La langue française

Dégourdir

Sommaire

  • Définitions du mot dégourdir
  • Étymologie de « dégourdir »
  • Phonétique de « dégourdir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dégourdir »
  • Citations contenant le mot « dégourdir »
  • Traductions du mot « dégourdir »
  • Synonymes de « dégourdir »
  • Antonymes de « dégourdir »

Définitions du mot dégourdir

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉGOURDIR1, verbe trans.

[Le compl. désigne un être ou un obj. immobilisé, inerte ou froid] Redonner vie, mouvement ou chaleur à.
A.− [Le compl. est un nom de chose]
1. [Le compl. désigne le corps hum. ou une de ses parties] Éliminer, faire cesser l'engourdissement. Dégourdir son genou, ses jambes, ses doigts. Synon. réchauffer.La bonne chaleur du feu eut tôt dégourdi ses membres ankylosés (Foch, Mém.,t. 1, 1929, p. 31).Je désapprouve le bain d'eau chaude pour dégourdir la main; c'est le bain de « sable » chaud qu'il faut (Gide, Corresp.[avec Valéry], 1942, p. 526).
[Avec un pron. réfl. compl. indir. et parfois un compl. d'obj. dir. désignant un membre] Se dégourdir les jambes, les doigts; se frotter les mains pour se les dégourdir; aller se dégourdir; marcher, faire un tour sur la route pour se dégourdir.
P. anal. Les autres (...) s'en furent chez les marchands de vin pour se dégourdir le nez à la vapeur des punchs (Courteline, Ah! Jeun.,1890, 2, p. 215).La ville commençait de se dégourdir en grognant (Duhamel, Cécile,1938, p. 258).
Au fig. Les sens reposés se dégourdissent peu à peu (Jouffroy, Mél. philos.,1833, p. 239).La plupart, pour se dégourdir, corsent le jus d'un petit rhum ou d'un cognac (Dabit, Hôtel Nord,1929, p. 48).
2. P. métaph. ou au fig.
a) [Le compl. est un nom de chose concr.] Mettre en mouvement, en activité. Laissez-moi dégourdir vos petites économies (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 260).Heureuse de trouver enfin une occasion de dégourdir un peu sa petite langue (Sand, Consuelo,t. 1, 1842-43, p. 194):
1. Un perron (...) offre un siège naturel aux commères qui y passent de longues heures à dégourdir leurs langues... Fabre, Barnabé,1875, p. 230.
b) [Le compl. est un nom abstr.] Dégourdir les idées. Dégourdir les esprits routiniers (Delécluze, Journal,1827, p. 369).Vous avez (...) une pratique du mariage qui doit dégourdir mon innocence de célibataire (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 215):
2. Depuis deux jours, l'aspect de ce jeune homme avait éveillé dans son cœur [de Marguerite] des sentiments inconnus, et dégourdi dans son intelligence des pensées jusqu'alors inertes. Balzac, La Recherche de l'absolu,1834, p. 210.
B.− Fam. [Le compl. désigne un nom de pers.]
1. Débarrasser (quelqu'un) de sa gaucherie, de sa timidité; faire acquérir de l'aisance, voire de la hardiesse. Paris le dégourdissait trop (Zola, Page amour,1878, p. 957).Une technique sociale destinée à dégourdir l'adolescent, à l'armer des réflexes rapides, des gestes mesurés (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 126).C'est une aventure qui a beaucoup dégourdi ces gens-là (Anouilh, Répét.,1950, IV, p. 103).
Emploi pronom. réfl. Si tu ne réussis pas à te dégourdir un peu, tu es immariable (Butor, Passage Milan,1954, p. 36).D'après ses lettres suivantes elle eut vite fait de se dégourdir. Elle suivait des cours à l'Université, elle allait au concert (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 302).
2. Spéc. [Dans les jeux de l'amour] Synon. fam. déniaiser.Quelque coquette qui s'amuse à dégourdir Trissotin (Pailleron, Âge ingrat,1879, I, 9, p. 42).
Emploi pronom. réfl. Synon. se déniaiser :
3. ... il allait avoir seize ans vers la fin d'août; il était temps, pour lui, de se dégourdir un peu. Il se rappelait (...) une petite bonne... Larbaud, Fermina Marquez,1911, p. 179.
Prononc. et Orth. Cf. dégourdir2. Étymol. et Hist. Cf. dégourdir2. Fréq. abs. littér. : 86.

DÉGOURDIR2, verbe trans.

