La langue française

Bravoure

Définitions du mot « bravoure »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRAVOURE, subst. fém.

I.− Vieilli. Synon. de braverie*.Nous égalons en bravoure d'ajustements ceux qui s'en piquent le plus (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 96).
II.− Usuel. Qualité d'une personne qui est brave.
A.− Courage que manifeste une personne en des occasions diverses. Fantine avait la farouche bravoure de la vie (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 188).C'est-à-dire [la qualité] qui consiste à affronter la vie. [Être] d'une bravoure d'entreprise toujours en éveil (Zola, Travail,t. 2, 1901, p. 146).C'est-à-dire [la qualité] pour entreprendre quelque chose. Je me trouve posséder une bravoure littéraire comme je n'en connais aucune (E. et J. de Goncourt, Journal,1890, p. 1139):
1. D'un naturel généreux, son premier mouvement le portait à défendre les opprimés. Sa bravoure allait jusqu'à la témérité (...). Il n'y avait pas son pareil, dans un incendie, pour arracher un enfant des flammes et le rapporter à sa mère. A. France, Le Petit Pierre,1918, p. 75.
Avoir la bravoure de demander qqc. (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 427).
B.− En partic. Courage guerrier, vertu mêlée de grandeur et de générosité. L'antique bravoure française (Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 112):
2. Oswald, pendant ce temps, se distingua dans la guerre par des actions d'une bravoure éclatante; il exposa mille fois sa vie, non-seulement par l'enthousiasme de l'honneur, mais par goût pour le péril. Mmede Staël, Corinne,t. 3, 1807, p. 334.
P. méton. et p. plaisant. [En parlant d'une pers.] Le colonel Delmare, vieille bravoure en demi-solde (G. Sand, Indiana,1832, p. 17).P. méton. de politesse. Demander (qqc.) à votre bravoure (Stendhal, Lucien Leuwen, t. 2, 1836, p. 209).P. méton. poét. Les Rolands sonnent leur bravoure (Rimbaud, Illuminations,1873, p. 276).
Au plur. Exploits guerriers, prouesses :
3. ... la volonté, c'est bien là ce personnage : l'action faite homme. Il semble qu'il n'y ait, dans cet officier rompu à tous les exercices du corps, prêt à toutes les bravoures, aucune rupture d'équilibre entre penser et agir, et que son être passe toujours tout entier dans ses moindres gestes. P. Bourget, Le Disciple,1889, p. 109.
III.− Qualité d'un artiste qui fait preuve d'une technique brillante. Dans le « Développement » [de la sonate op. 27] (...) nulle bravoure de virtuose (R. Rolland, Beethoven,éd. du Sablier, 1928, p. 168).
A.− P. méton., domaine des B.-A., mus., litt.Caractère d'une œuvre, d'un style particulièrement brillant :
4. En dépit de quelques rythmes de bravoure frappés avec une certaine puissance, malgré même d'incontestables éclairs de simplicité, cette musique de vertige et de tétanos, qui devait assurer à son producteur le suffrage de toutes les névroses contemporaines, parut, ce soir-là, très puérile... Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 148.
Au plur. Procédés audacieux et brillants. Il comprit (...) ces bravoures de rythme (A. France, Le Génie latin,1909, p. 315).
B.− Spécialement
1. MUS. Air de bravoure. ,,[C']est un air brillant possédant tous les éléments pour mettre en lumière le talent d'un artiste, lequel provoque les applaudissements des auditeurs et ses bravos admiratifs`` (Rougnon 1935).
Péj. Air destiné seulement à mettre en valeur l'interprète :
5. D'abord elle fredonna son air tout bas; elle chanta plus haut ensuite; elle y mit enfin toute sa voix : c'était un air insignifiant, un air de bravoure, une bonne fortune de chanteur de carrefour aux sons ambigus de l'orgue; ... Janin, L'Âne mort et la femme guillotinée,1829, p. 159.
SYNT. Ariette de bravoure (L.-B. Picard, Les Comédiens ambulants, t. 2, 1799, p. 98); chant de bravoure (M. Garcia, Traité complet de l'art du chant, 1840, p. 92); morceau de bravoure (A. Bruneau, Musiques d'hier et de demain, 1906, p. 5).
2. P. anal.
a) Litt. Air/morceau de bravoure (souvent péj.). Passage écrit ou parlé particulièrement brillant destiné à attirer l'attention ou à susciter l'enthousiasme. Le ministre se tirait d'embarras par un air de bravoure sur la patrie et l'armée (Jaurès, La Paix menacée (1903-1906),1914, p. 224);les morceaux de bravoure, les passages à effet sont la marque des œuvres inférieures (Léautaud, Passe-temps,1929, p. 207).
b) B.-A. (dans le domaine du cinéma, également, le morceau de bravoure étant alors, souvent, un morceau à suspense) :
6. ... en architecture, les morceaux de bravoure que le gothique flamboyant ajoute aux grandes cathédrales paraissent n'être que des fantaisies personnelles; ... L. Hourticq, Hist. gén. de l'Art,La France, 1914, p. 129.
PRONONC. : [bʀavu:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1648 bravure « vaillance, courage » (Scarron, Virg. trav., I, p. 166 et II, p. 140 dans Livet Molière, : Ne vous piquez point de bravure); 2. id. « acte de bravoure » (op. cit., ibid.); 3. 1663 bravoure [d'approbation] synon. de bravo, surtout au plur., v. Ac. 1718 (Molière, Impr. de Vers., scène 5, ibid. : je réponds d'une bravoure d'approbation) seulement au xviies. dans Livet, Molière; 4. 1798 air de bravoure (Ac.). Empr. à l'ital. bravura DEI; FEW t. 1, p. 248b; attesté dans Batt., au sens de « bravade, arrogance » dep. le xves. (Boiardo), au sens de « courage, audace » dep. 1541 (Berni), au sens de « action de bravoure » av. 1543 (Firenzuola) et comme terme de mus. aria di bravoura, av. 1861 (Ross. dans Tomm.-Bell.); cf. Bouhours, Doutes, 1674, p. 54 dans Livet Molière, s.v. bravoure. L'ital. bravura est dér. de l'adj. bravo (suff. -ura), v. brave. L'hyp. d'une orig. esp. (REW3no945) ne convient pas car l'esp. bravura attesté dep. le xiiies. au sens 1 (d'apr. Cor., s.v. bravo et Al.), n'a pas les sens 2, 3 et 4 du fr. (v. Al.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 486. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 941, b) 690; xxes. : a) 975, b) 306.
BBG. − Darm. Vie 1932, p. 145. − Duch. 1967, § 13, 16. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 158. − Hope 1971, p. 278. − Kohlm. 1901, p. 33. − Rupp. 1915, pp. 45-46.

