La langue française

Crânerie

Définitions du mot « crânerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÂNERIE, subst. fém.

A.− [Se rapporte à des pers.]
1. Attitude, comportement fier et décidé qui veut exprimer la bravoure, le courage ou la témérité, avec une nuance de provocation. Synon. aplomb, hardiesse, audace, intrépidité.Comme la mère sanglotait, il eut toutes les peines du monde à rentrer ses propres larmes, malgré sa crânerie patriotique (Zola, Terre,1887, p. 461).Hardie d'ailleurs comme ces filles du peuple qui montent aux barricades par simple crânerie (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Le Champ d'oliviers, 1890, p. 77):
1. ... au lieu d'avoir le courage de son opinion et de dire franchement où il va, il a l'air de se cacher (...) de donner des prétextes (...) enfin il manque totalement de crânerie... Gyp, Le 13e,1894, pp. 227-228.
2. Péj. Attitude, comportement fier et prétentieux qui veut exprimer ou affecte la bravade, la supériorité ou l'insolence. Synon. fanfaronnade, vanité.Répondre aux parents sembla le comble de la crânerie (Verlaine, Œuvres posth.,t. 1, Souv., 1896, p. 256):
2. En ce temps de guerre (...), à cette heure où le dernier de nos pousse-cailloux avait la crânerie, le port conquérant, la belle insolence que donne la Victoire, le plus grand nombre des femmes habitant l'avenue de Suffren y étaient attirées par le prestige du fier uniforme... E. De Goncourt, La Fille Élisa,1877, p. 135.
B.− [Se rapporte à des choses] Vx, B.-A. Fierté d'exécution, vigueur du coup de pinceau par exemple. M. Héroult (...) a su éviter les crâneries des autres paysagistes (Baudel., Curios. esth.,1867, p. 124).Un quatrième « Kakémono » de Korin (...) fait jaillir sur la pâleur fauve du fond, comme d'un éventail de lames vertes, des iris blancs et bleus, enlevés avec une crânerie de pinceau qu'on ne trouve dans aucune fleur d'Europe (Goncourt, Journal,1894, p. 683).
Prononc. et Orth. : [kʀ ɑnʀi]. Transcrit avec [ɑ] post. par tous les dict. de prononc., (à ce sujet cf. crâne1). Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1784 (Courrier de l'Europe, 20 août, t. XVI, p. 114 ds Studia neophilologica, t. 36, p. 320 : Il est heureux que le commandant François n'ait pas eu la crânerie d'imiter le Cap. Thornborough). Dér. de crâne2*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 53. Bbg. Monnot (R.). Dat. nouv. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 224.

Wiktionnaire

Nom commun

crânerie \kʁɑːn.ʁi\ féminin

  1. Manière de parler et d’agir de celui qui fait le crâne.
    • Sur leur trente et un et la cigarette aux lèvres, les jeunes gens partirent pour le lieu du rendez-vous, […], tous deux donnant l’exemple de la façon dont une indomptable crânerie peut triompher d’une réputation d’insolvabilité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 52 de l’éd. de 1921)
    • Il marchait un peu en avant. Il levait la tête, mais — sous son illusoire crânerie — je ne doutais pas qu’il ne fût écœuré comme je l’étais moi-même. — (Francis Carco, Au coin des rues : Deux vieux, 1919 ; Éditions G. Crès et Cie, Paris, 1922, p. 8)
    • — À propos, dis-je, d’un ton léger, avec cette crânerie particulière aux poltrons, à propos, Thérèse, je pars pour la Sicile. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 40.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRÂNERIE. n. f.
Manière de parler et d'agir de celui qui fait le crâne. Ses crâneries n'épouvantent personne. Sa crânerie ne me déplaît pas.

Littré (1872-1877)

CRÂNERIE (krâ-ne-rie) s. f.
  • Caractère, acte de crâne, bravade, mépris affecté du danger. Ses crâneries n'épouvantent personne. Cet héroïsme en jupon [celui des femmes qui poussent toujours aux duels] tourne d'autant plus à la crânerie qu'il est moins exposé à se voir mis à l'épreuve, Ch. de Bernard, le Gendre, § 6.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CRÂNERIE. Ajoutez : Il veut qu'on vous chasse au-delà du Rhin, applaudissez à cette crânerie ; c'est, à mon avis, le coup décisif, Klinglin, Corresp. Paris, pluv. an VI, I, 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crânerie »

Crâne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De crâne et du suffixe -rie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crânerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crânerie kranœri

Évolution historique de l’usage du mot « crânerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crânerie »

