La langue française

Terreux

Sommaire

  • Définitions du mot terreux
  • Étymologie de « terreux »
  • Phonétique de « terreux »
  • Citations contenant le mot « terreux »
  • Images d'illustration du mot « terreux »
  • Traductions du mot « terreux »
  • Synonymes de « terreux »

Définitions du mot terreux

Trésor de la Langue Française informatisé

TERREUX, -EUSE, adj. et subst. masc.

[Corresp. à terre III]
I. − Adjectif
A. − Qui a rapport à la terre.
1. [En parlant d'une substance] Qui est de la nature de la terre, qui a l'aspect, la consistance de la terre. La variété [de cuprite] de Sibérie, en petits cristaux octaédriques groupés et en masses terreuses, avec mélange de limonite, est généralement d'un rouge de brique (Lapparent, Minér., 1899, p. 602).Les argiles sont des roches tendres, terreuses, douces au toucher (Boule, Conf. géol., 1907, p. 35).
P. méton. [En parlant de la texture d'une substance] Roches argileuses. Roches à texture terreuse, rayées par l'ongle, faisant pâte avec l'eau (A. Pérès, Pierres et roches, 1896, p. 12).
2. Qui est formé de terre. Chemin terreux. Au-dessus de la ville [Tanger] s'étend cette vaste esplanade, terreuse et pierreuse, sans cesse encombrée d'une couche compacte de chameaux agenouillés (Loti, Maroc, 1889, p. 13).L'ombre l'eut bientôt englouti, avec les haies, les bordures d'herbe, et même la chaussée terreuse de la route (R. Bazin, Blé, 1907, p. 247).
3. Qui contient de la terre; qui est couvert, souillé de terre. Synon. boueux.Mains, chaussures terreuses; ongles, vêtements terreux; carottes terreuses. J'ai connu le délice de se désaltérer à l'eau un peu terreuse qui coule dans la séguia, lorsque (...) le soleil brûlant dès l'aurore met un goût de fièvre à la bouche (Tharaud, Fête arabe, 1912, p. 154).Le fossoyeur achève sa besogne avec placidité. Quand il a fini, il s'assied sur une tombe voisine et roule une cigarette entre ses doigts terreux (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p. 128).
4. Dans le domaine des sensations.Qui rappelle la terre.
a) [En parlant d'une odeur, d'une saveur] Si tout est mort, s'il ne reste en définitive, que ce goût terreux et âcre dans la bouche! Pouah! Quelle infection par moments que tout cela, que tout cet ici-bas! (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 248):
Et je respire sans effroi Un languide et terreux arome! Odeur du sol, le dernier baume Autour des corps muets et froids! Noailles, Forces étern., 1920, p. 284.
b) [En parlant de certaines couleurs jaunâtres ou brunâtres, sombres et sans éclat] Brun, gris terreux. Le teint un peu basané, non de cette teinte sombre, terreuse, résultat certain d'une origine métisse; il était chaudement basané comme un fruit mûri au soleil (Gobineau, Nouv. asiat., 1876, p. 241).Des teintes tristes partout; les passants enveloppés de laine, les chameaux, les ânons, tout ce qui fait le va-et-vient entre les deux villes par ce même et unique sentier a des couleurs terreuses, brunâtres ou grises (Loti, Maroc, 1889, p. 291).
PEINT. [En parlant d'un tableau, de la manière d'un peintre] Terne, sans transparence. Si surtout on le place [un tableau de David] à côté d'un tableau coloré comme ceux des Titien et des Rubens, il paraît ce qu'il est effectivement: terreux, morne et sans vie (Delacroix, Journal, 1857, p. 148).Aucune de ces couleurs [des fresques de Saint-Savin] n'a de transparence. Toutes ont un aspect terreux et terne (Mérimée, Ét. arts Moy. Âge, 1870, p. 158).
[P. méton.; en parlant d'inanimés concr.] Il y a un trou carré qui laisse passer le jour, si l'on peut appeler jour la lueur blafarde et terreuse qui s'accroche çà et là aux angles de la voûte (Hugo, Rhin, 1842, p. 407).Un mégot couché sur le bord d'une assiette lançait sa fumée droite vers un plafond terreux (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 93).
