Caustique : définition de caustique


Caustique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CAUSTIQUE1, adj.

A.− [En parlant d'une substance]
1. Qui attaque et détruit les tissus organiques. Soude caustique. Les substances employées pour la cautérisation potentielle sont : la potasse caustique ou pierre à cautère (A. Népalon, Élémens de pathol. chir.,t. 1, 1844, p. 39).
P. ext. Opération caustique (Amiel, Journal intime,1866, p. 315).
2. Emploi subst. ,,Substance qui exerce une action corrosive sur les tissus`` (Méd. Biol. t. 1 1970); p. ext. ,,médicament destiné à cautériser la peau`` (Duval 1959). Un crayon de caustique de Filhos (Hudelo [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 1, 1926, p. 545]).
P. métaph. :
1. Je fais en ce moment un volume de vers (...). C'est un nouveau caustique que je crois nécessaire d'appliquer sur Louis Bonaparte. Il est cuit d'un côté, le moment me paraît venu de retourner l'empereur sur le gril. Hugo, Correspondance,1852, p. 132.
B.− Au fig. [En parlant d'une pers., de son caractère]
1. Qui est cinglant, blessant dans la plaisanterie ou la satire. Synon. mordant.Esprit caustique :
2. C'était un ennemi peu commode que Racine, et ce doucereux était passé maître dans l'épigramme. Comparé à Boileau brusque et franc, mais sans fiel, il nous paraît plus caustique, plus malicieux, plus capable de piquer jusqu'au sang et d'enfoncer l'aiguille avec lenteur. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 5, 1859, p. 467.
2. Emploi subst. Avoir du caustique. Avoir l'esprit caustique (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 10, 1851-62, p. 495).
Prononc. et Orth. : [kostik] ou [kɔ-]. [o] fermé ds Passy 1914, Dub., Pt Rob. et Lar. Lang. fr.; cf. aussi Land. 1834, Nod. 1844, Littré, DG; [o] ou [ɔ] ouvert ds Warn. 1968. Pour le timbre de l'initiale cf. cauchemar. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1370-1478 méd. adj. (d'apr. G. Sigurs ds Fr. mod., 1965, p. 203); 1490 adj. (Le Guidon en françois, f. 3a cité par Vaganay ds Rom. Forsch., t. 32, p. 28); 1690 subst. (Fur.); 1690 au fig. (Fur. : On dit figurément, qu'un homme est fort caustique, lors qu'il est médisant, censeur, injurieux, qu'il est mordant en toutes occasions). Empr. au lat. class. causticus « qui brûle, qui corrode » adj. et subst., empr. au gr. κ α υ σ τ ι κ ο ́ ς de même sens. Fréq. abs. littér. : 73. Bbg. Duch. 1967, § 50.6.

CAUSTIQUE2, subst. fém.

PHYS. Courbe sur laquelle concourent les rayons successivement réfléchis ou rompus par une surface. Caustique par réflexion. Caustique par réfraction (Ac. 1798-1932).
Emploi adj. Surface caustique. Surface que l'on peut voir parce que l'énergie lumineuse y est concentrée et appelée surface caustique (R. Prat, L'Optique,1962, p. 150).
Verres caustiques (J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 2, 1821, p. 245).
Prononc. et Orth. : [kostik] ou [kɔ-], cf. caustique1. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1751 (Encyclop. t. 2). De même orig. que caustique1*, parce que cette courbe est l'endroit où les rayons lumineux, en se concentrant, sont les plus ardents. Fréq. abs. littér. : 1.

