La langue française

Vaillance

Définitions du mot « vaillance »

Trésor de la Langue Française informatisé

VAILLANCE, subst. fém.

A. − Vertu dont fait preuve le guerrier courageux face au danger. Synon. bravoure, courage, générosité.Nos troupes se jetèrent du haut en bas des Pyrénées à leur façon, à la façon des torrents. Le succès rallia tout: sous la tente, l'honneur et la vaillance française ne laissèrent aucune place à ces projets qu'enfante l'oisiveté des garnisons et des camps (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 194).Tout me persuade que la victoire (...) sera due non à ceci ou à cela dont on aura fait un emploi plus judicieux, ni à l'aviation, ni à la supérieure vaillance des troupes mais bien à quoi que ce soit que nous ne connaissons pas encore, et qui défoncera l'adversaire par surprise (Gide, Journal, 1918, p. 654).
Acte, preuve de vaillance. Cet acte de vaillance fit reculer la multitude (Gobineau, Nouv. asiat., 1876, p. 161).
B. − Courage moral que l'on manifeste face à l'adversité, à la douleur, aux difficultés de la vie. Synon. courage, force, tenacité.J'ai envoyé tout de suite votre lettre à Angèle (...) Soyez sûr que sa vaillance est à la hauteur des chagrins et du devoir de sa situation (Sand, Corresp., t. 4, 1858, p. 148).Quelle vaillance il y avait dans cette élégante et menue petite personne! Il devenait indulgent pour les sottises que naguère il avait relevées en elle (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 954).
C. − Vigueur physique, énergie, ardeur à vivre et à entreprendre. Synon. dynamisme, entrain.Il anticipait sur la joie du départ, il en pressentait l'entrain et la vaillance (Romains, Copains, 1913, p. 72).Il s'était levé de son banc avec un violent mal de tête. Sa belle vaillance du matin l'avait quitté. Il se sentait abominablement seul et le cœur tout gonflé de je ne sais quoi de saumâtre qu'il se refusait à appeler de la tristesse, mais qui remplissait de larmes ses yeux (Gide, Faux-monn., 1925, p. 994).
Prononc. et Orth.: [vajɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Ca 1155 « vertu guerrière, courage, mépris du danger » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 4926: mult esteit de grant vaillance); ca 1160 (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 3976: ne fu feme de sa vaillance); b) fin xives. « acte de courage, de bravoure, exploit » (Froissart, Chron., éd. S. Luce, t. 5, p. 50: vaillance d'armes; éd. G. Raynaud, t. 10, p. 69: ses vaillances); 2. fin xiie-déb. xiiies. « valeur, prix moral » (Chastelain de Couci, Chansons, éd. A. Lerond, XXV, 39, p. 181: Car vous estes de si tres grant vaillance); 3. 1858 « énergie, courage moral, résistance à l'adversité » (Sand, loc. cit.). B. 1. Ca 1160 « valeur, prix » (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, I, 530: n'en porterés le vaillance d'un gant); 2. 1174-76 « équivalence » (Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 4532: rendre [...] a vaillance). Dér. de vaillant*; suff. -ance*. Cf. lat. et b. lat. valentia « force de corps, vigueur; courage; faculté, capacité ». Fréq. abs. littér.: 271. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 463, b) 333; xxes.: a) 572, b) 233. Bbg. Goug. Mots. t. 1. 1962, pp. 115-118. − Schuchard (B.). Valor... Bonn, 1970, pp. 115-116.