En partic. [En parlant (de la couleur) du teint, du visage, de la peau] Qui n'a aucun éclat, qui a perdu sa fraîcheur. Synon. blafard, livide, cireux.Couleur terreuse d'agonie; pâleur terreuse; mine, figure terreuse; visage terreux. Par moments, la tête de Coppée, dans un tiraillement nerveux, se cerne autour des yeux, du nez, de la bouche, de la teinte terreuse que la mort met dans le creux des traits des agonisants (Goncourt, Journal, 1875, p. 1052).Sa chevelure d'un rouge acajou (...) faisait paraître plus terreuse encore sa face jaune de syphilitique (Lorrain, Phocas, 1901, p. 148).
c) [En parlant d'un son] Sourd, lourd, qui semble provenir de la terre. Chanté en faux-bourdon, ce psaume [le De profondis] est terreux et suffoquant. Il sort du fond même des sépulcres, tandis que le Dies iræ ne jaillit que du seuil des tombes (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 19).Oui. Quelle importance ça a les diplômes, répéta Chambernac d'une voix terreuse (Queneau, Enf. du limon, 1938, p. 14).
B. − Au fig. Qui tient de la terre, des choses matérielles. Nous avons entendu des gens qui soutenaient que ce qui lui manquait [à M. Cousin] pour cela, ce n'était pas la particule ignée, car il l'avait, mais que c'était plutôt la base terreuse, le je ne sais quoi qui sert de lest et qui retient (Sainte-Beuve, Corresp., t. 5, 1843, p. 344).Achevé La Débâcle de Zola. En somme, livre puissant (...) mais (...) terreux et charnel, malgré le soin visible qu'il a pris, cette fois, d'écarter le boyau d'égout (Bloy, Journal, 1892, p. 39).
En partic. Qui a un aspect grossier, lourd. Craignant, avec raison, qu'ils n'eussent ensemble des enfants épais comme eux, terreux et lourds, il leur avait interdit (...) de s'approcher l'un de l'autre (A. France, Rôtisserie, 1893, p. 147).
II. − Subst. masc., fam., péj. Paysan. Synon. bouseux (fam.), cul-terreux.On vit s'en venir les gars des champs (...), tous les jeunes hommes des fermes à dix lieues à la ronde. Ils marchaient pesamment, et ils sentaient l'étable (...). C'étaient les « terreux », une toute autre race que les gens de petite ville (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 8).Ah! on voit bien qu'il est nouveau! Qu'il est puceau dans la région! Un provincial! Je te le dis! Un terreux sans aucun doute! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 477).
REM.
Alcalino-terreux, -euse, adj. et subst. masc.a) (Métal) alcalino-terreux. Métal appartenant à un sous-groupe de la classification périodique de Mendeleiev comprenant le calcium, le strontium, le baryum et le radium, dont les oxydes sont très stables et qui réduisent l'eau à froid comme les métaux alcalins. Le radium est un métal alcalino-terreux dont les propriétés chimiques sont exactement celles qu'on peut attendre de l'homologue supérieur du baryum dans la famille des métaux alcalino-terreux (MmeP. Curie, Isotopie, 1924, p. 28).Béryllium et magnésium se distinguent des alcalino-terreux par une plus grande dureté (R. Quelet, Précis de chim., t. 2, 1964, p. 58).b) Qui provient d'un métal alcalino-terreux. Carbonates alcalino-terreux. Les oxydes alcalino-terreux sont les meilleurs émetteurs thermo-toniques (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 267).
Prononc. et Orth.: [tε ʀø], [te-], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1160 faire terrous « désarçonner, jeter à terre » (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 8344); ca 1165 terras « couvert, souillé de terre » (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 6464); 1269-78 terreus « qui est de la nature de la terre » (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 10121); 1640 (Oudin Curiositez: avoir le cul Terreux .i. estre riche en fonds de terre .vulg.); 1808 (Hautel: C'est un cul terreux. On appelle ainsi par mépris, la fille d'un fermier, ou une fille de campagne, qui dans un état plus élevé, oublie sa première condition), v. aussi cul-terreux; 1690 fig. « qui a la couleur de la terre » (Fur.). Du lat. terrosus « riche en terre », dér. de terra « terre »; cf. en a. fr. terreus « terrestre » fin xiiies. ds Gdf.xvies. ds Hug. Fréq. abs. littér.: 260. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 134, b) 428; xxes.: a) 678, b) 353.

