Valeur : définition de valeur


Valeur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

valeur \va.lœʁ\ féminin

  1. Qualité ou justesse d’une chose, d’une idée, d’un ouvrage.
    • Ainsi dans les premiers temps du reboisement, beaucoup de reboiseurs […] ne distinguaient pas la valeur forestière des différents sols. Ils ont eu bien des déboires […]. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.145)
    • Ils ont réalisé là un travail de grande valeur.
    • Ce plan n’a aucune valeur, il ne peut pas fonctionner.
  2. (Spécialement) Noblesse de caractère d’une personne.
    • Un homme de valeur.
  3. Importance ou intérêt que l’on porte à un être, à une chose, à un phénomène ou événement.
    • Ce bibelot, cette relation, ce souvenir, a beaucoup de valeur à mes yeux.
  4. (Spécialement) Prix.
    • Mais ces belles futaies représentent une valeur commerciale qui a mis en appétit la convoitise du spéculateur, déjà riche de capital, plus riche encore en audace et en influence. — (Thomas Couët, Le bois, voilà l’ennemi !, Revue Franco-Américaine, 1909)
    • […]; le système monétaire et le système du crédit reposent sur une vaine tradition de la valeur de l’or et offrent une instabilité presque fantastique. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 406 de l’éd. de 1921)
  5. (Figuré) Prix que l’on attache à une chose intellectuelle ou morale.
    • Cet ouvrage a peu de valeur.
    • Donner de la valeur à ce qu’on dit : Ajouter de la force ou de la grâce à un discours par la manière de le débiter.
  6. (Finance) Titre, action, obligation, etc.
    • Valeurs mobilières de placement.
    • Valeurs cotées à la bourse, en bourse.
    • Cette valeur n’est pas négociable.
  7. (Au pluriel) Idéologie ou règle morale d’une personne ou d’un groupe.
    • Le statut d’entrepreneur individuel spécialisé dans la chnouf semble en contradiction avec une vocation de pédagogue se destinant à enseigner les valeurs du sport. À moins de se spécialiser dans le cyclisme. — (Bourse d’études, dans Marianne (magazine), n° 772, 11 février 2012, p. 43)
    • Pauvre Bill. En plus de la gêne occasionnée par la découverte que sa femme était une coureuse de jupons, il lui fallait limiter les dégâts sur sa propre carrière politique en campant sur une position ferme concernant les valeurs familiales. — (Richelle Mead , Succubus Nights, vol.2, Succubus, traduit par Benoît Domis, Paris : Bragelonne/Milady, 2009, 2011, chap. 22)
    • Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis l'incarnation de la vertu ou la réincarnation de Robin des Bois, mais j'ai des valeurs. — (David Goudreault, Abattre la bête (2017), in La bête intégrale, Stanké, 2018, p. 571)
  8. (En particulier) Juste signification des termes, suivant l’usage reçu.
    • Cet homme ne connaît pas, ne sait pas la valeur des termes dont il se sert.
  9. (Couleur) L’amplitude lumineuse définissant la couleur (Voir WP)
  10. (Mathématiques) Mesure d’une grandeur.
    •  : valeur de la fonction f au point x.
    • |x| : valeur absolue de x.
    • valeur algébrique de OM.
  11. (Par extension) Nombre ; grandeur.
    • L’abaque figuré ici comprend toutes les valeurs utiles pour n et D ; mais on a limité le graphique aux cotes comprises entre 100 et 200 millimètres pour T et F, valeurs d'ailleurs très usuelles ; […]. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 123)
  12. (Programmation informatique) Contenu d’une variable ou d’une constante
    • les instructions d’affectation permettent de donner des valeurs aux variables.
  13. (Musique) Durée de chaque note.
    • La valeur d’une blanche est le double de la valeur d’une noire.
  14. Bravoure, mérite, vaillance, vertu guerrière.
    • Lorsque dans une armée le besoin de récompenses se fait très vivement sentir, on peut affirmer que sa valeur est en baisse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 359)
    • La valeur n’attend pas le nombre des années.
  15. (Cartographie) Appréciation de l’intensité de la sensation visuelle résultant du graphisme[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Valeur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VALEUR. n. f.
Ce que vaut une chose, suivant la juste estimation qu'on en peut faire. Je lui en ai payé la valeur. Ce bien n'a pas été vendu sa juste valeur, à sa juste valeur. Il a augmenté, doublé, triplé la valeur de cette terre par une meilleure culture. Cet objet a perdu beaucoup de sa valeur. La valeur de cette marchandise est fondée sur sa rareté. Il a dans ses greniers la valeur de dix mille francs en blé. Il en a pour la valeur de telle somme. Il a des meubles de quelque valeur, de peu de valeur, de beaucoup de valeur, d'une grande valeur. Cela doit avoir une énorme valeur. En parlant de Monnaies, Valeur nominale, Valeur arbitraire donnée aux pièces par la loi. Valeur réelle, intrinsèque, Valeur du métal dont la pièce est formée. Cette terre, cette ferme est en valeur, Elle est bien cultivée et en état de rapporter ce qu'elle doit produire. Mettre, remettre une terre, une ferme, des bois, des vignes en valeur, Les aménager, y donner des soins, de manière à en tirer un bon produit. Attacher de la valeur à quelque chose, En faire grand cas, l'estimer beaucoup. Vous attachez trop de valeur à ces bagatelles. Un objet de valeur, Un objet qui a une grande valeur. La valeur de, Locution dont on se sert pour exprimer l'Estimation approximative qu'on fait de quelque distance ou d'une quantité quelconque. Nous avons fait en nous promenant la valeur de deux lieues. Il n'a pas bu la valeur d'un verre de vin. Il n'a pas mangé la valeur d'une noix. Non-valeur. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

