La langue française

Crétin, crétine

Définitions du mot « crétin, crétine »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÉTIN, INE, adj. et subst.

A.− MÉD., adj. et subst. (Personne) qui est affecté(e) de crétinisme (cf. crétinisme A).Homme, femme crétin(e). Leur culte envers le crétin (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 29).Demi-crétins goitreux, imbéciles, difformes (Senancour, Obermann,t. 2, 1840, p. 156):
1. Nous ne parlerons point de ces cas où l'engorgement (...) produit la stupidité la plus absolue dans certains pays montueux, où les goitres sont endémiques, on remarque cette espèce d'engorgement chez un certain nombre de sujets, désignés sous le nom de « crétins ». (...) chez les vrais crétins, le cerveau n'ayant presqu'aucune action comme organe de la pensée, le foyer inférieur prend, avec l'âge, une prédominance remarquable... Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 464.
Rem. En ce sens, le subst. semble plus fréquemment employé que l'adjectif.
B.− Par affaiblissement, fam.
1. Adjectif
a) [En parlant d'une pers.] Qui est atteint de crétinisme (cf. crétinisme B). Le (la) plus/moins crétin(e). Devenir, être, rester crétin(e). Dieu a fait (...) les uns intelligents, les autres crétins (Goncourt, Journal,1857, p. 399).Un riche, moins férocement crétin que la plupart des représentants de l'espèce (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 343).
PARAD. (Quasi-)synon. abêti, bête, borné, idiot, imbécile, niais, sot, stupide; (quasi-)anton. averti, débrouillard, fin, intelligent, inventif, lucide, sagace.
b) P. ext. [En parlant d'une chose abstr., d'une qualité humaine] Qui relève du crétinisme (cf. crétinisme B). Idée(s), parole(s) crétine(s). Avec ton incurie crétine! ton imbécile aveuglement (Céline, Mort à crédit,1936, p. 385).Crétines angoisses (Céline, Mort à crédit,1936p. 478).
2. Emploi subst.
a) Personne atteinte de crétinisme, stupide. Lisez (...) le « Gaulois » de ce matin, c'est carré et net. On me traite de crétin et de canaille (Flaub., Corresp.,1896, p. 95).Tolstoï (...) célèbre crétin moscovite (Bloy, Journal,1901, p. 58).Elle fait marcher sa serinette de vertu (...) je sais bien comment sont les hommes : il n'y a que les crétines qui soient aimées (Montherlant, Celles qu'on prend,1950, I, 2, p. 783):
2. Qu'est-ce que vous disiez! que j'étais un idiot... un crétin... une brute... mais nous passons notre journée à nous dire de ces petits mots-là... dans le dos! Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 38.
En exclam. Terme d'injure. J'ai reçu l'article Limayrac. Quel crétin (...)! (Flaubert, Correspondance,1857, p. 188).Racine, un crétin! (Goncourt, Journal,1857, p. 356).Quels crétins que les peintres (...)! (Goncourt, Journal,1859, p. 659).
SYNT. Absurde, fameux, triple crétin; bougre de, espèce de, tas de crétin(e)(s); ce(tte) jeune, vieux (vieille) crétin(e) de (marquis, M./Mme...).
b) Spéc., arg. (de St-Cyr). Élève travailleur, potasseur. Dans la langue de Saint-Cyr, [sous le Second Empire] on appelait crétins, les piocheurs, ceux qui travaillaient pour s'instruire, et crétins potasseurs, les élèves qui occupaient les premiers rangs de la promotion (Titeux, Saint-Cyr,1898, p. 407):
3. Son père, magistrat inepte, en faisait un perroquet et le poussait aux « bonnes études ». Mais malgré tous ses soins, il n'est point devenu crétin (ce qui désole le père)... Flaubert, Correspondance,1853, p. 101.
Prononc. et Orth. : [kʀetε ̃], fém. [-in]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1750 en réf. aux crétins du Valais (T.G.F. de Maugiron, Mémoire lu à la Société royale de Lyon, 22 juil. ds Pat. Suisse rom., source directe de l'art. Cretins de l'Encyclop. t. 4, 1754); 2. 1835 « être stupide » (Ac.). Terme des régions alpines de Suisse romande (Vaud, 1660, 1720 au sens 1) où existe un crétinisme à l'état endémique; issu du lat. christianus (chrétien*) avec traitement -ianu > in caractéristique du fr.-prov.; l'évolution sém. s'explique p. euphém., le mot ayant dans un premier stade signifié « malheureux » (cf. benêt, innocent; cf. aussi l'a. béarnais crestiau « cagot », Lespy-Raym.), v. Pat. Suisse rom. Fréq. abs. littér. : 301. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 204, b) 627; xxes. : a) 805, b) 285. Bbg. Migl. 1968 [1927], p. 104, 326. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 285-286.

