La langue française

Acerbe

Sommaire

  • Définitions du mot acerbe
  • Étymologie de « acerbe »
  • Phonétique de « acerbe »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acerbe »
  • Citations contenant le mot « acerbe »
  • Traductions du mot « acerbe »
  • Synonymes de « acerbe »
  • Antonymes de « acerbe »

Définitions du mot acerbe

Trésor de la Langue Française informatisé

ACERBE, adj.

I.− Au propre, didact.
A.− [Surtout en parlant de produits naturels, en partic. de fruits non encore mûrs ou de leur saveur] Aigre et âpre au goût :
1. Le fruit [du cornouiller sauvage] (...) a une saveur agréable quoiqu'un peu acerbe. J. Baudrillart, Nouveau manuel forestier,trad. de Burgsdorf, 1808, p. 284.
2. C'est ainsi que les orientaux ont tiré parti de la graine coriace et acerbe du café par la torréfaction, et les peuples méridionaux de l'Europe, du fruit amer de l'olivier par des lessives. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 53.
3. Ceux qui n'ont pas manipulé ne se doutent pas des difficultés qu'on éprouve pour parvenir à la perfection, en quelque matière que ce soit, ni ce qu'il faut d'attention, de tact et d'expérience pour nous présenter un chocolat qui soit sucré sans être fade, ferme sans être acerbe, aromatique sans être malsain, et lié sans être féculent. J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 120.
4. Acerbe. Se dit principalement des fruits lorsqu'ils sont âpres au goût et qu'ils laissent sur la muqueuse de la langue une impression légèrement déchirante; à peu près analogue à celle qui reste lorsqu'on mange des fruits encore verts. E.-A. Carrière, Encyclopédie horticole,1862, p. 5.
5. Les fruits (...) ils commencent tous par être acerbes; ils deviennent acides et enfin sucrés et nourrissants. L.-E. Audot, La Cuisinière de la campagne et de la ville,1896, p. 623.
6. Un vin âpre au goût passe difficilement dans la gorge; il est dit acerbe quand il joint à l'âpreté la saveur qui caractérise les végétaux; il agace les dents. Ali-Bab, Gastronomie pratique,1907, p. 131.
7. Un certain nombre de fruits sauvages, c'est-à-dire de ceux que l'on peut cueillir dans les bois ou dans les haies, présentent de l'intérêt au point de vue économique et sont trop négligés. Ils sont, il est vrai, moins sucrés et plus acides ou acerbes que les fruits cultivés et présentent un pourcentage plus élevé de déchets, mais quelques-uns sont très parfumés et on n'a que la peine de les cueillir. Lar. mén.1926, s.v. fruit, p. 602.
Rem. 1. L'ex. 1 est le seul dans lequel la saveur d'un produit acerbe est par ailleurs agréable. 2. Acerbe, amer et acide sont fréquemment associés. 3. Dans les ex. 4 et 5, les fruits sont qualifiés d'acerbes. Il s'agit de fruits encore verts, leur saveur est astringente (cf. ce mot).
B.− P. ext. et anal. [Appliqué à d'autres sens] Qui produit une sensation trop intense et par là désagréable.
1. À la vue :
8. [Les] arêtes aiguës, [les] formes acerbes (...) caractérisent en général la sculpture du moyen âge en Italie. A. Lenoir, Architecture monastique,t. 1, 1852, p. 220.
9. Qu'il vête ses personnages de robes de brocart, qu'il les déguise en Japonais comme dans Aladin ou qu'il leur conserve le costume style empire, Crane ne peut échapper à la hantise de son maître; s'il se sert d'une gamme plus étendue, plus variée de couleur, s'il va jusqu'aux tons les plus acerbes, aux orangés les plus féroces et aux verts presque noirs, tant ils sont intenses... J.-K. Huysmans, L'Art moderne,1883, p. 213.
10. ... dans le Kabyle mort, il [Fortuny] mêle la hachure au vernis mou pour obtenir un effet à la fois velouté et acerbe... C. Mauclair, De Watteau à Wistler,1905, p. 167.
2. Except., à l'ouïe :
11. Les successions continues d'accord de neuvième à l'état direct ont une sonorité moins acerbe quand la dissonance principale opère la résolution médiate et anticipée, et que la partie de basse est rendue plus mobile par l'insertion de notes de passage. Gevaert, Traité d'harmonie,1885, p. 93.
Rem. Dans ces ext. d'emploi la compar. avec les fruits reste sensible.
II.− Au fig. Désagréable, plein d'une âpreté mordante mais généralement passagère.
A.− Rare. [En parlant de pers.] :
