La langue française

Débourrer

Définitions du mot « débourrer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBOURRER, verbe trans.

A.− Débarrasser de la bourre.
1. [Correspond à bourre A] TANNAGE. Gratter la bourre d'une peau d'animal.
2. [Correspond à bourre B]
a) Techn. diverses
ARM. et MINES. Ôter la bourre d'un trou de mine ou d'un canon. Des pistolets d'arçon, de gros calibre (...). Il les débourra, renouvela la charge (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 268).
Emploi intrans. Rater, faire long feu. Le danger [du grisou] est absolument certain dans le cas (...), où le coup de mine débourre ou, comme on dit vulgairement, fait canon (Chalon, Explosifs mod.,1911, p. 333).
P. anal. Débourrer une pipe. Retirer le tabac qui reste dans le fourneau de la pipe. Il débourra posément sa pipe (Giono, Gd troupeau,1931, p. 118).
Rem. On rencontre ds la docum. débourre-pipe, subst. masc. Instrument métallique qui sert à débourrer une pipe; p. ext., petite mèche semi-rigide utilisée pour nettoyer le tuyau d'une pipe. En réalité, je ne sculpte pas. Plutôt je cherche à dessiner dans l'espace avec le laiton neigeux des débourre-pipe (Cocteau, Crit. indir., 1932, p. 43). N'est pas attesté ds les dict. gén. du xixeet du xxes. Emploi argot. débourrer sa pipe (cf. infra B 1).
TECHNOL. Ôter la bourre qui gêne le bon fonctionnement d'une machine :
1. ... le conducteur descend de son siège [de la faucheuse] pour aller débourrer la lame de l'herbe ou de cailloux qui se sont logés entre les doigts et les sections. T. Ballu, Machines agricoles,1933, p. 305.
Emploi réfl. Les herses souples (...) se débourrant d'elles-mêmes des mousses qui tentent de s'accumuler le long de leurs dents (T. Ballu, Machines agricoles,1933p. 161).
TEXT. Nettoyer la bourre lors du cardage ou du dévidage.
P. ext. [Elle] alla débourrer sa tignasse d'un coup de peigne devant la glace (Druon, Gdes familles,t. 1, 1948, p. 94).
b) ÉQUIT. Donner le premier dressage à un cheval :
2. − Eh bien, il [l'homme] va monter le cheval doucement, très doucement et tous les yearlings qu'on est ainsi en train de « débourrer » font leur petite promenade... Zitrone, Léon Zitrone vous emmène aux courses,1962, p. 224.
c) Au fig., fam. Dégrossir, déniaiser quelqu'un. Je l'ai débourré, dégrossi tant bien que mal (Halévy, Mar. d'am.,1881, p. 116).
3. [Correspond à bourre C] ARBORIC., emploi intrans. Sortir de la bourre, éclore. Regarde : la feuillote du charme débourre (Genevoix, Marcheloup,1934, p. 61):
3. L'avril était là. Jeuselou se sentait comme le rossignol qui, lorsque la vigne débourre, chante toute la nuit en son jargon : « Tant que la vigne pousse, pousse, je ne dormirai plus, plus, plus! » Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 105.
B.− Au fig., arg.
1. Arg. trivial. Débourrer sa pipe (et emploi abs. débourrer). Aller à la selle (cf. Carabelli, [Lang. pop.] et Bruant 1901, p. 105).
2. Arg. fam. [Avec un pron. réfl. indir. pour indiquer l'appartenance du compl. d'obj. désignant une partie du corps] Se débourrer le crâne. Oublier ses préoccupations. Pauvre de moi (...) en train de me bourrer et de me débourrer le crâne (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 222).
Prononc. et Orth. : [debuʀe], (je) débourre [debu:ʀ]. Ds Ac. 1694 et 1718 s.v. desbourrer; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. A. 1. 1209 pronom., fig. « se nettoyer, se purifier » (Reclus de Molliens, Miserere, 154, 12 ds T.-L.); 2. 1611 intrans. « perdre ses manières incultes » (Cotgr.); 1680 trans. (Rich.); 3. 1754 man. (Encyclop. t. 4). B. 1. 1346 « débarrasser de sa bourre » (cité d'apr. Desmaze, Curiosités des anciennes justices, 166 ds R. Hist. litt. Fr., t. 9, p. 471); 2. 1845 débourrer une pipe (Besch.); 3. 1876, 12 avr. vitic. (Le Médocain ds Journ. des Débats, 2ep., 6ecol. ds Littré Suppl.). De bourrer*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Verbe

