La langue française

Couardise

Sommaire

  • Définitions du mot couardise
  • Étymologie de « couardise »
  • Phonétique de « couardise »
  • Évolution historique de l’usage du mot « couardise »
  • Citations contenant le mot « couardise »
  • Traductions du mot « couardise »
  • Synonymes de « couardise »
  • Antonymes de « couardise »

Définitions du mot « couardise »

Trésor de la Langue Française informatisé

COUARDISE, subst. fém.

Vieilli ou littér.
A.−
1. Caractère de couard; manque de courage dans le comportement. Synon. lâcheté, peur, pusillanimité; anton. hardiesse, héroïsme.Sa couardise était telle qu'il ne se risqua que sous la conduite d'un homme d'armes (A. France, J. d'Arc,t. 2, 1908, p. 376).La plus grande couardise consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d'autrui (Audiberti, Mal court,1947, II, p. 166):
M'étant enseveli dans cette couardise Il me déplaît qu'on soit intrépide aujourd'hui, Et je tiens pour affront le courage d'autrui. Hugo, Les Châtiments,1853, p. 153.
2. P. méton. Acte de couard. Synon. lâcheté.Il fut condamné à épouser la Léonarde en punition de ses hâbleries, rodomontades et couardises (Gautier, Fracasse,1863, p. 122).
B.− P. ext. Manque de courage moral ou intellectuel. Couardise morale (Sand, Mél.,1843, p. 227).Couardises de raisonnement (Proudhon, Guerre et paix,1861, p. 274).Je me sens irrité par des conceptions timides, elles viennent d'une absolue couardise de pensée (Baudel., Euréka,1864, p. 135).
Prononc. et Orth. : [kwaʀdi:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1100 cuardie, cuardise (Roland, éd. J. Bédier, 2351, 3043), couardie en usage jusqu'au xves. (Hug.). Dér. de couard*; suff. -ie*, supplanté par -ise*. Fréq. abs. littér. : 47. Bbg. Breslin (M. S.). The Old French abstract suffix -ise. Rom. Philol. 1969, t. 22, no4, p. 419.

Wiktionnaire

Nom commun

couardise \kwaʁ.diz\ féminin

  1. Caractère de celui qui est couard.
    • Qu’il vienne avec sa cuirasse et sa cotte de mailles, et tout ce qui sert à donner du courage à la couardise ! — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Hum ! Voilà bien l'éternelle couardise officielle, murmura Dickson. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Vengeurs du Diable, 1932)
    • J’avais de ce fait le devoir de le protéger, voire de hausser le ton lorsqu’il le fallait. Peut-être à cause de sa couardise car, dès qu’un pensionnaire menaçait de le boxer, il s’étalait d'avance par terre et fermait les yeux afin de ne pas voir les coups venir. — (Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 2015, page 77)

Forme de verbe

couardise \kwaʁ.diz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de couardiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de couardiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de couardiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de couardiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de couardiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COUARDISE. n. f.
Caractère de celui qui est couard. Il a fait preuve d'une pitoyable couardise.

Littré (1872-1877)

COUARDISE (kou-ar-di-z') s. f.
  • Poltronnerie, lâcheté. Ma couardise est extrême D'avoir eu le moindre effroi, La Fontaine, l'Amour mouillé.

HISTORIQUE

XIe s. Onques n'aimai cuard ne cuardie, Ch. de Rol. CXII. Home qui fasse cuardie, ib. CLXX.

XIIe s. Que par lui soit coardie pensée, Ronc. p. 132.

XIIIe s. Et [elle] fu mere Rolant, qui fu sans couardie, Berte, CXLIV. Et toutes ces coses qu'il lairoit à fere par couardise, Beaumanoir, 20.

XIVe s. Et en celui qui est fort, ire, couardie, hardiesse ne font nulle rebellion contre raison ou peu, Oresme, Eth. 32. Fortitude est plus contraire à couardise que à trop grant hardiesse, Oresme, ib. 53.