Wiktionnaire

Nom commun

vaillance \va.jɑ̃s\ féminin

  1. Courage ; bravoure.
    • Elle se laissa tomber dans un fauteuil car, en dépit de sa vaillance apparente, elle était terriblement lasse... — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • Sa bonne grâce à souffrir, l’entêtement de sa vaillance la maintenaient souriante et droite. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Il sait jusqu'en ses os que la vertu cardinale de l'homme c'est le cœur à l'ouvrage, sa valeur première, cette vaillance. Une vaillance, oui, voilà ce qui est écrit en tête de sa table des valeurs. — (Henri Pourrat, Sous le pommier, éd. Albin Michel, 1945, chap. 4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VAILLANCE (va-llan-s', ll mouillées, et non va-yan-s') s. f.
  • 1Ce que vaut une personne ou une chose (sens propre, aujourd'hui inusité). Et que de mères à Memphis, En pleurant, diront la vaillance De son courage et de sa lance Aux funérailles de leurs fils ! Malherbe, Odes, I, 3. Force gens font du bruit en France … Un équipage cavalier Fait les trois quarts de leur vaillance, La Fontaine, Fabl. V, 21.
  • 2 Particulièrement. Qualité de qui se comporte avec courage à la guerre, dans une lutte. Je sais combien la vaillance est une vertu dangereuse ; j'apprends partout que vous n'êtes pas meilleur ménager de votre personne que vous l'êtes de toute autre chose, Voiture, Lett. 119. Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi, Corneille, Cid, V, 8. Et que peut contre moi ta débile vaillance ? Corneille, Médée, V, 7. J'appellerai vertu guerrière Une vaillance meurtrière Qui dans mon sang trempe ses mains ! Rousseau J.-B. Odes, II, 6.

SYNONYME

VAILLANCE, VALEUR. Ces deux mots ont pour racine valoir, et ne diffèrent que par la finale. Ils sont tout à fait synonymes, sauf la légère nuance qui se trouve entre la finale eur qui indique une qualité abstraite, et la finale ance qui est participiale et indique l'action.

HISTORIQUE

XIIe s. Seigneur, dist Charlesmene, baron de grant valance, Ronc. p. 197. Mais ma dame est de si tres grant vaillance [prix], Couci, XXIV. Car li reis li dut rendre par fine covenance Quanqu'il ot pris del suen e des suens, à vaillance, Th. le mart. 119.

XVe s. Ainsi fina Rasse de Harselles… ; pour ses vaillances il en eut à la fin ce loyer, Froissart, II, II, 95.

XVIe s. Qui desiroient aux armes se trouver, Pour leurs vertus et vaillances prouver, Marot, J. V, 132. Leur vaillance luy vint adonc fort à propos, et luy fut très salutaire, Amyot, Agés. 27. Il n'est aulcune des vertus qui s'espande si aiséement que la vaillance militaire, Montaigne, II, 65. La [prouesse] militaire a l'advantage… aussi a-t-elle emporté chez nous, comme par preciput, le titre honorable de vaillance, Charron, Sagesse, I, 61.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VAILLANCE, s. f. (Morale.) voyez Valeur. Il ne faut pas néanmoins renvoyer séchement au mot synonyme, quand on peut faire quelque chose de plus. Je définis donc la vaillance, l’effet d’une force naturelle de l’homme qui ne dépend point de la volonté, mais du méchanisme des organes, lesquels sont extrèmement variables ; ainsi l’on peut dire seulement de l’homme vaillant, qu’il fut brave un tel jour, mais celui qui se le promet comme une chose certaine, ne sait pas ce qu’il sera demain ; & tenant pour sienne une vaillance qui dépend du moment, il lui arrive de la perdre dans ce moment même où il le pensoit le moins. Notre histoire m’en fournit un exemple bien frappant dans la personne de M. Pierre d’Ossun, officier général, dont la vaillance reconnue dans les guerres de Piémont, étoit passée en proverbe ; mais cette vaillance l’abandonna à la bataille de Dreux, donnée en 1562, entre l’armée royale & celle des protestans ; ce brave officier manqua de courage à cette action, & pour la premiere & la seule fois de sa vie, il prit la fuite. Il est vrai qu’il en fut si honteux, si surpris & si affligé, qu’il se laissa mourir de faim, & que toutes les consolations des autres officiers généraux, ses amis, & du duc de Guise en particulier, ne firent aucune impression sur son esprit ; mais ce fait prouve toujours que la vaillance est momentanée, & que la disposition de nos organes corporels la produisent ou l’anéantissent dans un moment. Nous renvoyons les autres réfléxions qu’offre ce sujet aux mots Courage, Fermeté, Intrépidité, Bravoure, Valeur, &c. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vaillance »