terreux .« D'une couleur dépourvue d'éclat et de fraîcheur »

Wiktionnaire

Adjectif

terreux

  1. Qui a rapport à la terre, qui est de la nature de la terre.
    • Goût terreux.
    • Odeur terreuse.
  2. Qui est mêlé de terre.
    • Mais on s'expliquera facilement cette particularité si l'on réfléchit que les minerais de fer, qui sont presque toujours à l'état terreux et présentent très rarement l'éclat métallique, n'avaient rien qui les signalât à l'attention des premiers hommes. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 178)
  3. Qui est sali de terre, qui est plein de crasse et de poussière.
    • Il est revenu de son travail avec les mains toutes terreuses.
  4. Qui a la couleur de la terre ou l’aspect de la terre.
    • Il est là, debout, piteux, le teint terreux : une vraie tronche à caler les roues de corbillard ! — (Jean-Paul Sermonte, La tombe buissonnière de Georges Brassens, Editions Du Moment, 2016, chap.6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TERREUX, EUSE. adj.
Qui a rapport à la terre, qui est de la nature de la terre. Goût terreux. Odeur terreuse. Il signifie encore Qui est mêlé de terre. Sable terreux. Métal terreux. Il signifie aussi Qui est sali de terre, qui est plein de crasse et de poussière. Il est revenu de son travail avec les mains toutes terreuses. Il signifie également Qui a la couleur de la terre, l'aspect de la terre. Avoir le visage terreux. Un teint terreux. Ce peintre a une couleur terreuse.

Littré (1872-1877)

TERREUX (tè-reû, reû-z') adj.
  • 1Qui a les qualités de la terre. Le phosphate de chaux est la matière terreuse des os. On a longtemps imaginé qu'il y avait une terre première… nous ne connaissons plus que différentes sortes de substances terreuses, sans que nous puissions dire d'aucune, voilà le principe des autres, Voltaire, Singul. nat. 22.

    Goût terreux, odeur terreuse, goût, odeur de terre.

    Fig. et bassement. Avoir le cul terreux, se dit d'une fille à marier, qui est riche en biens-fonds, mais d'une famille peu relevée.

  • 2Mêlé de terre. Sable terreux. Métal terreux.
  • 3Qui est plein de terre, sali de poussière. Il a les mains toutes terreuses.

    Avoine terreuse, celle qui renferme de petits cailloux, de la poussière ou de la terre.

  • 4Qui est couleur de terre, de poussière.

    Visage terreux, visage couleur de terre et semblable à celui d'un mort. Ces malheureux soldats [revenant de Moscou] décharnés, le visage terreux…, Ségur, Hist. de Nap. XI, 3.

    Terme de peinture. Couleur terreuse, couleur terne, sans transparence.

  • 5 Terme de joaillerie. Qui est de couleur de terre.