Caustique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

caustique \kos.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui est brûlant, corrosif, en parlant des substances qui ont la propriété de brûler ou de désorganiser les matières vivantes.
    • La cantharide est un remède caustique.
  2. (Chimie) Qui est brûlant, corrosif.
    • Les savons sont généralement caustiques et renferment un excès d’alcali libre. On admet qu’ils agissent par leur alcali pour saponifier les corps gras. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • On emploie aussi, pour détruire les mauvaises herbes, certains engrais caustiques comme le crud ammoniac, la sylvinite spéciale, la cyanamide : […]. — (Les Mauvaises herbes et leur destruction, dans Almanach de l’Agriculteur français - 1932, p. 84, éditions La Terre nationale)
  3. Qui est cinglant, blessant dans la plaisanterie ou la satire.
    • Mais il était poète aussi et la poésie, à cette époque d’absolutisme et de barbarie, était chose dangereuse lorsqu’on avait l’esprit aussi caustique que Thierrat. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)

Nom commun 1

caustique \kos.tik\ masculin

  1. Matière brûlante, corrosive.
    • La soude est un caustique. Employer les caustiques.

Nom commun 2

caustique \kos.tik\ féminin

  1. (1751) (Physique) (Optique) Courbe sur laquelle concourent les rayons successivement réfléchis ou rompus par une surface.
    • Caustique par réflexion. Caustique par réfraction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caustique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAUSTIQUE. adj. des deux genres
. Qui est mordant dans la moquerie, dans la satire. Homme caustique. Humeur caustique. Propos caustique. En termes de Médecine, il signifie Qui est brûlant, corrosif en parlant des substances qui ont la propriété de brûler ou de désorganiser, par leur action chimique, les matières animales. Remède caustique. De la potasse caustique. Il est aussi nom masculin. La pierre infernale est un caustique. Employer les caustiques.

CAUSTIQUE, nom féminin, désigne, en termes de Physique, la Courbe sur laquelle concourent les rayons successivement réfléchis ou rompus par une surface. Caustique par réflexion. Caustique par réfraction.

Caustique : définition du Littré (1872-1877)

CAUSTIQUE (kô-sti-k') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui brûle, qui corrode. Remède, substance caustique. Potasse caustique.

    S. m. Un caustique. Employer les caustiques.

  • 2 Fig. Qui fait sur l'âme une impression comparée à celle que fait un caustique sur le corps. Langage caustique. Dans le sexe j'ai peint la piété caustique, Boileau, Sat. X. Sénèque le père fut d'une humeur caustique, Diderot, Ess. s. Claude, liv. II.

    Par extension, dans le même sens, en parlant des personnes. Elle est trop caustique, elle emporte la pièce. Homme caustique. Le caustique Boileau, que l'envie de critiquer et l'étude ont rendu versificateur, Boileau, Esquisse en prose de la Sat. IX.

  • 3 S. m. Terme de métier. Substance qui procure plus d'adhérence à une autre substance, dans la peinture en badigeon.

SYNONYME

CAUSTIQUE, MORDANT, SATIRIQUE. Caustique est ce qui brûle ; mordant est ce qui mord ; satirique est ce qui fait la satire. Avoir l'esprit satirique, c'est avoir l'esprit disposé à voir le mauvais côté des choses, à chercher ce qu'elles peuvent avoir de blâmable ou de ridicule, et à le mettre en relief. Avoir l'esprit caustique, c'est appliquer une espèce de fer chaud sur ce qui est dit ou fait ; on peut être caustique sans avoir l'esprit satirique ; avoir l'esprit mordant, c'est enfoncer les dents et s'acharner. Le caustique effleure la peau ; le mordant y pénètre ; on peut donc être caustique sans être mordant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Caustique : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAUSTIQUE, adj. pris subst. (Chimie.) Ce nom a été donné a certains dissolvans, dont on a évalué l’action par leur effet sur le corps animal, qu’ils affectent à peu-près de la même façon que le feu, ou les corps actuellement ignés ou brûlans. Cette action est une vraie dissolution (Voyez Menstrue) ; car les caustiques proprement dits, sont de vrais dissolvans des substances animales. Les alkalis fixes, sur-tout animés par la chaux (Voyez Pierre à cautere), les alkalis volatils, la chaux vive, attaquent ces substances très-efficacement, & se combinent avec elles. Les acides minéraux concentrés, & les sels métalliques surchargés d’acide (comme le sublimé corrosif, le beurre d’antimoine, le vitriol, les crystaux de lune, &c.) les attaquent & les décomposent. Voyez Lymphe.

