La langue française

Péniblement

Sommaire

  • Définitions du mot péniblement
  • Étymologie de « péniblement »
  • Phonétique de « péniblement »
  • Citations contenant le mot « péniblement »
  • Traductions du mot « péniblement »
  • Synonymes de « péniblement »
  • Antonymes de « péniblement »

Définitions du mot péniblement

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉNIBLEMENT, adv.

I. − D'une manière pénible.
A. − [Corresp.à pénible A] Synon. avec peine (vieilli), douloureusement.Il repose dans la permanence du bien-être tant qu'il ne sent pas péniblement (Senancour, Rêveries, 1799, p.69).R... me dit (...) que Jean-Michel F... s'est tué vendredi dernier. J'ai été péniblement ému par cette nouvelle (Green, Journal, 1941, p.76):
1. ... je sentais péniblement ma solitude et m'enfonçais dans la mélancolie, lorsque ma mère, qui certainement remarquait ma tristesse, m'annonça qu'elle avait décidé mon père à écrire au père de Sara pour le convier avec elle à une de nos réunions du jeudi soir. Gide, Geneviève, 1936, p.1359.
B. − [Corresp. à pénible B]
1. [Corresp. à pénible B 2] Synon. avec peine; difficilement, malaisément.
a) Au prix de beaucoup d'effort, de fatigue, de souffrance physique. Dieu prononce la sentence: «Homme! tu mangeras ton pain à la sueur de ton front; tu déchireras péniblement le sein de la terre (...)» (Chateaubr., Géniet.1, 1803, p.289).Il (...) s'assit tout péniblement avec des grimaces de douleur, frotta ses hanches et dodelina de la tête comme un vieu. (Roy, Bonheur occas., 1945, p.375):
2. Au lieu et place des enfants ou des femmes, courbés sous leur charge et remontant péniblement la pente de la galerie pour atteindre la fendue, l'entrepreneur d'une houillière à bure emploie des traîneurs, chargeant le charbon dans les bennes... E. Schneider, Charbon, 1945, p.160.
b) Au prix de beaucoup de fatigue, de souffrance ou d'effort intellectuel ou moral; avec beaucoup de difficultés. Lisa (...) achevait péniblement son diplôme (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p.326).Il traversa péniblement la période révolutionnaire, mais il prospéra sous l'empire, et mourut en 1817 (G. Fontaine, Céram. fr., 1965, p.135):
3. [Ils] ne reculèrent pas devant la tâche de découvrir des faits et des idées qui brisaient chaque jour leurs équilibres d'âmes si péniblement conquis et maintenaient en eux la nécessité d'un effort toujours tendu vers d'autres conquêtes. Faure, Hist. art, 1914, p.352.
2. [Corresp. à pénible B 3 b] Synon. désagréablement.Le peuple y produit une impression désagréable. (...) le dialecte bolonais dut la surprendre péniblement; il n'en est pas de plus rauque dans les pays du nord (Staël, Corinne, t.3, 1807, p.378).Pourquoi tel homme est-il péniblement affecté d'une dissonance, tandis que tel autre ne s'en aperçoit pas? (Bichat, Rech. physiol. vie et mort, 1822, p.28).
C. − [Corresp. à pénible C]
1. [Corresp. à pénible C 1] Le premier tableau qu'il [Grassou] présenta au Jury pour l'Exposition du Louvre représentait une noce de village assez péniblement copiée d'après le tableau de Greuze (Balzac, P. Grassou, 1840, p.441).Vous trouverez des symptômes analogues [à ceux de la poésie] dans les arts du dessin, [de l'époque romantique] si vous observez leur style fiévreux, tourmenté ou péniblement archéologique (Taine, Philos. art, t.1, 1865, p.97).
2. [Corresp. à pénible C 2] Synon. avec peine, douloureusement.Il bégaya péniblement: −On n'a jamais vu... est-ce possible!... Après avoir tant fait pour ce jeune homme... une telle intempérance de langage... Puis Catani parut rassembler ses forces, vaguement conscient d'avoir trompé l'attente de tous (Bernanos, Imposture, 1927, p.407).
D. − [Corresp. à pénible D] Synon. avec peine, difficilement.Des arbustes chétifs croissent péniblement sur cette terre privée de vie (Chateaubr., Martyrs, t.3, 1810, p.99).Ce qui ne s'est développé que lentement et péniblement dans ce pays, c'est la vie urbaine (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p.295).Une nouvelle admission de vapeur refoulait péniblement le piston (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p.199).
II. − À peine; tout juste. La Volière atteignit péniblement dix-huit représentations, les Grenadiers de Mont-Cornette vingt-sept (L. Schneider, Maîtres opérette fr., 1924, p.228).En 1930, il [un journal] tirait péniblement à 60000 exemplaires; en 1934, il atteignit le million; en 1939, il dépassa 180000 (Coston, A.B.C. journ., 1952, p.41).
Prononc. et Orth.: [penibləmɑ ̃]. Ac. 1694 et 1718: peniblement; 1740: peni- mais ,,il n'écrit que péniblement``; dep. 1762: péni-. Étymol. et Hist. 1520 peniblement (Guillaume Michel, Des Faicts et Gestes des douze Caesars, livre I, fo25 ro). Dér. de pénible*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 932. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 872, b) 1000; xxes.: a) 1971, b) 1497.

