La langue française

Conversation

Définitions du mot « conversation »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONVERSATION, subst. fém.

I.− Vieux
A.− Relations d'affaires ou amicales, fréquentation. Florine était elle-même en conversation suivie avec des huissiers à raison de ses dettes personnelles (Balzac, Fille Ève,1839, p. 164).La conversation des femmes de 50 ans, et d'une laideur constatée, leur est seule accordée [aux maris espagnols] (Gautier, Tra los montes,1843, p. 109).
B.− Relations diplomatiques, échanges culturels entre des pays. En reprenant contact et conversation avec le Levant, Venise n'a fait que renouer une tradition millénaire (Morand, Route Indes,1936, p. 35).
C.− P. euphém. Conversation criminelle. Relations intimes, adultère :
1. Il paraît que Rocdiane a surpris sa femme en conversation criminelle et lui a fait payer fort cher cette indiscrétion. Maupassant, Fort comme la mort,1889, p. 136.
D.− P. anal. Lecture, fréquentation des livres. Un jardin (...) où l'on peut se distraire un moment avec ses fleurs de la conversation de ses livres (Renan, Feuilles détach.,1892, p. 104).
II.− Échange de propos.
A.− Échange de propos, sur un ton généralement familier et sur des thèmes variés, entre deux ou plusieurs personnes. Synon. bavardage, causette, dialogue, entretien :
2. Nous parlions comme on parle dans une barque, sur une rivière. Il y a une conversation de rivière et une conversation de terrasse, une autre de salon, une autre encore de voiture. Dans une barque on ne dit pas grand chose, mais on est de bonne humeur. Green, Journal,1946-50, p. 103.
SYNT. a) Conversation abondante, agréable, amicale, amoureuse, animée, banale, confidentielle, cordiale, décousue, difficile, étonnante, familière, fatigante, franche, gaie, grave, habituelle, idiote, intéressante, légère, mondaine, oiseuse, particulière, piquante, philosophique, privée, sérieuse, téléphonique, vivante. b) Conversation d'affaires, de salon; conversation à bâtons-rompus, à mots couverts, à voix basse; entre amis. c) fragments, sujet de conversation; cahier, manuel, thème de conversation; charme, plaisir de la conversation. d) Amener, amorcer, avoir une conversation sur (un sujet, un thème); mettre la conversation sur...; avoir une conversation avec (qqn); avoir, animer, commencer, engager, interrompre, poursuivre, prolonger, suivre, surprendre, terminer une conversation; changer de conversation; couper court, prendre part; entrer en conversation; faire la conversation, un bout de conversation; être l'objet des conversations; faire les frais de la conversation; se mêler à la conversation; quitter la conversation; lier conversation avec qqn; mettre fin à la conversation.
Être à la conversation. Être attentif à ce qui est dit. Ne craignez rien ils sont à cent lieues de la conversation (Dumas père, Anthony,1831, II, 4, p. 182).
Subst. associés contact, discussion, confidence.
Vieilli. Subst. + de conversation
Maison de conversation. Dans les villes d'eau, établissement où les baigneurs se réunissaient pour converser.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-20e, Nouv. Lar. ill., Guérin 1892.
Salon de conversation. Prenez vos billets d'entrée au salon de conversation (Nerval, Lorely,1852, p. 42):
3. La boutique étroite et longue, où MlleVictorine de Lahourque vendait, outre du tabac, de menus objets de ménage (...) était aussi un bureau de conversation. Toulet, La Jeune fille verte,1918, p. 87.
P. anal., littér. [Le compl., introd. par les prép. de, avec, désigne une réalité humanisée] La conversation instrumentale des deux petits orchestres, à vent et à cordes (Berlioz, À travers chants,1862, p. 50).Il y avait une grande conversation d'arbres (Giono, Roi sans divertiss.,1947, p. 179).
P. méton. Manière ou contenu de la conversation. J'ai 25 ans, le caractère paisible (...), la conversation attachante (Dumas père, Demois. St-Cyr,1843, I, 9, p. 114).
Loc. Avoir de la conversation. Être capable de soutenir et d'animer une conversation intéressante. Ses personnages ont de la conversation, un peu trop de conversation pour une intrigue trop frêle (Colette, Jumelle,1938, p. 44).