Quelques sucs résineux, comme ceux de quelques convolvulus, du toxicodendron, des tithymales, & quelques baumes très-visqueux, comme la poix de Bourgogne, les huiles essentielles vives, ne sont pas des caustiques proprement dits. Ces substances n’agissent sur l’animal vivant que par irritation ; elles peuvent enflammer les parties, les mortifier même assez rapidement : mais c’est comme sensibles que ces parties sont alors affectées, & non pas comme solubles.

C’est appliquer un cautere sur une jambe de bois, dit-on communément pour exprimer l’inutilité d’un secours dont on essaye. Un medecin diroit tout aussi volontiers, & plus savamment, sur la jambe d’un cadavre, puisque la bonne doctrine sur l’action des remedes est fondée sur le jeu des parties, sur leur mobilité, leur sensibilité, leur vie ; les remedes n’opéreroient rien sur le cadavre, disent la plûpart des auteurs de matiere médicale. Ces auteurs ont raison pour plusieurs remedes ; pour la plûpart même : mais ils se trompent pour les vrais caustiques. On feroit aussi-bien une escarre sur un cadavre que sur un corps vivant.

L’opération par laquelle on prépare ou tane les cuirs, n’est autre chose que l’application d’un caustique léger à une partie morte, dont il dissout & enleve les sucs lymphatiques, les humeurs, en épargnant les fibres ou parties solides ; mais qui détruiroit ces solides même à la longue, ou si on augmentoit la dose, ou l’intensité du dissolvant.

La préparation des mumies d’Egypte ne différoit de celle de nos cuirs, que par le dissolvant que les embaumeurs Egyptiens employoient. Nos Taneurs se servent de la chaux ; c’étoit le natron qui étoit en usage chez les Egyptiens. Voyez l’extrait du Mémoire de M. Rouelle sur les mumies, lû à l’assemblée publique de l’Académie des Sciences du mois de Novembre 1750. dans le Mercure de Janvier 1751. [Cet article est de M. Venel.]

L’usage des caustiques, en Medecine, est de manger les chairs fongueuses & baveuses ; ils penétrent même dans les corps durs & calleux, fondent les humeurs, & sont d’un usage particulier dans les abscès & les apostumes, pour consumer la matiere qui est en suppuration, & y donner une issue ; & servent aussi quelquefois à faire une ouverture aux parties, dans les cas ou l’incision seroit difficile à pratiquer ou dangereuse.

Les principaux médicamens de cette classe sont l’alun brûlé, l’éponge, les cantharides & autres vésicatoires, l’orpiment, la chaux-vive, le vitriol, les cendres de figuier, le frêne, la lie de vin, le sel de la lessive dont on fait le savon, le mercure sublimê, le précipité rouge, &c. Voyez chacune de ces substances à leur article propre.

Les crystaux de lune & la pierre infernale, composés d’argent & d’esprit de nitre, deviennent caustiques par ce mêlange. Voyez Crystal, Argent, &c. (N)

Caustique, s. f. dans la Géométrie transcendante, est le nom que l’on donne à la courbe que touchent les rayons réflechis ou réfractés par quelqu’autre courbe. Voyez Courbe. Si une infinité de rayons de lumiere infiniment proches tombent sur toute l’étendue d’une surface courbe, & que ces rayons soient supposés réfléchis ou rompus suivant les lois de la réflexion & de la réfraction, la suite des points de concours des rayons réflechis ou rompus infiniment proches, formera un polygone d’une infinité de côtés ou une courbe qu’on appelle caustique ; cette courbe est touchée par les rayons réflechis ou rompus, puisque ces rayons ne sont que le prolongement des petits côtés de la caustique.

