Débarquer : définition de débarquer


Débarquer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBARQUER, verbe.

I.− Emploi trans.
A.− Faire sortir (quelqu'un, quelque chose) d'une embarcation. Synon. décharger; anton. embarquer :
1. ... des péniches, chargées de cubes de papier, attendent au milieu du fleuve le moment de débarquer leur marchandise. Morand, Londres,1933, p. 154.
Spéc., dans le domaine milit.Au printemps de 1942, de nos cinq premiers sous-marins, il reste : Rubis, Minerve et Junon, qui, dans les eaux norvégiennes, danoises, françaises (...) débarquent des commandos (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 243).
Emploi pronom. à sens passif. Là s'embarquent les vins, se débarque le merrain (Lar. 19e). Bateau qui se débarque trop lentement (Lar. 20e).
B.− En partic.
1. MAR. Faire sortir quelqu'un de son embarcation en manière de sanction. Le Consulat de la mer statuait qu'un matelot ne pouvait être débarqué du navire sur lequel il servait en vertu d'un engagement, si ce n'était pour vol (Jal1).
2. P. ext. et fam. Forcer (quelqu'un) à quitter son poste, son emploi, (le) congédier. Se faire débarquer :
2. ... de sûrs affidés prévenaient Aristide que son sort était réglé : il allait être débarqué, lui et deux autres ministres, avant la fin de la semaine; il se débrouillerait ensuite avec la justice. Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 314.
Emploi pronom. à sens réciproque, rare. Ils [les pilotes] sont si nombreux maintenant que nous les verrons bientôt employés à se débarquer les uns les autres (Jaurès, Eur. incert.,1914, p. 392).
II.− Emploi intrans.
A.−
1. Sortir d'une barque, d'un navire. Débarquer dans/sur une île. Anton. embarquer.En débarquant à Gênes du voilier de Papadakis, je pensais composer cette symphonie (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 194).V. appontement, ex. 2 :
3. Il venait d'apercevoir son canot de chasse, avec un homme à l'aviron. Il dirigea droit à lui l'embarcation qu'il colla à côté et ordonna brièvement : − Débarque! Donne-moi mon canot! Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 197.
Spéc., dans le domaine milit.,en cas de guerre. Au printemps 1945, enfin, les Japonais ont attaqué les Américains débarquant à Okinawa avec de véritables torpilles humaines monoplaces (Le Masson, Mar.,1951, p. 38).
DR. MAR. [Le suj. désigne un marin] Être radié du rôle d'équipage pour avoir rompu son contrat d'engagement (cf. Gruss 1952).
2. P. ext.
a) Sortir d'un moyen de transport quelconque, atteindre un lieu. Débarquer de sa province, de son village. Elle quitta la clinique et débarqua du car (H. Bazin, Vipère,1948, p. 126).Dans le même temps que nous débarquions au Stalag XII A, les prisonniers arrivaient insensiblement à l'un des principaux tournants de leur histoire (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 125).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. débarquant. Celui qui débarque, qui arrive en un lieu donné. Plutôt qu'il n'en sort, Capeirrade est vidé de la voiture par la poussée des débarquants (Arnoux, Double chance, 1958, p. 210).
b) Fam. Arriver à l'improviste. Un beau matin, Gravier débarqua chez Rose et le surprit [Camille] encore au lit (Drieu La Roch., Rêv. bourg.,1939, p. 149).
3. Au débarquer. Au moment même du débarquement. Au débarquer [après la traversée], les émigrants seraient reçus avec solennité, mais sobrement, sans folle joie (Tharaud, An prochain,1924, p. 95).Au débarquer du train (Barrès, Cahiers Orient,1914, p. 31).
B.− Fig. et fam. Être dans l'état de quelqu'un qui vient de débarquer; ignorer des faits récents, connus de tous :
4. [À l'assassin :] Tu débarques pas, non? Tu sais bien comment qu'ça arrive, les emmerdements [de police]? On s'croit paré (...) Et un beau jour... Breton, Razzia,1954, p. 183.
Prononc. et Orth. : [debaʀke], (je) débarque [debaʀk]. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme desbarquer; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Le subst. s'écrit aussi débarqué « arrivée » (cf. Rob. Suppl. 1970). Étymol. et Hist. 1564 (Thierry); 1692 fig. débarqué « nouveau venu » (Palaprat, Arlequin Phaeton, III, 7 ds Quem. Fichier). Dér. de barque*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 772 (débarquant : 94). Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 817, b) 889; xxes. : a) 855, b) 1 595.
DÉR.
Débarquage, subst. masc.a) Action de faire sortir d'une barque (cf. Littré, etc.); b) Fam. Fait d'arriver à l'improviste (cf. Proust, Sodome, 1922, p. 805). Seule transcr. ds Littré : dé-bar-ka-j'. 1reattest. 1863 (Littré); de débarquer, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Juneau (M.). R. Ling. rom. 1973, t. 37, pp. 480-485. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 90.

Débarquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

débarquer \de.baʁ.ke\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tirer, ou faire sortir d’un navire, d’un bateau, ce qu’il contient.
    • […] mais le Bureau de Santé était implacable et livrait sans merci aux autorités administratives et judiciaires ceux qui débarquaient clandestinement, avec la complicité des terriens, des marchandises suspectes […] — (Étienne Dupont, Le Vieux Saint-Malo - Les Corsaires chez eux, éd. Honoré Champion, 1925, p. 93)
    • Chaque semaine, des paquebots arrivaient de New-York et débarquaient des touristes américains qui venaient se reposer de leurs affaires, à l’abri des lois de la prohibition. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Quitter le navire, le bateau, et descendre à terre.
    • Nous débarquâmes en tel endroit, à tel port.
    • Le navire n’ayant pu mettre à la voile, nous fûmes obligés de débarquer.
  3. (Québec) Descendre ou faire descendre d’un véhicule.
    • C’était l’enfer quand je devais débarquer tout seul des frigos américains, et il y en avait beaucoup. Ils faisaient au moins dans les 40 kilos. — (Anonyme, Moi, Anthony, ouvrier d'aujourd'hui, Raconter la Vie (éd. du Seuil), 2014 chapitre 3)
    • Débarque de la voiture. — Descends de la voiture.
    • Débarque les enfants de la voiture. — Fais descendre les enfants de la voiture.
  4. (Figuré) Écarter quelqu’un d’un poste dont on le juge indigne.
    • Ce ministre compromettait le cabinet : ses collègues l’ont débarqué.
  5. (Familier) Arriver.
    • En débarquant à Toulouse, je me trouvais devant la gare assez hésitant. Une canette au buffet et me voici quand même déambulant à travers les rues. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Tout en somnolant, en s’étirant, en maugréant, la nuit se passe et, à 6 heures ce matin du 20, nous débarquons à 500 m de Bussy-le-Repos où nous allons cantonner. — (« Les Carnets de guerre de Victor Christophe », dans Journaux de combattants et de civils de la France du Nord dans la Grande Guerre, Presses universitaires du Septentrion, 1998, page 96)
    • Nous débarquons chez lui sur le coup de six heures ; nous y déposons nos valises et les colichemardes ; nous donnons un coup d’œil à la cuisine, et puis en route pour la pleine eau. C’est le vrai moment de se baigner. — (Fortuné du Boisgobey, Le Coup de pouce : Un roman policier inspiré du conflit entre la France et la Prusse, 1874, Encrage Édition, 2015)
    • Puis débarquèrent les Tortues Ninja en de multiples exemplaires, ainsi que des poupées de toutes sortes et des peluches… des peluches à n’en plus finir, depuis le Snoopy miniature jusqu’au Roi Lion grand modèle. — (Sarah Cohen-Scali, Meurtres au pays des peluches, illustré par Christophe Besse, E-book éditions, 2014)
  6. Faire arriver.
    • Vers la fin du siècle dernier, le vélocifère, prédécesseur de la diligence et des messageries, débarquait à Paris un provençal, plein de verve et d’entrain, né dans la ville d’Aix, et bossu, comme Ésope, par devant et par derrière. — (« Désorgues (Théodore) », dans le Dictionnaire de la conversation et de la lecture, 2e éd., tome 7, Paris : chez Firmin Didot frères, fils et Cie, 1860, p. 465)
    • Denise était venue à pied de la gare Saint-Lazare, où un train de Cherbourg l’avait débarquée avec ses deux frères, après une nuit passée sur la dure banquette d’un wagon de troisième classe. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 ; Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
  7. L’infinitif s’emploie comme nom et signifie débarquement.
    • Au débarquer à Gallipoli, un choléra […] faillit m’emporter […] — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange Gardien, 1888)
  8. (Figuré) Se rendre compte, réaliser.
    • Ah, mais tu débarques toi !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Débarquer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBARQUER. v. tr.
Tirer, ou faire sortir d'un navire, d'un bateau, ce qu'il contient. On le dit surtout en parlant d'un Bâtiment parvenu à sa destination. Débarquer des passagers. Débarquer une cargaison de blé. Il s'emploie figurément et familièrement pour signifier Écarter quelqu'un d'un poste dont on le juge indigne. Ce ministre compromettait le cabinet : ses collègues l'ont débarqué. Il s'emploie aussi comme verbe intransitif et signifie alors Quitter le navire, le bateau, et descendre à terre. Nous débarquâmes en tel endroit, à tel port. Le navire n'ayant pu mettre à la voile, nous fûmes obligés de débarquer. Il se prend quelquefois, par extension et d'une manière générale, pour signifier Arriver au lieu où l'on veut aller. Débarquer d'un train. L'infinitif s'emploie comme nom. Au débarquer, Dans le temps même du débarquement. On l'attendait au débarquer. Le participe passé

