La langue française

Cancre

Sommaire

  • Définitions du mot cancre
  • Étymologie de « cancre »
  • Phonétique de « cancre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cancre »
  • Citations contenant le mot « cancre »
  • Traductions du mot « cancre »
  • Synonymes de « cancre »
  • Antonymes de « cancre »

Définitions du mot « cancre »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANCRE, subst. masc.

A.− ZOOL. Synon. de crabe tourteau.Les crustacés (...) marchent à reculons (...), ou de côté, comme les cancres proprement dits (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 244).
B.− P. anal.
1. Vx [P. réf. aux pinces du crabe] Personne méprisable par son extrême rapacité. Quel cancre! fit Rodolphe en se sauvant. Ah çà! fit-il, il manque encore trente et un sous (Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 100).
2. Usuel [P. allus. à la marche oblique du crabe, dont la progression est lente et difficile] Élève nul et paresseux :
1. Le triomphe du cancre restera ce prodige de la dernière minute grâce auquel le génie souffle à l'élève le moyen de sauver sa peau. En France le cancre règne et le fort en thème donne des résultats médiocres. Cocteau, Le Foyer des artistes,1947, p. 26.
Emploi adj., au fig. Sot, niais. Pinette ricanait d'un air cancre (Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 169):
2. Devant le compliment, ce n'est pas la fierté qui me donne cet air cancre et ingrat que je connais bien, mais (en même temps que cette profonde indifférence qui est en moi comme une infirmité de nature) un sentiment singulier qui me vient alors : « Ce n'est pas cela... » Camus, L'Envers et l'endroit,1937, p. 25.
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. cancrerie, subst. fém. Paresse, nullité d'un élève. J'y avais [au lycée Condorcet] pour voisin de banc un certain Robert Lecuyer, très gentil garçon, d'une cancrerie touchante (Courteline, Ah! Jeunesse, 1894, p. 12).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃kʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1268-71 « crabe » (Brunet Latin, Trésor, 141 ds T.-L.), attest. isolée; 1552 « id. » (Rabelais, Le Quart Livre, XXXII, éd. Marty-Laveaux, Paris, 1870, II, 384); 2. a) 1662 arg. scol. (Genie des Malfortunez, 5 ds Mél. Gessler I, 271 d'apr. Quem.); b) 1668 « homme misérable » (La Fontaine, Fables, I, 5 ds Littré); 3. 1740 (Ac. : Cancre, est aussi un terme injurieux, qui se dit d'Un homme méprisable par son avarice). Empr. au lat. cancer, cancri « crabe » attesté dep. Pline, Nat., 9, 43 ds TLL s.v., 228, 41; 2 p. anal. avec la démarche et la lenteur du crabe. Fréq. abs. littér. : 75. Bbg. Duch. 1967 § 29. − Sigurs 1963/64, p. 42, 505.

Wiktionnaire

Nom commun

cancre \kɑ̃kʁ\ masculin

  1. (Désuet) Écrevisse, crabe.
    • Des mousses arrivent, en courant, les jambes nues, barbotent dans les flaques, soulèvent les pierres tapissées de goémon, à la recherche des loches et des cancres. — (Octave Mirbeau, Le Calvaire , 1886)
  2. (Par analogie), (Éducation) Écolier avec qui les enseignants n’arrivent à rien.
    • Les cancres furent coiffés de bonnets d’âne, et envoyés au coin.
    • Il fut cependant un élève correct, qui ne descendit jamais dans la bohème des cancres, et qui demeura parmi les petits messieurs convenables et bien mis dont on ne dit rien. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • « À quoi penses-tu ? demanda le vétérinaire qui n’aimait pas voir rêvasser des enfants raisonnables.
      – À rien, répondit Antoine d’une voix sèche et sans tourner la tête.
      – Puisque tu ne penses à rien, tu vas me dire en quelle année furent signés les traités de Westphalie. »
      Antoine ne bougea pas et demeura muet, buté. Le père s’indigna d’une voix pointue qui fit se dresser les oreilles du cheval :
      « Vous êtes témoins, il ne sait pas la date des traités de Westphalie ! Un cancre ! il nous fera honte à tous.
      — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 109.)
  3. (Figuré) Personne (morale ou physique) qui, dans un groupe, réussit le moins bien (ou échoue).
    • Les villes du Québec font figure de cancre au Canada pour leur gestion du plomb dans l’eau. — (Le Devoir, « Plomb dans l'eau : l'Ontario un modèle, le Québec un cancre », 4 novembre 2019)
    • Après la signature de l'accord de Kyoto en 1997, les émissions de gaz à effet de serre [du Canada] ont substantiellement augmenté (alors qu'elles devaient diminuer), ce qui a fait du pays le cancre de ce protocole, comme le montre un rapport remis à l'ONU par le Canada lui-même en mai 2006. — (Gérard Bouchard, Les nations savent-elles encore rêver?, Boréal, 2019, p. 206)
  4. (Figuré) (Vieilli) (Désuet) Homme avare, rapace et haïssable.
  5. (Vieilli) (Désuet) Homme sans moyens, sans fortune.
    • Quittez les bois, vous ferez bien :
      Vos pareils y sont misérables,
      Cancres, hères, et pauvres diables,
      Dont la condition est de mourir de faim.
      — (Jean de La Fontaine, Livre I, fable 5)

Nom commun

cancre [ˈkaŋkɾe] (graphie normalisée) masculin

  1. (Zoologie) Cancre, crabe (Cancer moenas).
    • Un gròs cancre de mar, de mofassa cubèrt. — (Auguste Vire)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANCRE. n. m.
Nom vulgaire du crabe. Par analogie, il désigne, dans les collèges, un Écolier dont on ne peut rien faire.

