Amaigrir : définition de amaigrir


Amaigrir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AMAIGRIR, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. Rendre maigre :
1. Ah! que n'avons-nous un journal! Mais le journal que nous ferions aujourd'hui sera fait en 1860; alors seulement on le comprendra. Il leur faut à présent de la Gazette ou du Constitutionnel. Ce sont des Turcs qui veulent de l'opium, bien que l'ivresse les amaigrisse et les tue. A. de Lamartine, Correspondance,1832, p. 248.
2. C'est pourquoi des peines matérielles leur sont préparées, toutes significatives des fautes qu'elles réparent : les fardeaux énormes qui courbent les épaules des superbes; le cilice et la cécité des envieux; la fumée où sont enveloppés ceux qui se livrèrent à la colère; la course incessante des paresseux; l'ignominieuse posture des avares couchés sur la terre, dont ils aimèrent trop les trésors; la faim, qui amaigrit le visage des gourmands; et la flamme, dont les voluptueux sortiront purs. F. Ozanam, Essai sur la philosophie de Dante,1838, p. 155.
Emploi abs. Le jeûne amaigrit. L'usage fréquent de certains aliments dessèche et amaigrit (Ac. 1835-1932).
Au fig., littér. Rendre comme maigre, amoindrir, affaiblir :
3. Elle a subi constamment la double fatalité de son climat et du système étroit de société dans laquelle elle est concentrée. Ce système a desséché et amaigri le cœur de l'Italie. J. Michelet, Introduction à l'Histoire universelle,1831, p. 443.
4. Le travail de réflexion amaigrit les idées. J'ai souvent remarqué ce genre d'effet; quelquefois je crois le comprendre. Alain, Propos,1933, p. 1143.
Spéc., TECHNOL.
a) Diminuer l'épaisseur d'une pièce. Amaigrir une pierre, une pièce de charpente.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
b) Diminuer le pouvoir liant d'un ciment ou la plasticité d'une argile, d'une pâte :
5. Les silex pyromaques (...) offrent un des ingrédients les plus efficaces pour amaigrir les pâtes trop argileuses. A. Brongniart, Traité des arts céramiques,1844, p. 72.
2. Faire paraître maigre :
6. Il [Miguel de Manara] remplit à lui seul cet hôpital de la Caridad qu'il a fondé, il y est partout, terriblement vivant, avec son visage creux encore amaigri par la barbe, son nez mince et long, ses yeux fiévreux et ses grandes oreilles de rachitique. J'ai contemplé son masque travaillé par la passion d'abord, par les jeûnes ensuite... A. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 156.
B.− Emploi pronom. [En parlant d'une pers.] Devenir maigre :
7. Son corps s'amaigrit, se creusa, se décharna, au point qu'il ressemblait véritablement à une pièce anatomique. O. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 144.
8. Elle s'amaigrissait, elle semblait rongée par un mal intérieur. R. Rolland, Jean-Christophe,Le Buisson ardent, 1911, p. 1382.
Spéc., SCULPT. Se réduire en séchant :
9. On dit qu'un modèle en terre glaise s'amaigrit lorsque ses dimensions se modifient par le séchage. J. Adeline, Lexique des termes d'art,1884.
Rem. L'emploi intrans. il amaigrit, « il devient maigre » est enregistré par Ac. 1835-1932, Rob., Quillet 1965.
Prononc. : [amεgʀiʀ], j'amaigris [ʒamεgʀi], ou [amegʀiʀ], j'amaigris [ʒamegʀi]. Warn. 1968 indique les 2, avec la mention ,,parler courant`` pour le second. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 écrivent leur [ε] avec une demi-longueur (facultative pour Barbeau-Rodhe). Antérieurement à Passy 1914, les dict. indiquent à la seconde syllabe un [e] fermé jusqu'à Gattel 1841, un [ε] ouvert à partir de Nod. 1844 (il convient d'écarter Fél. 1851, dont la transcription n'est pas claire).
Étymol. ET HIST. − Fin xiie-début xiiies. part. passé adj. « devenu maigre » (Gervaise, Bestiaire, fo92b ds Gdf. Compl. : Quant ele est si amagrie); 1236 « devenir maigre » (Rose, B.N. 1573, fo22a, ibid. : Icil venirs, icil alers, Icil veilliers, icil pensers, Fet aus amanz soz les drapiaux Durement amesgrir les piaux). Composé de maigre*; préf. a-1*, dés. -ir.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 12.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barb. _ Cad. 1963. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Caput 1969. − Chabat t. 1 1875. − Fér. 1768. − Jossier 1881. − Laf. 1878. − Plais. _ Caill. 1958. − Prév. 1755. − Sardou 1877. − Will. 1831.

