La langue française

Incolore

Sommaire

  • Définitions du mot incolore
  • Étymologie de « incolore »
  • Phonétique de « incolore »
  • Citations contenant le mot « incolore »
  • Traductions du mot « incolore »
  • Synonymes de « incolore »
  • Antonymes de « incolore »

Définitions du mot incolore

Trésor de la Langue Française informatisé

INCOLORE, adj.

A. − Qui n'a pas de couleur propre. Synon. limpide, transparent.Liquide, vernis, verre incolore. Le vide incolore des eaux du ciel (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 235):
1. − De l'eau... De l'eau pure..., répéta M. Ouine, d'une voix peu perceptible. Non pas pure − insipide, incolore, sans fraîcheur ni chaleur... Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1556.
Qui n'a pas de couleur bien déterminée, qui manque de teint. Synon. pâle.Figure, toujours marmoréenne, incolore (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 240).Cheveux presque incolores, couleur de paille (Simenon, Vac. Maigret,1948, p. 76).V. brillanté ex. 1.
B. − Au fig. Qui manque de netteté ou d'éclat. Synon. monotone, morne, terne.Ah! sans la pipe, la vie serait aride, sans le cigare elle serait incolore, sans la chique elle serait intolérable! (Flaub., Corresp.,1843, p. 145):
2. Mais en les apprenant [les incidents concrets de la vie d'Odette], il craignait que ce passé incolore, fluide et supportable, ne prît un corps tangible et immonde, un visage individuel et diabolique. Proust, Swann,1913, p. 368.
[En parlant de la pers.] Dépourvu d'individualité propre, d'originalité. L'instituteur est un veuf triste, incolore, on sait à peine s'il existe (Colette, Cl. école,1900, p. 25).
[En parlant des expressions hum.] Dénué d'expression, de caractéristique. Sourire incolore. Un lecteur debout lit d'une voix absolument incolore une vie du curé d'Ars (Green, Journal,1946, p. 10).
[En parlant des œuvres de l'esprit] Épithètes, phrases incolores. Rien, en effet, de plus dissemblable que ces deux exécutions du même ouvrage à dix minutes de distance l'une de l'autre. Autant la première avait été flasque et incolore, autant la seconde a été précise et animée (H. Berlioz, Beethoven, Paris, Corrêa, 1941 [1845], p. 173).Les romances à la mode, platement spirituelles, ou même franchement incolores, variées sur trois à quatre thèmes éternels (Nerval, Filles feu, Chansons et légendes du Valois, 1854, p. 638).En vérité, le beau document! le style est incolore, morne, pesant (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 20).
P. plaisant. Opinions incolores. Sans couleur politique. (Ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
REM. 1.
Incoloration, subst. fém.Fait de n'être pas coloré. Il [le peintre] est affecté par l'incoloration du pays, où tout est du gris violet (Goncourt, Journal,1872, p. 878).
2.
Incoloré, -ée, adj.Qui n'est pas coloré. Un morne, un léthargique canal [le fleuve du temps], un presque horizontal miroir; et rien ne distinguerait de l'ambiance incolorée cette eau terne, si l'on ne sentait qu'elle coule (Gide, Traité Narcisse,1891, p. 4).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kɔlɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. [1797 « sans couleur » (s. réf. ds Bl.-W.3-5)] 1799 (Annales de Chimie, XXXI, 144 ds Fonds Barbier); 2. a) 1840 fig. « terne, qui manque d'éclat » (Flaub., Corresp., p. 69 : ma douleur est bête, incolore); b) 1841 fig. « indécis, neutre, vague » (Balzac, Corresp., p. 295 : des phrases incolores). Empr. au b. lat.incolor « sans couleur » (CGL II, 254, 48; 583, 51). Fréq. abs. littér. : 156.