DÉBARQUÉ, ÉE, s'emploie figurément comme nom, Un nouveau débarqué, Un homme nouvellement arrivé de la province.

Débarquer : définition du Littré (1872-1877)

DÉBARQUER (dé-bar-ké)
  • 1 V. a. Faire sortir d'un navire, d'un bateau, mettre à terre des passagers, des troupes, des marchandises. Les équipages débarquèrent rapidement sur la côte d'Afrique l'armée qui fit la conquête de l'Algérie. M. de Château-Renaud a débarqué heureusement en Irlande ses troupes, ses armes et son argent, Sévigné, 25 mai 1689.
  • 2 V. n. Quitter un navire, descendre à terre. Les passagers débarquèrent heureusement, malgré une grosse mer.

    Par extension, arriver. On ne pouvait comprendre qu'une jeune créature, débarquant de la campagne droit à la cour, en devînt sitôt l'ornement par ses attraits et l'exemple par sa conduite, Hamilton, Gramm. 9. À peine es-tu débarqué que tu tournes la tête à de jolies filles, Marivaux, Pays. parv. t. I, 1re part. p. 47, dans POUGENS. En Bourgogne je débarquai, Pour la chanson climat propice ; Nous trouvons, buvant sur le quai, Le vieux mari de ma nourrice, Béranger, Nourrice.

    Substantivement. Au débarquer, dans le temps même du débarquement, de l'arrivée.

