La langue française

Virulent

Définitions du mot « virulent »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIRULENT, -ENTE, adj.

A. − MÉD., vieilli
1. Qui est causé par un virus. Synon. contagieux, infectieux.Maladie virulente (Rob. 1985).
2. Qui contient un germe pathogène. Bave, humeur virulente. L'ingestion de lait souillé et virulent (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 336).
B. − BIOL. Qui offre un certain degré de virulence. Germe virulent. Pour lui [Carrel], seuls les macrophages sont virulents dans le sarcome de Rous (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 154).
C. −
1. Qui produit un effet nocif. P. métaph. De tous les poisons capables de vicier un témoignage, le plus virulent est l'imposture (M. Bloch, Apol. pour hist., 1944, p. 41).
2. Au fig. [En parlant d'une pers., de son attitude, de ses propos] Plein d'agressivité, de vivacité, de vigueur. Il avait (...) cette éloquence virulente des prophètes de sa race qui furent presque tous des pamphlétaires lyriques (Duhamel, Désert Bièvres, 1937, p. 247).Les groupes de pression arrivent à rendre les divergences plus rigides et virulentes, à multiplier les points de tension (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 347).
REM.
Virulemment, adv.D'une manière virulente, à la fois violente, agressive et intense. Synon. violemment.Toutes allégories ou images peinturlurées de rouge et de noir, dessinées (...) avec une imagination bizarre (...), croquées et virulemment sanguinées par l'enfant fou d'un bourgeois de la rue Saint-Denis (Goncourt, Journal, 1856, p. 285).
Prononc. et Orth.:[viʀylɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1370 « infectieux, contagieux » (Gui de Chauliac, Chirurgie ds Sigurs, p. 79); 1478 (Le Guidon en françois, foP 3 rob: ulcere virulente); b) 1866 « qui a un certain degré de virulence » (A. Chauveau, Production exp. de la vaccine naturelle... ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 62, p. 1119: germe virulent); 1880 (Pasteur, Sur les maladies virulentes, ibid., t. 90, p. 244: un virus très virulent); 2. a) ca 1535 fig. « celui qui répand le venin de l'erreur » (La Deploration de la Cité de Genefve ds Anc. Poés. fr., t. 4, p. 98: Et son complice Viret, le virulent), attest. isolée; b) 1751 « violent, mordant (en parlant d'une personne) » (Prévost, Lettres anglaises, 21 mai, éd. 1784, t. 4, p. 164: une autre lettre de ce virulent petit démon [Miss Howe]); c) 1751 « plein d'âpreté, de violence » (Id., ibid., 6 juin, p. 414: les virulentes lettres de Miss Howe); 1768 (Voltaire, L'Homme aux quarante écus, p. 90: dispute bien acariâtre, bien virulente). Empr. au b. lat.virulentus « venimeux (en parlant d'un serpent) » et au fig. « corrosif, virulent (en parlant d'un discours) » dér. de virus (virus*). Au sens 2 b et c, prob. empr. à l'angl. virulent, att. dans ces sens dep. le déb. du xviies. (NED). Fréq. abs. littér.: 63. Bbg. Gohin 1903, p. 366.

Wiktionnaire

Adjectif

virulent \vi.ʁy.lɑ̃\

  1. (Médecine) Qualifie les maladies produites par un virus.
  2. (Par extension) Qualifie tout ce qui porte et transmet les virus.
    • Moreta lui raconta la visite de Capiam, ses craintes pour la santé de tout le continent, car via la zoonose, une deuxième épidémie, plus virulente que la première, pouvait se propager partout, et par conséquent une vaccination massive était essentielle. — (Anne McCaffrey, La Ballade de Pern, tome 4: La Dame aux Dragons, traduit de l'américain par Éric Rondeaux et Pierre-Paul Durastanti, éd. 12/21 (Univers poche), 2014)
    • Ce sont les excrétats virulents, en particulier les urines aérosolisées qui assurent la contamination des animaux et de l'homme. — (François Denis, Les virus transmissibles de la mère à l'enfant, 1999, page 380)
  3. (Figuré) Qualifie des discours, des écrits où l’on attaque avec violence.
    • […] et sa mère, tout en cardant à gestes secs et comme rageurs un paquet de laine, poussait de temps à autre une virulente malédiction. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […] l’existence même d’une spécialisation cérébrale a nourri des polémiques virulentes jusqu’à des heures avancées du XXe siècle ! — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 269)

Adjectif

virulent \ˈvɪɹ.yə.lənt\

  1. Venimeux.
  2. Malin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIRULENT, ENTE. adj.
T. de Médecine. Il se dit des Maladies produites par un virus. Il s'emploie aussi figurément et se dit surtout des Discours, des écrits où l'on attaque avec violence. Écrit, discours virulent. Satire virulente. Style virulent.

Littré (1872-1877)

VIRULENT (vi-ru-lan, lan-t') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui tient de la nature du virus, qui est causé par un virus. Les maladies virulentes.
  • 2Fig. en parlant des discours, des écrits que l'on compare à une humeur virulente. Toutes les fois qu'il s'élevait une dispute bien acariâtre, bien virulente entre les gens lettrés ou non lettrés, on disait aux deux partis : Messieurs, allez souper chez M. André, Voltaire, l'H. aux 40 écus, grande querelle.

    Il se dit des personnes. Ce virulent journaliste [Swift], ce pamphlétaire de génie, C. Rousset, Disc. de récep. à l'Acad. franç.

HISTORIQUE

XVIe s. Par ce moyen, on evacue la matiere virulente [du panaris] en luy donnant issue, Paré, VI, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « virulent »

Du latin virulentus, composé de virus (« virus ») avec le suffixe -ulentus (« plein de »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin virulentus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. virulentus, de virus (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « virulent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
virulent viryœlœnt

Citations contenant le mot « virulent »

  • Les tortionnaires l'ont compris : les petits coups d'épingle bien dosés et répétés font plus de mal et détruisent plus que la cruauté virulente et expéditrice... De Marthe Gagnon-Thibaudeau / Le Mouton noir de la famille
  • Je préfère de loin la virulente critique d'un seul homme d'esprit à l'approbation inconsidérée de la masse. De Johannes Kepler / De fundamentis astrologiae certioribus, 1601
  • Si en vieillissant je deviens mou du bide, il y aura toujours des jeunes qui arrivent, les nouveaux seront toujours aussi virulents. De Tignous / ActuaLitté, 8 janvier 2015
  • C'est plutôt une bonne nouvelle qui confirme la supercherie. Plus de cas mais moins en réanimation, cela veut bien dire que le virus est moins virulent l'été que l'hiver. Il faut donc laisser circuler le virus pour développer une immunité collective et sauver des vies en hiver. Pour cela, à bas les masques, vive les rapprochements et en plus vous sauverez l'économie française d'un désastre annoncé orchestré par les incapables qui devront rendre des comptes. ladepeche.fr, Coronavirus : de moins en moins de patients en réanimation mais le virus circule davantage - ladepeche.fr
  • Un vent de sud virulent perturbe le travail des soldats du feu. ladepeche.fr, Un incendie monstre perturbe le trafic sur l'autoroute A9 près de Nîmes - ladepeche.fr

Traductions du mot « virulent »

Langue Traduction
Anglais virulent
Espagnol virulento
Italien virulento
Allemand virulent
Chinois 有毒
Arabe ضار
Portugais virulento
Russe ядовитый
Japonais 毒性
Basque zitala
Corse virulente
Source : Google Translate API

Synonymes de « virulent »

Source : synonymes de virulent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « virulent »

Virulent

Retour au sommaire ➦

Partager