  • Deux amertumes passent inaperçues : la mort du pauvre et la crânerie du riche. De Sahar Khalifa / L'impasse de Bab Essaha
  • Cela relève-t-il de la bêtise, de l’inconscience, de l’incivisme, de la crânerie ou du délit punissable par la loi? Le Site Info, Casablanca: la Toile outrée par le comportement irresponsable de quatre jeunes (VIDEO)
  • Et Fitzgerald continue sur sa lancée en amplifiant la réaction du narrateur et en creusant la distance raciale entre « trois nègres habillés à la dernière mode » et « je »/« nous ». L’antagonisme se joue au niveau du regard. Le regard que jettent les passagers noirs à Jay Gatsby et Nick Carraway est perçu, interprété comme un défi à l’homme blanc, une hostilité porteuse de rivalité raciale, sociale et masculine. Mais Carraway minimise, disqualifie ce défi en le ravalant au niveau d’une crânerie puérile qui ne pourrait avoir de conséquence. Son rire, sa moquerie sont symptomatiques de son mépris soutenu par un ordre politico-social qui le protège, et qui, à cet instant précis, lui parait immuable. Et le détail physique sélectionné, « les blancs des prunelles qui roulent », finit de déshumaniser les personnes en soulignant le mécanisme de leurs yeux grossièrement visibles au milieu du visage, ce qui n’est pas sans rappeler les spectacles de « blackface » (acteurs blancs grimés en noir) et les automates hérités de la période Jim Crow, ce personnage caricatural inventé dans les années 1830 par l’acteur Thomas Dartmouth Rice. Club de Mediapart, L'Autre dans la littérature: F. Scott Fitzgerald | Le Club de Mediapart
  • Tout ce qu’y dépeint l’homme révolté se vérifie sous nos yeux : les autorités qui tardent à regarder la réalité en face, les mesures de confinement, les différentes façons de réagir face au mal, par le déni, la crânerie, la magouille, la trouille, la fuite. Ou l’engagement, incarné dans l’opus camusien par le docteur Rieux. « Et pour dire simplement ce qu’on apprend au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser », écrit Camus qui fait du bacille la métaphore du nazisme. L'Obs, Pourquoi il faut relire Camus et Machiavel en ces temps de coronavirus
  • L’année scolaire ne commence pas comme elle s’est terminée, dans le tumulte et la crânerie. Du lot des commissions scolaires récalcitrantes qui avaient décidé de braver la Loi sur la laïcité de l’État en permettant le port de signes religieux à leurs nouveaux enseignants, quelques-unes sont revenues à leurs sens et ont décidé de rentrer dans le rang. Le Devoir, Signes religieux: heureux retour à la raison | Le Devoir
  • Elle brûle les planches, Christina Bianco. Le reste de la distribution peut bien être soigné, avec des seconds rôles qui enlèvent leur personnage, on ne voit qu’elle, et la scène semble soudain un peu vide dans les quelques minutes où elle n’apparaît pas. Ce n’est pas seulement une voix puissante, émouvante, d’une large tessiture qui tire sur le lyrique comme sur les enrouements et vibrato du jazz, et lui permet de jouer sur les registres de la crânerie, de la dérision, de l’abandon, de l’élan amoureux. Christina Bianco possède aussi l’énergie et la drôlerie du personnage de Fanny Brice, un rôle qui lui va comme un gant. Elle peut sans pâlir tenir la comparaison avec Barbra Streisand, la créatrice du rôle. Et au moment des saluts, la salle entière se lève comme un seul homme pour l’ovationner. Le Figaro.fr, Christina Bianco, la reine des «Funny girls» du Marigny
  • La crânerie consiste à danser sur le bitume après être descendu d’un véhicule en marche qui continu à rouler (si possible lentement) sans pilote, à se filmer portière ouverte et à poster le tout sur Instagram. Un phénomène viral et un défi particulièrement dangereux. Explications. , VIDEO. «In My Feelings challenge», le dernier défi crétin et dangereux sur les réseaux sociaux
  • Des hommes noirs, jeunes, vêtus de noir tels des guérilleros urbains, armés d'un fusil sur les marches du parlement de Californie à Sacramento : telle est la première image frappante du Black Panther Party ce 2 mai 1967. Le Black Panther Party (for Self-Defense, à sa création en 1966) fascine et inquiète pour ce qu'il met en scène : des hommes noirs, jeunes, vêtus de noir tels des guérilleos urbains, armés d'un fusil mais surtout d'une crânerie virile et charismatique qui devient leur marque de fabrique. Le Point, Black Panther Party : ce ne fut pas seulement une affaire d'homme ! - Le Point
  • On nous avait parlé d’une blonde, insaisissable, qui boit un peu trop (est-ce qu’on boit pour oublier ses déboires ?) mais que quand on l’a entendu, on ne peut plus l’oublier. Une qui fait chialer même les sourds, et distille la goutte qui fait déborder les yeux, tard dans la soirée, au club. Qui empoigne le micro sans ciller, dans sa crânerie du dehors et sa désespérance du dedans. AgoraVox, Clare Maguire, la fille qui fait chialer les sourds - AgoraVox le média citoyen
  • Le génie de Warhol est d’avoir perçu le rock comme un art décadent empruntant à tous les autres, un art suprême car désormais dépourvu de sa prime innocence, recyclant tout, jusqu’aux circuits de la consommation, avec cynisme et crânerie, un art où brûler sa vie et consumer toutes ses forces avec soi-même pour seule idole. Les Inrockuptibles, Pourquoi l'écriture de Lou Reed était de la pure poésie

Traductions du mot « crânerie »

Langue Traduction
Anglais cruelty
Espagnol crueldad
Italien crudeltà
Allemand grausamkeit
Chinois 残酷
Arabe القسوة
Portugais crueldade
Russe жестокость
Japonais 残酷
Basque krudelkeria
Corse a crudeltà
Source : Google Translate API

Synonymes de « crânerie »

Source : synonymes de crânerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crânerie »

Crânerie

Retour au sommaire ➦

Partager