débourrer \de.bu.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser de la bourre, du poil.
    • Débourrer le cuir.
  2. Débarrasser de ce qui bourre.
    • Il débourra sa pipe pour s’occuper, il écrasa le culot sous sa semelle en réfléchissant avec lenteur. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 65)
    • Il débourra sa pipe, en bourra une autre de tabac blond qu’il écrasa auparavant dans la paume de sa main et, sans mot dire, se remit à pétuner. — (Simon Arbellot, La Maison des dunes, 1963, chapitre VII)
  3. (Équitation) Commencer à assouplir un cheval, à le rendre propre aux usages auxquels on le destine.
    • En fonction de la maturité, de la race, et du travail attendu, les chevaux sont d’ordinaire débourrés et montés entre deux et quatre ans. Bien que les pur-sangs, réputés pour leur précocité, puissent être montés dès deux ans dans certains pays, les chevaux de sport équestre ne le sont pas avant trois ou quatre ans car leurs os et leurs muscles ne sont pas totalement développés. — (Cheval sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  4. (Arboriculture) Faire s’ouvrir les bourgeons, en parlant d’un arbre, d'un arbuste, voire du bourgeon lui-même.
    • Heureusement tous les cossons n’étaient pas partis. Il y a des cépages peu hâtifs qui prudemment n’ont pas « débourré » — et, chose remarquable, ce ne sont pas ceux dits « du pays » qu’on s’obstine, aveuglément, à recommander. — (Revue de viticulture, volume 19, 1903, page 527)
    • Les travaux doivent cesser dès que les bourgeons sont sur le point de débourrer. — (Pierre Gingras, Arbres fruitiers: le temps de la taille sur www.lapresse.ca, La Presse, 13 mars 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBOURRER. v. tr.
Débarrasser de la bourre, du poil. Débourrer le cuir, Le débarrasser de tout poil. Il signifie aussi Débarrasser de ce qui bourre. Débourrer une pipe. Débourrer un cheval, Commencer à l'assouplir, à le rendre propre aux usages auxquels on le destine.

Littré (1872-1877)

DÉBOURRER (dé-bou-ré) v. a.
  • 1Ôter la bourre. Novion fit débourrer le banc des pairs à huit pieds de long près le coin du roi, Saint-Simon, 374, 30.

    Débourrer une pipe, ôter le tabac qu'elle contient.

    Débourrer un fusil, ôter la bourre qui retient la charge.

  • 2 Fig. Débourrer un jeune homme, lui donner les manières, les habitudes du monde. Aussi, pour débourrer mon esprit et mon cœur, De Bièvre, Séducteur, III, 9.

    Terme de manége. Débourrer un cheval, assouplir ses mouvements.

  • 3 Fig. Se débourrer, v. réfl. Perdre des manières incultes et se façonner à celles du monde.

