Désastre : définition de désastre


Désastre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSASTRE, subst. masc.

Événement contraire, contrariant, funeste; drame affreux qui anéantit les projets, démolit les perspectives, détruit les espérances; p. méton., le dégât, les dommages, les pertes, la ruine, le malheur qui en résulte. Jadis tu détachas les grands calices pour La terre jeune encore et vierge de désastres,... (Mallarmé, Poés.,1898, p. 33).
A.− [En parlant d'un cataclysme naturel, d'une catastrophe, d'une succession d'événements qui jettent les gens dans la désolation d'une vie précaire] Calamité, fléau. Le désastre des avalanches, du déluge, d'un naufrage, d'un ouragan. Le désastre leur apparut. Toutes les meules, çà et là, flambaient comme des volcans (Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 37):
1. ... vous ne vous faites pas une idée du désastre! Des villages engloutis, des troupeaux emportés, une inondation à douze lieues à la ronde, des familles se réfugiant sur la cime des arbres, des enfants flottant dans leurs berceaux, tout ce qu'il y a de plus affreux. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 197.
B.− [En parlant des dommages causés par les hommes, par la guerre qu'ils font; la dévastation, la misère qui en résultent] Défaite, écrasement. Désastre militaire, naval; le désastre de nos armées, de l'invasion, de la patrie, de Waterloo. Anton. gloire, triomphe, victoire.À compter de cet instant, par un enchaînement de fatalités sans exemple, Napoléon ne comptera plus que des désastres (Las Cases, Mémor. Ste Hélène,t. 2, 1823, p. 23).Les convicts au plateau de Grande-Vue, c'était le désastre, la dévastation, la ruine! (Verne, Île myst.,1874, p. 500).Nous voilà dans les grands désastres [la guerre de 1870] (Sand, Corresp.,t. 6, 1812-76, p. 7):
2. La déposition de Speer au procès de Nuremberg a montré que Hitler, alors qu'il eût pu arrêter la guerre avant le désastre total, a voulu le suicide général, la destruction matérielle et politique de la nation allemande. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 231.
3. Car, toujours, le chef est seul en face du mauvais destin. C'est lui qu'atteignaient tout droit les péripéties qui marquèrent les étapes de notre chute : percée allemande à Sedan, désastre de Dunkerque, abandon de Paris, effondrement à Bordeaux. De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 65.
Expr. Essuyer désastres sur désastres. L'Autriche (...) avait beau essuyer désastres sur désastres (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 189).
P. hyperb.
1. [En parlant d'un grand désordre] Là-dessus, Madame Gorgibus (...) introduit sa clef dans sa serrure et pénètre dans son logement. Quel sabbat! quel désastre! (Lorrain, Contes chandelle,1897, p. 67).
2. [En parlant d'une abondance, d'une prodigalité excessive] Elle faisait ainsi autour d'elle un continuel désastre de fleurs, de bibelots précieux (Zola, Nana,1880, p. 1433).
C.− [En parlant d'une perte grave sur le plan économique, financier] Ruine. Le désastre du déboisement, du phylloxera; désastre monétaire; subir un désastre de fortune. Anton. prospérité, réussite.Le désastre s'élargissait (...) MlleTatin, (...) venait d'être déclarée en faillite (Zola, Bonh. dames,1883, p. 597).
SYNT. Désastre affreux, épouvantable, général, irréparable; fatal, horrible, lamentable désastre; empêcher, éviter, réparer un désastre; conjurer, côtoyer, présager le désastre; aller (droit), courir, échapper, au désastre; sombrer dans le désastre; se débattre au bord du désastre; sauver qqn du désastre; survivre à un, au désastre; se relever, ne pas se relever d'un désastre; être menacé de tous les désastres; vivre dans la crainte d'un désastre; quel désastre de + inf.
Au fig.
1. [Sur le plan professionnel, littér., théâtral ou culturel] Échec, fiasco. Désastre littéraire. Anton. succès.Lecture d'« Old curiosity shop » devant laquelle je reculais depuis des années. Little Nell, ce désastre! (Green, Journal,1935, p. 29).Par une fente du rideau, il [Gerbert] examina le public : il n'y avait pas plus de vingt spectateurs, ça sentait le désastre (Beauvoir, Invitée,1943, p. 273):
4. À Londres, tout ce qui a plus de cent ans est menacé. On éventre les squares, on abat les églises. Je sais bien que la bêtise est en crue dans toute l'Europe, mais ici elle tourne au désastre national. Green, Journal,1936, p. 66.
2. [Sur le plan moral, affectif] Infortune, malheur. Un désastre sentimental; les désastres du cœur. Quel dommage ou plutôt quel désastre de ne pouvoir être ensemble plus souvent! (Flaub., Corresp.,1874, p. 135).Comment ensuite s'annonça le désastre? A quel instant précis apparurent les premiers signes de ma ruine intérieure? (Duhamel, Confess. min.,1920, p. 199).Minna ne céda rien. Ni Wagner. Ils décidèrent enfin de se séparer : (...). Et chacun emporta précieusement son désastre (Pourtalès, Wagner,1932, p. 235):
5. Il [le docteur Rieux] devait rester sur le rivage, les mains vides et le cœur tordu, sans armes et sans recours, une fois de plus, contre ce désastre [la mort de son ami]. Camus, La Peste,1947, p. 1455.
P. hyperb. En plus du désastre de ne pas avoir été présenté, je remarquai que ma cravate était tout de travers (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 859).
Loc. et expr. Le glas du désastre; une nuit de désastre; des oiseaux de désastre; l'ombre noire, le vent du désastre; en cas de désastre; de désastre en désastre; pour comble de désastre.
Arg. Binette à la désastre. − Tête du créancier impayé (Almanach des Débiteurs,1851ds Larch. 1972, p. 50).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. désastré, employé par archaïsme (cf. Gide, Journal, 1930 p. 990), ou avec le sens nouveau de « privé d'astres » dans le syntagme ciel désastré.
Prononc. et Orth. : [dezastʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1537 desastre « événement funeste, malheur d'une grande ampleur » (A. du Saix d'apr. R. Aulotte, Amyot et Plutarque, Genève, 1965, p. 91). Empr., avec adaptation du préf., à l'ital. disastro « id. », attesté dep. la 1remoitié du xives. (Tito Livio volgar. ds Batt.), dér. de astro (astre*), préf. dis- à valeur péj. (dis-*), proprement « mauvais astre ». Fréq. abs. littér. : 1 386. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 430, b) 1 603; xxes. : a) 2 784, b) 2 139. Bbg. Arveiller (R.). Fr. mod. 1968, t. 36, p. 342. − Hope 1971, p. 185. − Rupp. 1915, p. 56. − Tracc. 1907, p. 134.

