Précipice : définition de précipice


Précipice : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉCIPICE, subst. masc.

A. − Anfractuosité du sol très profonde, aux flancs abrupts et escarpés. Synon. abîme, gouffre.Au bord, au fond du précipice; franchir les précipices; jeter, pousser, rouler dans le précipice; tomber au fond du précipice. La lave qui a coulé a formé des ravins et des précipices (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.309).La vue d'un précipice ne fait point de mal; mais puis-je concevoir le précipice sans mimer la chute? Cette convulsion et catastrophe intérieure est ce qui fait mal (Alain,Propos, 1922, p.439):
1. Avant d'arriver sur le plateau il fallut l'un après l'autre traverser, sur une espèce de corniche, le long d'un abîme perpendiculaire. Cette corniche était tellement effacée, que les mulets et les chevaux y rampaient plutôt qu'ils n'y marchaient; et pour ne point voir le précipice, ils tournaient la tête vers le flanc de la montagne. Dusaulx,Voy. Barège, t.1, 1796, p.265.
B. − Au fig. Situation dangereuse où l'on risque la catastrophe, le désastre; lieu de perdition. Précipice de l'âme, des passions; entraîner dans un précipice. Quel abyme que son séjour [de l'homme]! Quelle cruauté dans sa maniere de payer les bienfaits de Dieu! Quel suicide continuel pour son ame, que sa conduite! Oh! Homme, puisse la main suprême t'arracher à ce cloaque et à ce précipice toujours ouvert! (Saint-Martin,Homme désir, 1790, p.230).L'homme, espèce d'Oreste à qui manque une Électre, Sous la fatalité de votre regard creux Ne peut rien et va droit au précipice affreux (Verlaine,Poèmes saturn., 1866, p.86):
2. Entre les deux précipices qu'il [Napoléon] avait creusés aux deux bords de sa vie, il alla, par une étroite chaussée, chercher sa destruction au fond de l'Europe, comme sur ce pont que la Mort, aidée du mal, avait jeté à travers le chaos. Chateaubr.,Mém., t.2, 1848, p.401.
Prononc. et Orth.: [pʀesipis]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. 1. Av. 1520 precipice «lieu profond et escarpé» (Cl. de Seyssel, trad. de l'Hist. des successeurs d'Alexandre le Grand, extraicte de Diodore Sicilien, éd. 1530, III, 10, 97 vods Hug.); 1524 principice (G. Briçonnet, Corresp., éd. Ch. Martineau - M. Veissière - H. Heller, t.2, p.137: tumbe en la fosse et principice); 2. 1559 fig. «danger, désastre, malheur» (Amyot, Vies des hommes illustres, Lucullus, fo363 ro: il estoit trop mal aisé de la retenir [la chose publique] qu'elle n'allast en precipice). Empr. au lat. praecipitium «chute d'un lieu élevé; précipice, abîme», sing. formé à l'époque impériale à partir de praecipitia, plur. de praeceps, praecipitis «précipice; danger mortel» (v. Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér.: 687. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1734, b) 1555; xxes.: a) 374, b) 382.

Précipice : définition du Wiktionnaire

Nom commun

précipice \pʁe.si.pis\ masculin

  1. Abîme, gouffre, cavité très profonde et très escarpée.
    • Nous commençâmes à côtoyer la pente rapide du col, ayant à notre droite un précipice de cinq ou six cents pieds de profondeur, et au-delà de ce précipice une montagne à pic. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Le capitaine et les quatre hommes […], avaient descendu la pente des rochers, au risque de se briser mille fois en tombant dans les précipices qui s’ouvraient sous leurs pieds. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le Drac ! s’était écrié l’abbé Gévresin, montrant, au fond du précipice, un serpent liquide qui rampait et se tordait, colossal, entre des rocs, ainsi qu’entre les crocs d’un gouffre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Figuré) Grand malheur, disgrâce, catastrophe.
    • Crise du système, crise bipolaire, crise nucléaire, c’est Cuba en 1962 qui plonge le monde dans l’angoisse nucléaire, au bord du précipice de la mort planétaire. — (Albert Legault, Michel Fortmann, Une diplomatie de l’espoir : Le Canada et le désarmement 1945-1988, Les presses de l’université Laval, Québec, 1989, page 195)
    • Une vaine ambition l’a poussé jusqu’au bord du précipice.
    • Il marche sur le bord du précipice ; s’il ne change pas de conduite, il est perdu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Précipice : définition du Littré (1872-1877)