Chaque courbe a ses deux caustiques ; ce qui fait diviser les caustiques en catacaustiques & diacaustiques ; les premieres sont formées par réflexion, & les autres par réfraction.

On attribue ordinairement l’invention des caustiques à M. Tschirnhausen ; il les proposa à l’académie des Sciences en l’année 1682 ; elles ont cette propriété remarquable, que lorsque les courbes qui les produisent sont géométriques, elles sont toujours rectifiables.

Ainsi la caustique formée des rayons réflechis par un quart de cercle, est égale aux du diametre. Cette rectification des caustiques a été antérieure au calcul de l’infini, qui nous a fourni celle de plusieurs autres courbes. Voy. Rectification. L’académie nomma un comité pour examiner ces nouvelles courbes ; il étoit composé de MM. Cassini, Mariotte, & de la Hire, qui révoquerent en doute la description ou génération que M. Tschirnhausen avoit donnée de la caustique par réflexion du quart de cercle : l’auteur refusa de leur découvrir sa méthode, & M. de la Hire persista à soûtenir qu’on pouvoit en soupçonner la génération de fausseté. Quoi qu’il en soit, M. Tschirnhausen la proposoit avec tant de confiance, qu’il l’envoya aux actes de Leipsic, mais sans démonstration. M. de la Hire a fait voir depuis dans son traité des Epicycloïdes, que M. Tschirnhausen s’étoit effectivement trompé dans la description de cette caustique. On trouve dans l’Analyse des infiniment petits de M. le marquis de l’Hopital, une méthode pour déterminer les caustiques de réflexion & de réfraction d’une courbe quelconque, avec les propriétés générales de ces sortes de courbes, que le calcul des infiniment petits rend très-aisées à découvrir & à entendre.

Le mot caustique vient du Grec καίω, je brûle ; parce que les rayons étant ramassés sur la caustique en plus grande quantité qu’ailleurs, peuvent y brûler, si la caustique est d’une fort petite étendue. Dans les miroirs paraboliques, la caustique des rayons paralleles à l’axe est un point, qu’on nomme le foyer de la parabole.

Dans les miroirs sphériques d’une étendue de 20 à 30 degrés, la caustique des rayons paralleles à l’axe est d’une très-petite étendue, ce qui rend les miroirs sphériques & paraboliques capables de brûler. Voyez Ardent, Parabole, Foyer, &c.

Si plusieurs rayons partent d’un point, & tombent sur une surface plane, les rayons réfléchis prolongés se réuniront en un point ; & pour trouver ce point, il n’y a qu’à mener du point d’où les rayons partent une perpendiculaire à la surface plane, prolonger cette perpendiculaire jusqu’à ce que la partie prolongée lui soit égale, & le point cherché sera à l’extrémité de cette partie prolongée. Voyez Miroir.

Cette proposition peut faire naître sur les caustiques une difficulté capable d’arrêter les commençans, & qu’il est bon de lever ici. On sait que dans la Géométrie des infiniment petits, une portion de courbe infiniment petite est regardée comme une ligne droite, dont la tangente est le prolongement. Supposons donc un petit côté de courbe prolongé en tangente, & imaginons deux rayons infiniment proches, qui tombent sur ce petit côté ; il semble, d’après ce que nous venons de dire, que pour trouver le point de concours des rayons réflechis, il suffise de mener du point d’où les rayons partent, une perpendiculaire à cette tangente, & de prolonger cette perpendiculaire d’une quantité égale. Cependant le calcul & la méthode de M. de l’Hopital font voir que l’extrémité de cette perpendiculaire n’est pas un point de la caustique. Comment donc accorder tout cela ? le voici. En considérant la petite portion de courbe comme une ligne droite, il faudroit que les perpendiculaires à la courbe, tirées aux deux extrémités du petit côté, fussent exactement paralleles, comme elles le seroient si la surface totale au lieu d’être courbe étoit droite ; or cela n’est pas : les perpendiculaires concourent à une certaine distance, & forment par leur concours ce qu’on appelle le rayon de la développée. Voyez Développée. Ainsi il faut avoir égard à la position de ces perpendiculaires concourantes pour déterminer la position des rayons réflechis, & par conséquent leur point de concours, qui est tout autre que si la surface étoit droite. En considérant une courbe comme un polygone, les perpendiculaires à la courbe ne doivent pas être les perpendiculaires aux côtés de la courbe ; ce sont les lignes qui divisent en deux également l’angle infiniment obtus que forment les petits côtés ; autrement au point de concours de deux petits côtés il y auroit deux perpendiculaires, une pour chaque côté. Or cela ne se peut, puisqu’à chaque point d’une courbe il n’y a qu’une perpendiculaire possible. Les rayons incidens & réflechis doivent faire avec la perpendiculaire des angles égaux. D’après cette remarque sur les perpendiculaires, on peut déterminer les caustiques en regardant les courbes comme polygones ; & on ne trouvera plus aucune absurdité ni contradiction apparente entre les principes de la Géométrie de l’infini. V. Différentiel, Infini, &c. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caustique »