VALEUR, en termes de Mathématiques, désigne Toute quantité exprimée en chiffres ou même algébriquement, et provenant de la résolution d'une ou de plusieurs équations. En termes de Musique, il désigne la Durée que doit avoir chaque note, et qu'indique sa figure. La valeur d'une blanche est le double de la valeur d'une noire. En termes de Banque et d'Économie politique, il se dit de Toute sorte de titres de rente, actions, obligations, etc. Déposer des valeurs dans une banque. Fournir des valeurs. Valeurs mobilières. Valeurs fictives. Créer des valeurs. Mettre des valeurs en circulation. Valeurs cotées à la bourse, en bourse. Cette valeur n'est pas négociable. Valeur reçue, Locution dont on se sert, dans les billets, les lettres de change, etc., pour marquer qu'on a reçu autant que la somme qui y est spécifiée. Vous paierez à monsieur... dix mille francs, valeur reçue en marchandises, valeur reçue comptant. Valeur en compte, Locution dont on se sert dans les lettres de change pour indiquer qu'on est en compte courant avec la personne ou la société au profit de laquelle la lettre est faite.

VALEUR se dit figurément du Prix que l'on attache à une chose intellectuelle ou morale. Cette œuvre est d'une grande valeur. Cet ouvrage a peu de valeur. Donner de la valeur à ce qu'on dit, Ajouter de la force ou de la grâce à un discours par la manière de le débiter.

VALEUR se dit, dans un sens analogue, des Personnes. Un homme de valeur. Cet homme a une grande valeur. C'est un écrivain, un historien de valeur. Il se dit aussi de la Juste signification des termes, suivant l'usage reçu. Cet homme ne connaît pas, ne sait pas la valeur des termes dont il se sert. En termes de Peinture, il se dit du Degré de clarté ou d'obscurité propre à chaque couleur. L'artiste qui grave un tableau fait abstraction des couleurs pour ne donner que les valeurs. Donner de la valeur à un ton.

VALEUR signifie encore Bravoure, vaillance, vertu qui consiste à s'exposer courageusement à tous les périls de la guerre. Valeur héroïque. Valeur éprouvée, reconnue, à toute épreuve. Avoir de la valeur. Être rempli de valeur. Il tout que tout cède à sa valeur. Il a conquis plusieurs provinces par sa valeur. La fortune ne seconde pas toujours la valeur.

Valeur : définition du Littré (1872-1877)

VALEUR (va-leur) s. f.
  • 1Force, courage à la guerre, dans le combat (le sens propre du verbe latin valere étant être fort). Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées La valeur n'attend pas le nombre des années, Corneille, Cid, II, 2. La parfaite valeur est de faire sans témoins ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde, La Rochefoucauld, Max. 216. La parfaite valeur et la poltronnerie complète sont deux extrémités où l'on arrive rarement, La Rochefoucauld, ib. 215. Si M. le duc d'York continuait à faire des actions de valeur, Sévigné, 16 mars 1689. Dieu lui avait donné cette indomptable valeur pour le salut de la France, durant la minorité du roi, Bossuet, Louis de Bourbon. L'un [Turenne], dès qu'il parut dans les armées, donne une haute idée de sa valeur, et fait attendre quelque chose d'extraordinaire, Bossuet, ib. La valeur n'est qu'une force aveugle et impétueuse, qui se trouble et se précipite, si elle n'est éclairée et conduite par la probité et par la prudence, Fléchier, Turenne. La valeur emportée n'a rien de sûr, Fénelon, Tél. XI. La valeur est susceptible de toutes les formes ; elle est généreuse ou brutale, stupide ou éclairée, furieuse ou tranquille, selon l'âme qui la possède, Rousseau, Disc. vertu des héros.

    Par extension. Nos magistrats ont montré en plus d'une occasion la vérité de ce que Cicéron dit dans ses Offices, qu'il y a une valeur domestique et privée, qui n'est pas de moindre prix que la valeur militaire, Rollin, Traité des Ét. v, 1re part. § 7.

  • 2 Fig. Par extension de l'idée de force, ce que vaut une chose. Le vainqueur Chandasaeb, devenu possesseur des trésors du mort, distribua la valeur de deux cent mille francs aux soldats de Pondichéry, Voltaire, Louis XV, 34. Comment se fait-il que vous soyez si fidèle et si généreux, après n'avoir pas eu honte de me vendre des colifichets quatre fois au-dessus de leur valeur ? Voltaire, Babouc. La valeur des choses est fondée sur leur utilité, ou, ce qui revient encore au même, sur l'usage que nous en pouvons faire, Condillac, Comm. gouv. II, 1.

    Valeur nominale, valeur arbitraire donnée aux pièces de monnaie par la loi, par opposition à valeur réelle ou intrinsèque, qui est la valeur du métal dont la pièce est formée.

    Terme d'économie politique. Qualité relative des objets, en vertu de laquelle on obtient, en échange de l'un, une plus ou moins grande quantité de l'autre. La valeur doit être définie le rapport qui s'établit par l'échange entre deux ou divers produits ou services, Levasseur, Cours d'Économ. p. 47.