PRÉCIPICE (pré-si-pi-s') s. m.
  • 1Espace très profond et à bords escarpés. Le plus grand philosophe du monde, sur une planche plus large qu'il ne faut, s'il y a au-dessous un précipice, quoique sa raison le convainque de sa sûreté, son imagination prévaudra, Pascal, Pens. III, 3, éd. HAVET. Moi, …qui ne puis pas souffrir la vue, ni l'imagination d'un précipice ; quelle horreur de passer par-dessus, et d'être toujours à deux doigts de la mort affreuse ! Sévigné, 528. On dit que, quand on passe au bord d'un précipice, il ne faut point le regarder ; et cela est vrai jusques à un certain point, Saussure, Voy. Alpes, t. VII, p. 269, dans POUGENS. Dans le physique comme dans le moral, les précipices que l'on ne voit pas, et auxquels on arrive par des pentes plus ou moins rapides, sont beaucoup plus dangereux que ceux qui se montrent à découvert, Saussure, ib. t. IV, p. 32. Hier Delzons n'y trouva pas l'ennemi [à Malo-Iaroslavetz] ; mais il ne crut pas devoir placer toute sa division dans la ville haute, au delà d'une rivière, d'un défilé et sur la crête d'un précipice dans lequel une surprise nocturne aurait pu la jeter, Ségur, Hist. de Nap. IX, 2.
  • 2 Fig. Grand malheur, disgrâce, danger. Il faut le recevoir ou hâter son supplice, Le suivre, ou le pousser dedans le précipice, Corneille, Pomp. I, 1. L'hymen semble à mes yeux cacher quelque supplice, Le trône sous mes pas creuser un précipice, Corneille, Rodog. I, 7. Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir, Pascal, Pens. IX, 5, éd. HAVET. Si cette haute élévation est un précipice affreux pour les chrétiens, Bossuet, Duch. d'Orl. Je leur semai [aux princes] de fleurs les bords des précipices, Racine, Athal. III, 3. Je vous ai obligation de m'avoir arrêté sur le bord du précipice, Hamilton, Gramm. 11. Les chrétiens regardent les richesses comme des embarras, les dignités comme des écueils, la grandeur comme le haut d'un précipice, Massillon, Carême, Mauv. rich. Il n'est pas temps, dit-il, de prêcher Jenni, il faut le tirer du précipice, Voltaire, Jenni, 5. La puissance de Charles-Quint n'était qu'un amas de grandeurs entouré de précipices, Voltaire, Mœurs, 126. Qu'un autre à cet aspect [celui de la mort] frissonne et s'attendrisse, Qu'il recule en tremblant des bords du précipice, Lamartine, Méd. I, 5. Partout autour de moi je trouve un précipice, P. Lebrun, Marie Stuart, IV, 2.

    Le précipice de, le grand danger de. Le précipice de promettre sans tenir, le péril d'accorder plus qu'il n'est possible, Saint-Simon, t. XV, p. 55 (éd. in-8° de 1829).

HISTORIQUE

XVIe s. De telle forme de pessaire nous pourrons commodement user contre la cheute et precipice de l'amarry [matrice], Paré, XXV, 23. Un [prisonnier] s'estant arresté sur le bord du precipice, le baron [des Adrets] luy dist : quoy ? tu en fais à deux fois ? D'Aubigné, Hist. I, 147. Le parti ligué vint du penchant au precipice, et fut reduit à rien, D'Aubigné, ib. III, 287. C'est à faire à des brigands que de soy fier à des rochers et à soy saisir de haults precipices, Amyot, Aratus, 60. La chose publique avoit desjà pris coup, et il estoit trop mal aisé de la retenir qu'elle n'allast en precipice, Amyot, Lucul. 77. Il fault qu'il [le philosophe] fremisse planté au bord d'un precipice, comme un enfant, Montaigne, II, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « précipice »

