La langue française

Anathème

Sommaire

  • Définitions du mot anathème
  • Étymologie de « anathème »
  • Phonétique de « anathème »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anathème »
  • Citations contenant le mot « anathème »
  • Traductions du mot « anathème »
  • Synonymes de « anathème »
  • Antonymes de « anathème »

Définitions du mot anathème

Trésor de la Langue Française informatisé

ANATHÈME, subst. masc.

I.− ANTIQ., à l'orig., dans les croyances anc.
A.− Offrande faite à une divinité :
1. ... il faut remarquer que les anciens donnaient le nom d'anathême à toutes les offrandes, mais principalement à celles qu'on suspendait aux piliers ou colonnes et aux voûtes des églises, comme des monumens de quelque grâce ou faveur particulière qu'on avait reçue du ciel. St-Edme, t. 1 1824, p. 328.
B.− Objet détruit ou victime immolée, offerts en expiation à une divinité :
2. On voit ici (...) pourquoi le mot anathème signifiait de même tout à la fois ce qui est offert à Dieu à titre de don, et ce qui est livré à sa vengeance... J. de Maistre, Éclaircissement sur les sacrifices,1821, p. 280.
II.− RELIG. CATH.
A.− Sentence de malédiction à l'encontre d'une doctrine ou d'une personne jugée hérétique; peine ecclésiastique qui consiste à retrancher publiquement quelqu'un pour cause d'hérésie de la communauté des fidèles, à l'excommunier en le maudissant :
3. Les commissaires firent leur rapport le 1erdécembre; ils incriminèrent dans la lettre d'Arnauld les deux points déjà indiqués : 1. celui de la prétendue orthodoxie de Jansénius, comme étant une proposition téméraire et injurieuse au Saint-Siége; 2. celui de la grâce qui aurait manqué à saint Pierre, comme étant une proposition déjà frappée d'anathème et hérétique. Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 532.
4. Pie V avait donné de nombreuses bulles sur la agitatio taurorum, jusqu'à lancer l'anathème contre les toreros. Excommunication retirée par Grégoire XIII, mais rétablie par Sixte-Quint. H. de Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 513.
Rem. Frapper qqn d'anathème, frapper d'anathème une proposition; jeter, lancer l'anathème contre qqc. ou qqn, à qqc. ou qqn; prononcer un anathème, l'anathème contre qqn. Anathème!, anathème à, anathème sur (qqc. ou qqn)!
En partic. Anathème judiciaire, anathème abjuratoire; dire anathème à qqc. ou qqn :
5. On distingua deux sortes d'anathême : les judiciaires et les abjuratoires. Les judiciaires ne pouvaient être prononcés que par un concile, un pape, un évêque, ou quelque autre personne ayant juridiction à cet égard : les solennités qui l'accompagnaient étaient les mêmes que celles de l'excommunication. L'abjuratoire faisait ordinairement partie de l'abjuration d'un hérétique converti; on l'obligeait toujours d'anathématiser l'erreur à laquelle il renonçait. St-Edme, t. 1 1824, p. 327.
P. ext. Condamnation, réprobation énergique, blâme sévère à l'adresse d'une personne, d'un acte, d'une opinion, etc.; malédiction :
6. « Ne pas se faire montrer au doigt », voilà encore une loi terrible. Être montré au doigt, c'est le diminutif de l'anathème. Les petites villes, marais de commères, excellent dans cette malignité isolante, qui est la malédiction vue par le petit bout de la lorgnette. Les plus vaillants redoutent ce raca. On affronte la mitraille, on affronte l'ouragan, on recule devant MmePimbêche. V. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 120.
7. Fille à Boches! Espionne! Tu t'es vendue! Oui, tu nous as trahis, c'est toi qui as tué ton mari, mes deux frères! Et je te maudis, maudis, maudis! Le visage tiré, marbré, jauni de Fannie s'était décomposé. Elle avait reçu l'anathème en pleine face, comme un crachat. M. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 259.
B.− P. méton. [En fonction d'attribut ou d'apostrophe] Personne frappée d'anathème. Qu'il soit anathème :
8. « Si quelqu'un dit qu'il ne peut y avoir de miracles (...), et que l'origine de la religion chrétienne n'est pas valablement prouvée par eux : qu'il soit anathème! Si quelqu'un dit qu'il peut se faire qu'on doive quelquefois, selon le progrès de la science, attribuer aux dogmes proposés par l'église un autre sens que celui qu'a entendu et qu'entend l'église : qu'il soit anathème! » R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 267.
Rem. Dans l'ex. suiv., le mot est employé comme adj., en parlant d'une pers. « qui est retranchée de la communion des fidèles, excommuniée » :
9. Car le moment de l'expulsion est arrivé. (...) Judas a déclaré solennellement qu'il n'en [le Christ] voulait pas et le moment est venu de l'éliminer. Cette bénédiction qui depuis des millénaires lui travaillait les entrailles, le moment est venu enfin pour toujours de s'en débarrasser. Non seulement condamné mais anathème. Il a blasphémé! Il ne peut plus rester avec nous! Qu'il sorte! Educ blasphemun, dit le lévitique XXIV, 14, extra castra. La tradition de Jésus-Christ à l'univers commence par cette extradition. C'est cette expulsion hors de la cité d'une âme, d'un animal expiatoire figurativement chargé de tous les péchés de la collectivité qu'avait pour but de représenter la cérémonie du bouc émissaire décrite dans le lévitique (ch. XVI). P. Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 53.
P. méton. :
10. Du fond de ton cloître anathème, Parlais-tu comme ça, Nonne, à ce Français qui passa En te disant : « Je t'aime »? P.-J. Toulet, Vers inédits,1920, p. 125.
P. ext. Personne qui est objet d'exécration, de malédiction; qui est en marge de la société :
11. − Je ne me reproche rien. Ce que j'ai fait, je le ferais encore. Je me suis fait anathème pour la patrie. Je suis maudit. Je me suis mis hors l'humanité : je n'y rentrerai jamais. Non! la grande tâche n'est pas finie. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 281.
Prononc. : [anatεm]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 notent encore une durée longue pour l'[ε] ouvert de la dernière syllabe du mot (cf. aussi Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Littré et DG). Le mot est transcrit sans durée ds Dub., Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Warn. 1968.
Étymol. ET HIST. − 1. 1174 « malédiction par laquelle l'Église retranche qqn de sa communauté » (G. de Pont-Sainte-Maxence, La Vie de Thomas le Martyr, éd. Hippeau, 2335 ds T.-L. : Les leis idunc escomenga E celui [...] qui ja mes les tendra, E desuz anatheme a toz dis conferma); 2. 1690 (Fur. : Anathème. Se dit aussi de celuy qui est excommunié par un Evêque ou un concile). Empr. au lat. chrét. anathema (empr. au gr. α ̓ ν α ́ θ η μ α) « offrande religieuse, victime expiatoire », puis « objet de malédiction » et, p. méton. « acte par lequel un être est frappé de malédiction »; « excommunication publique » attesté dep. Tertullien, Scorpiace 1 ds TLL s.v., 20, 39 au sens 1; au sens 2 dep. Tertullien, De ieiunio 1, ibid., 20, 48.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 309. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 702, b) 404; xxes. : a) 395, b) 259.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bible 1912. − Bouillet 1859. − Bouyer 1963. − Dheilly 1964. − Foi t. 1 1968. − Laf. Suppl. 1878. − Marcel 1938. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 75. − St-Edme t. 1 1824. − Théol. bibl. 1970.