    Être en valeur, se vendre facilement et avantageusement. Les vins sont en valeur cette année.

    Cette ferme, cette terre est en valeur, elle est bien cultivée et en état de rapporter ce qu'elle doit produire.

    Mettre, remettre une terre, une ferme, etc. en valeur, y faire les dépenses et les travaux nécessaires pour qu'elle donne un bon produit. Mettre en valeur toute la terre d'un royaume, ce qui est bien plus utile que d'en étendre les limites, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. x, p. 423, dans POUGENS. On voit que, si l'art de mettre en valeur les terres avait fait les mêmes progrès que l'art de mettre l'argent en valeur, nos laboureurs ne seraient pas aussi misérables qu'ils le sont, Condillac, Comm. gouv. I, 17.

    Fig. Leibnitz aimait à faire revivre les opinions des anciens et à les mettre en valeur, Bonnet, Paling. phil. VII, 6.

  • 3 Terme de banque et de commerce. Se dit des lettres de change, billets à ordre, actions, obligations, etc. Déposer des valeurs. Créer des valeurs. Mettre des valeurs en circulation. Soixante mille écus, que votre oncle vous laisse, Vous ont été comptés en argent ou valeur, Regnard, les Ménechm. v, 5. Les mots de valeur, qu'on emploie le plus ordinairement dans les lettres et billets de change, sont : 1° valeur reçue comptant ; 2° valeur en compte ; 3° valeur en marchandises ; 4° valeur en moi-même ; 5° rarement valeur entendue, P. Giraudeau, la Banque rendue facile, p. z.

    Valeur reçue, locution dont on se sert dans les promesses et dans les lettres de change pour marquer qu'on a reçu autant que la somme qui y est spécifiée. Vous payerez à M… dix mille francs, valeur reçue.

    Valeur en compte, locution dont on se sert dans les lettres de change pour indiquer qu'on est en compte courant avec la personne ou la société au profit de laquelle la lettre est faite.

    Valeurs réelles, celles qui reposent sur des biens existant matériellement.

    Valeurs fictives, celles qui ne reposent que sur des produits éventuels.

  • 4La valeur-papier, en termes de finance et de l'administration des postes, le papier imprimé représentant une valeur entre les mains du porteur ; tels sont les billets de banque, actions et obligations au porteur, coupons d'intérêts ou de dividendes. Il est permis d'insérer dans les lettres chargées des titres et valeurs-papiers de toute nature, Instruction imprimée à la suite de l'Almanach des postes.
  • 5 Terme de mathématique. Toute quantité exprimée en chiffres ou même algébriquement, et provenant de la résolution d'une ou plusieurs équations.
  • 6 Terme de turf. Intérêt pécuniaire attaché à une course.
  • 7 Terme de musique. Durée relative d'une note indiquée par sa figure. Autrefois la valeur des notes n'était pas réglée sur la notion de la mesure, c'est-à-dire sur une division mathématique du temps ; elle se rapportait à la quantité des syllabes, à la prosodie ou rhythme poétique ; et, selon que le rhythme qui en résultait était ternaire ou binaire, les valeurs étaient également ternaires ou binaires, parfaites dans le premier cas, imparfaites dans le second cas, J. D'Ortigue, Dict. de plain-chant, valeur.

    Outre leur valeur rhythmique, les notes de la musique moderne ont encore une valeur tonale, résultant de leur intonation relative. Les élèves exécutent, sans s'en apercevoir, les notes diésées ou bémolisées, comme si elles étaient naturelles, parce qu'ils ne sentent pas la valeur tonale de chaque note, Ferrond, Théorie de la tonalité, p. 35.

    Les silences ont aussi leur valeur, et chaque figure de note a un silence qui lui correspond.

  • 8Valeur intellectuelle, morale, prix qu'on attache à une chose intellectuelle, morale. Lisez-moi… Les Quatrains de Pibrac et les doctes Tablettes Du conseiller Mathieu ; l'ouvrage est de valeur Et plein de beaux dictons à réciter par cœur, Molière, Sgan. 1. Ce sacrifice [la messe] d'une valeur infinie, où toute la croix de Jésus est renfermée, Bossuet, Mar. Thér. Concluons qu'il n'y a qu'une longue suite d'années qui puisse établir la valeur et le vrai mérite d'un ouvrage, Boileau, Longin, Subl. Réfl. VII. En fait de sentiments, ce qui peut être évalué n'a pas de valeur, Chamfort, Max. et pens. VI.

    Attacher de la valeur à quelque chose, en faire grand cas

    Pièces de nulle valeur, papiers de nulle valeur, pièces, papiers qui ne servent à rien.

  • 9Il se dit, en un sens analogue, des personnes. Les hommes qui ont quelque valeur.

    Bouhours, Nouv. Rem., blâme cette locution, qui, usitée dès le XVIIe siècle, s'est conservée dans l'usage.

  • 10Juste signification des termes suivant l'usage reçu. L'éducation et le commerce que nous avons avec les autres hommes, nous apprennent peu à peu la valeur des mots, leurs différentes destinations, les divers usages de leurs terminaisons…, Dumarsais, Œuv. t. III, p. 386. Personne ne connut comme Tibère la valeur des expressions, clair lorsqu'il n'était pas obscur à dessein, Diderot, Cl. et Nér. I, 37.