Wiktionnaire

Nom commun

bravoure \bʁa.vuʁ\ féminin

  1. Courage guerrier ; vaillance.
    • Sa figure, une de celles que la bravoure a marquées de son cachet, offrait le type que cherche aujourd'hui l'artiste quand il songe à représenter un des héros de la France impériale. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Il avait plus de cran au front. Il était même très brave, d'une bravoure innocente. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 258)
    • Certes, Jean-Luc en tira l’avantage essentiel en utilisant ses talents de conteur qui transformaient en acte de bravoure sa fuite devant les policiers. Mais il eut le bon goût de m’associer dans le récit de son épopée. — (Jean-Pierre Hoss, Impasse Valmy, Mon Petit Éditeur, 2013, p. 41)
    • Cependant jamais soldats ne méritèrent plus d'être victorieux ; ceux de la brigade d’Austrasie, surtout, donnèrent l'exemple de la plus grande bravoure : […]. — (Charles Cunat, Le bailli de Suffren: Sa vie, ses voyages, La Rochelle : Éditions la Découvrance., 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRAVOURE. n. f.
Courage guerrier, vaillance. La bravoure de nos troupes. Il a fait preuve de bravoure en mille occasions. En termes de Musique, Air de bravoure, Air d'une exécution brillante où peut se montrer tout le talent de l'exécutant.

Littré (1872-1877)

BRAVOURE (bra-vou-r') s. f.
  • 1Courage à la guerre. Il montra de la bravoure.
  • 2 Au plur. Ironiquement, actions de valeur. Il fatigue tout le monde du récit de ses bravoures.
  • 3 Terme de musique. Air de bravoure, air brillant destiné à faire valoir la voix et l'habileté du chanteur.