Amaigrir : définition du Wiktionnaire

Verbe

amaigrir \a.mɛ.ɡʁiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’amaigrir)

  1. Rendre maigre.
    • Le jeûne amaigrit.
    • L’usage fréquent de certains aliments dessèche et amaigrit.
    • Le travail l’a beaucoup amaigri.
    • A lʼinverse, un remède pour amaigrir sera donné deux fois par jour lʼhiver et une seule fois lʼété. — (Claude Alexandre Thomasset, Joëlle Ducos, Le temps quʼil fait au Moyen-Âge, 1998)
  2. (Construction) (Menuiserie) (Maçonnerie) (Charpenterie) Réduire l’épaisseur d’une pièce de bois ou d’une pierre pour l’ajuster à la place qu’elle doit occuper.
  3. (Intransitif) Devenir maigre.
    • Il amaigrit tous les jours.
    • Les bœufs amaigrissent dans ces pâturages, au lieu d’engraisser.
    • S’amaigrir par le travail, par un excès d’abstinence.
  4. (Pronominal) (Sculpture) En parlant d’un modelage, perdre du volume du fait du séchage de la terre glaise.
    • Cette figure s’est amaigrie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amaigrir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMAIGRIR. v. tr.
Rendre maigre. Le jeûne amaigrit. L'usage fréquent de certains aliments dessèche et amaigrit. Le travail l'a beaucoup amaigri. En termes d'Architecture, Amaigrir une pierre, une pièce de charpente, En diminuer l'épaisseur, pour l'ajuster à la place qu'elle doit occuper.

AMAIGRIR, intransitif, et S'AMAIGRIR signifient Devenir maigre. Il amaigrit tous les jours. Les bœufs amaigrissent dans ces pâturages, au lieu d'engraisser. S'amaigrir par le travail, par un excès d'abstinence. En termes de Sculpture, Cette figure s'est amaigrie, se dit d'une Figure de terre glaise qui s'est réduite en séchant.

Amaigrir : définition du Littré (1872-1877)

AMAIGRIR (a-mè-grir) v. a.
  • 1Rendre maigre. Le jeûne l'amaigrissait.

    Absolument. On prétend que l'usage du vinaigre amaigrit.

  • 2 Fig. Bien qu'il soit infiniment sensible à la misère et aux plaintes de son peuple, il n'a pu néanmoins s'empêcher de l'amaigrir, Guez de Balzac, Le Prince, ch. 17.
  • 3Amaigrir un terrain, le rendre stérile. Le cheval et la plupart des autres animaux amaigrissent en peu d'années les meilleures prairies, Buffon, Bœuf.
  • 4 Terme d'architecture. Diminuer l'épaisseur. Amaigrir une pierre, une pièce de charpente.

    En peinture, amoindrir. Ce muscle est trop fort ; il faut l'amaigrir.

  • 5S'amaigrir, v. réfl. Se rendre maigre. S'amaigrir par l'abstinence. Pour m'aller amaigrir avec un tel chagrin, Molière, le Dépit, I, 2.

    En parlant d'un modèle en terre glaise, diminuer de volume, se resserrer en séchant. Cette figure s'est amaigrie.