Wiktionnaire

Nom commun

anathème \a.na.tɛm\ masculin

  1. (Christianisme) Sentence de malédiction qui retranche de la communion de l’Église.
    • Heureusement, messieurs, nous ne sommes plus au temps où l’on pouvait s’émouvoir des anathèmes perfectionnés que le Syllabus prodigue à ceux qui le méconnaissent, et nous ne ferons pas aux républicains, même les plus timides, l’injure de croire qu’ils puissent se déterminer par des arguments de ce genre. — (Discours d’Émile Combes à Auxerre, 4 septembre 1904)
    • Si quelqu’un dit que tous les chrétiens ont le pouvoir d’annoncer la parole de Dieu et d’administrer les sacrements ; qu’il soit anathème. — (Concile de Trente, 6e session, 13 janvier 1547; traduit dans Abrégé chronologique des conciles généraux, de A.J.A. Gautier, 1836)
  2. (Figuré) (Soutenu) Réprobation ; blâme solennel.
    • Don Ramon courba la tête sous cet anathème ; le front pâle et l’âme remplie de remords cuisants, il rentra lentement dans l’hacienda. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • C'était toujours des anathèmes épouvantables contre ceux qui étaient justement en train de lui lécher le cul, des gâtés-pourris-crasse qui se demandaient avec des airs ténébreux de quoi ils pourraient bien avoir envie dans la vie. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, p. 112)
  3. (Par extension) Personne qui est un objet d’opprobre, d’exécration.
    • Car c’est une loi singulière que ce peuple d’anathèmes n’ait pu assumer la réprobation collective dont il s’honore qu’au prix fabuleux du protagonisme éventuel de l’individu. — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • Et comme si cela ne suffisait pas, même en France, en Italie, dans tous les pays aujourd’hui asservis, où mes livres traduits faisaient partie des plus lus, l’anathème a aussi été jeté sur ordre de Hitler. — (Stefan Zweig, trad. Dominique Tassel, Le Monde d’hier, Gallimard, 2013, p. 415)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANATHÈME. n. m.
Sentence de malédiction qui retranche de la communion de l'Église. Lancer l'anathème. Frapper d'anathème. Prononcer anathème. Fulminer anathème. Dire anathème à quelqu'un. Tous les Pères du concile d'Éphèse crièrent anathème à Nestorius. Lever un anathème. De terribles anathèmes. S'exposer aux anathèmes de l'Église. Il s'emploie quelquefois, au figuré, surtout dans le style soutenu, et signifie Réprobation, blâme solennel. Prononcer des anathèmes contre les grandeurs humaines. Il signifie aussi Celui qui est retranché de la communion des fidèles. Quiconque dira... qu'il soit anathème. Par extension, il désigne Celui, celle qui est un objet d'opprobre, d'exécration.