    Genre de bravoure, celui qui est opposé au genre simple.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRAVOURE. Ajoutez : - REM. Bouhours, Doutes sur la langue française, p. 54, dit que disculper et bravoure nous viennent peut-être de Mazarin. M. Allou, Essai sur l'universalité de la langue française, in-8°, 1828, cite, p. 426, un livre publié à Bruxelles en 1701, et dont l'auteur dit que " bravoure, venu avec Mazarin, parut d'abord très bizarre, et causa un grand désordre dans la république des lettres. "

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BRAVOURE, VALEUR, COURAGE, COEUR, INTREPIDITÉ, (Gramm.) termes qui désignent tous l’état de l’ame à la vûe d’un danger : le cœur marque la fermeté ; l’homme de cœur ne recule pas : le courage est accompagné d’impatience ; il brûle d’attaquer : la valeur est le courage accompagné d’une sorte d’ostentation qu’on aime dans la jeunesse : la bravoure n’est guere d’usage que dans les dangers de la guerre, & semble ne s’accorder qu’à ceux qui s’y sont exposés plusieurs fois ; la bravoure est le courage souvent éprouvé : l’intrépidité est le mépris de la vie & des dangers. Les termes bravoure, valeur, intrépidité, ont une acception moins étendue que ceux de cœur & de courage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bravoure »

De l’italien bravura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. bravura, de bravo (voy. BRAVE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bravoure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bravoure bravur

Évolution historique de l’usage du mot « bravoure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bravoure »

  • ALGER- Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Tayeb Zitouni a affirmé jeudi à Alger que le nom du martyr de la guillotine, Ahmed Zabana, de son vrai nom Zahana demeurera synonyme de "bravoure et de dévouement". , Le nom du chahid Zabana demeurera synonyme de bravoure et de dévouement
  • La bravoure ne cède pas devant le malheur. De Publius Syrus / Sentences
  • L'ironie est la bravoure des faibles et la lâcheté des forts. De A. Berthet
  • La bravoure, c'est quand on est seul à savoir qu'on a peur. De Franklin P. Jones
  • La bravoure procède du sang, le courage vient de la pensée. De Napoléon Bonaparte
  • Le conseil d’un vieil homme vaut mieux que la bravoure d’un jeune. De Hazrat Ali
  • La bravoure rend tout possible car elle supprime la justice et l'injustice. De Guy Maheux / Une sorcière dans mon grain de sable
  • La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leur épouvante à être regardées en face. De Alexandra David-Néel
  • C’est comme les cochonneries, les histoires de bravoure, elles plaisent toujours à tous les militaires de tous les pays. De Louis-Ferdinand Céline
  • Les héros ont leur accès de crainte, les poltrons des instants de bravoure, et les femmes vertueuses leurs instants de faiblesse. De Stendhal / Journal - 10 décembre 1801
  • Et souvent il y a plus de bravoure à se retenir et à passer : pour se réserver pour un ennemi plus digne. De Friedrich Nietzsche / Ainsi parlait Zarathoustra
  • L'homme de bien situe la justice au-dessus de tout. Un homme de bien qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un rebelle. L'homme médiocre qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un brigand. De Confucius
  • Il y a des bravoures opiniâtres et ignorées qui se défendent pied à pied dans l'ombre contre l'envahissement fatal des nécessités et des turpitudes. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Dans un entretien accordé lundi 15 janvier à Radio Okapi, le président de la société civile de Walungu, Emmanuel Balolaghe attribue cette situation à la bravoure des éléments des FARDC récemment déployés dans cette partie de la province. Radio Okapi, Sud-Kivu : la société civile de Walungu salue la bravoure des FARDC | Radio Okapi
  • Côte d'Ivoire-France : Acte de bravoure, un ivoirien sauve la vie de plusieurs familles d'un grave incendie KOACI, Côte d'Ivoire-France : Acte de bravoure, un ivoirien sauve la vie de plusieurs familles d'un grave incendie - KOACI

Traductions du mot « bravoure »

Langue Traduction
Anglais bravery
Espagnol valentía
Italien coraggio
Allemand tapferkeit
Portugais bravura
Source : Google Translate API

Synonymes de « bravoure »

Source : synonymes de bravoure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bravoure »

Bravoure

Retour au sommaire ➦

Partager