Écourter : définition de écourter


Écourter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCOURTER, verbe trans.

A.− Rendre plus court.
1. Rendre plus court en longueur. Écourter une barbe, des cheveux, une jupe.
Emploi adj. L'habit français, mesquin, écourté, conservait cependant quelque élégance (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 262).
Spéc. Écourter un animal (chien, cheval notamment). Lui couper la queue et/ou les oreilles. Si le petit chien a la queue courte, tu pourras l'appeler Bobtail, qui veut dire écourté (M. de Guérin, Corresp.,1833, p. 93).
P. méton. Oreilles écourtées (cf. Gautier, Fracasse, 1863, p. 13). Trompe écourtée (cf. Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 152).
2. Littér. En durée. Écourter un séjour, un voyage, une visite. Synon. abréger.Les touristes, faute de logement, écourtent leur séjour (Jocard, Tour. action État,1966, p. 188):
1. En réalité, sa permission était de quatre jours. Mais il pensait l'écourter : il n'avait guère envie de passer à Paris quatre longs jours, réduit à des soins improvisés, exposé à cent occasions de fatigue. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 790.
3. [En parlant de l'espace-temps]
a) [d'une distance parcourue ou à parcourir] Il n'est pas nécessaire de mettre autant de mois pour me suivre; on peut d'ailleurs écourter le chemin que je propose (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 12).
b) [d'une énonciation orale ou écrite] Écourter un discours, un texte. Je tiens à vous annoncer mon accouchement. De là cette lettre écourtée. Je vous écrirai bientôt plus longuement (Hugo, Corresp.,1873, p. 360).J'arrêterai ici cet exposé que j'ai volontairement écourté (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 48).
B.− Péj. [Employé surtout au part. passé-adj.] Rendre plus court que la norme attendue. Synon. tronquer.
1. [En parlant principalement des ouvrages de l'esprit] Ne pas donner d'ampleur, de développement suffisant. Écourter une scène, une citation. Version odieusement écourtée (Blanche, Modèles,1928, p. 86).Selon les protestants anglais, les catholiques récitent un « Pater » écourté d'une phrase (Green, Journal,1935-39, p. 234):
2. L'opinion s'est montrée parfois rigoureuse pour Jean de Mitty, qui fut le premier éditeur de Leuwen, vers 1894. Je veux bien que le texte qu'il nous offrit à cette époque paraisse désormais un texte regrettable, écourté, assez gravement altéré peut-être; ... Valéry, Variété II,1929, p. 75.
2. [En parlant de gestes, d'attitudes] Il s'inclina cérémonieusement devant MlleVerdure, qui lui fit une révérence écourtée (Gide, Isabelle,1911, p. 607):
3. Tu leur as déjà entendu réciter [aux prêtres de Thèbes] la formule? Tu as vu ces pauvres têtes d'employés fatigués écourtant les gestes, avalant les mots, bâclant ce mort pour en prendre un autre avant le repas de midi? Anouilh, Antigone,1946, p. 177.
3. Au fig. Notre esprit incline sans cesse (...) à rétrécir et à écourter les réalités qu'il touche (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 144).
Prononc. et Orth. : [ekuʀte], (j')écourte [ekuʀt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 escurter « rendre plus court » (G. de Pont-Ste-Maxence, Vie de St Thomas, éd. E. Walberg, 584), spéc. « couper (la queue d'un animal) » (Id., ibid., 4954); 2. 1690 « rendre trop court » (Fur.); 3. 1846 « abréger » (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, p. 663 : Un été absent ou écourté). Dér. de court*; préf. é-*, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 121.
DÉR. 1.
Écourtement, subst. masc.,rare. Action d'écourter (en durée); son résultat. L'écourtement d'un entretien. « Nos parents ne sont pas la principale cause de l'écourtement de notre visite » (Proust, Sodome,1922, p. 821). [ekurtəmɑ ̃]. 1reattest. 1891 (Renan, Hist. peuple Isr., t. 3, p. 399); du rad. de écourter, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Écourticher, verbe trans. fam.,région. (Canada), surtout au part. passé-adj. Raccourcir à l'excès. Écourticher une jupe. P. méton. Fille écourtichée. Habillée trop court. La belle Bernadette Salvail, écourtichée dans sa robe blanche (Guèvremont, Survenant,1945, p. 206). [ekuʀtiʃe], (j')écourtiche [ekuʀtiʃ]. 1reattest. 1909 (Dionne); 1945 (Guèvremont, loc. cit.); du rad. de écourter, suff. -icher (-iche* et -er).

