La langue française

Blême

Sommaire

  • Définitions du mot blême
  • Étymologie de « blême »
  • Phonétique de « blême »
  • Évolution historique de l’usage du mot « blême »
  • Citations contenant le mot « blême »
  • Traductions du mot « blême »
  • Synonymes de « blême »
  • Antonymes de « blême »

Définitions du mot blême

Trésor de la Langue Française informatisé

BLÊME, adj.

[En parlant d'une pers.] Qui est extrêmement pâle, d'une pâleur maladive. Blême de colère, d'effroi, de rage; figure blême; teint blême; devenir blême. Cette grosse femme blême, aux cheveux décolorés, cette caricature de ce que j'ai aimé, fixe sur moi son œil encore très beau (Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 172):
1. Efflanqué comme un coureur qui vient de fournir une trop longue traite, Albe, la veille encore si frais et si vermeil, avait le visage plus blême que les effigies de cire exposées dans les musées ambulants... L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 265.
2. ... sous sa jupe de toile ses jambes se serraient contre mes jambes, elle approchait de mes joues ses joues qui étaient devenues blêmes, chaudes et rouges aux pommettes, avec quelque chose d'ardent et de fané comme en ont les filles de faubourg. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 1015.
P. ext. [En parlant d'une chose] Sans éclat, terne :
3. La mer, presque sans un pli, avait la froide menace de la tranquillité. Il semble qu'il y ait un sous-entendu dans cet excès de calme. Tout était blafard et blême. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 201.
4. Alors seulement, quand il eut dilaté une dernière fois sa poitrine, il acheva de soulever ses paupières et fixa longuement, sans la reconnaître, la muraille blême de l'alcôve. Bernanos, L'Imposture,1927, p. 523.
En partic. [En parlant de la lumière] De faible intensité; blafard. Une lueur blême :
5. ... l'Etna, fauve atelier du forgeron maudit, Flamboya; le plafond de l'enfer se fendit, Et, dans une clarté blême et surnaturelle, On vit des mains d'Iblis jaillir la sauterelle. Hugo, La Légende des siècles,t. 1, 1859, p. 58.
P. méton. :
6. Mais, le soir même, aux heures blêmes, Les volontés, dans la fièvre, revivent; L'acharnement sournois Reprend, comme autrefois. Verhaeren, Les Villes tentaculaires,1895, p. 160.
Au fig. :
7. Et les hommes en haillon dans le froid blême Pour la première fois sentent monter en eux la sève espoir ... Aragon, Le Roman inachevé,1956, p. 210.
Prononc. : [blεm]. Durée longue sur [ε] dans Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 (cf. aussi Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Fél. 1851, Littré et DG). Homon. bleime.
Étymol. ET HIST. − xives. « pâle (en parlant d'un objet) » (J. de Mandeville, Lapidaire, 95, Is. del Sotto dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, 1898, p. 295); xves. « id. (en parlant d'une pers.) » (Oct. de Sainct-Gelays, Enéide, 78 ro, édit. 1540, ibid.). Déverbal du verbe blêmir*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 152. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 523, b) 2 516; xxes. : a) 2 707, b) 1 476.

Wiktionnaire

Adjectif

blême \blɛm\ masculin et féminin identiques

  1. Très pâle, plus que pâle. — Note d’usage : S’utilise surtout en parlant du visage, du teint.
    • Un cadavre, visage blême, ricanait là, sous la lune. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, Plon-Nourrit & Cie, 86e éd., p. 163)
    • Adieu, vous voyez trop en mon visage blême
      Que m’arracher à vous c’est m’ôter à moi-même.
      — (Jean de Mairet, Sophonisbe III, 4 — cité par Littré)
    • À cet objet d’horreur, l’œil troublé, le teint blême,
      J’ai demeuré longtemps plus morte que lui-même.
      — (Jean de Rotrou, Antigone I, 2 — cité par Littré)
    • La main des Parques blêmes
      De vos jours et des miens se joue également.
      — (Jean de la Fontaine, Fables XI, 8 — cité par Littré)
    • La disette au teint blême et la triste famine […] — (Nicolas Boileau-Despréaux, Le Lutrin V — cité par Littré)
    • Mais doit-il vouloir que pour lui nous ayons toujours le teint blême ? — (François de Malherbe, III, 1 — cité par Littré)
  2. (Par extension) Qualifie un objet d’une couleur très pâle.
    • Un matin blême.
    • Le destin … est jaloux qu’on passe deux fois au-delà du rivage blême. — (François de Malherbe, VI, 17 — cité par Littré)
    • Il dit : Un souffle impur, exhalé sur l’autel, des cierges allumés chasse la flamme blême. — (Masson, Helvétiens, v — cité par Littré)
    • Il avait tout terni sous ses mains effrontées ; les blêmes voluptés, sur sa trace ameutées, sortaient, pour l’appeler, de leur repaire impur. — (Victor Hugo, Crépuscule, 13 — cité par Littré)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLÊME. adj. des deux genres
. Qui est extrêmement pâle. On ne le dit guère que du visage, du teint. Avoir le visage blême. Avoir le teint blême. Sa maladie l'a rendu fort blême, tout blême. Il devint blême de frayeur, blême de colère. Figurément, il peut se dire même des choses, surtout en Poésie. Le rivage blême, en parlant des Bords du Styx. Un jour blême.