Étymologie de caustique - Littré

Causticus, de ϰαυστιϰὸς, de ϰαίειν, brûler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de caustique - Wiktionnaire

(XIVe siècle) Du latin causticus (« brûlant ») et avant cela du grec ancien καυστικός, kaustikos (« brûlant ») → voir cautère. En ce qui concerne le nom commun 2 le sens vient du fait que les rayons convergent en un point qui devient brûlant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caustique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caustique kostik play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « caustique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caustique »

  • Le rapport a l’intention de présenter des faits saillants importants sur les aspects qualitatifs et quantitatifs de l’industrie Soude caustique. L’analyse détaillée des environnements marketing pour les produits Soude caustique comprend l’examen des tendances démographiques, des attitudes et des préférences des consommateurs, des exigences technologiques, des tendances des prix et des principales préoccupations économiques. Une portée du marché bien définie et une méthodologie de recherche systématiquement conçue ont été utilisées pour simplifier l’analyse de l’industrie et l’estimation des prévisions pour le marché Soude caustique. Instant Interview, Global Soude caustique Market 2020 avec Coronavirus (COVID-19) Analyse des effets | De même, l’industrie est en plein essor mondial avec les meilleurs joueurs – Olin Corporation, OxyChem, Axiall, Inovyn, Dow Chemical – Instant Interview
  • Le rapport sur le marché Conditionnement soude caustique est un outil de planification d’entreprise unique qui permet de hiérarchiser les activités de vente régionales, de définir des objectifs de vente réalistes, de suivre les activités des concurrents en comprenant les parts de marché, d’identifier le potentiel de partenariat ou de fusion et de comparer les performances du segment de clientèle. , Nouveau rapport: marché Conditionnement soude caustique d’ici 2024 (meilleures entreprises, croissance régionale, types et applications) – La Tribune de Tours
  • Le rapport du marché La soude caustique aide à accroître les activités commerciales / commerciales en comprenant mieux les activités des concurrents, les performances stratégiques, commerciales et opérationnelles de l’entreprise, et en reconnaissant les partenariats et fournisseurs potentiels. Tous les développements récents et les opinions de l’industrie qui ont un impact sur la dynamique du secteur sont saisis et utilisés pour soutenir l’hypothèse de recherche. , Marché mondial La soude caustique 2023 Analyse des entreprises, des régions, des importations et des exportations – The Fordactu
  • Le rapport de recherche sur le marché de la magnésie calcinée caustique se concentre entièrement sur la part de marché de la magnésie calcinée caustique, le volume, les technologies innovantes et l’évaluation détaillée du marché mondial de la magnésie calcinée caustique. L’étude a également démontré un bref profilage des principales entreprises qui opéraient sur le marché de la magnésie calcinée caustique aux côtés de la part de marché de la magnésie calcinée caustique et d’autres paramètres essentiels. Le rapport sur le marché mondial de la magnésie calcinée caustique comprend des tendances qui devraient entraver la croissance du marché mondial de la magnésie calcinée caustique au cours de la période de prévision entre 2020 et 2026. Journal l'Action Régionale, Recherche sur le marché de la magnésie calcinée caustique (impact de COVID-19) 2020-2026: Navarras SA, Baymag, Ube Material Industries – Journal l'Action Régionale