Écourter : définition du Wiktionnaire

Verbe

écourter \e.kuʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Couper trop court.
    • Écourter des cheveux. Écourter un manteau, une jupe.
  2. Abréger quelque chose.
    • […]; encore sa vie fut-elle accidentellement écourtée, puisqu’il périt « de langueur » un an après avoir été éborgné par un corbeau. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Le représentant de l’agence France-Presse nous ayant invités au coquetèle qu'il offre pour Edgar et Lucie Faure, nous écourtons la visite. Les ambassadeurs des pays Scandinaves sont là. — (Étiemble, Tong Yeou-ki ou Le nouveau singe pèlerin, NRF/Gallimard, 1958, p. 58)
    • Cette fausse ingénue qui n’a rien d’une nunuche, se trémousse dans une nuisette à écourter les études d’un séminariste. — (Henri Grimm, Une pile qui tombe pile-poil, Atramenta, 2016, p. 22)
    • Marat vint à la Convention, monta à la tribune, et pistolet sur la tempe menaça de se tuer si la calomnie l’accusant de la « septembrisade » ne cessait pas. Danton écourta la tragi-comédie. — (Isabelle Siac, Le Talent ou la Vertu, Place Des Éditeurs, 2016)
  3. (Figuré) Retrancher les développements nécessaires d'un ouvrage de l’esprit.
    • Ce prologue le fatiguait, mais il ne pouvait l'écourter. L'éloquence fait partie de la fonction ; […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il fallait abréger cette scène, mais vous l’avez écourtée. Ce cinquième acte est écourté. Il a par trop écourté son exposé, ses conclusions.
  4. (En parlant d'un animal) Lui couper la queue et les oreilles. Note : Se dit notamment en parlant d'un chien, d'un cheval.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Écourter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCOURTER. v. tr.
Couper trop court. Écourter des cheveux. Écourter un manteau, une jupe. Écourter un chien, un cheval, Leur couper la queue et les oreilles. Il se dit figurément en parlant des Ouvrages de l'esprit où l'on ne met pas ou dont on retranche les développements nécessaires. Il fallait abréger cette scène, mais vous l'avez écourtée. Ce cinquième acte est écourté. Il a par trop écourté son exposé, ses conclusions.

Écourter : définition du Littré (1872-1877)

ÉCOURTER (é-kour-té) v. a.
  • 1Couper trop court. Écourter un manteau.
  • 2Couper la queue, les oreilles, en parlant des animaux. Écourter un cheval, un chien.
  • 3 Fig. Abréger trop, en parlant d'un ouvrage d'esprit. L'auteur a écourté cette scène de sa comédie.

    Il se dit aussi d'autre chose que les ouvrages d'esprit. Nous avons écourté notre voyage.

  • 4S'écourter, v. réfl. Être trop abrégé. Une scène si importante n'aurait pas dû s'écourter.

HISTORIQUE

XIIe s. La couele e l'estamine out dessuz cel [sous cela] li ber, Mais de pans e de manches les out fait escurter ; Car ne voleit al siecle sa vie demustrer, Th. le mart. 156. Mais le jur de Noel, quant il out sermoné, De saint iglise aveit Robert del Broc sevré [séparé], Qui, l'autre jur devant, li out fait tel vilté, Qu'il li out sun sumier [cheval] de la coue [queue] escurté, ib. 131.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écourter »

Étymologie de écourter - Littré

Wallon, chorter ; provenç. escortar ; ital. scortare ; du latin excurtare, de ex, et curtus, court. À côté d'escourter, il y avait dans l'ancienne langue escourcier, escourcer, verbe très usité ; catal. escursar ; espagn. escorsar, qui, au fond étant le même que écourter, représente pourtant une forme un peu différente : bas-lat. ex-curtiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de écourter - Wiktionnaire

 Dérivé de court avec le préfixe é- et le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écourter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écourter ekurte play_arrow

Conjugaison du verbe « écourter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe écourter

Évolution historique de l’usage du mot « écourter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écourter »

  • Daniel Ricciardo a dû écourter son effort en raison d’une suspicion de problème de refroidissement. Nextgen-Auto.com, Formule 1 | Ocon marque ses premiers points pour Renault F1
  • Pour les deux étudiantes sud-américaines accueillies durant la même période par le Rotary à Caussade, Giuliana Vallone arrivée d’Argentine et Fernanda Chavez, du Mexique, la sanction aura été la même puisqu’elles aussi ont dû écourter leur séjour en France. ladepeche.fr, Caussade. Pandémie : un programme Student-Exchange écourté - ladepeche.fr
  • Le plaignant, un artisan d’Anzin a été obligé d’écourter son activité professionnelle et de prendre sa retraite plus tôt que prévu. Selon celui-ci, ce 27 octobre dernier dans l’après-midi, un quadra, alcoolisé et avec qui il avait un différend lui aurait sauté dessus alors qu’il dansait. Comme il a voulu parer le coup de poing avec son bras, c’est ce dernier qui a encaissé tout le choc et qui s’est donc brisé. Selon le prévenu, jugé ce 30 juin, c’est l’inverse qui s’est produit : «  Je l’ai juste repoussé  ». Une version qui n’est pas jugée crédible par le... La Voix du Nord, Raismes: jugé pour des violences sur un artisan d’Anzin lors d’un thé dansant
  • 74% des chefs d’entreprise interrogés sont confiants pour leur avenir professionnel mais il y a quand même aussi des inquiétudes pour près d’un patron sur deux, des inquiétudes pour leur trésorerie et leur carnet de commande. D’ailleurs, près d’un sur deux va effectivement écourter, repousser ou carrément annuler ses vacances d’été. Un chiffre qui grimpe à 53 % chez les dirigeants du secteur du commerce. RMC, Coronavirus: un petit patron sur deux va annuler ou reporter ses vacances

Traductions du mot « écourter »

Langue Traduction
Corse scurzà
Basque shorten
Japonais 短くする
Russe укоротить
Portugais encurtar
Arabe تقصر
Chinois 缩短
Allemand verkürzen
Italien accorciare
Espagnol acortar
Anglais shorten
Source : Google Translate API

Synonymes de « écourter »

Source : synonymes de écourter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « écourter »


Mots similaires