CRIT. LITTÉR. Pièce de conversation. Nom donné, en littérature allemande, aux comédies qui mettent en scène la grande bourgeoisie s'entretenant familièrement de ses problèmes.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-20e, Nouv. Lar. ill.
B.− P. ext.
1. Domaine de la vie pol.
a) DR. CONSTIT. ANGL. Conversation politique. Discussions dans les assemblées parlementaires, ne portant pas sur un projet de loi, mais visant à obtenir du ministère des renseignements.
Rem. Attesté ds Besch. 1845 qui note que ,,l'expression commence à s'introduire`` en France, Lar. 19e, Guérin 1892, etc.
b) Discussions diplomatiques portant sur un point précis et qui devraient servir à amorcer des négociations :
4. Le danger de guerre augmentera constamment au cours de l'année 1952 (...) à moins d'une prolongation indéfinie des conversations du « cessez le feu ». Le Monde,19 janv. 1952.
2. Littéraire
a) Conversation épistolaire. Échange régulier de lettres. Synon. correspondance.Beethoven entretint une assez active conversation épistolaire (Prod'homme, Symph. Beethoven,1921, p. 342).
b) Domaine de la vie intime, de la spiritualité.Conversation intérieure. Méditations, réflexions :
5. Tiré de cette longue conversation intérieure qu'il [le mourant] soutenait avec son ombre, il était alors jeté sans transition au plus épais silence de la terre. Il n'avait eu le temps de rien. Camus, La Peste,1947, p. 91.
C.− P. méton.
1. Assemblée, réunion de personnes qui conversent :
6. Les personnes d'un certain rang [à Naples] n'osent pas (...) habiter les cafés. Mais pour elles les conversations les remplacent. Stendhal, Journal,1811-12, p. 159.
2. PEINT. Tableau représentant des personnages immobiles qui conversent :
7. L'école [hollandaise] en son ensemble est dite de genre. Décomposez-la, vous y trouverez les peintres de conversations, de paysages, d'animaux, de marines, de tableaux officiels, de nature morte. Fromentin, Les Maîtres d'autrefois,1876, p. 166.
3. PÂTISS. (spéc. réservée aux salons de conversation). Barquette ou tartelette de feuilletage, fourrée de crème pâtissière (additionnée ou non d'amandes en poudre) ou de crème d'amandes couverte de glace royale et de croisillons de feuilletage.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Conversationnable, adj., rare. Qui aime la conversation. Il y en a 13 sur 14 qui appartiennent à une race peu conversationnable (Mérimée, Lettres Boigne, 1870, p. 130). b) Conversationner, verbe intrans. Synon. rare et iron., fam., de converser*. C'est toujours elle qui me relançait, qui voulait que je conversationne (Céline, Mort à créd., 1936, p. 278).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃vε ʀsasjɔ ̃]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 « genre de vie, commerce » (Benoit de Sainte-Maure, Chron. des Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 9271) − 1675, Widerhold, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr. ds FEW t. 2, p. 1132; 2. a) 1563 « échange de propos » (Palissy, Recepte, p. 134 ds IGLF); b) 1718 « manière de converser » (Ac.). Empr. au lat. class. conversatio « commerce, intimité, fréquentation ». Fréq. abs. littér. : 9 144. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 13 754, b) 12 788; xxes. : a) 11 549, b) 13 354.
DÉR.
Conversationniste, subst.,littér. Personne brillante dans la conversation mondaine. J'admirais si profondément en lui [Barbey d'Aurevilly] le pittoresque écrivain (...), l'étourdissant conversationniste, que j'éprouvai une sensation d'horrible embarras devant cette scène (Bourget, Physiol.,1890, p. 312). Selon la règle énoncée par R. Thimonnier (Principes d'une réforme rationnelle de l'orth. [inédit], 1967, p. 72), n terminal de -on ne redouble que s'il est suivi de e. D'apr. cette règle il faudrait écrire conversationiste. Le mot est écrit avec 2 n ds les dict. qui l'attestent (Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907 et Lar. 20e; cf. aussi Rheims 1969). On rencontre la graph. avec 1 n ds Morand, Champions du monde, 1930, p. 32. 1resattest. 1836 conversationniste (Barb. d'Aurev., 1erMemor., p. 13); 1930 conversationiste (Morand, loc. cit.); de conversation, suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gohin 1903, p. 334. − Rat (M.). Il n'y a pas de synon. Colloque, conf., conversation... Déf. Lang. fr. 1967, no40, p. 8. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Nom commun