Étymologie de précipice - Wiktionnaire

Du latin praecipitium (« chute, précipice »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de précipice - Littré

Lat. praecipitium (voy. PRÉCIPITER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « précipice »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
précipice presipis play_arrow

Citations contenant le mot « précipice »

  • Oëtre signifie "terres arides, vent du sud" en grec, ce qui définit bien les lieux. Composé principalement de granite et de poudingue, ce précipice de 118 m offre une vue imprenable sur la Suisse normande et La Rouvre, un affluent de l'Orne. tendanceouest.com, Orne. La Roche d'Oëtre, un lieu unique dans la région
  • Ce beau pays est devenu la risée du monde. Ce, depuis l’arrivée d’IBK qui se faisait appeler kankélétigi, qui nous avait fait croire qu’il est le messie, le croyant, l’incontesté, l’incontournable. Toutes choses qui avaient poussé le peuple, dans sa majorité, à lui faire confiance. Et, il lui a accordé la meilleure élection de notre histoire démocratique en 2013. Quelques années après, le pays a commencé à sombrer dans tous les domaines. Du coup, à l’intérieur comme à l’extérieur, IBK a mis le Mali dans le désarroi. Finalement, notre patrie est au bord du précipice. Au peuple de se lever comme un seul homme pour enfin le sauver. Et, il faut être clair, le Mali ne peut pas être sauvé avec IBK. Que de bonne foi, il accepte de se démettre afin que nous redorions notre blason. Afin qu’ensemble nous puissions tracer les sillons d’un autre Mali, un Mali nouveau où chaque acte devra être salutaire car contrôlé. Pour cela, prions IBK car il a fait ce qu’il pouvait afin qu’il ne détruise notre patrie pour enfin s’en aller. , Mba Fô Piyan : République du Mali Au bord du précipice ! | maliweb.net
  • Aimer, ce n'est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C'est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu'il y a quelqu'un au bout qui dit d'une voix douce et calme : avance, continue d'avancer, n'aie pas peur, tu vas y arriver, De Philippe Besson / Se résoudre aux adieux
  • Il faut parfois se rendre au bord du précipice pour comprendre à quel point on n'a plus envie de sauter. De Nathalie Petrowski / Il restera toujours le Nebraska
  • La vie importe quand elle change et ce n'est pas en allant en équilibre sur le fil que le funambule connaît le plus son précipice. De Louis-Philippe Hébert / Le Cinéma de Petite-Rivière
  • Le chemin que nous devons suivre en ce monde est étroit et haut placé. Si nous nous en écartons, nous tombons dans un précipice profond. De Sagesse aztèque
  • Dieu est une sorte de rien abyssal, et pourtant la vérité ne s'abîme pas dans cet abîme, ni ne s'écroule dans ce précipice. De Vladimir Jankélévitch / La mort
  • Les leçons de l'Histoire enseignent que le sommet est le point le plus rapproché du précipice. De Jacques Attali / Lignes d'horizon
  • Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous ayons mis quelque chose devant pour empêcher de le voir. De Blaise Pascal
  • A chaque sommet on est toujours au bord d'un précipice. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • L'amour est comme une fleur au bord du précipice qu'il faut avoir le courage d'aller cueillir. De Anonyme
  • Mieux vaut tomber amoureux que dans un précipice. De Anonyme
  • Le plus grand philosophe du monde, sur une planche plus large qu'il ne faut, s'il y a au-dessous un précipice, quoique sa raison le convainque de sa sûreté, son imagination prévaudra. Plusieurs n'en sauraient soutenir la pensée sans pâlir et suer. Blaise Pascal, Pensées, 82 Pensées
  • Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir. Blaise Pascal, Pensées, 183 Pensées

Images d'illustration du mot « précipice »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « précipice »

Langue Traduction
Corse precipici
Basque amildegi
Japonais 絶壁
Russe пропасть
Portugais precipício
Arabe جرف
Chinois 悬崖
Allemand abgrund
Italien precipizio
Espagnol precipicio
Anglais precipice
Source : Google Translate API

Synonymes de « précipice »

Source : synonymes de précipice sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « précipice »


Mots similaires