    Fig. Donner de la valeur à ce qu'on dit, le relever par sa prononciation et son débit.

  • 11 Terme de peinture. Effet d'un ton de couleur relativement aux tons avoisinants. Il faut éteindre certains tons pour donner de la valeur à d'autres. Donner plus de valeur à un muscle, lui donner plus de relief.

    Valeur se dit aussi en sculpture par rapport aux formes.

  • 12 Familièrement. La valeur de…, estimation approximative d'une quantité quelconque. Nous avons fait la valeur de deux lieues. Il n'a pas bu la valeur d'un verre de vin.
  • 13Non-valeur, voy. NON-VALEUR.
  • 14Contre-valeur, voy. CONTRE-VALEUR.

HISTORIQUE

XIe s. Sa grant valor, ki purreit acunter ? Ch. de Rol. XXXIX. Itel valor deit aveir chevaler, ib. CXXXIX. [Il] Vint à Burdeles la citet de valur, ib. CCLXIX.

XIIe s. Mais à dame de valor Doit on penser nuit et jor, Couci, I. [Mon cœur] Ki de toute sa valour [de tout ce qu'il vaut] vous mercie, ib. II. Dame, valour, beauté et cortoisie [il y] A tant en vous qu'on n'i sait qu'amender, ib. XX. Salemons se dressa, en cui manoit valours, Sax. XXVII.

XIIIe s. Je prendrai por le [la] valor de l'esterlin…, Comput, f° 23. Et convient que li trouveres [le trouveur] l'en responde [de la trouvaille], et que li rende le [la] coze ou le [la] valeur s'il ne pot le coze ravoir, Beaumanoir, XXV, 22. Il estoit home de grant nom et de grant valeur, Joinville, 218.

XIVe s. Forte fut la bataille, nulz homs ne vit greigneur [plus grande] ; Henriot noble gent et de noble valeur, Guesclin. 16205.

XVe s. Il [Louis XI] congnoissoit toutes gens d'auctorité et de valleur qui estoient en Angleterre, en Espaigne…, Commines, I, 10.

XVIe s. J'ay toute ma vie beaucoup estimé de vous, mes amis ; mais, leur disoit elle, voz valeurs me tiennent aujourd'hui tant obligée à vous aimer…, Beaugué, Guerre d'Escosse, II, 2. … Que nuls vivant sus peine de la hart N'aye à piller la valleur d'un liard, Marot, J. V, 144. Le jugement de la valeur et foiblesse d'une place se prend par…, Montaigne, I, 53. La vaillance ne consiste pas en la valeur de nostre cheval ny de nos armes, mais en la nostre, Montaigne, I, 243. Qui a de la valeur, si le face paroistre en ses mœurs, en ses propos…, Montaigne, III, 232. Ayant perdu cinq chevaulx de service en la guerre, la valeur luy en fut rendue en argent des coffres de la chose publique, Amyot, Cat. 1. Il les prescha et exhorta de faire leur devoir en celle bataille, comme ceulx qui avoient à faire preuve deleur valeur au milieu de la Grece, Amyot, Flamin. 11.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VALEUR. Ajoutez :
15Manière d'apprécier le mérite des concurrents à l'École des beaux-arts. Diplôme [d'architecte], que l'on n'obtient qu'après avoir remporté douze valeurs en première classe et à la suite d'épreuves…, Journ. offic. 7 août 1875, p. 6468, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Valeur : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VALEUR, PRIX, (Synonym.) le mérite des choses en elles-mêmes en fait la valeur, & l’estimation en fait le prix.

La valeur est la regle du prix, mais une regle assez incertaine, & qu’on ne suit pas toujours.

De deux choses celle qui est d’une plus grande valeur, vaut mieux, & celle qui est d’un plus grand prix, vaut plus.

Il semble que le mot de prix suppose quelque rapport à l’achat ou à la vente : ce qui ne se trouve pas dans le mot de valeur. Ainsi l’on dit que ce n’est pas être connoisseur que de ne juger de la valeur des choses que par le prix qu’elles coûtent. Girard. (D. J.)

Valeur des notes, en Musique, outre la position des notes qui en marque le ton, elles ont toutes quelque figure déterminée qui en marque la durée ou le tems, c’est-à-dire qui détermine la valeur de la note.

C’est à Jean de Muris qu’on attribue l’invention de ces diverses figures, vers l’an 1330. Cependant le pere Mersene, qui avoit lu les ouvrages de cet auteur, assure n’y avoir rien vu qui pût appuyer cette opinion. De plus, l’examen des manuscrits de musique du quatorzieme siecle qui sont à la bibliotheque du roi, ne portent point à juger que les diverses figures de notes qu’on y voit, fussent de si nouvelle invention. Enfin c’est une chose qui me paroît difficile à croire que durant trois cens ans & plus qui se sont écoulés entre Gui Aretin & Jean de Muris, la musique ait été entierement privée du rhythme & de la mesure, qui en font l’ame & le principal agrément.

Quoi qu’il en soit, il est certain que les différentes valeurs des notes sont de fort ancienne invention. J’en trouve dès les premiers tems de cinq sortes de figures, sans compter la ligature & le point. Ces cinq sont la maxime, la longue, la breve, la semi-breve & la minime. Toutes ces différentes notes sont noires dans les manuscrits de Guillaume de Machaut ; ce n’est que de plus l’invention de l’Imprimerie qu’on s’est avisé de les faire blanches, & ajoutant de nouvelles notes, de distinguer les valeurs par la couleur, aussi bien que par la figure.