conversation \kɔ̃.vɛʁ.sa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action pour deux ou plusieurs personnes de discuter ensemble dans une optique dénuée de confrontation.
    • Bien écouter et bien répondre est une des plus grandes perfections que l’on puisse avoir dans la conversation. — (François de La Rochefoucauld, Réflexions ou sentences et maximes morales)
    • Une conversation s'établit alors entre la marquise et le jeune homme, qui, suivant l'usage, abordèrent en un moment une multitude de sujets : la peinture, la musique, la littérature, la politique, les hommes, les événements et les choses. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • De mon côté, j'étais le genre de conversationniste qu'il lui fallait. Adepte d'une conversation théâtrale, tout ouïe et de l'instant, une conversation divertissante mais, plus encore, divertissable, une conversation qui se nourrissait de la conversation, une conversation qui écoutait la conversation. — (Howard Jacobson, Pour faire l'amour, éd. Calmann-Lévy, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Bernard Turle, 2016)
    • À 19 h 20, après avoir dîné, les Washington ont entamé une partie de mistigri en écoutant de vieux succès de l'ère doo-wop. La conversation, en partie masquée par la musique, était banale. — (Dean Koontz, L'escalier du diable, traduit de l'américain par Sébastien Danchin, Éditions de L'Archipel, 2020)
  2. (Mobilier) Meuble constitué de deux fauteuils en sens inverse destinés à converser. Lorsque ceux-ci sont attachés entre eux en forme de S, il s'agit d'un confident, lequel peut d'ailleurs comprendre aussi trois sièges.
  3. (Informatique) Échange d’informations entre au moins deux individus au travers des canaux IRC.
    • Manon aime bien discuter avec ses amis le soir sur son ordinateur. Elle connait bien comme eux tous les lol, mdr et autres smileys/émoticônes. Elle utilise Windows Live Messenger et arrive à suivre une dizaine de conversations sans problème. — (Zythom, Dans la peau d'un informaticien expert judiciaire, vol. 3 : Le dernier maillon, Lulu.com, 2012, p. 162)
    • Au vu de la consternante banalité des conversations électroniques sur le réseau social, un constat s'impose : le facebookien rejoint dans le néant de l'humain les candidats des émissions de téléréalité. L'exhibitionnisme du vide y triomphe. — (Robert Redeker, Egobody: la fabrique de l'homme nouveau, Fayard,, 2010 p. 161)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONVERSATION. n. f.
Entretien plus ou moins familier. Entrer en conversation. Être en conversation. Lier conversation. Changer de conversation. Rompre, interrompre une conversation. Reprendre la conversation où elle en était. Par forme, par manière de conversation. Nous avons eu une longue conversation. La conversation tourna, tomba sur telle chose. La conversation commençait à languir, il la réchauffa, la ranima, la soutint. Cette plaisanterie peut passer dans la conversation. Le ton, le langage de la conversation. Cela est du style de la conversation. Être à la conversation, Écouter avec attention ce qui s'y dit. Voudriez-vous bien répéter ce que vous venez de dire? Je n'étais pas à la conversation. Il se dit aussi de la Manière de converser, de parler en conversant. Sa conversation est peu amusante. Il aime beaucoup votre conversation. Il signifiait souvent autrefois Fréquentation, commerce avec une ou plusieurs personnes. Il n'a gardé ce sens que dans l'expression Être surpris en conversation criminelle, En flagrant délit d'adultère.

