Appréhender : définition de appréhender


Appréhender : définition du Wiktionnaire

Verbe

appréhender \a.pʁe.ɑ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Justice) Prendre, saisir ; en parlant des prises de corps.
    • Grande donc fut sa surprise lorsque, […], il se vit appréhendé vigoureusement par deux douaniers qui s’étaient dissimulés dans l’intérieur du taillis et dont il n’avait naturellement pu soupçonner la présence. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Aussi rien n'est-il plus naturel que de voir des policiers […] prendre, pour ne pas effaroucher leur proie, l'apparence des gars qu'ils ont la mission d'appréhender. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. Craindre, tenir pour dangereux, nuisible.
    • J'appréhendais de retrouver ce moment terrible où je m'étais senti sombrer dans l'inconscience, tandis qu'en même temps je me débattais de toutes mes forces pour ne pas mourir. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • […]; Mikkelsen dans l'incertitude sur le fonctionnement de sa station, appréhendait surtout que les colons venus d'Angmagsalik ne fussent atteints du « mal du pays ». — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • C’est une affaire dont on appréhende les suites.
    • Il appréhende de se présenter devant vous.
    • On appréhende que la fièvre ne revienne.
    • Done Elvire — Si le Ciel n'a rien que tu puisses appréhender, appréhende du moins la colère d'une femme offensée. — (Molière, Don Juan, acte I scène III)
  3. Saisir par l'esprit, comprendre.
    • Pour échapper au monisme de Parménide, Aristote eût pu faire remarquer que l'expression « L'Être est » est vide de sens, car aucune expérience vécue ne correspond à la saisie de l'être en soi : nous n'appréhendons que des « étants ». — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Il y avait vraiment une malédiction du Ciel sur les ganaches de sacristie qui n’appréhendaient pas de manier une plume. Leur encre se muait aussitôt en une pâte, en un galipot, en une poix qui engluaient tout. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Appréhender : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPRÉHENDER. v. tr.
T. de Procédure. Prendre, saisir. Il ne se dit plus qu'en parlant des Prises de corps. On l'a appréhendé au corps. Appréhender au collet. Il signifie le plus souvent Tenir pour dangereux, nuisible. Appréhender le jugement du public. Appréhender le froid. C'est une affaire dont on appréhende les suites. Il appréhende de se présenter devant vous. Il appréhende de vous déplaire. On appréhende que la fièvre ne revienne.

Appréhender : définition du Littré (1872-1877)

APPRÉHENDER (a-pré-an-dé) v. a.
  • 1 Terme de pratique. Saisir au corps.
  • 2Craindre. J'appréhende un conflit. Il appréhendait de le voir. Il appréhenda qu'on ne se saisît de lui. Qui n'appréhende rien, présume trop de soi, Corneille, Poly. II, 6. L'amitié le consent, si l'amour l'appréhende, Corneille, Rodog. IV, 1. Et n'appréhendez point Rome ni sa vengeance, Corneille, Nicom. IV, 2. La même justesse d'esprit qui nous fait écrire de bonnes choses, nous fait appréhender qu'elles ne le soient pas assez pour mériter d'être lues, La Bruyère, 1. J'appréhende un peu qu'il ne vous retienne, Rac. Et Boileau, Lett. 13. N'appréhendez-vous point que tous vos domestiques Ne soient déjà gagnés par mes sourdes pratiques ? Corneille, Nicom. V, 7. Mon Dieu ! qu'ils n'appréhendent rien ; je leur garantis le succès de leur pièce, Molière, Impr. 3. Et si le ciel n'a rien que tu puisses appréhender, appréhende du moins la colère d'une femme offensée, Molière, Festin, I, 3.

REMARQUE

1. On met le second verbe au subjonctif avec ne… pas, quand on désire que la chose arrive : j'appréhende qu'il ne vienne pas ; parce que je désirerais qu'il vînt. On met le second verbe au subjonctif avec ne seulement, quand, au contraire, on craint que la chose n'arrive, ou, ce qui est la même chose, quand on désire que la chose n'arrive pas ; ainsi : j'appréhende qu'il ne vienne ; parce que je voudrais qu'il ne vînt pas.

2. Appréhender ne se construit pas sans préposition avec un infinitif. C'est une locution vicieuse que : j'appréhende lui parler.

