La langue française

Excommunié

Sommaire

  • Définitions du mot excommunié
  • Étymologie de « excommunié »
  • Phonétique de « excommunié »
  • Évolution historique de l’usage du mot « excommunié »
  • Citations contenant le mot « excommunié »
  • Traductions du mot « excommunié »
  • Synonymes de « excommunié »
  • Antonymes de « excommunié »

Définitions du mot excommunié

Trésor de la Langue Française informatisé

EXCOMMUNIÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de excommunier*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une pers.] Rejeté hors du commun des fidèles. Nous étions, mes fidèles et moi, depuis quarante ans privés du sacrement de l'eucharistie et excommuniés de fait (France, Île ping.,1908, p. 46).Les prédicateurs fulminèrent contre l'empereur excommunié (Grousset, Croisades,1939, p. 337).
Emploi subst. Refuser d'enterrer les excommuniés en terre sainte; il n'était pas permis aux excommuniés d'entrer dans les églises (Ac.1835-1932).
Vieilli, fam. ,,Cet homme a un visage d'excommunié, il est fait comme un excommunié. Il a une mauvaise mine, il est mal habillé, mal en ordre`` (Ac. 1835-1932).
B.− [En parlant d'un inanimé concr.] Condamné par l'Église. Synon. à l'index.Mon cher Barrès, je vous envoie mon livre excommunié... etc. Gabriele d'Annunzio (Barrès, Cahiers,t. 9, 1911-12, p. 100):
... bien que (...) la publication [des Bas-fonds de Paris] n'en ait été autorisée que par tolérance (...) à un prix assez élevé pour que le volume ne puisse en aucun cas exercer ses ravages au-delà des frontières excommuniées du monde des bibliophiles. A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p. 228.
Fréq. abs. littér. : 100.

Wiktionnaire

Adjectif

excommunié \ɛk.skɔ.my.nje\

  1. Qui a été rejeté de l’église.
  2. (Figuré) Qui a été rejeté, tenu à l’écart.
    • Des populations excommuniées depuis toujours des enseignements secondaire et supérieur accédaient à la culture lettrée..— (Pierre BERGOUNIOUX –  « Le passage vers le vaste monde ne pouvait se faire sans douleur » - Journal La Croix, p. 20, 27 août 2014)

Nom commun

excommunié \ɛk.skɔ.my.nje\ masculin (pour une femme on dit : excommuniée)

  1. Personne rejetée de l’Église.
    • Un excommunié.
    • Refuser d’enterrer les excommuniés en terre sainte.
    • Il n’était pas permis aux excommuniés d’entrer dans les églises.
    • Le sénateur libéral T.-D. Bouchard a tenu à assister aux funérailles de ce traducteur atypique qui, comme Talleyrand, l’excommunié qui s'était attaqué au trône et à l'autel, a voulu quitter ce monde au sein de l'Église qu'il avait combattue. — (Alain Otis et Jean Delisle, Les douaniers des langues — Grandeur et misère de la traduction à Ottawa, 1867-1967, Presses de l'Université Laval, 2016, p. 93)

Forme de verbe

excommunié \ɛk.skɔ.my.nje\

  1. Participe passé masculin singulier de excommunier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCOMMUNIER. v. tr.
Retrancher de la communion de l'Église. On l'a menacé de l'excommunier. Le Pape les avait excommuniés. Le participe passé

EXCOMMUNIÉ, ÉE, s'emploie comme nom. Un excommunié. Refuser d'enterrer les excommuniés en terre sainte. Il n'était pas permis aux excommuniés d'entrer dans les églises.

Littré (1872-1877)

EXCOMMUNIÉ (èk-sko-mu-ni-é, ni-ée) part. passé.
  • Le roi Robert excommunié par le pape. Il faut mettre ces faits, et les raisonnements qui en sont la suite, à côté des relations de la légende dorée, du corbeau excommunié pour avoir volé la bague de l'abbé Conrad, et des extravagances que l'imbécillité a débitées sur les prétendus hommages que les animaux ont rendus à nos redoutables mystères, D'Alembert, Éloges, du Marsais.

    S. m. Il n'était pas permis aux excommuniés d'entrer dans les églises. Des excommuniés qui ne peuvent paraître en aucun lieu et dont tout le monde doit s'éloigner, Bourdaloue, Exhort. charit. envers les prisonniers, t. I, p. 87, dans POUGENS.

    Fig. Il est fait comme un excommunié, il est mal habillé, en désordre. Crotté depuis la tête jusqu'aux pieds, botté jusqu'à la ceinture, fait enfin comme un excommunié, Hamilton, Gramm. 7.

    Un visage d'excommunié, mauvaise mine. Je voyais déjà la nécessité avec son visage d'excommunié, et elle me faisait peur, Lesage, Guzm. d'Alf. II, 1.

    Cet homme est pis qu'excommunié, il est dans le mépris et la haine de chacun.

    On dit aussi : jurer, sacrer, comme un excommunié.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « excommunié »

→ voir excommunier
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « excommunié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
excommunié ɛkskɔmynie

Évolution historique de l’usage du mot « excommunié »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « excommunié »

  • Il resterait donc uniquement une motivation "politique", pour se rapprocher des luthériens, dans la lignée du dialogue oecuménique, sans que l'on voie, dans une perspective catholique traditionnelle, précisément les fruits réels d'un tel acte, puisque ce qui est proposée en échange n'est pas l'abandon de l'erreur (erreur des protestants qui à l'heure actuelle n'a pas l'air d'intéresser grand-monde chez les catholiques, trop préoccupés par la défense des petits oiseaux et l'accueil des immigrés, pardon, des "migrants", thématiques ô combien essentielles faisant passer les questions théologiques au second, si ce n'est au troisième, plan), mais la rétractation, par Luther, de la qualification du Pape d' "Antéchrist", qualification qui ne devrait même pas susciter ne serait-ce qu'un haussement de sourcil : depuis quand devrait-on se préoccuper des divagations d'un moine défroqué excommunié et mort il y a plusieurs siècles ? De toute manière, cette rétractation, si elle ne s'est pas faite de jure, s'est faite a minima de facto : on voit mal les luthériens de nos jours, s'ils considéraient réellement le pape comme l'Antéchrist, lui réclamer quoi que ce soit, et surtout pas une levée d'excommunication. AgoraVox, Réflexions sur la possible levée d'excommunication de Luther - AgoraVox le média citoyen
  • Le 2 juillet 1566, Nostradamus dont les prophéties sont de renommée mondiale, a perdu la vie à l’âge de 63 ans. Il a été excommunié par l’Eglise en raison de ses prédictions. , Le 2 juillet dans l'histoire | TRT Français
  •  « L’Eglise chrétienne rédemptrice de Dieu a excommunié M. Gideon Bakare et l’a relevé de toutes ses fonctions ministérielles au sein de la Mission. L-FRII, Affaire du pasteur qui a couché avec la femme de son adjoint ; la sanction de l’Eglise RCCG est tombée - L-FRII

Traductions du mot « excommunié »

Langue Traduction
Anglais excommunicated
Espagnol excomulgado
Italien scomunicato
Allemand exkommuniziert
Chinois 被逐出
Arabe حرم
Portugais excomungado
Russe отлучен
Japonais 破門した
Basque excommunicated
Corse excomunicatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « excommunié »

Source : synonymes de excommunié sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « excommunié »

Partager