demain, aujourd’hui se perd. De Sénèque
  • N'acceptons aucune entrave à la liberté de créer, d'imaginer, d'apprendre, d'explorer ! De Roger-Maurice Bonnet / Libération - A quoi pensez-vous ?
  • La vie entrave l'âme. La mort dégage. C'est peut-être le seul temps d'amour. De Marie-Claire Blais / Tête blanche
  • Quand nous avons dépassé les savoirs, alors nous avons la connaissance. La raison fut une aide ; la raison est l'entrave. De Shrî Aurobindo
  • Le coeur n'a pas de maître, il n'est pas un esclave, et de toute contrainte il sait briser l'entrave. De Adam Mickiewicz / Pan Tadeusz
  • Les gens qui ne sont pas capables de jeter, qui hésitent à se séparer de vieilleries qui ne leur sont d'aucune utilité sont d'incurables nostalgiques que le passé entrave. De Philippe Besson / Se résoudre aux adieux
  • Le but de la perfection est une vie libre et dégagée de toute servitude, une vie que ne peuvent entraver aucune circonstance, aucune condition. De Swâmi Râmdâs
  • En conséquence, il y aura une entrave de la voie de droite entre les km 60 et km 64 dans les deux directions. Le Reflet, Entrave sur l'autoroute 30 entre Saint-Philippe et La Prairie - Le Reflet
  • • La conformité avec le droit de l’Union européenne de la restriction de la dispense de la détention du CAPA aux seuls agents de la fonction publique française aux dépens des agents de la fonction publique européenne, laquelle sous-tend la question de la qualification de cette restriction en tant qu’entrave à la liberté d’établissement ou en tant que discrimination indirecte. , Des raisons impérieuses d’intérêt général justifient-elles une entrave à la libre circulation des travailleurs et à la liberté d’établissement ? - Européen | Dalloz Actualité
  • Le Syndicat national des banques et établissements financiers (SYNABEF) déplore l’entrave à la liberté syndicale au sein de la profession bancaire, suite au non-respect de certaines dispositions à l’égard d’une représentante du mouvement syndical, et menace de lancer un mouvement de grève. Le360.ma, Vidéo. Mali: les travailleurs des institutions financières déplorent l'entrave à la liberté syndicale | www.le360.ma

Traductions du mot « entrave »

Langue Traduction
Anglais hindrance
Espagnol obstáculo
Italien ostacolo
Allemand hindernis
Chinois 阻碍
Arabe عائق
Portugais obstáculo
Russe помеха
Japonais 邪魔
Basque oztopo
Corse ostacoli
Source : Google Translate API

Synonymes de « entrave »

Source : synonymes de entrave sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « entrave »

Partager