De l'ancien participe présent du verbe valoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vaillant ; provenç. valensa, valentia ; espagn. valencia ; ital. valenzia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vaillance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vaillance vajɑ̃s

Citations contenant le mot « vaillance »

  • […] Ce n'est pas toujours par valeur et par chasteté que les hommes sont vaillants et que les femmes sont chastes. François, duc de La Rochefoucauld, Maximes
  • Mettez le bonheur dans la liberté, la liberté dans la vaillance. Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, II, 43, 4 (traduction J. de Romilly)
  • A quoi ça tient le football, franchement ? A quelques centimètres. A ce brin de vaillance qui vous met sans crier gare sur le chemin de la confiance. Avant la crise sanitaire, Federico Bonazzoli que l’on pensait un peu là par défaut, avait passé moins de 7 heures sur le pré. Pour un but ! Inscrit contre une Fiorentina qui l’avait de plus emporté. Quelques mois plus tard, l’attaquant de 23 ans formé à l’Inter est devenu l’un des hommes du maintien doriano. Calciomio, Bonazzoli, l'homme-surprise du maintien
  • Le pays a réussi à gérer le virus avec beaucoup de vaillance dès le début, enregistrant seulement 11 cas à la fin du mois de mai. Bien que le tourisme soit en baisse, le deuxième pilier économique du pays, la pêche, était toujours en activité et un certain nombre de marins d’Afrique de l’Ouest ont été testés positifs à leur arrivée aux Seychelles pour le changement d’équipage le mois dernier. Linfo.re, Les Seychelles prêts à accueillir les visiteurs! - LINFO.re - Océan Indien, Seychelles
  • LSA XV a lutté avec courage et vaillance, comme à son habitude, pour assurer son maintien qui a finalement été acquis grâce à une décision de la FFR. centrepresseaveyron.fr, Luc-la-Primaube : saison tronquée pour cause de crise sanitaire à Lévézou Ségala Aveyron XV - centrepresseaveyron.fr
  • Ainsi, il obtient la permission de Louis Ier d’aller prier sur le tombeau de Saint Pierre. À Rome, Guillaume ne va pas seulement sauver son âme mais toute la chrétienté. Menés par le roi Corsolt, des hordes de païens ne veulent faire qu’une bouchée de la papauté. Pour préserver Rome, le Pape sacrifierait volontiers tout l’or de Carthage. Corsolt refuse les trésors qui lui sont proposés. D’une vaillance sans égal, Guillaume livre alors bataille au roi des Sarrasins. Il y perdra la moitié de son nez mais libérera des milliers de chrétiens qui sans lui, auraient eu la tête tranchée: « désormais, tous ceux qui m’aiment en Douce France m’appelleront Guillaume, le marquis au court nez3». Causeur, Guillaume d'Orange, sauveur de la Douce France - Causeur
  • En le présentant aux membres du Conseil municipal, le maire de Palerme a souligné que «l’Algérie, pour ceux de ma génération, a été et reste plus qu’un exemple, c’est un peuple qui, par sa lutte, son courage et sa vaillance, a marqué les esprits et forcé le respect». «Nous naissions libres et rêvions de devenir Algériens», a-t-il ajouté. Algérie Patriotique, Le maire de Palerme : «Nous naissions libres et rêvions de devenir Algériens !» - Algérie Patriotique

Images d'illustration du mot « vaillance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vaillance »

Langue Traduction
Anglais bravery
Espagnol valentía
Italien coraggio
Allemand mut
Chinois 勇敢
Arabe شجاعة
Portugais bravura
Russe храбрость
Japonais 勇気
Basque ausardia
Corse bravura
Source : Google Translate API

Synonymes de « vaillance »

Source : synonymes de vaillance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vaillance »

Vaillance

Retour au sommaire ➦

Partager