HISTORIQUE

XIIIe s. Icis venirs, icis alers, Icis veilliers, icis parlers Font as amans sous lor drapiaus [vêtements] Durement ameigrir lor piaus, la Rose, 2558. À li [papelardise] et as siens est la porte Deveée de paradis ; Car ices gent si font lor vis [visages] Amegrir, a dit l'Evangile, Pour avoir loz parmi la ville, la Rose, 433.

XVe s. Il convient qu'il soit amesgriz ; Il a trop grasse la ventraille, Mart. de S. P. et S. P.

XVIe s. En lieu d'amaigrir pour le jeune de caresme, elle estoit plus belle et plus fraische qu'à caresme-prenant, Marguerite de Navarre, Nouv. XXX. Les ciches emmaigrissent la terre, De Serres, 100.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AMAIGRIR. Ajoutez :

6S'amaigrir, perdre de sa compacité, en parlant de la terre. L'art intervient pour diriger les eaux stagnantes ou pour empêcher, s'il y a une pente légère, que les terres ne s'amaigrissent par leur écoulement, Journ. offic. 11 fév. 1875, p. 1132, 2e col.

REMARQUE

Dans la citation de Molière, la vraie leçon est emmaigrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Amaigrir : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMAIGRIR, v. a. terme d’Architecture. Voyez Démaigrir.

* Amaigrir, rendre maigre. L’usage fréquent de certains alimens desseche & amaigrit ; le travail l’a amaigri.

Amaigrir, v. n. il amaigrit tous les jours. V. Maigreur. (L)

* Amaigrir, en Sculpture, se dit du changement qui survient dans une figure de terre ou de plâtre nouvellement faite, lorsqu’en se séchant ses parties se resserrent, diminuent de grosseur, & deviennent moins nourries.

Amaigrir, v. a. en terme de Charpentier constructeur de vaisseau, c’est rendre un bordage ou une piece de bois moins épaisse. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amaigrir »

Étymologie de amaigrir - Littré

Provenç. amagrezir ; catal. amagrir ; espagn. amagrecer ; de à (voy. À) et maigrir (voy. MAIGRIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de amaigrir - Wiktionnaire

 Dérivé de maigrir avec le préfixe a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amaigrir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amaigrir amɛgrir play_arrow

Conjugaison du verbe « amaigrir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe amaigrir

Évolution historique de l’usage du mot « amaigrir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amaigrir »

  • Ainsi, le sanctuaire l’a pris en charge et lui ont imposé un régime assez strict afin de l’amaigrir. Ils ont précisé que c’était assez rare de voir un oiseau sauvage être naturellement obèse, expliquant que l’hiver doux a dû permettre au hibou de chasser des proies très régulièrement et donc de se régaler. Demotivateur, Ils sauvent un hibou dans un fossé, le pensant blessé, mais il est juste « trop gros pour voler »
  • Il s’appelle Pippopo, mais ne vous sentez pas contraint de doubler le second «p», son nom n’est pas fait pour être écrit, juste prononcé par une demoiselle gazouillant ses premières syllabes. Il devait peser environ 70 grammes lorsqu’il a rejoint notre domicile, et s’il en fait 40 aujourd’hui, c’est bien le maximum. Les mauvais traitements répétés ont en effet fini par l’amaigrir. , Le lapin qui ne ressemble plus à rien - La Liberté
  • Des mouvements qui suivent l’éviction il y a deux mois de Chris Bandura, longtemps directeur des relations médias, limogé le 22 avril en compagnie de John Sinclair et Jennifer Van Rysdam, qui s’occupaient pour leur part de la billetterie et de l’événementiel. Au total, 21 personnes en avril, puis 104 mises au chômage partiel, puis cinq autres licenciements… Les Pegula veulent « amaigrir » le staff, un mouvement pas simplement économique officiellement… mais un peu quand même. Hockeyarchives, Les Sabres de Buffalo en crise (encore) | NHL | Hockeyarchives

Traductions du mot « amaigrir »

Langue Traduction
Espagnol adelgazar
Anglais make thinner
Source : Google Translate API

Synonymes de « amaigrir »

Source : synonymes de amaigrir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « amaigrir »


Mots similaires