A.− TECHNOL. Dégourdir une pièce de poterie. La faire cuire en dégourdi (cf. dégourdi2III), c'est-à-dire la soumettre à une première cuisson assez légère. Les objets à cuire sont mis dans des enveloppes en terre réfractaire et placés dans le compartiment inférieur. L'étage supérieur reçoit les pièces à dégourdir et les enveloppes qui n'ont pas été cuites (Ser, Phys. industr.,1890, p. 557).
B.− P. ext. Chauffer légèrement. Faire dégourdir l'eau. Les poêles (...) ne tiraient pas; impossible de dégourdir la température à dix degrés (Frapié, Maternelle,1904, p. 144).
Prononc. et Orth. : [deguʀdi:ʀ], (je) dégourdis [deguʀdi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [1391 anthropon. Jehan le Desgourdi (Le saint voyage de Jherusalem du seigneur d'Anglure, éd. F. Bonnardot et A. Longnon, p. LXIX : Jehan le Desgourdi)]; 1. ca 1442 « faire sortir de l'engourdissement » (Martin Le Franc, Champion des Dames, ms. Paris, Arsenal 3121, fo110bds Gdf. Compl.); 2. 1588 « rendre moins gauche, moins timide » (Montaigne, Essais, 1. 3, chap. V, éd. A. Thibaudet, p. 999); 1611 part. passé adj. « vif, alerte » (Cotgr.); 3. a) 1694 « faire tiédir de l'eau » (Ac.); b) 1782 part. passé subst. « pièce de poterie soumise à une première cuisson » (Journal de l'agriculture, p. 106 ds DG). Dér. de gourd*; préf. dé-*; dés. -ir; formé comme anton. de engourdir*. [Ca 1195, desgurdi « amaigri (?) » (Ambroise, Hist. de la guerre sainte, Vat. Chr. 1659, fo12bds Gdf.; G. Paris, v. T.-L., s.v. engordir, préfère à cette leçon du ms. le mot engurdi), cf. l'a. prov. gort « gros, épais » (fin du xiies., Bertran de Born, Escondich, 42 ds Appel, p. 76). Cf. aussi desgordeli « actif, prompt » (fin du xiiies., J. de Meun, Testament, éd. D. M. Méon, 267)]. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Verbe

dégourdir \de.ɡuʁ.diʁ\ transitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dégourdir)

  1. Faire sortir de l’engourdissement.
    • Il nous fallut attendre la fin de la tempête avant de pouvoir nous dégourdir les jambes sur le volcanique plancher des vaches islandaises. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 43)
    • Nous le secouâmes pour le dégourdir.
    • Je me suis un peu dégourdi en marchant.
  2. (Par extension) Faire chauffer légèrement de l’eau pour lui ôter sa grande froideur.
    • – […] Vous irez chercher trois ou quatre seaux d’eau à la mer, vous les ferez dégourdir sur le feu et vous le tremperez là-dedans pendant cinq ou dix minutes. Surtout évitez qu’il ne prenne froid en sortant. — (Alphonse Allais, « Lex », Le Chat Noir, Paris, 1887)
  3. (Par extension) Faire réchauffer légèrement l'air d'une habitation.
    • Il monte dans sa chambre. Avant même que la lampe qu’il tient à la main en ait éclairé l’intérieur, les murs rougeoient, illuminés par le feu qui dégourdit l’air de cette soirée d’octobre. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 197)
  4. (Figuré) (Familier) Débarrasser de la gaucherie, de la timidité ; rendre vif, aisé, hardi.
    • Ce jeune homme a besoin que le commerce du monde le dégourdisse.
    • Il commence à se dégourdir.

dégourdir \de.ɡuʁ.diʁ\ intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. S'oxygéner, en parlant de vin.
    • Une première bouteille de ce vin facile avait déjà passé de la table à l'âtre de la cheminée, où venait d'aller la rejoindre une seconde bouteille, qui, placée à une distance convenable du feu, était en train de dégourdir – les gourmets, pour lesquels rien n'est sacré, pas même la grammaire, ont fait de ce verbe un verbe actif, et nous faisons comme eux. — (Alexandre Dumas, Le comte de Moret (Le sphinx rouge), 1865, III, 14)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉGOURDIR. v. tr.
Faire sortir de l'engourdissement. Dégourdir ses jambes. Se dégourdir les mains. Nous le secouâmes pour le dégourdir. Je me suis un peu dégourdi en marchant. Par extension, Faire dégourdir de l'eau, Faire chauffer légèrement de l'eau pour lui ôter sa grande froideur. Il signifie, figurément et familièrement, Débarrasser de la gaucherie, de la timidité; rendre vif, aisé, hardi. Ce jeune homme a besoin que le commerce du monde le dégourdisse. Il commence à se dégourdir. Par extension, C'est un homme, un gaillard bien dégourdi, Il est adroit, avisé, plein de ressources. Cette jeune personne semble bien dégourdie, Elle a des manières vives et même un peu libres.

Littré (1872-1877)

DÉGOURDIR (dé-gour-dir) v. a.
  • 1Redonner du mouvement à ce qui était engourdi. Dégourdir ses jambes. Quand nos doigts engourdis de froid ne pouvaient plus tenir la plume, la flamme de la lampe était le seul foyer où nous pouvions les dégourdir, Marmontel, Mém. liv. I.
  • 2 Fig. et familièrement, faire perdre à quelqu'un sa gaucherie, sa timidité. Mon frère m'ayant tenu quelque temps auprès de lui pour me dégourdir, Hamilton, Gramm. 3. C'est un nigaud qui est frais émoulu de la province, vous me le dégourdirez, cousin, Dancourt, Vend. de Surène, sc. 12. Alain, le sot Alain a dégourdi Nicette, Favart, Cherch. d'esprit, sc. 21. Eh bien ! monsieur, avez-vous dégourdi notre homme ? Boissy, Français à Londres, sc. 12.
  • 3Ôter à un liquide l'âpreté du froid qui l'engourdit pour ainsi dire et qui fait une impression douloureuse sur les dents, sur les mains, etc. Je dégourdis mon eau, afin de pouvoir la boire. L'eau que j'ai dégourdie.
  • 4Se dégourdir, v. réfl. Cesser d'être engourdi. Je me suis un peu dégourdi en marchant. Mes jambes commencent à se dégourdir.