12. Sans vous j'allais succomber à cette vie, me dit Henriette un soir où le comte avait été, comme les mouches par un jour de grande chaleur, plus piquant, plus acerbe, plus changeant qu'à l'ordinaire. H. de Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 113.
13. C'est Nion qui a plaidé pour Hamard, il a été assez acerbe dans sa plaidoirie... G. Flaubert, Correspondance,1848, p. 69.
B.− Cour. [En parlant de dispositions de l'esprit, de sent., d'attitudes, de paroles, de moy. d'expr...] :
14. Toutes les considérations personnelles sont secondaires pour moi. Je désirerais ne pas employer le moyen acerbe des destitutions, je ne veux pas employer de moyens infâmes, du reste je sacrifie tout pour arriver au succès. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, p. 137.
15. Les ambitieux ajournés et les mécontents irréconciliables commençaient à former le noyau de cette opposition acerbe où les regrets du despotisme tombé et les aspirations à la république, par une contradiction que la passion commune explique, se confondaient sous le nom de libéralisme, dans leur animosité contre l'aristocratie et contre les Bourbons. A. de Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, p. 313.
16. Les manières brusques, le sans-gêne, la franchise acerbe d'Everard, n'étaient qu'une apparence, et, avouons-le, une affectation devant les gens hostiles... G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 318.
17. ... et madame, qui s'appelait Palmyre accablait sans cesse monsieur, qui s'appelait Gustave, de compliments désobligeants, d'allusions blessantes, de paroles acerbes, sans raison apparente. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Serre, 1883, p. 674.
18. « Pardonnez-moi de vous presser de la sorte, mais je suis pressé moi-même par l'acerbe voix de l'exacteur qui menace de me dépouiller de mon bien. L. Bloy, Journal,1892, p. 42.
19. Il [le pailleur] dessinait aussi, d'un crayon acerbe et inhabile, sans indulgence, mais sans trait. A. Daudet, L'Amour est un songe,1920, p. 45.
20. C'est sur ce stock d'idées qu'il vivra, épurant, émondant, enjolivant sous des phrases faussement respectueuses et câlines ce qu'avait d'agressif comme un défi le « sectarisme » acerbe de l'Avenir de la science. H. Massis, Jugements,t. 1, 1923, p. 60.
21. Elle attendait que la famille fût installée au bas de l'escalier, ou sur le porche, pour gâter les plus belles soirées par son rire caustique (9 déc.) et d'acerbes plaisanteries sur son visage, sur ce qu'elle appelait son nez de garnement et ses dents d'ogresse. J. Green, Journal,1934, p. 282.
22. L'épisode idyllique qu'imagine Sarment (...) est prétexte à une scène quasi conjugale, scène mélancolique, acerbe, jolie... Colette, La Jumelle noire,1938, p. 176.
Rem. Syntagmes fréq. : ironie, manières, paroles acerbes. Assoc. fréq. avec moqueur, caustique, blessant, mauvais, méchant, agressif.
Prononc. − 1. Forme phon. : [asε ʀb]. Enq. : /ase2 ʀb/. 2. Dér. et composés : acerbement, acerbité.
Étymol. ET HIST. − 1. 1192-1198 « dur, cruel, méchant, agressif » emploi fig. (en parlant de la bouche, du cœur hum.) (Everat, Genèse, Bibl. nat., ms. 12456, fo13 rods Gdf. Compl. : Mult ameres et mult acerbes); début xiiies., Gautier de Coinci, De la bonne empereris, éd. Erik V. Kraemer, 82, 8 : Salemons dist en proverbes Qu'ameres bouches et acerbes Les pluseurs guilent et deçoivent Et par elles maint mal reçoivent; 1525, J. Bouchet, Epistres morales du Traverseur, II, 1, 7 ds Hug. : Se garde bien un Roy d'estre superbe, Fier, arrogant, et d'avoir cueur acerbe); 2. 1572 « aigre, piquant (de fruits) » sens propre (Jean Liebault, Maison rustique, III, 47 ds DG : fruits austeres et acerbes). Empr. au lat. acerbus. 2 dep. Caton (Agr., 65, 1 olea ds TLL s.v. acerbe I, 367, 69), (cf. Pline, Nat., 16, 105, ibid., 367, 71 : bacas acerbas et ingustabiles). 1 dep. L. Accius (Tragoediarum fragmenta, 201 ds TLL s.v. acerbus, I, 370, 47 : illius acerbum cor contundam et comprimam).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 76.
BBG. − Bar 1960. − Bénac 1956. − Littré-Robin 1865. − Millepierres (F.). Promenade philologique parmi les arbres. Vie Lang. 1969, no204, p. 124. − Nysten 1814-20.