Wiktionnaire

Adverbe

péniblement \pe.ni.blə.mɑ̃\

  1. Avec peine.
    • Péniblement, il se releva et regagna, en trébuchant, sa place. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Quand Jacques parut, les malades se levèrent, quelques-uns péniblement, et saluèrent militairement, gauches. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Selon une autre version, Isaac aurait habité un port de mer où il gagnait péniblement sa vie comme arrimeur. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Quand tante Claire donnait le signal du départ, Vincent bougonnait que les femmes étaient des casseuses de veillée. Il finissait par se lever péniblement. — (Gabrielle Poulin, Les mensonges d'Isabelle, éd. Québec Amérique, 1983, p. 129)
  2. Avec effort.
    • Il parlait mal et péniblement notre langue, — (Jean-François Marmontel, Mémoires VI.)
  3. Avec difficulté.
    • […] ; la cellulose, restant polymérisée à son degré maximum, ne se dissout alors que péniblement dans l'ammoniure de cuivre. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • La Victoire affirmée, Fagerolle […] pensait pouvoir, sans effort, réoccuper son rang. Il dégota, péniblement, une place de sous-reporter, dans un canard impécunieux du matin. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 29)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉNIBLEMENT. adv.
Avec peine, avec effort. Il marche péniblement. Cet exposé est confus : on le suit péniblement.

Littré (1872-1877)

PÉNIBLEMENT (pé-ni-ble-man) adv.
  • Avec peine. Une fortune amassée péniblement.

    Avec effort. Il parlait mal et péniblement notre langue, Marmontel, Mém. VI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « péniblement »

Dérivé de pénible, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pénible, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « péniblement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
péniblement peniblœmɑ̃

Citations contenant le mot « péniblement »

  • Philippe Guignard est apparu sonné à la sortie du tribunal, reconnaissant qu'il ne s'attendait pas à une peine aussi lourde. "Ce n'était pas de l'escroquerie, mais de la maladresse et de la bêtise", a-t-il péniblement articulé. Comme durant son audition, il a répété que son idée avait toujours été de sauver son entreprise et ses 140 collaborateurs. , Philippe Guignard écope d'une peine ferme | Journal du Jura
  • Troisième victoire de rang pour le FC Barcelone. Après leur courte victoire face à l’Espanyol (1-0), mercredi, les Blaugranas ont récidivé, ce samedi soir. Opposés à Valladolid pour le compte de la 36è journée de Liga, les Catalans se sont péniblement imposés sur le score étriqué de 1-0. Un but inscrit en début de première période par Arturo Vidal sur une passe décisive de Lionel Messi, la 20è de la saison pour l’attaquant argentin. Bénin Web TV, Liga : le Barça s'accroche péniblement - Bénin Web TV
  • Le record était l’œuvre de Nantes : 5 013 spectateurs… mais sur 3 matches. Pour l’anecdote, sachez que l’ASVEL en avait dénombré 3 571 en 4 rencontres. Ce qui fait donc 892 spectateurs en moyenne pour le club doyen. Le plus petit nombre ? 1 024 spectateurs pour 4 matches au Racing Club de France. Et c’était mieux qu’en 1956-57 où le Racing avait péniblement atteint 1 534 unités en… 7 matches. Soit 219 de moyenne. Ça ne date pas d’aujourd’hui la difficulté de mobiliser les Parisiens ! Basket Europe, En 1957, il y avait 716 spectateurs en moyenne dans les salles de 1ère division française | Basket Europe
  • Jusqu'à présent, les encours obligataires de l'Union européenne dépassaient péniblement 50 milliards d'euros. Avec au moins 700 milliards d'euros à lever entre 2020 et 2024 pour assurer le financement de son plan de relance, cette dernière va venir tutoyer les mastodontes que sont l'Italie, la France ou l'Allemagne. L'UE devra placer plus de 180 milliards d'euros par an. Si Bruxelles n'a pas encore élaboré sa stratégie d'émission, il est probable que le démarrage soit plus marqué. Les marchés tablent sur un montant d'au moins 195 milliards en 2021, un chiffre qui pourrait grimper à 260 milliards si l'UE veut aller vite. Le montant programme d'émission serait alors très proche de celui de la France cette année. Les Echos, Le plan de relance européen annonce un big bang sur le marché de la dette | Les Echos

Traductions du mot « péniblement »

Langue Traduction
Anglais painfully
Espagnol penosamente
Italien dolorosamente
Allemand schmerzlich
Chinois 痛苦地
Arabe بشكل مؤلم
Portugais dolorosamente
Russe болезненно
Japonais 痛々しい
Basque painfully
Corse dolorosamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « péniblement »

Source : synonymes de péniblement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « péniblement »

Partager