Wiktionnaire

Nom commun

crétin \kʁe.tɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : crétine)

  1. (Médecine) Personne affectée de crétinisme ou, par extension, de myxœdème congénital.
    • À cinq heures et demie, nous traversions le bourg de Martigny, où je ne vis rien de remarquable que trois ou quatre crétins, qui, assis devant la porte de la maison paternelle, végétaient stupidement au soleil levant. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Le bas Valais, la partie supérieure du Val d’Aoste en Piémont, la Maurienne et quelques vallées du Faucigny, sont les points des Alpes où l’on rencontre le plus de crétins : on peut dire que là le crétinisme est endémique. Le nom de crétin que l’on donne à ces malheureux est en dans toutes les Alpes sauf dans le Val d’Aoste où on nomme marrons peut être à cause de la couleur que prend quelquefois leur peau. — (Les crétins des Alpes, dans Le Magasin pittoresque, volume 8, page 120, 1840)
  2. (Familier) (Péjoratif) Personne considérée comme inintelligente, stupide ou idiote.
    • Et il faut que notre expérience s'incline devant les idées préconçues et les principes d'un tas de crétins, envoyés à la Chambre parce qu'ils ont bien déliré pendant les trois semaines d'une période électorale dans les arrière-salles de café. — (André Cayatte & ‎Philippe Lamour, Un monstre, Nouvelles Éditions Latines,, 1934, p. 175)
    • Eh oui, il faut enfin oser le dire. Le crétin existe contre tous les discours démagogiques et lénifiants de l’Éducation nationale. En général, il est dénommé élève "très lent". — (Lise Nanteuil, Les clowns du savoir : radioscopie du milieu éducatif, page 67, L’Harmattan, 1999)
    • «- Alors, crétin, tu les craches tes renseignements ? Sinon je t’en remets une dose telle que tu prendras encore plus de temps à t’en remettre ! »
      Jahn eut l’impression d’être réveillé par cette voix masculine haineuse ;
      […] — (Philippe de Cuntreval, Le clodôme, page 81, Éditions Saint-Augustin, 2004)
    • « Que mon crétin de frère soit tombé dans les filets de la filleule me fait de la peine pour lui - il va se faire exploiter dans les grandes largeurs ! » — (Madeleine Chapsal, Méfiez-vous des jeunes filles !, page 207, Fayard, 2008)

Adjectif

crétin \kʁe.tɛ̃\ masculin

  1. Idiot, stupide, bête.
    • Ton raisonnement est complètement crétin.

Forme d’adjectif

crétine \kʁe.tin\

  1. Féminin singulier de crétin.

Nom commun

crétine \kʁe.tin\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de crétin.
    • Franchement quelle crétine celle-la.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRÉTIN, INE. n.
T. de Médecine. Celui, celle qui est affecté de crétinisme. La plupart des crétins sont sourds et muets. Les crétins des Alpes. Il se dit, par analogie, en langage scolaire, d'un Élève inintelligent et surtout paresseux. Fig., et Fam., C'est un crétin, se dit d'un Homme stupide.