Littré (1872-1877)

CONVERSATION (kon-vèr-sa-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Échange de propos sur tout ce que fournit la circonstance. Bien écouter et bien répondre est une des plus grandes perfections qu'on puisse avoir dans la conversation, La Rochefoucauld, Max. 139. Il est dangereux de vouloir être toujours le maître de la conversation et de pousser trop loin une bonne raison quand on l'a trouvée, La Rochefoucauld, Réflexions diverses, p. 129, dans POUGENS. Il faut que la conversation soit un peu flatteuse avec les femmes et qu'il y ait je ne sais quoi de retenu, Chevalier de Méré, dans RICHELET. Ces conversations ne font que m'ennuyer ; Et c'est trop que vouloir me les faire essuyer, Molière, Mis. II, 4. Il ne voulait point entrer en conversation, Hamilton, Gramm. 4. Elle entrerait aisément en conversation, Sévigné, 419. J'ai eu une heure de conversation avec M. de Pomponne, Sévigné, 116. Il a eu une conversation d'une heure avec le roi, Sévigné, 134. Elle n'engage pas la conversation, Bossuet, Dév. 2. Un esprit de raillerie inconsidérée qui naît parmi l'enjouement des conversations, Bossuet, la Vallière. Il se hâtait de tourner la conversation sur quelque autre matière, Fénelon, Tél. XXIII. L'esprit de conversation consiste bien moins à en montrer beaucoup qu'à en faire trouver aux autres, La Bruyère, V. Il a de la fécondité dans la conversation, simple, naturel, mettant les gens à leur aise, Voltaire, Lett. Mme d'Argental, 18 avril 1766. Vous trouverez des devins si habiles qu'ils vous diront toute votre vie, pourvu qu'ils aient seulement eu un quart d'heure de conversation avec vos domestiques, Montesquieu, Lettres pers. 58. L'esprit régulier du géomètre toisait tout ce qui se disait dans la conversation, Montesquieu, ib. 128. L'auteur a un mérite infaillible pour être lu, le mérite rare de faire conversation avec son lecteur, D'Alembert, Éloges, Abbé de Choisi. La conversation avait au suprême degré, chez Mme de Lambert, le vrai mérite qui lui est propre, celui de n'avoir ni ton ni caractère exclusif, D'Alembert, Éloges, St-Aulaire. Il est assez ordinaire aux personnes à qui le ciel a donné de l'esprit et de la vivacité, d'abuser des grâces qu'elles ont reçues ; elles se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, Fléchier, Mme de Montausier.

    Changer la conversation, faire quitter à la conversation un sujet qui, pour un motif ou un autre, déplaît et ne doit pas être continué.

    Être à la conversation, y prendre part, y être attentif.

    Conversation politique, échange, dans le parlement anglais et par suite dans les autres assemblées parlementaires, de paroles entre quelque membre et le ministère, à l'effet d'obtenir un renseignement.

    Dans les lieux où l'on prend les eaux, maison de conversation, local où les étrangers se réunissent.

  • 2Manière de converser. Il me parut homme de conversation, Sévigné, 39. L'hôtesse me parut une personne de fort bonne conversation ; je lui demandai fort comme vous étiez la dernière fois, Sévigné, 348. De beaux seigneurs qui n'ont point de conversation, Voltaire, Taureau, 2.

    Conversation criminelle, intimité adultère. Dans cette locution qui nous vient d'Angleterre, conversation est pris au sens qu'il avait dans l'ancien français, fréquentation.