Wiktionnaire

Adjectif

acerbe \a.sɛʁb\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est d’un goût aigre et âpre.
  2. (Œnologie) Se dit d’un vin acide, dur et âpre.
    • Note : Goût mordant souvent lié à une note végétale (macération de rafles vertes en vinification rouge), vendange peu mûre.
    • Le vin comme l’amour,
      L’amour comme le vin,
      Qu’ils soient impérissables,
      Qu’ils soient sans lendemain,
      Qu’ils soient bourrus, tranquilles,
      Acerbes ou élégants,
      Je suis sûre qu’il ne faut pas
      Mettre d’eau dedans.
      — (Juliette Noureddine, Petite messe solennelle, 2008)
    • Dans ce dernier cas, le vin prend un goût acerbe, il agace les dents à la dégustation et décèle ainsi facilement la présence de l’acide tartrique qui, d’ ailleurs, peut être reconnu et dosé par analyse chimique. — (Pierre Andrieu, La viticulture, ses procédés et son matériel, 1901)
  3. (Figuré) Cruel, impitoyable, aigre, caustique (en parlant d’un ton, d’une parole, d’un propos)
    • Il a tenu des propos acerbes.
    • Cette critique acerbe, conforme à l’esprit comme au ton de la préface de cette deuxième partie, plaira beaucoup aux lecteurs. — (José-Manuel Losada-Goya, Bibliographie critique de la littérature espagnole en France au XVIIe siècle, 1999)
    • « Ils pensent que si l’on donne plus de liberté aux femmes, elles arrêteront de leur obéir. Ils ont peur de perdre leurs servantes [...] » lâche-t-elle, acerbe. — (Morgane Pellennec, La condition des femmes [afghanes], entre avancées et incertitudes, Journal La Croix, page 3, 2 janvier 2015)


Forme de verbe

acerbe \a.sɛʁb\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de acerber.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de acerber.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de acerber.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de acerber.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de acerber.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACERBE. adj. des deux genres
. Qui est d'un goût âpre. Des fruits acerbes. Du vin d'un goût acerbe. Il signifie figurément Qui est sévère, dur, amer. Des paroles acerbes. Un ton acerbe.

Littré (1872-1877)

ACERBE (a-ser-b') adj.
  • 1D'un goût âpre. Fruits acerbes.
  • 2 Fig. Sévère et dur. Des paroles acerbes. C'est un homme acerbe. Il m'écrivit sur un ton très acerbe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACERBE, adj. espece de saveur mixte qui consiste en un goût sûr, avec une pointe piquante & astringente. Voyez Goust.

Tel est le goût des poires, du raisin & de la plûpart des autres fruits avant leur maturité. Voyez Fruit, &c.

Les Medecins entendent ordinairement par acerbe une saveur intermédiaire entre l’acide & l’amer. Voyez Acide & Astringent.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « acerbe »

Du latin acerbus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Composé de acerb- et -e (« adverbe »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Acerbus. Ce mot a une parenté évidente avec acer, âcre (voy. ÂCRE), et avec tous les mots qui, formés avec le radical ac différemment varié, ont le sens de pointu et de piquant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acerbe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acerbe asɛrb

Évolution historique de l’usage du mot « acerbe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acerbe »

