La langue française

Dessaler

Définitions du mot « dessaler »

Trésor de la Langue Française informatisé

DESSALER, verbe trans.

A.− [L'obj. désigne un inanimé concr.] Débarrasser, tout ou partie, de son sel. Dessaler de la morue, des harengs (Ac. 1798-1932). La pluie tiède dessalait les prés de mer (Colette, Belles saisons,1945, p. 43):
1. Mais les régions dont je parlais ne sont pourtant pas inhabitées; ce sont celles sujettes à d'importantes évaporations, qui réduisent la quantité de l'eau par rapport à la proportion de sel, ou celles au contraire où un rapport constant d'eau douce dilue le sel et, pour ainsi dire, dessale la mer... Gide, Les Faux-monnayeurs,1925, p. 1052.
Emploi factitif. Après avoir paré et fait parfaitement dessaler un jambon (Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 140).
Emploi pronom. L'eau devra se dessaler dans le bocal (Bernard, Notes,1860, p. 199).
B.− Au fig. [L'obj. désigne une pers.]
1. Fam. Faire perdre à quelqu'un sa naïveté, son innocence, sa timidité. Elle [Cécile] n'a pas besoin d'être dessalée, celle-là (Bourget, Drame,1921, p. 228).
Emploi pronom. réfl. La petite Lola (...) c'est à cause d'elle que je me suis tout à fait dessalé (Céline, Voyage,1932, p. 62).
2. Argot
a) Jeter quelqu'un à l'eau, noyer. C'est moi qui vas vous foutre à dessaler ensemble dans la mare, pour vous mettre d'accord (Zola, Terre,1887, p. 307).
b) Se dessaler. Boire :
2. La mer! Qu'est-ce que vous voulez? ... Rien comme ça n'altère... Et nos bons mathurins salés Se dessalent à terre. Ponchon, La Muse au cabaret,Éloquence perdue, 1920, p. 23.
c) Se dessaler. S'acquitter d'un travail payé en salé* (cf. Carabelli, [Lang. impr.]).
Prononc. et Orth. : [desale], (je) dessale [desal]. Littré transcrit [dεs-] (cf. dé-). Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 dessalés « sans sel » (Antioche, éd. P. Paris, t. 2, V, II, vers 7); ca 1393 dessaller « faire perdre son sel à » (Ménagier, II, 188 ds T.-L.); 2. 1585 part. passé adj. au fig. « déluré » (Félicien Valentin ds Cholières, Matinées, p. XII ds Hug.). Dér. de saler*, salé*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 10.
DÉR.
Dessalement, subst. masc.Action de dessaler; résultat de cette opération. En partic. ,,Opération qui consiste à enlever les sels de sodium et de potassium contenus dans un sol afin de le rendre propre à la culture`` (Fén. 1970). Rem. Le synon. dessalage, subst. masc. est attesté par Ac. 1932 (dessalage de la morue) et la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes.; le synon. dessalaison, subst. fém. (moins usuel) est attesté par la plupart des dict. gén. − sauf Ac. − du xixeet du xxesiècle. [desalmɑ ̃]. Littré transcrit [dεs-] (cf. dé-). 1reattest. 1764 (Journal de Verdun ds Trév. 1771); de dessaler, suff. -(e)ment1*.
BBG. − Chautard (E.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 242.