XVe s. Et dirai partout où je irai, qu'il m'aura refusé par couardise une jouste de fer de lance [le sire de Langurant défiant au combat le capitaine de Carvilac], Froissart, II, II, 43, XVIe s. Tant se tourmenter de la mort, c'est grande foiblesse et couardise, Charron, Sagesse, p. 358, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « couardise »

De couard, avec le suffixe -ise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Couard ; provenç. coardia ; espagn. cobardia ; ital. codardia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « couardise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couardise kwardiz

Évolution historique de l’usage du mot « couardise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « couardise »

  • La plus grande couardise consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d'autrui. Jacques Audiberti, Le Mal court, Gallimard
  • La plus grande couardise consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d'autrui. De Jacques Audiberti
  • Habitants d’une planète fort lointaine, les Boovs sont connus à travers toute la voie lactée pour leur couardise. Afin d'échapper aux terribles Gorgs, leurs ennemis jurés, les Boovs décident de prendre la poudre d’escampette et choisissent la Planète bleue comme refuge. C’est donc sur la Terre que débarquent le petit alien Oh et ses congénères après avoir pris soin de déplacer tous les humains sur une autre planète accueillante. Enfin presque tous, car Tif, une fillette, a réussi à échapper à ce déménagement forcé. Elle rencontre Oh. Tandis qu'elle tente de retrouver sa mère, lui vient malencontreusement d'inviter toute la galaxie à participer à sa pendaison de crémaillère. Les Gorgs reçoivent donc Tif… myCANAL, Les grands espaces sur Famiz !
  • L’efficacité du droit de retrait est d’autant plus importante qu’un employeur mécontent de voir ses salariés s’y abriter devra prouver que le danger invoqué n’est ni grave ni imminent, ce que les juristes appellent la preuve négative dont l’admission est toujours fort délicate. Il n’est jamais aisé de plaider le caractère excessif d’une mesure de précaution surtout si elle est assise sur la peur. Imaginez, en sus, l’image d’un employeur poursuivant en justice ses employés pour couardise injustifiée ou qu’il les licencie pour abandon de poste, donc faute grave. Les Echos, Opinion | Droit de retrait : stop aux abus ! | Les Echos
  • Pour ma part, ma voix n’a aucun écho ! Il m’est impossible de rivaliser avec ces têtes pensantes qui tiennent les canaux de l’information ! Je ne suis qu’un citoyen, qui a peut-être un parcours différent de celui des autres, mais un citoyen qui voit avec désespoir s’installer à la tête de son pas une cacophonie assourdissante, qui constate avec désespoir que son pays se vautre dans la démagogie, dans la couardise de ses dirigeants, en un mot un pays qui ne me paraît plus gouverné. Je tiens à préciser d’entrée que je suis très éloigné des thèses, la plupart du temps xénophobes, ressassées par les partis politiques extrémistes, qui n’ont pour seul programme que de mettre de l’huile sur le feu en espérant un jour avoir l’opportunité d’accéder au pouvoir, pouvoir qu’ils seront bien incapable d’exercer. Cela dit, il existe aujourd’hui des dérives qui me semblent inacceptables et qui mettent en cause l’unité de la nation. Marianne, Violences policières : "Gouverne-t-on un pays 'à l’émotion' ?" | Marianne
  • Quand jeunesse et impertinence se donnent rendez-vous pour bousculer les préétablis et infliger un camouflet à la langue de bois. Il fallait bousculer les convenances, et Noureddine Erray l’a fait, même si c’était à son insu. Bien lui en prit. Il y a de ces culots qui font plaisir à voir dans un milieu où le mensonge et la couardise sont devenus les choses les mieux partagées. On épiloguera encore longtemps sur sa prestation. Tellement elle a pris de court tout le monde. L'Economiste Maghrébin, Noureddine Erray, le promu qu’on n’attendait pas !
  • Le concepteur Neil Druckmann a affirmé les jours précédant la sortie du jeu qu’occulter la fin du premier épisode aurait été de la couardise, et que le studio Naughty Dog allait «montrer les conséquences de cette décision, prendre certaines des choses que les gens considèrent comme sacrées et simplement les démanteler». Des choix scénaristiques vont grandement affecter l’atmosphère du jeu, car si la deuxième partie s’inscrit elle aussi dans le genre de l’horreur survivaliste, le choix de Joël de sauver Ellie va entraîner un cycle de vengeances rappelant des films comme Les Chiens de paille de Sam Peckinpah (1971) ou A History of Violence de David Cronenberg (2005). La rupture avec le premier opus est consommée, lui qui s’inspirait du roman La Route (2006) de Cormac McCarthy. Le Temps, «The Last of Us Part II», zombie fais-moi peur - Le Temps

Traductions du mot « couardise »

Langue Traduction
Anglais cowardice
Espagnol cobardía
Italien viltà
Allemand feigheit
Chinois 怯懦
Arabe الجبن
Portugais covardia
Russe трусость
Japonais 臆病
Basque koldarkeria
Corse cobardia
Source : Google Translate API

Synonymes de « couardise »

Source : synonymes de couardise sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « couardise »

Partager