    Fig. Agir avec plus de promptitude. Allons, courage ! dégourdissez-vous. Te voilà sur tes pieds droit comme une statue ; Dégourdis-toi, courage ! allons, qu'on s'évertue, Racine, Plaid. III, 3. Je suis tout engourdi de tristesse. - Allons, allons, dégourdis-toi, puisque tu m'aimes, Marivaux, l'Heur. stratag. III, 2.

    Avec ellipse du pronom se. Il sent dégourdir sa gravité en faveur de vos attraits, Hamilton, Gramm. 9.

  • 5Perdre l'âpreté du froid. Pendant que vous parliez, votre eau se dégourdissait.

    Avec ellipse du pronom se. Faire dégourdir de l'eau, la faire tiédir légèrement. De l'eau pure sans la faire dégourdir, Rousseau, Ém. II.

HISTORIQUE

XIIIe s. Soions à li servir preuz et desgordeli, Et usons bien des graces que nous tenons de li, J. de Meung, Test. 267.

XVIe s. S'oindre pour rendre les nerfs plus souples et desgourdis, Montaigne, II, 261. Occupation propre à desgourdir un esprit et un corps poisant, Montaigne, III, 379.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉGOURDIR. Ajoutez :
6 Terme de poterie. Cuire au dégourdi. Après avoir dégourdi la pièce [de poterie], on la couvre de ce vernis… d'après cette nouvelle méthode, le vernis coûterait, frais de cuisson, de dégourdi et de cuisson définitive…, Journ. offic. 7 mars 1874, p. 1792, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dégourdir »

 dérivé de gourd avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et goura.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dégourdir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dégourdir degurdir

Évolution historique de l’usage du mot « dégourdir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dégourdir »

  • Afin d’étoffer le groupe, Isabelle, l’animatrice, a proposé d’ouvrir l’activité à tout danseur qui veut se dégourdir les jambes en plein air. lindependant.fr, Reprise progressive pour les amateurs de la country à Saint-Nazaire - lindependant.fr
  • Un séjour sport en nature pour se dégourdir les jambes et les neurones ! du lundi 13 juillet au vendredi 17 juillet à Porcieu Unidivers, Un séjour sport en nature pour se dégourdir les jambes et les neurones ! Porcieu Porcieu-Amblagnieu lundi 13 juillet 2020
  • Dimanche 28 juin au matin grand rassemblement chez jean jacques et Christiane Foures pour une journée à thème basée sur le pain depuis la préparation jusqu’à la cuisson et la sortie des pains qui serviront plus tard au déjeuner pris tous ensemble à proximité. Les AQVA (Amateurs Quercynois de Véhicules Anciens) avaient souhaité se retrouver, après les mois difficiles vécus par tous, pour un temps de retrouvailles. C’est sur AUJOLS que le choix s’est porté puisque deux options ont été prises pour cette journée. Après le petit-déjeuner, deux groupes se sont constitués. Un premier groupe est parti en randonnée pédestre dans le village pour apprécier le petit patrimoine bâti d’Aujols : entre moulin restauré, gariottes, église, remparts et lavoirs papillon il y avait de quoi faire. l’autre groupe est allé faire dégourdir les chevaux de leurs voitures dans la vallée du Lot et du Célé. Le retour vers midi autour du lac et en présence du marché dominical a permis un accroissement significatif de l’animation avant de passer au pique-nique. ladepeche.fr, Aujols. Du four au moulin pour les AQVA - ladepeche.fr
  • Certains ont déjà bien rempli leur seau de brèmes, gardons et autres carpes. Si vous souhaitez simplement vous dégourdir les jambes et vous imprégner des odeurs du bocage, vous pouvez déjà commencer par suivre le chemin jusqu’à Catillon, environ 7 km aller-retour. Le lieu est agréable – on nous le fait remarquer – ombragé, parfait pour se mettre à l’abri des chaleurs estivales. LA VDN, Petite halte à Rejet-de-Beaulieu, au bord du canal de la Sambre à l’Oise

Traductions du mot « dégourdir »

Langue Traduction
Anglais stretch
Espagnol tramo
Italien allungare
Allemand strecken
Chinois 伸展
Arabe تمتد
Portugais esticam
Russe протяжение
Japonais ストレッチ
Basque tarte
Corse stende
Source : Google Translate API

Synonymes de « dégourdir »

Source : synonymes de dégourdir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dégourdir »

Partager