HISTORIQUE

XVIe s. Nostre parole le dict, mais nostre intelligence ne l'apprehende [comprend] point, Montaigne, II, 267. Il leur faudroit si peu de bon succès pour mettre en terreur toute la chrestienté, que desjà j'apprehende un tel inconvenient, Lanoue, 388. Combien qu'apprehendions [saisir, comprendre] subitement et facilement, nous sommes legers et muables en nos apprehensions et opinions, Paré, III, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Appréhender : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « appréhender » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « appréhender »

Étymologie de appréhender - Littré

Apprehendere, saisir (voy. APPRENDRE) ; provenç. aprehendre. Ce verbe est nouveau dans la langue ; s'il était ancien, il aurait la forme apprehendre. Appréhender signifie proprement saisir des mains, puis saisir de l'esprit, puis prévoir, et, par le passage de la prévision à la crainte, redouter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de appréhender - Wiktionnaire

Du latin apprehendere (« prendre, saisir, attraper »)
→ voir aussi apprendre
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appréhender »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appréhender apreɑ̃de play_arrow

Conjugaison du verbe « appréhender »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe appréhender

Évolution historique de l’usage du mot « appréhender »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appréhender »

  • À la manière des impressionnistes, Werner Pfarr, artiste allemand, se saisit de l’instant pour croquer le motif sur le vif. Mais la crise sanitaire est venue tout bouleverser et a contraint l’artiste à changer sa manière d’appréhender le dessin, pour finalement proposer une vision inédite du paysage. , Bazouges-la-Pérouse. Beaux Jours : un finissage mais pas de vernissage. Sport - Redon.maville.com
  • L’association Ecri’Service a déjà des projets pour la rentrée. L’atelier du samedi 20 juin a vu s’achever un travail commencé en 2014 sur les péchés et les vertus. Au cours de ces six années, les animateurs et participants ont tenté d’appréhender les sept péchés capitaux et les sept vertus qui les équilibrent, par le biais de consignes ludiques et créatives. Chaque thème voyait naître un nouveau numéro de la revue gratuite Zin’o’Script, créée à cette occasion. midilibre.fr, "Ecri’Service" déjà riche de projets pour la rentrée - midilibre.fr
  • En acceptant une sorte d'idéalisation, la tentation est forte de rapprocher la manière d'être et les pratiques agroécologiques de celles de l'entreprise, de l'organisation humaine. Ainsi, l'entreprise confrontée à une situation de crise se transforme, modifie ses territoires. Comment l'entreprise, l'organisation humaine, sous contrainte économique pourra-t-elle appréhender l'incertitude? Envisagera-t-elle de passer du plus au mieux? La Tribune, Mieux appréhender l’incertitude économique : les leçons de l’agroécologie
  • Ce qui sauve les Anglais, c’est le flegme avec lequel ils savent appréhender n’importe quelle situation. De Frédéric Dard / Réflexions sur les gens de chez nous et d’ailleurs
  • La fiction peut être un moyen d’appréhender le réel, à défaut de pouvoir l’expliquer. De Karine Tuil / le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • Les Samis sont la dernière population aborigène d'Europe. La façon dont on les traite et dont on traite leur culture et leur histoire, en dit long sur notre capacité à appréhender notre histoire. De Olivier Truc / Le dernier lapon
  • Le vrai but de l'art n'est pas de créer de beaux objets : c'est une méthode de réflexion, un moyen d'appréhender l'univers et d'y trouver sa place. De Paul Auster / Moon Palace
  • Le théâtre doit faire des propositions qui permettent d'appréhender le chaos de la langue des médias et des modes. Sa langue doit être un foyer de réflexion. De Lothar Trolle
  • Nous ne savons plus appréhender certains événements car nous avons été parfaitement conditionnés à percevoir les choses uniquement d'une certaine manière. De Bernard Werber / La Révolution des Fourmis
  • La mort n'arrive qu'une fois, et se fait sentir à tous les moments de la vie : il est plus dur de l'appréhender que de la souffrir. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Nos modèles économiques n'ont jamais été vraiment assez bons pour appréhender un processus guidé en grande partie par un comportement irrationnel. De Alan Greenspan
  • Le monde, quelle riche école buissonnière quand on sait comment l'appréhender ! De Gaëtan Brulotte / L'emprise

Traductions du mot « appréhender »

Langue Traduction
Italien comprendere
Anglais understand
Source : Google Translate API

Synonymes de « appréhender »

Source : synonymes de appréhender sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « appréhender »


Mots similaires