La langue française

Dérive

Définitions du mot « dérive »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉRIVE, subst. fém.

A.− AVIAT., MAR. Déviation d'un bateau ou d'un avion par rapport à sa route sous l'action des courants ou des vents (cf. dériver1B 2). Angle, mesure, plan de dérive. La dérive [de l'avion] peut être rapportée ou venue de construction avec la partie du bâti d'union (Guillemin, Constr., calcul et essai avions et hydrav.,1929, p. 140):
1. ... [en navigation aérienne] sans connaître exactement le vent (...) on gouvernera (...) dès le départ à un cap « plus au vent » de la route de façon à corriger, grosso modo, la dérive. Duval, Hébrard, Traité pratique de navigation aérienne,1928, p. 56.
À la dérive. Ce bâtiment va à la dérive. ,,Le vent, les courants le détournent de sa route`` (Ac. 1932). P. métaph. :
2. Et il n'en retournait pas moins à Solesmes, car aussitôt réinstallé à Chartres, la nostalgie le repossédait de l'office divin, de ces journées justement très bien scindées par la liturgie pour ramener l'âme vers Dieu, pour empêcher ceux qui ne travaillent point, de trop voguer à la dérive. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 15.
Aller, être en dérive. ,,Aller au gré du vent ou d'un courant`` (Will. 1831). Ce bateau est en dérive (Ac.).
P. anal. Dérive des glaces. La dérive des glaces polaires vers les régions tempérées a une influence importante sur le climat (Rouch, Régions polaires,1927, p. 113).
Spéc. Pêche se pratiquant sur une embarcation qui n'est pas au mouillage.
Filet de dérive. Filet utilisé pour cette pêche. Jusqu'à la Première Guerre mondiale, ce fut la pêche aux filets de dérive qui était la plus répandue (Boyer, Pêches mar.,1967, p. 60).
En partic. Dérive des continents. Théorie prétendant que les continents flottent à la surface d'une masse visqueuse. Le transformisme (...), ce n'est qu'une vieille hypothèse darwinienne, aussi locale et caduque que la conception laplacienne du système solaire, ou la dérive wégenérienne des continents (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 242).
B.− Dispositif installé sur un bateau ou sous un avion pour l'empêcher de dériver. Cf. Croneau, Constr. nav. guerre, t. 2, 1892, p. 175.
C.− ARTILL. Distance exacte dont doit être déplacée la hausse d'un canon pour en corriger la déviation. La quantité dont il faut déplacer le cran de mire dans le sens horizontal : c'est la dérive (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav,1890, p. 22).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Dérivographe, subst. masc. Appareil destiné à enregistrer les courbes de dérive (cf. dériver1B 2). Le dérivographe se compose d'un collimateur relié par un parallélogramme articulé à un crayon mobile sur une feuille de papier (Duval, Hébrard, Navig. aér., 1928, p. 151). b) Dérivomètre, subst. masc., Instrument utilisé en marine ou en aviation pour mesurer la dérive d'un bateau ou d'un avion par rapport à un point de repère. [Le] Dérivomètre Brion (...) monté sur un porte-carte à rouleau sert à mesurer en vol l'angle de dérive, le vent et le cap (Duval, Hébrard, Navig. aér., 1928, p. 156).
Prononc. et Orth. : [deʀi:v]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1628 à la drive « à la dérive » (ds Haschke Richelieu, p. 14); 1671 mar. (Ordre du Roy, vol. 1671, fol. 129 vods Jal1). Déverbal de dériver1étymol. III. Fréq. abs. littér. : 245. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 239, b) 222; xxes. : a) 417, b) 463. Bbg. La Landelle (G. de). Le lang. des marins. Paris, 1859, passim.