Les notes, quoique figurées de même, n’avoient pas toujours une même valeur. Quelquefois la maxime valoit deux longues, ou la longue deux breves ; quelquefois elle en valoit trois, cela dépendoit du mode. Voyez Mode. Il en étoit de même de la breve par rapport à la semi breve, & cela dépendoit du tems. Voyez Tems ; & de même enfin de la semibreve par rapport à la minime, & cela dépendoit de la prolation. Voyez Prolation.

Il y avoit encore beaucoup d’autres manieres de modifier les différentes valeurs de ces notes par le point, par la ligature & par la position de la queue. Voyez Ligature, Point, Queue.

Les figures qu’on ajouta dans la suite à ces cinq premieres, furent la noire, la croche, la double-croche, la triple & même la quadruple croche ; ce qui feroit dix figures en tout : mais dès qu’on eut pris la coutume de séparer les mesures par des barres, on abandonna toutes les figures de notes qui valoient plusieurs mesures, comme la maxime qui en valoit huit, la longue qui en valoit quatre, & la breve ou quarrée qui en valoit deux ; la semi-breve ou ronde, qui valoit une mesure entiere, fut la plus longue valeur de note qui demeura en usage, & sur laquelle on détermina les valeurs de toutes les autres notes ; & comme la mesure binaire qui avoit passé longtems pour moins parfaite que la mesure à trois tems, prit enfin le dessus, & servit de base à toutes les autres mesures, de même la division soudouble l’emporta sur la division soûtriple qui avoit aussi passé pour la plus parfaite ; la ronde ne valut plus que quelquefois trois blanches, mais toujours deux seulement ; la blanche deux noires, la noire deux croches, & ainsi toujours dans la même proportion jusqu’à la quadruple croche, si ce n’est dans quelques cas d’exception où la division soûtriple fut conservée & indiquée par le chiffre 3 placé au-dessus ou au-dessous des notes. Voyez Planches & fig. les figures & les valeurs de toutes ces différentes especes de notes.

Les ligatures furent en même tems abolies, du moins quant aux changemens qu’elles produisoient dans les valeurs des notes. Les queues, de quelque maniere qu’elles fussent placées, n’eurent plus qu’un sens fixe & toujours le même ; & enfin la signification du point fut aussi bornée à valoir exactement la moitié de la note qui est immédiatement avant lui. Tel est l’état où les figures des notes ont été mises par rapport à la valeur, & où elles sont actuellement.

L’auteur de la dissertation sur la musique moderne trouve tout cela fort mal imaginé ; nous avons exposé au mot Note quelques-unes de ses raisons. (S)

Valeur, s. f. (terme de lettre-de-change.) ce mot signifie proprement la nature de la chose, comme deniers comptans, marchandises, lettres-de-change, dettes, &c. qui est donnée, pour ainsi dire, en échange de la somme portée par la lettre dont on a besoin. Ricard. (D. J.)

Valeur intrinseque, (Monnoie.) ce mot se dit des monnoies qui peuvent bien augmenter ou baisser suivant la volonté du prince, mais dont la véritable valeur ne dépend que de leur poids & du titre du métal. C’est toujours sur cette valeur intrinseque des especes qu’elles sont reçues dans les pays étrangers, bien que dans les lieux où elles ont été fabriquées, & où l’autorité souveraine leur donne cours, elles soient portées dans le commerce sur un pié bien plus fort ; mais c’est un mal de plus dans l’état. (D. J.)

Valeur, s. f. (Hydr.) la valeur des eaux est l’estimation de ce qu’elles peuvent produire en un certain tems. L’expérience y est plus nécessaire que la démonstration ; c’est elle qui a fait connoître ce que fournit par minute un ruisseau, une riviere, un pouce d’eau, une ligne ; c’est par son moyen qu’on sait qu’un muid d’eau contient 288 pintes mesure de Paris, & qu’on peut l’évaluer à 8 piés cubes valant chacun 36 pintes 8e de 288. (K)

Valeur, (Morale.) la valeur est ce sentiment que l’enthousiasme de la gloire & la soif de la renommée enfantent, qui non content de faire affronter le danger sans le craindre, le fait même chérir & chercher.

C’est ce délire de l’héroïsme qui dans les derniers siecles forma ces preux chevaliers, héros chers à l’humanité, qui sembloient s’être approprié la cause de tous les foibles de l’univers.

C’est cette délicatesse généreuse que l’ombre d’un outrage enflamme, & dont rien ne peut désarmer la vengeance que l’idée d’une vengeance trop facile.

Bien différente de cette susceptibilité pointilleuse, trouvant l’insulte dans un mot à double sens, quand la peur ou la foiblesse le prononce, mais dont un regard fixe abaisse en terre la vue arrogante, semblable à l’épervier qui déchire la colombe, & que l’aigle fait fuir.

La valeur n’est pas cette intrépidité aveugle & momentanée que produit le desespoir de la passion, valeur qu’un poltron peut avoir, & qui par conséquent n’en est pas une ; tels sont ces corps infirmes à qui le transport de la fievre donne seul de la vivacité, & qui n’ont jamais de force sans convulsions.

