La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « déboulonner »

Déboulonner

Définitions de « déboulonner »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBOULONNER, verbe trans.

A.− Enlever des boulons.
P. ext. Démonter ce qui était boulonné. Déboulonner un rail (cf. Sartre, Mains sales,1948, 2etabl., 3, p. 42).
Déboulonner une statue. Abattre une statue.
B.− Au fig., fam.
1. Détruire le prestige d'une personne (comme si on abattait sa statue) :
1. Pour moi, déboulonné du pôle de stylite qui me sied, dès qu'un corps a trop de son secret, j'affiche : celles qui voient tout, je les invite à venir, à mon bras, des soirs, prendre les frais. Laforgue, L'Imitation de Notre-Dame la Lune,1886, p. 260.
2. Déposséder quelqu'un de son poste, de sa place. Il s'est fait déboulonner aux dernières élections :
2. Aussi aux dernières élections, ou aux avant-dernières, il faillit être déboulonné de Montargis, je dis déboulonné comme député, par un juif extrêmement riche et naturellement radical. Péguy, L'Argent,1913, p. 1224.
Prononc. et Orth. : [debulɔne], (je) déboulonne [debulɔn]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1867 « démonter ce qui est boulonné » (Goncourt, M. Salomon, p. 375); 1871 fig. (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., Suppl., p. 87 : [Depuis 1871] faire tomber un homme, c'est le déboulonner); 1886 « déposséder quelqu'un de sa place » (Laforgue, loc. cit.); cf. 1911 déboulonner son idole (L. Daudet, Mésentente, p. 242). De boulonner*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 11.

Wiktionnaire

Verbe - français

déboulonner \de.bu.lɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Démonter ce qui est assemblé ou fixé par des boulons.
    • Le citoyen Courbet,
      Président de la commission artistique préposée à la conservation des musées nationaux et objets d’art, nommé en assemblée générale des artistes;
      Attendu que la colonne Vendôme est un monument dénué de toute valeur artistique, tendant à perpétuer par son expression les idées de guerre et de conquête qui étaient dans la dynastie impériale, mais que réprouve le sentiment d’une nation républicaine;

      […]
      Émet le vœu:
      Que le gouvernement de la Défense nationale veuille bien l’autoriser à déboulonner cette colonne, ou qu’il veuille bien lui-même en prendre l’initiative, en chargeant de ce soin l’administration du Musée d’artillerie et en faisant transporter les matériaux à l’Hôtel de la monnaie.
      — (Bulletin officiel de la municipalité de Paris, 14 septembre 1870)
    • Voici comment on s’y prit : un ouvrier descendit dans l’intervalle entre les hausses et la pile qui constituait une sorte de couloir annulaire, et déboulonnait successivement chaque boulon, qu’il remplaçait immédiatement par une cheville en bois blanc. — (M. Mocquery, Notice sur le grand pont en maçonnerie construit sur la Saône, à Charrey, in Annales des ponts et chaussées, 7e série, tome VI, Vve Ch. Dunod, Paris, 2e semestre 1893, page 751)
    • Lorsque, fin août 2020, des militants s’imaginèrent éradiquer le racisme anti-autochtone en déboulonnant la statue de John A. Macdonald à Montréal, Justin Trudeau avait non seulement accepté le « débat historique », il l’avait souhaité. — (Antoine Robitaille, Il faut rebaptiser l’aéroport Trudeau, Le Journal de Québec, 25 février 2021)
  2. (Figuré) (Argot) Faire descendre une personne du poste où elle s’était élevée.
    • … en grec le tout dire, le dire-vrai, le franc-parler. Onfray dit leurs quatre vérités aux puissants, déboulonne  les idoles…" — (Jacques-Alain Miller (psychanalyste), "Mais pourquoi s’en prend-il aux papous?" - Journal Le Point, n° 2218, page 59, 12 mars 2015)
  3. (Figuré) (Familier) Déconcerter, ébranler, faire vaciller.
    • 4 novembre 42 – Je lis Les Hommes de bonne Volonté et j’en suis au XVII : La Douceur de Vivre. Mais il y a un passage qui me déboulonne plutôt. « Un vraiment grand a-t-il jamais tenu un journal ?... […] » — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 239)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBOULONNER. v. tr.
Dégarnir de boulons. Déboulonner une charpente, une statue. Il se dit très familièrement en parlant d'une Personne qu'on a fait descendre du poste où elle s'était élevée.

Étymologie de « déboulonner »

(1870) Dérivé de boulon, avec le préfixe dé- et le suffixe -er. Néologisme de Gustave Courbet qui demandait l’autorisation de déboulonner la colonne Vendôme, ce qui lui valut, après la démolition de cette colonne pendant la Commune, l’épithète de déboulonneur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déboulonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déboulonner debulɔne

Évolution historique de l’usage du mot « déboulonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déboulonner »

  • L’important pour un homme politique est de vivre assez vieux pour inspirer confiance, avoir eu le temps de se faire appeler, remercier, déboulonner puis panthéoniser... Après quoi on donne votre nom à une rue, ce qui n’est qu’une manière de vous y jeter. De André Frossard
  • Faut-il alors déboulonner les statues ? L’on rappelle souvent qu’il est dangereux de faire l’amalgame entre les États-Unis et des pays européens, comme la France ou la Belgique, puisque nos histoires et nos institutions sont différentes. L’on rappelle également que l’histoire est rarement bonne ou mauvaise, que nos grilles de lecture et prismes d’interprétation d’aujourd’hui peuvent être aussi réductionnistes que celles du passé, et que ces actes de destruction témoignent souvent d’une méconnaissance de notre culture et de notre histoire. The Conversation, Débat : Faut-il déboulonner les statues ?
  • Interroger nos statues, déboulonner les statuts et les postures, raconter sans fard notre histoire plutôt que de profiter de la moindre polémique pour éviter le sujet: il est temps de mettre en avant, sans tabou ni totem, la part africaine de notre pays. Celle qui passe trop souvent aux oubliettes de l’Histoire et à la moulinette de propos de plateaux et de réseaux sociaux totalement irresponsables. CharenteLibre.fr, Déboulonner les statuts de l’Histoire [Le point de vue de CL] - Charente Libre.fr
  • Au Royaume-Uni, le mouvement qui a commencé par jeter dans le port de Bristol une statue du marchand d’esclaves Edward Colston a donné lieu à la naissance d’une organisation visant à « déboulonner les racistes » et ayant créé sa propre carte interactive. Après que la statue de l’esclavagiste Robert Milligan a été déboulonnée, le maire de Londres, Sadiq Khan, a ordonné un recensement des monuments de la capitale britannique. Le parti Māori a fait la même demande en Aotearoa-Nouvelle-Zélande. The Conversation, Déboulonner des statues n’a pas le même sens pour les ex-colonies que pour les anciens empires

Traductions du mot « déboulonner »

Langue Traduction
Anglais unbolt
Espagnol abrir el cerrojo de
Italien levare il catenaccio
Allemand lösen
Chinois 解开
Arabe فتح الرتاج
Portugais desamarrar
Russe отсоединить
Japonais ボルトを外す
Basque unbolt
Corse unbolt
Source : Google Translate API

Synonymes de « déboulonner »

Source : synonymes de déboulonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déboulonner »

Déboulonner

Retour au sommaire ➦

Partager