Littré (1872-1877)

BLÊME (blê-m') adj.
  • Très pâle, plus que pâle. Adieu, vous voyez trop en mon visage blême Que m'arracher à vous c'est m'ôter à moi-même, Mairet, Sophon. III, 4. À cet objet d'horreur, l'œil troublé, le teint blême, J'ai demeuré longtemps plus morte que lui-même, Rotrou, Antig. I, 2. La main des Parques blêmes De vos jours et des miens se joue également, La Fontaine, Fab. XI, 8. La disette au teint blême et la triste famine…, Boileau, Lutr. v. Mais doit-il vouloir que pour lui Nous ayons toujours le teint blême ? Malherbe, III, 1.

    Par extension. Un jour blême. Le destin … Est jaloux qu'on passe deux fois Au delà du rivage blême, Malherbe, VI, 17. Il dit : Un souffle impur, exhalé sur l'autel, Des cierges allumés chasse la flamme blême, Masson, Helvétiens, v. Il avait tout terni sous ses mains effrontées ; Les blêmes voluptés, sur sa trace ameutées, Sortaient, pour l'appeler, de leur repaire impur, Hugo, Crépuscule, 13.

HISTORIQUE

XVIe s. La couleur du portraict est blesme, Et la mienne est tousjours de mesme, Du Bellay, J. VII, 10, recto. Et lui devint la couleur blesme, et les levres bleues, et les extremités froides, Marguerite de Navarre, Nouv. LXX.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BLÊME. - ÉTYM. Ajoutez : La conjecture de Diez qui le tire de l'anc. scand. blâmi, couleur bleue, est assurée par le norois bláman, tache due à un coup ; le sens propre de blêmir étant : faire des taches bleues, frapper, léser, Bugge, Roman. n. 10, p. 145.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « blême »

(vers 1460) De l’ancien scandinave blâmi, « couleur bleue », de blâ, « bleu », d’où « livide, blême ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

D'après Diez, de l'ancien scandinave blâmi, couleur bleue, de blâ, bleu (voy. BLEU), d'où livide, blême, étymologie qui paraît tout à fait justifiée par le mot bleime, et par une acception de blesmir dans la Chanson de Roland.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « blême »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blême blɛm

Évolution historique de l’usage du mot « blême »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blême »

  • Les métaphysiciens, ces albinos de la pensée, les plus blêmes parmi les êtres pâles. De Friedrich Nietzsche / L’Antéchrist
  • Moi les émotions, boudiou, ça me rend tout blême. Courrier picard, Michel Pruvot vous fait danser sur le titre «Aujourd’hui, peut-être»
  • Apparue blême, mercredi soir, lors d’une conférence de presse à Audierne, la présidente du Rassemblement National a tenté de décrire un dépôt de gerbe dans une atmosphère apaisée devant le monument des forces navales françaises libres quelques heures avant, à Sein. C’était oublier que la petite délégation, arrivée en catimini, avait traversé une île morte, boycottant sa présence. La « sérénité » invoquée par la responsable politique n’était donc qu’un leurre. Le Telegramme, Le fiasco sénan de Marine Le Pen - Audierne - Le Télégramme
  • A deux jours (ou même moins, me souffle-t-on dans le sonotone) d’un scrutin bis dont tout le monde se fout, et c’est dommage, Bobby M maire languedocien élu au premier tour avec un score de régime de bananes ramène sa fraise dans une querelle de quasi-clochers. Portant sur l’attribution fort couillue d’un marché héraultais mondialiste à un blême emblême émiratien (candidature cependant portée par un héros d’une ½ finale ultime du siècle denier), aux éventuels dépens d’un activiste traditionnaliste en des contrées plus nordistes mais à peine... Club de Mediapart, Test two : Rugby, ma (R) haine! | Le Club de Mediapart
  • Rien, dans le film, ne permettait de prévoir le succès qui l’attendait. La réalisation de Jim Sheridan est assez terne : l’enquête sur l’histoire réelle est ténue, bourrée de trous ; la ligne dramatique, l’enjeu du film (la reconnaissance de l’erreur judiciaire) n’est pas franchement nouvelle. Alors ? Alors il y a Daniel Day-Lewis. Revenu du « Dernier des Mohicans », l’acteur se transforme du tout au tout : au physique musclé et bruni du film précédent, il oppose sa tête blême, ses cheveux gras, et l’allure d’un demi-sel. Il habite littéralement son personnage. L'Obs, « Au nom du père », le prodige Day-Lewis
  • Des charges lourdes qui couvrent la période allant du premier janvier 2013 au 31 décembre 2018. Chemise blanche et teint blême Paul Baudry, 66 ans, a tenté de se justifier pendant plus de deux heures devant les magistrats de la chambre correctionnelle.  France Bleu, Bassussarry : 24 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende requis contre le maire Paul Baudry
  • Un aspect blême et flétri paraît conquérir cette cime des grands-pères fiers. L'Orient-Le Jour, Gris comme la montagne - L'Orient-Le Jour
  • « On est monté à 220 km/h avec Fred, c'était beaucoup de sensations fortes ! » s'exclame Carine Galli. La présentatrice en profite pour relever le visage « blême » d'Erik Bielderman sur certaines images, tandis que Camille Lacourt déplore les « pneus froids » qui l'auraient empêché de signer la vitesse maxi... Vous l'aurez compris, le Heartbeat Challenge, c'est aussi une bonne part de chambrage, de mauvaise foi et de rires entre nos trois invités. L'Équipe, Audi Heartbeat Challenge : and the winner is... - Spécial L'Équipe - Communiqué - L'Équipe

Traductions du mot « blême »

Langue Traduction
Anglais pale
Espagnol pálido
Italien pallido
Allemand bleich
Portugais macilento
Source : Google Translate API

Synonymes de « blême »

Source : synonymes de blême sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « blême »

Partager