SYNONYME

CONVERSATION, ENTRETIEN, DIALOGUE, COLLOQUE. La conversation se dit de quelque discours mutuel que ce puisse être, au lieu que entretien se dit d'un discours mutuel sur un objet déterminé ou sur un objet important. Dialogue est propre aux conversations dramatiques ou aux conversations qu'on y assimile. Colloque s'applique spécialement aux conversations polémiques et publiques où l'on traite de matières de doctrine.

HISTORIQUE

XIIe s. Humle est sa conversations [manière de vivre] ; Nus [nul] ne done plus larges dons, Benoit de Sainte-Maure, II, 6191.

XIIIe s. Preudon et loiaus, de bonne conversation et de bonne vie, Liv. des mét. 264. Mesiel [lépreux] ne doivent pas estre oï en tesmoignage ; car coustume s'acorde qu'il soient debouté de la conversation d'autres gens, Beaumanoir, XXXIX, 33.

XIVe s. Considerans la bonne vie, renommée et honneste conversacion, qui nous a esté tesmoignée de sa personne, Lett. de rémission, Bibl. des Chartes, Ve série, t. I, p. 82. Ceulx qui superhabundent en ire sont de dure et forte conversacion et ne pevent pas si bien convivre avecques les autres, Oresme, Eth. 129. Et en bonnes fortunes la presence de ses amis luy fait avoir conversacion delettable, Oresme, ib. 290. À tele amisté convient lonc temps et longue acoustumance ou conversacion, Oresme, ib. 235.

XVe s. En ce temps que je dis, avoit en la ville de Gand deux vaillans hommes sages et prudhommes de bonne vie et de bonne conversation, Froissart, II, II, 239. Les requestes et fins des seigneurs estoient d'entrer dedans Paris pour avoir conversation et amytié avec eulx [les habitants de Paris] sur le fait de la reformation du royaulme, Commines, I, 8. Il se gouvernoit outre la regle et bonne et honneste conversation de prestres, Louis XI, Nouv. XCIV.

XVIe s. La seconde fin est, que les bons ne soyent corrompus par la conversation [fréquentation] des mauvais, comme il advient souventesfois, Calvin, Instit. 988. Puis après, la longue conversation par laps de temps y ayant imprimé la passion d'amour, il la cherit et l'aime plus tendrement qu'il n'avoit proposé du commencement, Amyot, De la vertu morale, 19. Conversation en jeunesse, fraternité en vieillesse, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 277.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « conversation »

Provenç. conversatio ; espagn. conversacion ; ital. conversazione ; du latin conversationem, de conversari, converser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin conversatio (« fréquentation »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conversation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conversation kɔ̃vɛrsasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « conversation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conversation »