La valeur n’est pas ce flegme inaltérable, cette espece d’insensibilité, d’oubli courageux de son existence, à qui la douleur la plus aiguë & la plus soudaine ne peut arracher un cri, ni causer une émotion sensible : triomphe rare & sublime que l’habitude la plus longue, la plus réfléchie & la mieux secondée par une ame vigoureuse, remporte difficilement sur la nature.

La valeur est encore moins cette force extraordinaire que donne la vue d’un danger inévitable, dernier effort d’un être qui défend sa vie ; sentiment inséparable de l’existence, commun, comme elle, à la foiblesse, à la force, à la femme, à l’enfant, seul courage vraiment naturel à l’homme né timide. A votre aspect, que fait le sauvage votre frere ? il fuit. Osez le poursuivre & l’attaquer dans sa grotte, vous apprendrez ce que fait faire l’amour de la vie.

Sans spectateurs pour l’applaudir, ou au-moins sans espoir d’être applaudi un jour, il n’y a point de valeur. De toutes les vertus factices c’est sans doute la plus noble & la plus brillante qu’ait jamais pu créer l’amour propre ; mais enfin c’est une vertu factice.

C’est un germe heureux que la nature met en nous, mais qui ne peut éclore, si l’éducation & les mœurs du pays ne le fécondent.

Voulez-vous rendre une nation valeureuse, que toute action de valeur y soit récompensée. Mais quelle doit être cette récompense ? L’éloge & la célébrité. Faites construire des chars de triomphe pour ceux qui auront triomphé, un grand cirque pour que les spectateurs, les rivaux & les applaudissemens soient nombreux ; gardez-vous sur-tout de payer avec de l’or ce que l’honneur seul peut & doit acquitter. Celui qui songe à être riche, n’est ni ne sera jamais valeureux. Qu’avez-vous besoin d’or ? Un laurier récompense un héros.

Il s’agissoit au siege de *** de reconnoître un point d’attaque ; le péril étoit presque inévitable ; cent louis étoient assurés à celui qui pourroit en revenir ; plusieurs braves y étoient déjà restés ; un jeune homme se présente ; on le voit partir à regret ; il reste longtems ; on le croit tué ; mais il revient, & fait également admirer l’exactitude & le sang froid de son récit. Les cent louis lui sont offerts ; vous vous mocquez de moi, mon général, répond-il alors, va-t-on là pour de l’argent ? Le bel exemple !

Que l’on parcourre dans les fastes de l’histoire, les siecles de l’ancienne chevalerie, où tout jusqu’aux jeux de l’amour avoit un air martial ; où les couleurs & les chiffres de la maîtresse ornoient toujours le bouclier de l’amant ; où la barriere des tournois ouvroit un nouveau chemin à la gloire ; où le vainqueur aux yeux de la nation entiere recevoit la couronne des mains de la beauté ; qu’à ces jours d’honneur l’on compare ces tems d’apathie & d’indolence ; où nos guerriers ne souleveroient pas les lances que manioient leurs peres, on verra à quel point les mœurs & l’éducation influent sur la valeur.

La valeur aime autant la gloire qu’elle déteste le carnage ; cede-t-on à ses armes, ses armes cessent de frapper ; ce n’est point du sang qu’elle demande, c’est de l’honneur ; & toujours son vaincu lui devient cher, sur-tout s’il a été difficile à vaincre.

Du tems du paganisme elle fit les dieux, depuis elle créa les premiers nobles.

C’est à elle seule que semblera appartenir la pompe fastueuse des armoiries, ces casques panachés qui les couronnent, ces faisceaux d’armes qui servent de support aux écussons, ces livrées qui distinguoient les chefs dans la mêlée, & toutes ces décorations guerrieres qu’elle seule ne dépare pas.

Ces superbes priviléges, aujourd’hui si prisés & si confondus, ne sont pas le seul appanage de la valeur ; elle possede un droit plus doux & plus flatteur encore, le droit de plaire. Le valeureux fut toujours le héros de l’amour ; c’est à lui que la nature a particulierement accordé des forces pour la défense de ce sexe adoré, qui trouve les siennes dans sa foiblesse ; c’est lui que ce sexe charmant aime sur-tout à couronner comme son vainqueur.

Non contente d’annoblir toutes les idées & tous les penchans, la valeur étend également ses bienfaits sur le moral & sur le physique de ses héros ; c’est d’elle sur-tout que l’on tient cette démarche imposante & facile ; cette aisance qui pare la beauté ou prête à la disgrace un charme qui la fait oublier ; cette sécurité qui peint l’assurance intérieure ; ce regard ferme sans rudesse que rien n’abaisse que ce qu’il est honnête de redouter ; & la grandeur d’ame, & la sensibilité que toujours elle annonce, est encore un attrait de plus dont toute autre ame sensible peut malaisément se défendre.

Il seroit impossible de définir tous les caracteres de la valeur selon ceux des êtres divers que peut échauffer cette vertu ; mais de même que l’on peut donner un sens définitif au mot physionomie, malgré la variété des physionomies, de même peut-on fixer le sens du mot valeur, malgré toutes ces modifications.

Pour y parvenir encore mieux, l’on va comparer les mots bravoure, courage, & valeur, que l’on a toujours tort de confondre.

Le mot vaillance paroît d’abord devoir être compris dans ce parallele ; mais dans le fait c’est un mot qui a vieilli, & que valeur a remplacé ; son harmonie & son nombre le fait cependant employer encore dans la poésie.