  • 3Se débarquer, v. réfl. On se débarqua, on nous couvrit le visage d'un voile, Scarron, Rom. com. II, 14. Inusité aujourd'hui sous cette forme.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils se firent passer le bras de mer pour venir joindre leurs compagnons qui se desembarquoient à St Michel, D'Aubigné, Hist. II, 274. Trois filles de la reine… le regardant comme un nouveau debarqué, voulurent le turlupiner sur ses habillements, D'Aubigné, Hist. secrète de sa vie, t. I, p. 30, Cologne, 1729.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Débarquer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉBARQUER, v. act. & n. (Mar.) c’est ôter du vaisseau les marchandises pour les mettre à terre, ou mettre du monde à terre. C’est aussi quitter le navire après la traversée. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « débarquer »

Étymologie de débarquer - Littré

Dé… préfixe, et barque. Désembarquer est tombé en désuétude : " Débarquer est plus doux et plus en usage que désembarquer, " dit VAUGELAS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de débarquer - Wiktionnaire

De barque, par dérivation parasynthétique, avec le préfixe dé- et le suffixe de verbe du premier groupe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débarquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débarquer debarke play_arrow

Conjugaison du verbe « débarquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe débarquer

Évolution historique de l’usage du mot « débarquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débarquer »

  • Sur leur compte instagrma, Bigflo & Oli ont annoncé à leurs fans que les freestyles "Insolents" allaient bientôt débarquer en stream ! MCE TV, Bigflo & Oli: les freestyles "Insolents" débarquent en stream !
  • Dieppe se languit de ses Anglais. Habituellement aux beaux jours, on les voit débarquer du Transmanche et déambuler dans les rues de la ville. Mais pas cette année: face à l'épidémie de COVID-19, Royaume Uni a mis en place une quatorzaine pour les voyageurs et la France applique la réciprocité. France Bleu, Coronavirus : à Dieppe, les Anglais ne débarquent plus
  • En attendant, l’Ocean Viking fait du surplace dans les eaux méditerranéennes. Pas de solution alternative possible, il faut un port pour débarquer. « On peut espérer que les pays européens sont en train de parler pour trouver une solution » explique Francis Vallat, mais « l’ambiance à bord est sous tension, les passagers sont épuisés, beaucoup sont à bout et, surtout, ont peur d’être ramenés en Libye » précise-t-il. La Croix, Migrants : en Méditerranée, un besoin de solidarité européenne
  • Selon l’agence de presse italienne AGI, la décision a été prise de les débarquer « car les équipages des navires de tourisme craignaient pour leur sécurité », avec une situation devenant « très difficile à gérer ». , Malte : Plus de 400 migrants bloqués en mer autorisés à débarquer
  • Le navire humanitaire Mare Jonio est arrivé, mercredi, au port d'Augusta en Sicile où il a été autorisé à débarquer les 43 migrants secourus au large de la Libye, lundi. L'Ocean Viking, lui, attend toujours l'attribution d'un port sûr pour 180 rescapés. InfoMigrants, Les 43 naufragés secourus par le Mare Jonio débarquent en Italie - InfoMigrants
  • Tout ceci indique que Steam est prévu pour débarquer sous Chrome OS. Tous les Chromebooks ne seront pas nécessairement capables d’exécuter cette plate-forme de jeu. Un certain niveau de puissance sera nécessaire. Google testerait en interne ce support de Steam comme un « hatch-Borealis »  où « Hatch » est le nom de code de base des Chromebooks équipés d’un processeur Intel de 10ème génération. Ces appareils vont de machines haut de gamme comme le Samsung Galaxy Chromebook à des solution plus abordables comme le Lenovo Flex 5. GinjFo, Steam va débarquer sous Chrome OS, est-ce une mauvaise nouvelle pour Microsoft ? - GinjFo
  • Ce qu'il y a de plus beau dans la navigation, c'est de débarquer. De Benoîte Groult

Images d'illustration du mot « débarquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débarquer »

Langue Traduction
Corse sbarcu
Basque lurrak
Japonais 土地
Russe земля
Portugais terra
Arabe أرض
Chinois 土地
Allemand land
Italien sbarcare
Espagnol desembarcar
Anglais land
Source : Google Translate API

Synonymes de « débarquer »

Source : synonymes de débarquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débarquer »


Mots similaires