  • Plus un régime est restrictif et plus il alimente la conversation. De Anonyme
  • Ce qu’un homme ne dit pas est le sel de la conversation. De Proverbe japonais
  • Si les autres se mettent à parler, la conversation devient impossible. De James Abbott McNeill Whistler
  • La conversation est l'art de ne rien dire en parlant beaucoup. De Anthony Chester
  • En Angleterre, l'art de la conversation consiste à savoir se taire. De Pierre Daninos
  • Je me cite souvent, cela apporte du piment à ma conversation. De George Bernard Shaw
  • La conversation est un art difficile. Il faut savoir être économe. De Gilles Archambault / Parlons de moi
  • Dans la conversation, gardez-vous bien d'avoir le dernier mot, le premier. De Sacha Guitry
  • L'art des conversations amoureuses est qu'elles ne soient pas toujours amoureuses. Bernard Le Bovier de Fontenelle, Lettres galantes du chevalier d'Her
  • La conversation devient plate à proportion que ceux avec qui on la tient sont plus élevés en dignité. Claude Adrien Helvétius, Notes, maximes et pensées
  • L'esprit de la conversation consiste bien moins à en montrer beaucoup qu'à en faire trouver aux autres : celui qui sort de votre entretien content de soi et de son esprit l'est de vous parfaitement. Jean de La Bruyère, Les Caractères, De la société et de la conversation
  • Ce qui fait que si peu de personnes sont agréables dans la conversation, c'est que chacun songe plus à ce qu'il veut dire qu'à ce que les autres disent. François, duc de La Rochefoucauld, Réflexions diverses
  • La conversation est un jeu de sécateur, où chacun taille la voix du voisin aussitôt qu'elle pousse. Jules Renard, Journal, 29 janvier 1893 , Gallimard
  • Une pièce de théâtre est une conversation. De Louis Jouvet / Petit dictionnaire de théâtre
  • Le bonjour amène la conversation et la conversation amène la carotte. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • Le mariage est une longue conversation. De Friedrich Nietzsche
  • Les allusions sont les lettres anonymes de la conversation. De Madame de Rémusat
  • La conversation doit tout aborder mais ne rien approfondir. De Oscar Wilde / Intentions
  • Des chercheurs israéliens ont mis au point une technique qui permet de reconstituer une conversation rien qu’en captant, à distance, les vacillements induits par les sons sur la lumière d’une ampoule. Courrier international, Ce que les vibrations des ampoules trahissent de nos conversations
  • Une heure de conversation vaut mieux que cinquante lettres. De Madame de Sévigné / Correspondance
  • La conversation, ça me plaît. La discussion, non. De Patrick Rambaud / Libération -14 Octobre 2000
  • Après la publication de plus de soixante-dix textes pour la "conversation mondiale", nous consacrons notre dernière émission de cette première saison à ce projet, en forme de bilan sur les expériences de la pandémie mais aussi sur le sujet même de la conversation : de quoi avons-nous parlé ? France Culture, Coronavirus, une conversation mondiale : conclusion provisoire
  • Les longueurs d’onde émises lors d’une conversation produisent d’infimes vibrations qui entraînent à leur tour d’infimes variations de luminosité. En mesurant ces minuscules changements de luminosité, les chercheurs montrent qu’il est possible de capter les sons, assez clairement pour discerner le contenu des conversations ou même reconnaître un morceau de musique. Le Monde.fr, Le « lamphone », ou l’espionnage d’une conversation en observant l’ampoule de la pièce
  • Frédérique Jourdaa  nous offre une promenade parisienne avec Mozart, au micro de MySweetImmo. Pour cette conversation de salon, Ariane Artinian s’est invitée chez l’auteur du Mystère Mozart (éditions JC Lattes) sur la colline de Passy dans le 16ème arrondissement, à deux pas de la maison de Balzac. Dans le roman de Frédérique Jourdaa, Jonas et Luisa cherchent à comprendre pourquoi Mozart n’a pas été une réussite.  Extraits choisis. MySweetimmo, Conversation de salon... avec Frédérique Jourdaa - MySweetimmo
  • Attirés par les mêmes raisons que les utilisateurs, les entreprises adoptent à présent les services de messagerie comme nouvelles plateformes de communication. Les systèmes de messagerie sont rapides, personnalisés, pratiques et sécurisés. Contrairement aux chats en direct, ils ne fonctionnent pas sous forme de sessions. Les utilisateurs peuvent reprendre la conversation là où ils l’avaient laissée, armés du contexte dont ils ont besoin pour offrir des expériences plus personnalisées. 01net, WhatsApp, il est temps pour les entreprises de démarrer la conversation

Images d'illustration du mot « conversation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conversation »

Langue Traduction
Anglais conversation
Espagnol conversacion
Italien conversazione
Allemand konversation
Chinois 会话
Arabe محادثة
Portugais conversação
Russe разговор
Japonais 会話
Basque elkarrizketa
Corse cunversazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « conversation »

Source : synonymes de conversation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « conversation »

Conversation

Retour au sommaire ➦

Partager