    Débourrer sa pipe Attendez que je me débourre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉBOURRER. Ajoutez :
4 Fig. Se débourrer le cœur, donner issue aux sentiments qui nous pressent. On a impérieusement besoin de sfogarsi, comme disent les Italiens ; on veut se débourrer le cœur, disons-nous avec moins d'élégance, sans doute, mais avec autant d'énergie, E. J. Delécluze, Romans, etc. p. 565, 1 vol. Charpentier, 1845, Syligaitha.
5 V. n. Sortir de la bourre, en parlant des bourgeons et particulièrement de ceux de la vigne. Les travaux de la vigne sont bien en retard ; car la plante débourre largement sous l'influence des chauds rayons du soleil, et les façons qui restent à lui donner sont de nature à compromettre une foule de ses précieux bourgeons, le Médocain, dans Journ. des Débats, 12 avril 1876, 2e page, 6e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débourrer »

(Date à préciser) Dérivé de bourrer avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et bourre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « débourrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débourrer debure

Évolution historique de l’usage du mot « débourrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débourrer »

  • Il est vrai que l’accident qui a coûté de graves blessures à une employée intérimaire ce 27 juin 2018 est bien la conséquence de nombreuses négligences. Ce jour-là, vers 12 h 30, une machine achetée d’occasion il y a une dizaine d’années qui coupe le jambon est une fois encore en panne. « Une dizaine de fois dans la même matinée », rappelle la victime à la barre. Dès lors, l’intérimaire, employée depuis trois semaines, n’appelle plus le technicien de maintenance mais coupe le contact, ouvre le capot qui aurait dû mettre la machine hors service et envoie les mains pour « débourrer ». C’est à cet instant que la machine se remet en marche. La main de l’employée est broyée par la lame. , Faits-divers - Justice | Les Mées : il désactive la sécurité, son employée se fait broyer la main
  • Elle peut également venir monter les équidés, garder les animaux (équidés, chiens, chats…) accompagner en balade, débourrer les chevaux. Le Telegramme, Le centre équestre Kurun Équitation repart au galop - Plogastel-Saint-Germain - Le Télégramme
  • En plus de débourrer les poulains, Fabrice Simon avait pour tâche de leur trouver des noms. Grand voyageur pour nourrir sa passion pour la photographie, Fabrice Simon a une prédilection pour le Québec et le grand nord canadien et de toute évidence, ça transparaissait lorsque venait le temps de baptiser les nouveau-nés. L'Hebdo du St-Maurice, Sur les traces de Shawinigan... en France - L'Hebdo du St-Maurice
  • Dompter un cheval sauvage dans Red Dead Redemption 2, ce n'est pas toujours facile. Alors voici quelques bons conseils pour apprendre à débourrer votre future monture. Cosmo-Games, Comment dompter un cheval dans RDR2 ? Le guide du dressage
  • On peut débourrer un cheval de sport à partir de 3 ans et dès l’âge de 18 mois pour un cheval qui fera de la course. , VIDEO. Le débourrage, c'est l'art de rendre un cheval docile | Le Courrier - L'Écho
  • Les bourgeons faisant leur apparition dans les vignes, le troupeau du berger itinérant Roger Ubac laisse le vignoble du Faugerois et du Saint chinianais débourrer tranquillement. Pendant trois jours, 450 brebis ont transhumé de Caussiniojouls aux causses de Bédarieux pour pâturer dans des zones sans vignes. Quatre accompagnateurs seulement au lieu des vingt habituels, pour cause de confinement, ont entouré les bêtes tout au long des routes et de la voie verte. Elles resteront là-haut jusqu’à fin juin. "Cela permet d'entretenir les anciennes terres, de garder le milieu ouvert et de lutter contre les incendies. Sur notre chemin, les gens ont dit que cela faisait du bien de voir cela en périide de confinement",  explique Yannnis Gilbert, du syndicat mixte des vallées de l'Orb et du Libron, qui soutient le berger dans ses interventions de nettoyage et pâturage chez les producteurs.  midilibre.fr, Biterrois : 450 brebis transhument entre Caussiniojouls et Bédarieux - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « débourrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débourrer »

Langue Traduction
Anglais break up
Espagnol disolver
Italien rottura
Allemand beenden
Chinois 分手
Arabe انفصل
Portugais rompimento
Russe расставаться
Japonais 別れる
Basque apurtu
Corse rompe
Source : Google Translate API

Synonymes de « débourrer »

Source : synonymes de débourrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débourrer »

Débourrer

Retour au sommaire ➦

Partager