La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « reculade »

Reculade

Variantes Singulier Pluriel
Féminin reculade reculades

Définitions de « reculade »

Trésor de la Langue Française informatisé

RECULADE, subst. fém.

A. − Vieilli. Action de reculer, mouvement en arrière. Synon. usuel recul (v. ce mot A 1).L'aspect de M. Valdemar en ce moment était tellement hideux (...) que ce fut une reculade générale loin de la région du lit (Baudel., Hist. extr.,1856, p. 253).
En partic. [À propos d'une armée] Synon. décrochage, repli.L'évacuation de la presqu'île (...) prendrait ainsi l'aspect d'une manœuvre et non d'une reculade (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 132).
B. − Au fig.
1. Vieilli. Régression. Synon. usuel recul (v. ce mot A 2 c).Toute attaque au pouvoir dans le but de s'en servir pour violenter les instincts d'un pays (...) est un échec au progrès, une reculade (Proudhon, Confess. révol.,1849, p. 134).Si la bourgeoisie, plus habile que le peuple, ourdit une vaste conspiration et réussit à apaiser (...) les besoins de liberté qui se manifestent, quelle reculade et quelle nouveau leurre! (Sand, Corresp.,t. 5, 1867, p. 196).
2. Fait de revenir à des positions moins ambitieuses, d'être obligé de céder de façon peu honorable, après s'être trop engagé. Synon. dérobade.Honteuse reculade. Je m'attends à une reculade de Juliette parce qu'il aura pleuré à ses pieds (Constant, Journaux,1814, p. 419).Il adoptait le silence comme règle d'orgueil, afin d'éviter les reculades dans la discussion, et les victoires du contradicteur (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 435).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkylad]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1611 « mouvement de recul » (Cotgr.); 1756 fig. « fait d'adopter une position en retrait par rapport à la position adoptée antérieurement » (Argenson, Journ. mém., t. 9, p. 263). Dér. de reculer*; suff. -ade*. Fréq. abs. littér.: 47.

reculade, -

Wiktionnaire

Nom commun - français

reculade \ʁə.ky.lad\ féminin

  1. Mouvement en arrière.
    • Quand l'officier revint au palais, un air de bonheur et de joie avait succédé sur sa figure au subit effroi que la reculade du cheval y avait imprimé ; …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  2. (Figuré) Mouvement de ceux qui, s’étant trop avancés, sont obligés de faire des pas en arrière.
    • « Très vite, nous dûmes déménager, parce que le loyer de notre premier appartement était trop élevé pour nous. De reculade en reculade, nous échouâmes ici… » — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 18)
    • Vivante ou morte je vous chérirai, malgré vos étonnements, vos reculades, vos questions au vide. — (René Fallet, Banlieue sud-est, Éditions Denoël, 1947, page 156)
    • Il s’agit d’une reculade temporaire. Ne nous laissons pas bluffer, la tentation de la censure n’est pas morte. — (Mathieu Bock-Côté, « Censurer La petite vie? », Le journal de Montréal, 11 novembre 2020)
    • Il s’était engagé trop avant dans cette affaire, il a été obligé de faire une reculade. - Il n’est arrivé à son but qu’après bien des reculades. - Une honteuse reculade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECULADE. n. f.
Mouvement en arrière, Ce cheval a fait une fâcheuse reculade. Il se dit aussi, au figuré, de Ceux qui, s'étant trop avancés, sont obligés de faire des pas en arrière. Il s'était engagé trop avant dans cette affaire, il a été obligé de faire une reculade. Il n'est arrivé à son but qu'après bien des reculades. Une honteuse reculade.

Littré (1872-1877)

RECULADE (re-ku-la-d') s. f.
  • 1Action de reculer. Le général Brown a fait faire à M. de Mirepoix d'énormes reculades, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 67.
  • 2Action d'une voiture qui recule. La reculade des voitures effraye la foule. Vous avez tiré Mme du Châtelet du plus grand embarras du monde ; car cet embarras commençait à la Croix des petits champs et finissait à l'hôtel de Charost ; c'étaient des reculades de deux mille carrosses en trois files, Voltaire, Lett. Hénault, 14 sep. 1744.

    Il se dit aussi de toute autre chose qui recule. C'était un plaisir de voir M. d'Heudicourt couper au lansquenet, et faire de brusques reculades de son tabouret à renverser ceux qui l'importunaient derrière, Saint-Simon, 218, 183.

  • 3 Fig. Action de ceux qui sont obligés de reculer, de céder, pour s'être trop avancés. Une honteuse reculade.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « reculade »

Reculer. Au XVIe siècle on disait reculée

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de reculer, avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « reculade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reculade rœkylad

Fréquence d'apparition du mot « reculade » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « reculade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « reculade »

  • C’est une reculade qui va rester dans les annales de la présidence et de la République, si elle se concrétise. Le 10 juin dernier, le Conseil des ministres adoptait le décret portant réforme du statut des notaires. L’une des innovations phares de cette réforme tant attendue portait sur la retraite à 70 ans. Une mesure courageuse saluée par plusieurs observateurs. Etudiants, clercs et professionnels du droit applaudissaient cette avancée majeure qui allait contribuer à l’ouverture du notariat à bien des aspirants à cette profession, jusque-là réservée à quelques privilégiés de la République.
    SenePlus — RECULADE DE MACKY SALL A PROPOS DU STATUT DES NOTAIRES | SenePlus
  • L’AS donne « les raisons d’une reculade de l’Etat » dans le non-respect des accords signés avec le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) qui poursuit sa grève.
    La médiation de la crise malienne au menu de la presse sénégalaise - Apanews.net
  • Ni Nétanyahou ni Trump n’ont fait d’annonce le 1er juillet, date jusqu’ici annoncée, et redoutée par la communauté internationale, comme marquant le début de l’annexion partielle de la Cisjordanie occupée par Israël. Le début d’une reculade. Photo AFP
    Libération.fr — Annexion en Cisjordanie : Benyamin Nétanyahou cale - Libération
  • C’est toujours le bras de fer entre le ministère de la Justice et le Sytjust. Les travailleurs de la justice exigent l’application des accords signés avec le gouvernement qui aujourd’hui semble vouloir se dérober. Entre autres raisons justificatives de cette reculade, la hausse vertigineuse du coût des actes judiciaires.
    SenePlus — ETAT-SYTJUST, LES RAISONS D’UNE RECULADE | SenePlus

Traductions du mot « reculade »

Langue Traduction
Anglais retreat
Espagnol retirada
Italien ritiro
Allemand rückzug
Chinois 撤退
Arabe تراجع
Portugais retiro
Russe отступление
Japonais 退却
Basque erretiro
Corse ritirata
Source : Google Translate API

Synonymes de « reculade »

Source : synonymes de reculade sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot reculade au Scrabble ?

Nombre de points du mot reculade au scrabble : 11 points

Reculade

Retour au sommaire ➦