Désastre : définition du Wiktionnaire

Nom commun

désastre \de.zastʁ\ masculin

  1. Événement funeste ; grand malheur ; les effets qui en résultent.
    • Le désastre de Mohacz (1526) où mourut le roi Louis II ouvre pour la Hongrie et la Slovaquie la période de domination ottomane qui dure jusqu'au traité de Požarevac (1718). — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.121)
    • Quoi qu’il en soit, on peut imaginer que le désastre phylloxérique mit subitement en présence des plus dures nécessités toute une population vigneronne qui avait jusque-là vécu insouciante sur ses coteaux. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Désastre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSASTRE. n. m.
Événement funeste, grand malheur, ou les Effets qui en résultent. C'est un grand, un affreux désastre pour cette famille, pour ce pays. La perte de cette bataille fut un désastre. La mort du chef de famille fut un désastre irréparable.

Désastre : définition du Littré (1872-1877)

DÉSASTRE (dé-za-str') s. m.
  • Infortune très grave. Mais de qui savez-vous ce désastre si grand ? Corneille, Nicom. V, 8. Les siens en ce désastre, à force de ramer, L'éloignent de la rive et regagnent la mer, Corneille, Pomp. II, 2. Les désastres d'Othon ainsi que moi vous frappent, Corneille, Othon, V, 5. D'où vient que les mêmes hommes qui ont un flegme tout prêt pour recevoir indifféremment les plus grands désastres, s'échappent et ont une bile intarissable sur les plus petits inconvénients ? La Bruyère, XI. L'escadre sur laquelle il est a souffert mille désastres, Rousseau, Hél. IV, 1. Je ne sais s'il en avait véritablement le projet ; mais, quand il l'aurait eu, mes désastres m'auraient empêché d'en profiter, Rousseau, Confess. XI. Le maréchal de Contades montrait de sa main le plan de campagne et le désastre de Minden, Marmontel, Mém. IX. La vieillesse, les maladies, les blessures, tous les désastres de l'humanité étaient rassemblés sous mes yeux, Staël, Delph. part. V, lett. 2. Une vaste flamme s'élevait en tourbillonnant, couvrait Smolensk et la dévorait tout entière avec un sinistre bruissement ; un si grand désastre, qu'il crut son ouvrage, effraya le comte de Lobau, Ségur, Hist. de Nap. VI, 4.

    Déconfiture d'un commerçant.