Wiktionnaire

Nom commun

dérive \de.ʁiv\ féminin

  1. (Marine) Écart, déviation entre le cap effectivement suivi par un navire ou un aéroplane et le cap initialement fixé.
  2. (Par ellipse) (Marine) Angle que la quille du bâtiment fait avec la direction réelle de sa route.
  3. (Marine) Déplacement en mer, au gré du vent et des courants, en parlant des glaces ou des varechs.
    • La dérive des glaces parallèle au Groenland est attribuée au courant polaire ; elle peut être influencée par les vents, […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  4. (Figuré) Mauvaise direction, mauvaise pente.
    • Cet homme va à la dérive.
    • Professeur retraitée, j’ai assisté, au cours des décennies, à la dérive constante due à la démission des « élites » responsables. — (Éliane Lécuyer in Alain Bouissière, Le Bar du subjonctif, Hatier, 1999, page 85)
  5. (Marine) Élement fixe ou mobile d'un bateau permettant de réduire les déplacements du bateau dans la direction perpendiculaire à son plan de symétrie, à la différence du gouvernail, qui est destiné à permettre le changement de cap.
  6. (Surf) Aileron situé sous la planche de surf, et qui sert la stabiliser.
  7. (Aéronautique) Empennage vertical qui comporte une partie mobile qui a la même fonction que le gouvernail sur un navire.
  8. (Figuré) Action, en particulier politique, qui diffère de celle annoncée par ceux qui la mènent.
    • A l’occasion des élections législatives de dimanche, la presse hexagonale a redécouvert les dérives du miracle économique allemand, dénoncées depuis dix ans. — (O B.-K., Lady Macbeth, Le Canard enchaîné, 20 septembre 2017)
  9. (Apiculture) Tendance des abeilles à retourner à la mauvaise ruche à la fin d’un vol.
    • Seuls défauts pour l’apiculture, sa tendance à la dérive, c’est-à-dire à se tromper de ruche, ce qui favorise la diffusion des maladies et des parasites, et sa tendance au pillage, due à un rayon de butinage moins important que celui des autres races européennes. — (Vincent Albouy, Abeilles mellifères à l’état sauvage, éditions de Terran, 2019, ISBN 978-2-35981-115-5)

Forme de verbe

dérive \de.ʁiv\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe dériver.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe dériver.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe dériver.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe dériver.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe dériver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉRIVE. n. f.
T. de Marine. Déviation de la route d'un bâtiment, occasionnée par l'obliquité des voiles, orientées au plus près du vent. L'angle de la dérive, ou simplement La dérive, L'angle que la quille du bâtiment fait avec la direction réelle de sa route. Ce bâtiment va à la dérive, Le vent, les courants le détournent de sa route. Nous nous laissâmes aller à la dérive. Il y a de la dérive, se dit Quand on se trouve assez loin d'une côte ou d'un écueil, pour n'avoir pas à craindre d'y être poussé par la dérive. On dit de même Avoir belle dérive. Aller à la dérive, être en dérive, se dit de Ce qui flotte abandonné au gré du vent, du courant. Ce bateau est en dérive. Il signifie, figurément, N'avoir plus la force de se gouverner, être entraîné hors de la bonne direction. Cet homme va à la dérive.

Littré (1872-1877)

DÉRIVE (dé-ri-v') s. f.
  • Terme de mer. La quantité dont un navire, poussé par le courant ou l'effort du vent, s'éloigne de la route qu'il s'était proposé de suivre ; cette quantité est mesurée par l'angle que fait la quille avec la direction donnée du bâtiment, Jal Lettre portant qu'il a été fait [à Toulon] une troisième épreuve, sur un moyen vaisseau, de la nouvelle invention du sieur Caze, pour empêcher la dérive et le roulis des vaisseaux, et que tous les officiers qui y ont assisté en sont très édifiés, Le roi à Colbert de Terron, dans JAL. Les navigateurs sont souvent obligés d'attribuer à l'action des courants la dérive de leur vaisseau, Buffon, Théorie de la terre, article XII.

    Il se dit aussi du nombre de brasses qui se trouvent entre le lieu où l'on a jeté la sonde et le lieu du vaisseau.

    L'angle de la dérive ou, simplement, la dérive, l'angle que la quille du bâtiment fait avec la direction réelle de sa route.

    La dérive vaut la route, c'est-à-dire le bâtiment qui est en panne ou à la cape est poussé par la dérive du côté où il doit aller.

    Il y a de la dérive, avoir belle dérive, se dit quand on est assez loin d'un endroit dangereux pour ne pas craindre d'y être entraîné par la dérive.

    Ce bâtiment va en dérive, il est détourné de sa route par les vents, par les courants.