Littré (1872-1877)

ANATHÈME (a-na-tê-m') s. m.
  • 1Personne exposée publiquement à la malédiction par l'autorité ecclésiastique. Vous êtes donc là, comme un anathème, séparé de tout le reste de vos frères ? Massillon, Temples. Vous séparer, comme un anathème, de tout le corps des justes, Massillon, Conv. L'assemblée même des fidèles leur était d'abord interdite [aux pénitents publics] comme à des anathèmes, Massillon, Respect dans les Temples. Dieu vous rejette invisiblement, vous êtes à ses yeux un anathème et un excommunié, Massillon, ib. Vivant comme des anathèmes séparés de l'assemblée sainte, Massillon, Carême, Petit nombre des Élus. N'êtes-vous pas un anathème, si vous n'aimez pas J. C. crucifié ? Massillon, Carême, Passion. Vous serez jusqu'à la fin marqué d'un caractère de réprobation, et un anathème caché au milieu d'Israël, Massillon, Conférences, État ecclésiastique. J'ai confiance, ô mon Dieu, qu'il n'y a pas ici, comme autrefois sous les tentes d'Israël, un autre Achan caché dans la foule ni un anathème parmi les fidèles, Massillon, Carême, Communion. C'est ce monde qui doit être pour vous un crucifié, c'est-à-dire un anathème et un objet d'horreur, Massillon, Carême, Petit nombre des Élus.
  • 2 Adjectivement. Qu'il soit anathème. Saint Paul a l'autorité d'un père et la tendresse d'une mère ; il veut être anathème pour ses enfants, Fénelon, XVIII, 363.
  • 3 Par extension, retranchement de la communion de l'Église. Le concile frappa d'anathème un évêque célèbre, Bossuet, Hist. I, 11. Josué immola au Seigneur 31 rois du pays tous soumis à l'anathème, Voltaire, Mœurs, Vict. humaines.
  • 4Malédiction. Je ne viens pas ici prononcer des anathèmes contre les grandeurs humaines, Massillon, Vices. La religion ne semble avoir des anathèmes que pour ceux qui…, Massillon, Prosp. Enfin vous avez dit anathème à Satan et à ses œuvres, Massillon, Carême, Petit nombre des Élus. Regarder le moment de la mort comme le plus grand des malheurs, c'est dire anathème à J. C., c'est ne vouloir avoir aucune part avec lui, Massillon, Carême, Mort. L'eau du baptême Ne vous apporte point la mort et l'anathème, Voltaire, Zaïre, III, 4.
  • 5 Fig. Tout l'anathème des malheurs publics tombe sur vous seul, Massillon, Carême, Sur les causes ordinaires de nos rechutes.
  • 6En parlant des personnes, opprobre, exécration. Vous n'êtes que l'anathème du ciel et le scandale de la terre, Massillon, Carême, Vocation. Les impies mourront la honte de l'humanité, l'opprobre de la religion et l'anathème du ciel et de la terre, Massillon, Paraphrases, psaume 27.
  • 7 Fig. Réprobation, blâme solennel. Cette proposition est frappée d'anathème, Pascal, Prov. 3. On ose lever l'anathème que saint Paul prononce contre…, Pascal, Prov. 10.

HISTORIQUE

XIIe s. L'apostolies les leies [laïques] idunc escumenja [excommunia], E celui, qui qu'il seit, qui jamais les tendra ; E desuz anatheme à tuz dis conferma, Th. le Mart. 58.