Le courage est dans tous les événemens de la vie ; la bravoure n’est qu’à la guerre ; la valeur par-tout où il y a un péril à affronter, & de la gloire à acquérir.

Après avoir monté vingt fois le premier à l’assaut, le brave peut trembler dans une forêt battue de l’orage, fuir à la vue d’un phosphore enflammé, ou craindre les esprits ; le courage ne croit point à ces rêves de la superstition & de l’ignorance, la valeur peut croire aux revenans, mais alors elle se bat contre le phantome.

La bravoure se contente de vaincre l’obstacle qui lui est offert ; le courage raisonne les moyens de le détruire ; la valeur le cherche, & son élan le brise, s’il est possible.

La bravoure veut être guidée ; le courage sait commander, & même obéir ; la valeur sait combattre.

Le brave blessé s’enorgueillit de l’être ; le courageux rassemble les forces que lui laisse encore sa blessure pour servir sa patrie ; le valeureux songe moins à la vie qu’il va perdre, qu’à la gloire qui lui échappe.

La bravoure victorieuse fait retentir l’arène de ses cris guerriers ; le courage triomphant oublie son succès, pour profiter de ses avantages ; la valeur couronnée soupire après un nouveau combat.

Une défaite peut ébranler la bravoure ; le courage sait vaincre & être vaincu sans être défait ; un échec desole la valeur sans la décourager.

L’exemple influe sur la bravoure ; (plus d’un soldat n’est devenu brave qu’en prenant le nom de grenadier ; l’exemple ne rend point valeureux quand on ne l’est pas) mais les témoins doublent la valeur ; le courage n’a besoin ni de témoins ni d’exemples.

L’amour de la patrie & la santé rendent braves ; les réflexions, les connoissances, la Philosophie, le malheur, & plus encore la voix d’une conscience pure, rendent courageux ; la vanité noble, & l’espoir de la gloire, produisent la valeur.

Les trois cens Lacédémoniens des Termopiles, (celui qui échappa même) furent braves : Socrate buvant la ciguë, Regulus retournant à Carthage, Titus s’arrachant des bras de Bérénice en pleurs, ou pardonnant à Sextus, furent courageux : Hercule terrassant les monstres ; Persée délivrant Andromede ; Achille courant aux remparts de Troie sûr d’y périr, étonnerent les siecles passés par leur valeur.

De nos jours, que l’on parcourre les fastes trop mal conservés, & cent fois trop peu publiés de nos régimens, l’on trouvera de dignes rivaux des braves de Lacédémone ; Turenne & Catina furent courageux ; Condé fut valeureux & l’est encore.

Le parallele de la bravoure avec le courage & la valeur, doit finir en quittant le champ de bataille. Comparons à présent le courage & la valeur dans d’autres circonstances de la vie.

Le valeureux peut manquer de courage ; le courageux est toujours maître d’avoir de la valeur.

La valeur sert au guerrier qui va combattre ; le courage à tous les êtres qui jouissant de l’existence, sont sujets à toutes les calamités qui l’accompagnent.

Que vous serviroit la valeur, amant que l’on a trahi ; pere éploré que le sort prive d’un fils ; pere plus à plaindre, dont le fils n’est pas vertueux ? ô fils désolé qui allez être sans pere & sans mere ; ami dont l’ami craint la vérité ; ô vieillards qui allez mourir, infortunés, c’est du courage que vous avez besoin !

Contre les passions que peut la valeur sans courage ? Elle est leur esclave, & le courage est leur maître.

La valeur outragée se vange avec éclat, tandis que le courage pardonne en silence.

Près d’une maîtresse perfide le courage combat l’amour, tandis que la valeur combat le rival.

La valeur brave les horreurs de la mort ; le courage plus grand brave la mort & la vie.

Enfin, l’on peut conclure que la bravoure est le devoir du soldat ; le courage, la vertu du sage & du héros ; la valeur, celle du vrai chevalier. Article de M. de Pezay, capitaine au régiment de Chabot, dragons.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Valeur : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « valeur » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « valeur »

Étymologie de valeur - Littré

Provenç. et espagn. valor ; ital. valore ; du lat. valorem (QUICHERAT, Addenda), de valere, être fort, valoir (voy. VALOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de valeur - Wiktionnaire

Du latin valor, dérivé de valere (« être fort »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « valeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
valeur valœr play_arrow

Citations contenant le mot « valeur »