Wiktionnaire

Adjectif

incolore \ɛ̃.kɔ.lɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Didactique) Qui n’est pas coloré.
    • L’eau est un fluide incolore.
    • Au fond de la place, la butte se dresse ravinée, couverte d’une herbe lépreuse, fanée comme du velours râpé, jaunâtre ou plutôt incolore. — (Jules Claretie, Le Train 17, 1877)
  2. (Figuré) Sans éclat.
    • En résumé donc la définition que l'auteur donne de l'usure, — « l'accaparement subreptice, au nom du capital, de la partie des bénéfices destinée à rémunérer soit les autres parties du capital, soit le travail » — est aussi vague, aussi incolore que toutes les définitions hasardées par d'autres écrivains. — (J.-E. Horn, « Bibliographie : L'Usure, sa définition, par G. E. Marin-Darbel », dans le Journal des économistes: revue de la science économique et de la statistique, Paris : chez Guillaumin & Cie, 1859, p. 467)
    • Les poëtes académiques du XVIIe et du XIIIe siècle n'auraient pas plus compris de telles inspirations que les paysans n'eussent admiré leurs odes, leurs épîtres et leurs poésies fugitives, si incolores, si gourmées. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)

Adjectif

incolore \Prononciation ?\

  1. Incolore.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCOLORE. adj. des deux genres
. T. didactique. Qui n'est pas coloré. L'eau est un fluide incolore. Fig., Un style incolore, Un style sans éclat.

Littré (1872-1877)

INCOLORE (in-ko-lo-r') adj.
  • Terme didactique. Qui n'est pas coloré. L'eau est un fluide incolore.

    Fig. Style incolore, style sans éclat, sans rien de brillant ou de lumineux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « incolore »

(1797) Du latin incolor (« sans couleur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin incolor (« sans couleur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. incolorem, de in… 1, et color, couleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « incolore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incolore ɛ̃kɔlɔr

Citations contenant le mot « incolore »

  • Seul le danger mortel est incolore. De Vladimir Nabokov / Regarde, regarde, les arlequins !
  • Sans les songes, c'est un champ incolore la mer. De Giuseppe Ungaretti / La terre promise
  • Rien n'est mort que ce qui n'existe pas encore Près du passé luisant demain est incolore. De Guillaume Apollinaire
  • Comment cela marche-t-il? Le revêtement, à base de polymères d'ammoniums quaternaires, "dénature" ou déforme les protéines du virus, et attaque ses membranes protectrices. Le revêtement se présente sous la forme d'une substance incolore aspergée sur une surface, et l'application doit être renouvelée tous les trois ou quatre mois. LaProvence.com, Santé | Les inventions qui pourraient lutter contre le coronavirus en intérieur | La Provence
  • Le sang tire sa couleur de sa pigmentation, mais on a du mal à penser, en effet, que le rouge soit un hasard. La couleur interpelle. Pensons au sang sur le drap blanc des jeunes mariés, sur le suaire, sur un bandage. Notre histoire n’aurait pas été la même si le sang avait été incolore. La lymphe qui baigne les organes, elle, n’a pas de couleur. La symbolique s’éteint. Le sang est un organe qu’on ne commence à voir que lorsqu’il s’échappe du corps. La vocation du sang est donc de circuler et de rester caché. Quand il y a effraction et écoulement à l’extérieur, il y a danger – sauf dans le cas des règles. Le Monde.fr, « Notre histoire n’aurait pas été la même si le sang avait été incolore »
  • Fragment du verre incolore dit '"d'Alexandrie" datant de l'Empire Romain, ayant servi durant l'étude. Sciences et Avenir, L'origine du "verre d'Alexandrie" élucidée - Sciences et Avenir
  • Une vraie marche incolore . ladepeche.fr, Lot-et-Garonne : 2 000 personnes pour rendre un ultime hommage à Mélanie Lemée, la gendarme tuée par un chauffard - ladepeche.fr
  • Comment cela marche-t-il ? Le revêtement, à base de polymères d’ammoniums quaternaires, "dénature" ou déforme les protéines du virus, et attaque ses membranes protectrices. Le revêtement se présente sous la forme d’une substance incolore aspergée sur une surface, et l’application doit être renouvelée tous les trois ou quatre mois. "Cela ne remplacera pas le nettoyage régulier et la désinfection, mais cela couvre entre les nettoyages réguliers", explique Charles Gerba, le microbiologiste qui a mené l’étude. SudOuest.fr, Filtres à air, revêtements antiviraux… : ces inventions qui pourraient aider à lutter contre le coronavirus

Traductions du mot « incolore »

Langue Traduction
Anglais colorless
Espagnol incoloro
Italien incolore
Allemand farblos
Chinois 无色
Arabe عديم اللون
Portugais incolor
Russe бесцветный
Japonais 無色
Basque kolorerik
Corse incolore
Source : Google Translate API

Synonymes de « incolore »

Source : synonymes de incolore sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incolore »

Partager