    Aller, être en dérive, se dit aussi d'un bâtiment qui, ne gouvernant plus ou n'étant plus amarré, est entraîné par le courant.

    Être en dérive, flotter au gré du vent, des flots. Un radeau en dérive.

    Dérive ou drive, se dit, dans un bâtiment à plates varangues, de chacune des deux ailes dont on se sert pour empêcher le navire de dériver.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉRIVE. Ajoutez :
2Sorte de quille qui s'adapte à une embarcation. Tout a été prévu d'avance pour faire de la dunette un bateau naviguant : mâture en place, voilure, ancre et grelin, canot de sauvetage, quille ou plutôt dérive qui, cachée dans une coulisse, se développe une fois le navire à flot [le Buss hollandais], qu'une simple dérive placée sur le côté rend parfaitement navigable, Extr. du Journ. du Havre, dans Journ. offic. 13 fév. 1873, p. 1056, 2e et 3e col.
3 Terme d'artillerie. Quantité dont il faut porter la hausse en dehors du plan de tir pour tenir compte de la dérivation en pointant un canon rayé.
4Sardine de dérive (voy. SARDINE au Supplément).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dérive »

(Siècle à préciser) Déverbal sans suffixe de dériver qui… dérive non pas de rive (ripa en latin) mais du latin riva (« cours d’eau ») dériver signifiant initialement « détourner un cours ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

La première idée qui se présente est de rattacher dérive à dériver 2, qui signifie proprement sortir du ruisseau (lat. de rivo, hors du ruisseau). Mais cela ne peut se concilier avec la forme très réelle quoique plus rare qu'on trouve : drive et driver. Il faut donc en venir, comme a fait de Chevallet, à l'anglais to drive, qui a ce sens et qui sera entré très facilement parmi les populations maritimes. Néanmoins il faut admettre qu'il y a eu confusion entre l'anglais to drive et le français dériver. L'anglais to drive est l'anglo-saxon drifan, holland. dryven, danois driver, allem. treiben, pousser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dérive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dérive deriv

Évolution historique de l’usage du mot « dérive »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dérive »

  • Poésie ô danger des mots à la dérive. Louis Aragon, En français dans le texte, Ides et Calendes
  • Sans une femme l’homme gémit et va à la dérive. De La Bible / L’Ecclésiastique
  • Toute littérature dérive du péché. De Charles Baudelaire / Lettre à Poulet-Malassis - Août 1860
  • L’action ne dérive pas de la pensée mais d’une bonne volonté à assumer ses responsabilités. De Dietrich Bonhoeffer / The Speajer's Electronic Reference Collection
  • L'autoroute ressemble à un bras de mer où flottent de rares véhicules amphibies, vaisseaux fantômes à la dérive. De Laurent Graff / Le Cri
  • La curiosité intellectuelle - vouloir comprendre - dérive d'un besoin aussi fondamental que la faim ou la sexualité : l'énergie exploratrice. De Arthur Koestler
  • Une île est par définition fragile, nomade. Tout le monde a peur qu'elle se dissolve à un moment donné ou parte à la dérive. De Erik Orsenna / Lire - Juin 1997
  • Une chose est sûre, autrefois les faits divers étaient plus amusants, plus délirants. L’ADN est une invention formidable pour les enquêteurs mais un frein pour les dérives criminelles. De Didier Decoin / interview du Figaro du 6 janvier 2015
  • « La véritable problématique de la CSI 93 n'est apparue au parquet qu'en juin 2019 », explique Loïc Pageot, procureur de la République adjoint de Bobigny. À partir de ce moment-là, toutes les procédures litigieuses des fonctionnaires du service ont été réexaminées, mettant à jour des dérives d'ampleur. leparisien.fr, Scandale dans la CSI 93 : aux origines d’un système de dérive policière - Le Parisien

Traductions du mot « dérive »

Langue Traduction
Anglais derivative
Espagnol derivado
Italien derivato
Allemand derivat
Chinois 衍生物
Arabe المشتق
Portugais derivado
Russe производное
Japonais 派生物
Basque eratorria
Corse derivatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « dérive »

Source : synonymes de dérive sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dérive »

Dérive

Retour au sommaire ➦

Partager