  • Tout le monde se plaît désormais à dévider la bobine. Dans le monde du tennis, l'Adria Tour en a fâché plus d'un, c'est une évidence. Et aujourd'hui, beaucoup ont des choses à dire. Ainsi, l'Allemand Nicolas Kiefer, ancien joueur du circuit - demi-finaliste en Australie (2006) et retraité des courts depuis dix ans -, a la dent dure et le mot acerbe à l'endroit de son compère Alexander Zverev et de l'Autrichien Dominic Thiem. L'Équipe, Nicolas Kiefer : « Zverev et Thiem ont-ils autre chose que des balles de tennis dans la tête ? » - Tennis - Adria Tour - L'Équipe
  • Un message accompagné de ses mots-clés habituels, dont sa devise « Tôt ou tard » et « Parisien à jamais ». Et vous l'aurez compris, d'une remarque acerbe envers les « tocards des réseaux ». Une manière de conclure une histoire compliquée entre Meunier et une partie des fans parisiens depuis le printemps 2018. leparisien.fr, Départ à Dortmund : Meunier remercie les fans du PSG, mais «pas les tocards des réseaux» - Le Parisien
  • Finance à plat et portefeuille dégarni. Même si le compte en banque est substantiel, monsieur/madame, vos avoirs aujourd’hui sont virtuels. On a confisqué votre argent. À 56 ans, Ghassan Rahbani, enfant rebelle de la musique pop libanaise, le clame haut et clair dans sa chanson Maak ma maak (Tu as, tu n’as pas) accompagnée d’un clip qui caracole sur les télés et sur les réseaux sociaux. « Non, tu n’as plus rien », fredonne le chanteur, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre en référence à la crise bancaire et économique qui sévit depuis des mois au Liban. L’absurdité, qui étouffe les Libanais jusqu’à l’asphyxie et la révolte absolue, s’exprime aussi en musique avec ce rocker à l’orientale aux rythmes chaloupés et aux cadences vives, sur les grappes sonores d’un « oud » du terroir… Faut-il en rire ou en pleurer ? « Car l’épargne d’une vie de labeur est volatilisée », dit la chanson. Loin de la poésie douce et rêveuse de son père et de ses oncles, les frères Rahbani, qui ont donné tout son lustre à l’opérette libanaise et à des chansons aux accents patriotiques, Ghassan Rahbani s’est érigé depuis des années en champion de la critique sociale mordante et acerbe. Avec des mots qui font mouche, des notes pétillantes et une mélodie sans grande conséquence, mais qui marque les esprits, il plante dans Maak ma maak le triste décor des attentes, des bousculades et des empoignades devant les portes des banques aux allures de bunker. La confrontation avec le directeur de l’agence bancaire a quelque chose de surréaliste dans ces images à la nervosité évidente. Les banquiers tiennent des propos incompréhensibles sur les avoirs des déposants brusquement privés de leurs biens et à qui on n’explique rien… de raisonnable ! Un vrai dialogue de sourds teinté de langue de bois. La calculette brandie par les banquiers à chaque argument devient alors symbole de prestidigitation, comme si l’instrument « légalisait » la disparition des avoirs. Le clip de Maak ma maak en dit long sur l’état de délabrement du pays, d’irresponsabilité des dirigeants, sur l’effondrement général, mais surtout sur l’irrévérence et le mépris envers les citoyens. L'Orient-Le Jour, Les banques, l’argent et les entourloupes de l’État sous la plume acerbe de Ghassan Rahbani... - L'Orient-Le Jour
  • Il suffit d’un débat pour que ces gens qui aspirent à prendre les rênes de la cité se transforment en lutteurs de foire. Eux qui espèrent de toutes leurs forces diriger une équipe qui leur sera dévouée corps et âmes, contraindront à leur tour ces derniers à accepter par loyauté d’avaler couleuvres et chapeaux pour pouvoir crier victoire le 28 juin au soir. Pour réaliser ce projet et durant une semaine encore, chacun ira de sa petite vacherie, de son commentaire acerbe, de sa peau de banane pour contrer les autres et faire du scrutin une bataille rangée par réseaux sociaux interposés. AgoraVox, Orléans : Scène de ménage à trois - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « acerbe »

Langue Traduction
Anglais acerbic
Espagnol mordaz
Italien aspro
Allemand verbittert
Portugais amargo
Source : Google Translate API

Synonymes de « acerbe »

Source : synonymes de acerbe sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « acerbe »

Partager