Littré (1872-1877)

CANCRE (kan-kr') s. m.
  • 1Espèce d'écrevisse de mer, dite aussi crabe.
  • 2 Fig. et familièrement, homme avare, rapace et haïssable. J'ai compris qu'il ignorait ce cancre… - Eh ! le cancre… - C'est le mari ! … un peu risqué, Bayard Et Laya, L'étourneau, I, 2.

    Homme sans position, sans ressources. Cancres, hères et pauvres diables, Dont la condition est de mourir de faim, La Fontaine, Fabl. I, 5.

    Mauvais écolier.

HISTORIQUE

XVIe s. Cancre ! le diable m'emporte si j'y retourne, Dialogues de TAHUREAU, p. 147, dans LACURNE. Cancre est ici une sorte d'exclamation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CANCRE, voyez Crabe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cancre »

Du latin cancer (« crabe », « cancer ») qui a donné, en français, « cancre » et « chancre » (prononciation picarde), lesquels signifiaient « écrevisse » et « ulcération des chairs » ; l’un a pris un sens métaphorique, l’autre un sens médical.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prononciation picarde de chancre (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cancre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cancre kɑ̃kr

Évolution historique de l’usage du mot « cancre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cancre »

  • Les premiers de classe qui se prennent au sérieux sont des cancres qui s'ignorent. De Alice Parizeau / Blizzard sur Québec
  • Paris est une ville où il y a les premiers de la classe et les cancres. De Simonetta Greggio / Evene.fr - Mai 2006
  • La Belgique est « le cancre de la classe climatique européenne », dénonce mardi Inter-Environnement Wallonie. La fédération réagit au nouveau rapport du collectif Climate Action Network Europe, qui porte sur l’ensemble des stratégies prévues d’ici 2030 par les états membres de l’Union européenne pour respecter l’accord de Paris. sudinfo.be, La Belgique, «cancre de la classe climatique européenne»
  • Tous premiers! C’est le slogan ordinaire des cancres, qui se réclament de la démocratie pour masquer leurs insuffisances. Le contrôle continu qui a été instauré cette année (et qui perdurera, personne n’en doute) conférera le Bac à 100 % des candidats. Puis la Licence. Un étudiant, aussi nul soit-il, coûte moins cher qu’un chômeur. Le Figaro.fr, Bac 2020: «La suppression de l’oral de français n’est une bonne nouvelle que pour les cancres!»
  • des cancres las ? visiblement pas encore hélas ... AgoraVox, Un gouvernement de cancres - AgoraVox le média citoyen
  • En tant que digne fils d'un professeur de lettres classiques, mon orthographe devrait être irréprochable. Tu parles! J'ai beau être romancier, vivre plus ou moins de ma plume (moins... nettement moins), avoir collaboré à de nombreux journaux, quand on en vient aux questions de grammaire et d'orthographe, je suis d'une confondante nullité. Un cancre absolu. Slate.fr, La langue française, plus compliquée, tu meurs | Slate.fr
  •  « Je serais capable de vivre seule dans une pièce, très très longtemps. Le confinement ne m'a pas trop pesé. Pourtant, enfant, je détestais ça, m'ennuyer, j'emmerdais ma sœur pour jouer. Cette quête de l'isolement m'est venue, je crois, quand j'ai commencé à écrire. Si j'étais une cancre à l'école, nulle en orthographe, les mots m'ont toujours attirée, passionnée. Récemment, j'ai exhumé, pour “La Nouvelle Revue française”, une rédaction que j'avais rédigée à l'âge de 10 ans, l'histoire d'une femme très riche à qui il arrivait plein d'aventures. Aujourd'hui, c'est mon plaisir de me lever à 4 h 30 pour écrire, en fumant une cigarette. » , Les 5 secrets de Pauline Klein - Elle
  • Sa remarque prudente a paru nettement plus modérée que celle de M. Trudeau, quand il a réagi à un rapport dans lequel le Canada fait figure de cancre. L’Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) y conclut que l'incidence de décès dans ce type de centres pour aînés était la pire parmi 16 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Le Journal de Montréal, Décès dans les CHSLD: Tam plus réticente à blâmer les provinces | JDM

Traductions du mot « cancre »

Langue Traduction
Anglais dunce
Espagnol burro
Italien scansafatiche
Allemand faulpelz
Portugais burro
Source : Google Translate API

Synonymes de « cancre »

Source : synonymes de cancre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cancre »

Partager