  • Bolloré a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe en progression de 17% à 174 millions d'euros. La holding précise que ce résultat n'intègre pas de plus-value sur la cession le 31 mars 2020 de 10% du capital d'UMG sur la base d'une valeur d'entreprise de 30 milliards d'euros pour 100%. La cession est comptabilisée en capitaux propres pour 2,8 milliards d'euros. Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s'est établi à 948 millions d'euros, en hausse de 3% (-1% à périmètre et taux de change constants). Capital.fr, Les valeurs à suivre lundi 3 août 2020 à Paris - - Capital.fr
  • En effet, la chute de la valeur du dinar va impacter considérablement le pouvoir d’achat des Algériens. Elle aura également des répercussions sur la trésorerie des entreprises conditionnées par l’importation pour leur fonctionnement. Ainsi, l’Algérie, qui paie énormément de ses produits importés en euro, verra les prix de ces derniers flamber. Observ'Algérie, Algérie : Les lourdes conséquences de la chute historique de la valeur du dinar
  • La liste des matériels destinés à la production d’énergie solaire exonérés, concerne le panneau solaire photovoltaïque, le capteur ou panneau solaire thermique, l’onduleur solaire, la batterie solaire, le kit de chauffe-eau solaire, le régulateur de charge, le kit de lampe solaire, le lampadaire solaire comprenant panneau solaire, batterie contrôleur et lanterne ainsi que le kit de pompage solaire comprenant panneau solaire, contrôleur et pompe. Pour les matériels destinés à la production d’énergie éolienne, l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée concerne la tour, la pâle, le rotor, la nacelle et le moyeu. Financial Afrik, Sénégal: l’Etat exonère la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur le matériel dédié aux énergies renouvelables | Financial Afrik
  • Labellisé Géopark des Monts d'Ardèche, ce circuit met en valeur le patrimoine géologique remarquable des sucs de Breysse. www.leveil.fr, Ce circuit met en valeur le patrimoine géologique remarquable des sucs de Breysse - Alleyrac (43150)
  • Ajouter de la valeur aux lieux commerciaux est l’une des solutions les plus importantes adoptée par les propriétaires de nos jours. Et la valeur qu’offre le marketing digital est plus mesurable que les méthodes publicitaires traditionnelles. L’adoption d’Internet a considérablement changé la façon dont les entreprises fonctionnent aujourd’hui. , ▷ La valeur du marketing digital sur le marché de l'immobilier commercial
  • Le statut de valeur «anti-crise» de l’opérateur du loto ne se dément pas. Le Revenu, FDJ : que faire de cette valeur anti-crise ? | Le Revenu
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-valeur-du-jour-a-paris-societe-generale-connait-un-nouveau-trimestre-difficile-et-souffre-de-la-comparaison-avec-bnp-1377034 Capital.fr, La valeur du jour à Paris - SOCIETE GENERALE connait un nouveau trimestre difficile et souffre de la comparaison avec BNP - Capital.fr
  • Concernant l'acquisition de Varian Medical Systems, le groupe allemand compte acheter l'ensemble des actions en circulation de Varian à hauteur de 177,50 dollars par titre en cash, valorisant le groupe américain à 16,4 milliards de dollars (en valeur des fonds propres). Capital.fr, La valeur du jour en Europe SIEMENS HEALTHINEERS compte financer l'acquisition de Varian par une AK et de la dette - Capital.fr
  • La souffrance ne donne de valeur à rien. De Annie Lemoine / Vue sur mer
  • La perle est sans valeur dans sa propre coquille. De Proverbe indien
  • La liberté, seule valeur impérissable de l'histoire. De Albert Camus / L'Homme révolté
  • En art, toute valeur qui se prouve est vulgaire.
  • La valeur d'un trésor réside dans son secret. De Suzanne Martel / Premières armes
  • Qui vole ma bourse vole une chose sans valeur. De William Shakespeare / Othello
  • Le contentement est une valeur qui ne s’use jamais. De Hazrat Ali
  • Quelle est la valeur des hommes ? - Ce qu’ils cherchent. De Proverbe persan
  • La philosophie tire sa valeur de son incertitude même. De Bertrand Russell
  • Le succès est la valeur personnelle multipliée par les circonstances. De Alfred Capus
  • La valeur d'une idée dépend de son utilisation. De Thomas Edison
  • Téméraire : insensible à la valeur de nos conseils. De Ambrose Bierce
  • De valeur absolue, l'orthographe est devenue une valeur aléatoire, ornementale, facultative. De Bernard Pivot / Le Figaro du 16/06/2015
  • Homme sans ennemis, homme sans valeur. De Proverbe bosniaque
  • L'amour est une valeur refuge. De Stéphane Sansonnens
  • Qu'est-ce qu'un cynique ? C'est un homme qui connaît le prix de tout et la valeur de rien. Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, L'Éventail de Lady Windermere Lady Windermere's Fan
  • Il en est de la politesse comme des autres valeurs : une fois usées, il faut les réévaluer. Albert Engström, La Politesse
  • Ce pour quoi tu acceptes de mourir, c'est cela seul dont tu peux vivre. Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle, Gallimard
  • La vie d'un homme, la liberté d'un homme ont si peu d'importance dès qu'elles cessent d'être des valeurs infinies. Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule, Les Hommes de bonne volonté, le Monde est ton aventure , Flammarion
  • La parfaite valeur est de faire sans témoins ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde. François, duc de La Rochefoucauld, Maximes
  • On ne donne la valeur aux troupes comme la saveur aux fruits qu'en contrariant la nature. Charles de Gaulle, Vers l'armée de métier, Plon
  • À moins d'être un crétin, on meurt toujours dans l'incertitude de sa propre valeur et de celle de ses œuvres. Gustave Flaubert, Correspondance, à Louise Colet, 1852
  • Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées La valeur n'attend point le nombre des années. Pierre Corneille, Le Cid, II, 2, Rodrigue

Traductions du mot « valeur »

Langue Traduction
Corse valore
Basque balio
Japonais
Russe стоимость
Portugais valor
Arabe القيمة
Chinois
Allemand wert
Italien valore
Espagnol valor
Anglais value
Source : Google Translate API

Synonymes de « valeur »

Source : synonymes de valeur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « valeur »


Mots similaires