  • La recherche est un rapport détaillé qui explore les données statistiques liées au marché soude caustique. Le rapport compare les données historiques disponibles avec l’état actuel du marché. Le rapport propose une analyse complète de la taille du marché (revenus), de la part de marché, des principaux segments de marché et des régions géographiques, ainsi que des principaux acteurs du marché et de leur analyse SWOT, ainsi que des tendances de l’industrie premium. Il se concentre également sur les principaux moteurs, contraintes, opportunités et défis. Les stratégies clés des entreprises opérant sur le marché et l’analyse de leur impact ont été ajoutées dans le rapport. the walkingdeadfrance, Soude caustique COVID du marché - 19 devrait changer l'environnement des affaires | Dow Chemical, OxyChem, Axiall - the walkingdeadfrance
  • Qu’est ce qui a bien pu lui passer par la tête ? S’interrogent les proches d’une habitante de Quartier Militaire, âgée de 29 ans. Elle a tenté de mettre fin à ses jours en ingurgitant de la soude caustique. L’incident s’est produit à son domicile. Une violente dispute avait éclaté entre elle et son époux ce jour là. C’est pourquoi, elle a tenté de commettre cet acte de désespoir. , Après une dispute avec son mari, elle ingurgite de la soude caustique – inside news :
  • Auteur, artiste humoriste, Stf se définit lui même comme « sar-caustique ». Il aime plaisanter de tout ce qui ne prête pas à rire mais toujours avec bienveillance. Il tape vraiment fort, donne dans la punchline qui tue. C’est trash et parfois violent, mais il y a toujours la réflexion qui élève le débat. Radio Intensité, BLOIS (41) - STF dans Sar-Caustique | Radio Intensité
  • En outre, la récente pandémie de COVID-19 au début de 2020 a un impact sur le marché mondial de Hydroxyde de sodium (caustique ou NaOH). En raison de la propagation sans précédent du coronavirus à travers le monde, le marché mondial de Hydroxyde de sodium (caustique ou NaOH) est entravé dans divers secteurs tels que l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique, etc. De nombreux fabricants sont confrontés à ce problème en raison de la pandémie du coronavirus. De nombreuses industries connaissent aussi des fluctuations de la demande, qui peuvent principalement changer les tendances chez les consommateurs. Journal l'Action Régionale, Marché Hydroxyde de sodium (caustique ou NaOH) mondial 2020 – Impact du COVID-19, analyse de la croissance future et défis | ow Chemical, OxyChem, Axiall, Olin Corporation, Formosa Plastics Corporation – Journal l'Action Régionale
  • « Le marché Hydroxyde de sodium (caustique / NaOH) mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Hydroxyde de sodium (caustique / NaOH) devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Rapport sur le marché Hydroxyde de sodium (caustique / NaOH) mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | ow Chemical, OxyChem, Axiall, Olin Corporation, Formosa Plastics Corporation – Thesneaklife
  • « Le marché Hydroxyde de sodium (caustique ou NaOH) mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Hydroxyde de sodium (caustique ou NaOH) devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Impact du marché Hydroxyde de sodium (caustique ou NaOH) mondial de Covid-19 (2020 à 2027) | ow Chemical, OxyChem, Axiall, Olin Corporation, Formosa Plastics Corporation – Thesneaklife

Traductions du mot « caustique »

Langue Traduction
Portugais cáustica
Allemand ätzend
Italien caustica
Espagnol cáustico
Anglais caustic
Source : Google Translate API

Synonymes de « caustique »

Source : synonymes de caustique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « caustique »


Mots similaires