XIIIe s. Por plus enforcier l'anatesme, Quant il aura finé son tesme, Li met ou poing ung ardant cierge Qui ne fu pas de cire vierge, la Rose, 19787.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « anathème »

(Siècle à préciser) Du latin anathema.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀνάθεμα, exposition, et aussi personne exposée, de ἀνατιθέναι, formé lui-même de ἀνὰ, en haut, et τιθέναι, poser (voy. THÈME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « anathème »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anathème anatɛm

Évolution historique de l’usage du mot « anathème »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anathème »

  • Dans ces conditions, un débat entre patriotes, soucieux de la souveraineté nationale et des collaborateurs néo-colonisés au service des puissances néocolonialistes, n’aura aucune chance de se produire dans des conditions démocratiques et civilisées, mais tendra naturellement à l’affrontement par l’invective, la menace, l’anathème et la fuite en avant qui caractérise les mauvaises consciences. Algérie Patriotique, Hirak et néocolonialisme : l’anathème et l’invective comme unique débat - Algérie Patriotique
  • On a tendance à jeter l'anathème sur les algorithmes dans nos machines qui nous imposeraient nos choix, alors que c'est notre " algorithme intérieur " qui est la cause première de notre surdité aux autres. Site-Trends-FR, "Les bulles de filtres, ou comment notre algorithme intérieur nous rend sourd aux autres" - Politique Economique - Trends-Tendances
  • Un anathème n'a jamais tué une mouche. De Achille Chavée / Aphorisme
  • Qu’est-ce que Dieu fait donc de ce flot d’anathèmes Qui monte tous les jours vers ses chers Séraphins ? De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • "C’est quelqu’un qui porte un combat important, qui mobilise sur le terrain", assure-t-il au micro d’Europe 1. "Ça n’est pas un combat de haine, un combat négatif, c’est un combat qui porte une aspiration à la justice et à la transparence", estime David Belliard. Cet élu tient toutefois à prendre ses distances avec la militante antiraciste, qui estime qu’il existe un "racisme d’Etat" en France. "On peut avoir un certain nombre de nuances, je ne porte pas l’anathème sur tous les policiers", modère David Belliard. "Mais je constate qu’il y a un certain nombre de problèmes dans l’organisation." Europe 1, Violences policières : "Nous n’avons pas besoin d’une police qui tue", dénonce David Belliard
  • D’autres s’y entendent également pour ostraciser les déviants. Ainsi, la France insoumise locale et le Comité de lutte du Haut-Adour semblent confondre allègrement compromis et compromission. Ils jettent l’anathème sur une union au sein de laquelle huit membres du BEC - excusez du peu – participent au remodelage du programme de Bagnères pour tous, avec l’ambition de faire avancer la ville vers une transition écologique et participative. Ce faisant, ces mouvements de gauche favorisent l’immobilisme et le tropisme droitier de la liste sortante. On ne s’en sortira donc jamais. Le BEC considère que l’urgence de la situation, illustrée par la crise sanitaire, sociale et économique actuelle, force au pragmatisme. Si l’on ne peut accéder seul aux responsabilités, mieux vaut influer sur le cours des choses en s’alliant avec des modérés de bonne volonté que camper dans une opposition stérile face à un maire inconscient des enjeux écologiques actuels." nrpyrenees.fr, Jean-Marc Aragnouet répond au Front de gauche - nrpyrenees.fr
  • Dans une déclaration de presse rendue publique, le 09 juin 2020, le Conseil de l’Ordre des Avocats du Niger a cru devoir relever suite aux rencontres qu’il a initiées avec le Ministère de la Justice et le SAMAN, ce qu’il appelle «atteintes graves aux principes de la séparation des pouvoirs et à l’indépendance de la justice». Pour étayer ses dires, il se fonde sur une prétendue violation de la règle de l’inamovibilité des magistrats du siège et des convocations répétitives du Conseil Supérieur de la Magistrature dont il déduit des conséquences pour s’en offusquer, avant de suggérer sa réforme pour dit-il mieux garantir l’indépendance de la justice. Face à toutes ces allégations, le ministère de la Justice entend rétablir la vérité sur des insinuations qui visent à jeter l’anathème sur la Justice ; de quoi s’agit-il ? , Déclaration de presse du Ministère de la Justice suite à celle du Conseil de l’Ordre des Avocats du Niger : Rétablir la vérité sur des insinuations visant à jeter l’anathème sur la Justice
  • Le programme Tour d’Horizon s’est mué en tribune de règlement de compte ce jeudi, 25 juin 2020. Les Dinosaures de l’information se sont violemment attaqués à tous ceux qui jettent l’anathème sur leur patron en ce qui concerne l’affaire Ernest Obama. Réagissant sur cas personnel, Parfait Ayissi a laissé glisser un lapsus linguae qui fait l’objet de critiques véhémentes sur la toile. Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Cameroun : La bourde de Parfait Ayissi en direct de Tour d’Horizon enflamme la toile

Traductions du mot « anathème »

Langue Traduction
Anglais anathema
Espagnol anatema
Italien anatema
Allemand gräuel
Portugais anátema
Source : Google Translate API

Synonymes de « anathème »

Source : synonymes de anathème sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « anathème »

Partager