Wiktionnaire

Verbe

dessaler \desale\ 1er groupe (voir la conjugaison) transitif

  1. Faire qu’une chose ne soit plus aussi salée qu’elle l’était, ou qu’elle ne le soit plus du tout.
    • Lorsqu'on entreprend le dessalement d'une terre, il faut dessaler cette terre à fond; donner aux fossés la distance, la longueur et la pente convenables suivant la nature des terres à traiter, et enfin proportionner la surface à dessaler avec la quantité d'eau dont on peut disposer. — (Journal d'agriculture pratique, vol. 70, n° 2, 1906, page 211)
    • Dessaler de la morue, des harengs. — Mettre du jambon à dessaler.
    • Dessaler une sauce trop salée.— On dessale l’eau de mer en la distillant.
  2. (Populaire) Faire perdre la naïveté à quelqu’un, dégourdir.
    • Population dégourdie, « dessalée » et qui, au point de vue des mœurs, diffère très peu des autres agglomérations ouvrières françaises. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Marine) En voile, chavirer avec un dériveur ou un catamaran du fait d'une gîte trop importante.
    • Il venait de me faire essayer son nouveau voilier, nous avions dessalé sous la Dent-du-Chat et il fallait que je convoque le vendeur pour qu'il constate sur-le-champ le vice de fabrication dans le safran. — (Didier van Cauwelaert, La vie interdite, Albin Michel, page 227)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESSALER. v. tr.
Faire qu'une chose ne soit plus aussi salée qu'elle l'était, ou qu'elle ne le soit plus du tout. Dessaler de la morue, des harengs. Mettre du jambon à dessaler. Dessaler une sauce trop salée. On dessale l'eau de mer en la distillant.

Littré (1872-1877)

DESSALER (dè-sa-lé) v. a.
  • Enlever le sel dont une chose est imprégnée. Dessaler des harengs. C'est lui [Fr. de Bremond] qui a veillé à l'édition des Expériences physiques de M. Hales sur les diverses manières de dessaler l'eau de la mer et de la rendre potable, Mairan, Éloges, Bremond.

    Se dessaler, v. réfl. Être dessalé. L'eau de mer se dessale par la distillation.

HISTORIQUE

XIIIe s. À lor cotiaus qu'il ont trenchans et afilés [ils] Escorchoient les Turs, aval parmi les prés ; Voiant Paiens, les ont par pieces decoupés ; En l'iave et el carbon les ont bien cuisinés ; Volentiers les menjuent sans pain et dessalés, Ch. d'Ant. V, 34.

XIVe s. Pour dessaller beurre, mettez le en une escuelle sur le feu pour fondre…, Ménagier, II, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DESSALER, v. act. c’est priver de sel.

Dessaler, Voyez Eau de mer.

Dessaler le Salpetre. Voyez Salpetre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dessaler »

Des… préfixe, pour dé… avec une s de prononciation, et saler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de saler avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dessaler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dessaler dɛsale

Évolution historique de l’usage du mot « dessaler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dessaler »

  • La vedette SNSM de Doëlan à Clohars-Carnoët a porté assistance, en début d’après-midi, à un père et ses deux filles dont le catamaran venait de dessaler. C’est au retour d’un sauvetage côtier auprès d’un pêcheur plaisancier en mauvaise posture que les équipiers ont vu à l’eau deux adolescentes en difficulté. Le Telegramme, Leur catamaran dessale, un père et ses deux filles secourus par la SNSM de Clohars-Carnoët - Clohars-Carnoët - Le Télégramme
  • Parallèlement, le coût pour dessaler l’eau baisse progressivement, à mesure que la technologie évolue et que les autres sources d’approvisionnement deviennent plus onéreuses. Depuis trente ans, le Courrier international, Dessaler l’eau de mer, une fausse bonne idée ?
  • Le sel est l’ennemi d’à peu près tout à bord ; voici comment procéder pour protéger la tête motrice et dessaler le bloc-moteur d’un hors-bord ! , Comment dessaler le bloc-moteur d'un moteur de bateau ? - Voile & Moteur

Traductions du mot « dessaler »

Langue Traduction
Anglais desalt
Espagnol desalar
Italien desalt
Allemand entsalzen
Chinois 淡化
Arabe تحلية
Portugais dessalinizar
Russe обессоливать
Japonais 脱塩
Basque desalt
Corse desalato
Source : Google Translate API

Synonymes de « dessaler »

Source : synonymes de dessaler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dessaler »

Dessaler

Retour au sommaire ➦

Partager