Littré (1872-1877)

CRÉTIN (kré-tin) s. m.
  • Nom d'individus de l'espèce humaine disgraciés de la nature, de l'idiotisme le plus complet, d'une taille de moins de cinq pieds, et ayant la tête mal conformée, l'apparence extérieure chétive et la peau flétrie, jaunâtre ou pâle. Les crétins du Valais et des vallées voisines procureraient de riches moissons aux physiologistes qui voudraient approfondir un sujet si digne d'être approfondi, Bonnet, Paling. phil. 2e part. ch. 4.

    Fig. Homme stupide au dernier point.

REMARQUE

Crétin n'est ni dans Furetière ni dans Richelet ni dans les éditions du Dictionnaire de l'Académie antérieures à 1835.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CRÉTIN. - ÉTYM. Ajoutez : M. Sclafer m'écrit que, dans le patois de la Gironde, crétin se dit crestin, au féminin crestine. Si le mot est ancien dans ce patois, l's serait fort à considérer ; car elle donnerait raison à Génin, qui tire crétin de christianus, innocent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crétin »

Génin le tire de christianus, à cause que les imbéciles étaient considérés comme des personnes innocentes et chrétiennes. Mais un mot si récent dans la langue ne peut venir de là ; et il faut le tirer de l'allemand Kreidling, crétin, dérivé de Kreide, craie (voy. CRAIE), à cause de la couleur blanchâtre de la peau des crétins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot apparu dans un mémoire en juillet 1750 (Voyage en Suisse. 1750. Lettre et mélange de dissertation Ecritte à la Societé Royale de Lyon par le Marquis de Maugiron, membre de cette académie.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crétin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crétin kretɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « crétin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crétin »