    Terme de minéralogie. Se dit d'une substance qui ressemble à une terre durcie.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et se savoir volés son estre, Qui n'est ne souple ne terreus, Fain demore en un champ perreus, Où ne croist blé, buisson ne broce, la Rose, 10185.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TERREUX. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Là peüsciés veïr… Et maint bon chevalier gesir l'elme tierous, li Romans d'Alixandre, p. 145. Lances levées sor les faltres S'entrevienent molt aïrox ; Por ço seront encui terrox L'agu des hialmes de mil d'els, Benoit de Sainte-Maure, Roman de Troie, V. 17066.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « terreux »

Berry, terreux, terrouse ; prov. terros ; esp. et ital. terroso ; du lat. terrosus, de terra, terre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin terrosus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « terreux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
terreux tɛrø

Citations contenant le mot « terreux »

  • Qui c’est que t’as appelé bamboula espèce de cul-terreux ? De Robert Zemeckis / Retour vers le futur, un musicien à un ami de Biff
  • Stockés illégalement à Billiat selon la préfecture, les matériaux terreux issus du plan voirie vont être rapatriés à Bellegarde et serviront pour la plaine de jeux d’Arlod. La Tribune Republicaine, Valserhône / Billiat : déblais du chantier voirie, retour à l’envoyeur ! - La Tribune Republicaine
  • Se balader autour des gorges de Galamus est chose commune dans le département. Pourtant, le site fourmille de sentiers à arpenter, loin de la simple route sinueuse, déjà sillonnée des milliers de fois. Retracer les itinéraires terreux permet de s’enfoncer dans les étendues inapprivoisées, et d’y visiter des lieux historiques, tels que l’ermitage des gorges ou les châteaux cathares de l’Aude. À faire sur une journée ou quelques heures, entre amis ou en famille. Sur ces chemins d’aventure, se trouvent la faune et la flore spécifique au climat chaud de l’été : les aigles, la garrigue et les vignes du Languedoc-Roussillon. Les odeurs indescriptibles de thym, de lavande, de romarin se savourent à chaque pas et plongent les visiteurs dans une atmosphère unique. Cette fois, lancez-vous dans des circuits de randonnée plus grands, à faire seul(e) ou à plusieurs. lindependant.fr, Pas à pas sur les sentiers - lindependant.fr
  • Ainsi successivement s’est effectué ; déblaiement de roches, tri des parpaings de grés, reconstruction des parois en maçonnerie de sable, chaux et mélange granulo-terreux tamisé sur place, construction de l’échafaudage-bois en soutènement et finition par la pose des blocs en clé de voûte. La finalité a consisté à rapporter sur le dessus le manteau de pierraille nécessaire à la protection de la galerie et pour retrouver l’aspect originel, l’ouvrage se fondant dans le milieu rocheux. , Patrimoine culturel | Saint-Michel-de-Chaillol : quand des passionnés restaurent les ouvrages d'un canal construit au XIXe siècle
  • Bien plus que la mer à perte de vue, La Tranche-sur-Mer est un ensemble harmonieux de paysages qu’on explore à pied ou à vélo. Des chemins terreux des marais à la fraîcheur de ses pinèdes, elle vous réserve bien des surprises. GenerationVoyage, Airbnb La Tranche-sur-Mer : les meilleures locations Airbnb à La Tranche-sur-Mer
  • La société Sarl Prouteau est retenue pour un montant de prestations de 4 136 € pour des travaux d’élagage de débroussaillage dans des chemins terreux. , La Boissière-des-Landes. Conseil : maintien des taux d’imposition des taxes - La Roche sur Yon.maville.com
  • L’électricité, c’était sa passion de jeunesse, celle dont il avait fait son métier, celle dont il tentait de percer les secrets en passant de longues heures dans les livres, et celle à laquelle il a dû renoncer en chaussant les sabots de cul-terreux. D’autant qu’en ces terres reculées, la fée électricité n’a encore fait aucun usage de ses pouvoirs. Le travail se fait à la force des bras, et l’éclairage à la chandelle… , Livres - BD | « Un travail comme un autre… » ou presque

Images d'illustration du mot « terreux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « terreux »

Langue Traduction
Anglais earthy
Espagnol terroso
Italien terroso
Allemand erdig
Chinois 泥土的
Arabe ترابي
Portugais terreno
Russe землистый
Japonais 土の
Basque earthy
Corse terrenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « terreux »

Source : synonymes de terreux sur lebonsynonyme.fr
Partager