SYNONYME

DÉSASTRE, CALAMITÉ, CATASTROPHE. L'étymologie indique ici, comme cela arrive souvent, la nuance fondamentale : la calamité est, d'origine, un fléau qui ravage les moissons, de là un fléau naturel. Le désastre est l'influence d'un astre qui cesse d'être favorable, c'est un revers, un malheur infligé par la fortune. La catastrophe est un renversement sens dessus dessous. Une peste, une inondation est une calamité. L'incendie d'une ville, considéré en soi, est un désastre, non une calamité ; mais il devient une calamité pour tous ceux qui y ont perdu toutes leurs ressources. La catastrophe est un désastre qui produit dans un ordre de choses, dans l'existence d'un individu, etc. un bouleversement complet ou une fin violente : la catastrophe de Fouquet sous Louis XIV. Il est encore une différence que l'on peut indiquer, c'est que la catastrophe ne se prend pas en général comme les deux autres mots, mais demande à s'appliquer à un objet : l'invasion des barbares fut une catastrophe pour l'empire romain ; on ne peut pas dire qu'elle fut une catastrophe en général. On dirait plutôt dans ce sens qu'elle fut une calamité ou un désastre. Il faut ajouter que la catastrophe est toujours instantanée ou à peu près, et qu'enfin elle peut être heureuse ou malheureuse, quoiqu'elle s'entende presque toujours dans ce dernier sens.

HISTORIQUE

XVIe s. Les desastres militaires…, Lanoue, 328. Il lui survint un desastre inopiné, qui renversa son dessein, Lanoue, 665.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désastre »

Étymologie de désastre - Littré

Dés… préfixe, et astre dans le sens de bonne fortune ; provenç. desastre ; espagn. desastro ; ital. disastro.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de désastre - Wiktionnaire

(XVIe siècle) De l’italien disastro (« désastre ») → voir dis- et astro « mauvaise étoile ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « désastre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désastre desastr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « désastre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désastre »

  • « Nous avons échoué envers eux, écrivent-ils en parlant des aînés. Nous avons brisé notre engagement. Nous avons la tâche, la responsabilité et la capacité de réparer cela – pas seulement la crise actuelle causée par la maladie infectieuse, mais tout le secteur qui a contribué à ce désastre tragique et évitable. » La Presse, Rapport sur la situation en CHSLD: «Un désastre tragique et évitable»
  • Le CQT voit également son rapport comme un mémoire sur cette crise inédite vécue par le théâtre québécois qui servira, par la suite, à tirer des leçons de ce désastre. Radio-Canada.ca, COVID-19 : un désastre en cours dans le milieu du théâtre québécois | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • Une des choses que j’ai apprise au fil des années est la différence entre prendre son travail au sérieux et se prendre au sérieux. La première condition est impérative et la seconde désastreuse. De Margaret Fonteytive
  • Quelquefois l’échec est nécessaire à l’artiste. Cela lui rappelle que l’échec n’est pas un désastre définitif. Et cela le libère de la tapageuse contrainte du perfectionnisme. De John Berger
  • Je faisais figure pour les filles de placement désastreux De Jean-Marie Rouart / Ne pars pas avant moi
  • La plupart des golfeurs se préparent au désastre. Les bons golfeurs se préparent pour réussir. De Bob Toski
  • Spécouler : faire en Bourse quelques opérations désastreuses. De Alain Finkielkraut / Petit fictionnaire illustré
  • En multipliant les chaînes sans business model, on multiplie les désastres économiques. De Jean Drucker / Entretiens de Dauphine - 8 Avril 2002
  • La politique consiste à choisir entre le désastreux et le désagréable. De John Kenneth Galbraith / The Ambassador’s Journal
  • L'esprit vit du désastre et de la mort. De Louis Scutenaire / Sciences morales : libre à vous !
  • La hâte engendre en tout l'erreur, et de l'erreur sort bien souvent le désastre. De Hérodote / Histoires
  • L'influence de la vanité sur une cervelle fragile engendre toutes sortes de désastres. De Jane Austen / Emma
  • En amour, il n'y a pas de plus affreux désastre que la mort de l'imagination. De Georges Meredith
  • D’une chose légère peut naître un grand désastre. De Léonard de Vinci
  • J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. De John Rockefeller
  • L'astrologie ? La science désastre. De Jacques Dutronc
  • La patience, dans le désastre comme dans l'absence de désastre, demeurer le même. De Anonyme
  • Ne fais pas de mauvais gain : Mauvais gain vaut désastre. Hésiode, Les Travaux et les Jours, 352 (traduction E. Bergougnan)
  • Nous sommes tous parents de Dieu, et la terre a besoin qu'aucun de nous ne souffre ; car ce sont les imprécations des malheureux qui s'amassent et causent des désastres. Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval, Sur un carnet
  • Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur […]. Stéphane Mallarmé, Poésies, Hommages et tombeaux, le Tombeau d'Edgar Poe
  • Mais il vient des mots étouffants ; On laissera les chers enfants Livrés à de vagues désastres. Charles Cros, Le Collier de griffes, Almanach

Images d'illustration du mot « désastre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désastre »

Langue Traduction
Corse disastru
Basque hondamendi
Japonais 災害
Russe катастрофа
Portugais desastre
Arabe كارثة
Chinois 灾害
Allemand katastrophe
Italien disastro
Espagnol desastre
Anglais disaster
Source : Google Translate API

Synonymes de « désastre »

Source : synonymes de désastre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désastre »



mots du mois

Mots similaires