  • Le propre du génie est de fournir des idées aux crétins une vingtaine d'années plus tard. Louis Aragon, Traité du style, Gallimard
  • Le crétin diffère moins de l'homme ordinaire que celui-ci ne diffère de l'homme de génie. Gustave Flaubert, Carnets
  • La continuité des grands spectacles nous fait sublimes ou stupides. Sur les Alpes on est aigle ou crétin. Victor Hugo, Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • La télé, ce chewing-gum de l’oeil, a multiplié les crétins... Le problème est que les crétins ont beau avoir toujours existé, avec la télévision, ils se sont multipliés. De René de Obaldia / V.S.D.
  • La plus sûre façon de faire passer quelqu'un pour un crétin est de le citer. De Robert Benchley
  • Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui. De Pierre Dac
  • Supporte les crétins. Il est probable que tu finisses sous les ordres de l’un d’entre eux. De Charles Sykes
  • Le cinéma est peuplé de crétins irrécupérables. De Jean-Jacques Beineix / Globe - Avril 1989
  • Le crétin se reconnaît à son goût pour les exactitudes inutiles. De Jean Dutourd / Dutouriana
  • As-tu remarqué ? Quiconque est plus lent que toi est un idiot et quiconque est plus rapide est un crétin. De George Carlin
  • Ne se suffisent à eux-mêmes intellectuellement que les génies et les crétins. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • La continuité des grands spectacles nous fait sublimes ou stupides. Dans les Alpes, on est aigle ou crétin. De Victor Hugo / Philosophie prose
  • Et dire que comme tous les crétins de chanteurs qui réussissent j’ai longuement roulé en Harley… » De Renaud / Télérama, 16 mars 2016
  • Un Shakespeare, un Newton, un Franklin, etc. Pourquoi sont-ils si peu nombreux, s'il est égal à Dieu de créer un génie ou un crétin ? De Georg Christoph Lichtenberg / Le miroir de l'âme
  • Ces moteurs qui ont fait de l'homme un crétin à roulettes et de la planète un garage criblé d'autoroutes ! De Jacques Sternberg / Vivre en survivant
  • L'homme dépend de l'image de lui-même qui se forme dans l'âme d'autrui, même si c'est l'âme d'un crétin. De Witold Gombrowicz / Ferdydurke
  • Chaque épisode dure entre dix et vingt minutes et aborde des sujets très divers, parfois surprenants, que le jeune scientifique décortique toujours avec adresse, dans un but de vulgarisation. L’épisode « Crétin de cerveau, l’effet de halo » démontre que les grands sont mieux payés que les petits, que les personnes au physique avantageux sont jugées moins sévèrement…que le cerveau peut être crétin et inciter à commettre des jugements stupides. « Quand la science scrute les scrutins » décortique le mécanisme de l’élection présidentielle en France, et se prononce pour une autre méthode, celle du jugement majoritaire. « La mécanique quantique en 7 idées » apprend, entre autre, que bizarrement les objets  peuvent  être dans plusieurs états à la fois, d’où le principe de superposition ; bien d’autres bizarreries sont démontrées comme le principe d’incertitude de Heisenberg. « IA : Deep Learning » présente, en deux épisodes, une technique qui révolutionne l’intelligence artificielle, et bientôt notre quotidien. « Fusion Fission » fait découvrir la différence entre ces deux notions. « La théorie des cordes » s’attaque aux problèmes complexes de la physique fondamentale, de la théorie du tout. Par contre « La théorie des jeux » aborde un domaine entre les mathématiques et la psychologie, où plusieurs personnes peuvent faire des choix de coopération. Dans la vidéo concernant l’intelligence artificielle, David Louapre démontre que les machines font aussi bien et même mieux que les humains, et qu’un jour elles pourraient se révéler créatives et inventives. Il prend comme exemple le jeu d’échecs (en 1997, le champion Gary Gasparov a été battu par la machine Deep Blue), le jeu de Go (Alpha Go a battu le meilleur joueur Lee Sedol), mais actuellement  Alpha Zéro  joue tout seul et bat Alpha Go, aucun joueur professionnel ne veut plus maintenant, aller se faire humilier par une machine ! Autre sujet moins ludique abordé par le jeune scientifique, « Le cancer » qui est la première cause de mortalité en France. Pour expliquer ses mécanismes de développement, son évolution dans le corps et les traitements actuels, il dialogue, exceptionnellement, avec une chercheuse à Gustave Roussy, qui annonce une nouvelle stratégie de lutte contre ce fléau, l’immunothérapie. Les prochains thèmes de la série « Science étonnante » ne sont pas encore connus.    , Science étonnante à la Cité des sciences
  • Où "le crétin" puise-t-il ses origines ? Le terme a-t-il toujours servi des intentions injurieuses ? Tentons de mieux comprendre comment a évolué la figure du crétin depuis le XIXe siècle, d'après les propos et les travaux de recherche de l'historien Antoine de Baecque, invité de l'émission Grand bien vous fasse... France Inter, Le "crétin" vient-il des Alpes ?
  • Le nom du principal suspect est ainsi apparu sur des écoutes téléphoniques menées autour d'une bande de voleurs de voitures qui sévissait dans le secteur de Trappes. Lors de discussions, les malfaiteurs surveillés désignent ainsi un dénommé « Pepito » comme « le crétin » qui a mis le feu au chapiteau. Les enquêteurs ont identifié le fameux « Pepito » et ceux qui l'entourent. Ils ont croisé ces informations avec le récit d'un témoin qui a assisté à l'incendie de l'installation de l'école de cirque. Les forces de l'ordre disposent aussi d'une empreinte génétique retrouvée sur une bouteille abandonnée sur place. leparisien.fr, Trois jeunes écroués après l’incendie du chapiteau de Chanteloup - Le Parisien
  • Le crétin diffère moins de l'homme ordinaire que celui-ci ne diffère de l'homme de génie. Gustave Flaubert, Carnets
  • Le propre du génie est de fournir des idées aux crétins une vingtaine d'années plus tard. Louis Aragon, Traité du style, Gallimard

Traductions du mot « crétin »

Langue Traduction
Anglais dumbass
Espagnol cabrón
Italien idiota
Allemand vollidiot
Chinois 笨蛋
Arabe غبى
Portugais idiota
Russe тупица
Japonais 脳たりん
Basque txoriburua
Corse stupidu
Source : Google Translate API

Synonymes de « crétin »

Source : synonymes de crétin sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crétin »

Crétin

Retour au sommaire ➦

Partager