La langue française

Empâter

Sommaire

  • Définitions du mot empâter
  • Étymologie de « empâter »
  • Phonétique de « empâter »
  • Évolution historique de l’usage du mot « empâter »
  • Citations contenant le mot « empâter »
  • Vidéos relatives au mot « empâter »
  • Traductions du mot « empâter »
  • Synonymes de « empâter »
  • Antonymes de « empâter »

Définitions du mot empâter

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPÂTER, verbe trans.

I.− Couvrir, enduire de pâte ou d'une matière similaire.
A.− Lang. cour. Les abeilles l'empâtèrent [un colimaçon] de miel et de cire (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 115).
Emploi pronom. Leurs bras nus enfarinés s'empâtaient jusqu'aux coudes (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 32).
En partic. Se couvrir de boue, s'enliser, s'embourber. Lorsque la charrue s'empâtait, il en détachait la boue et les herbes (Zola, Terre,1887, p. 436).
B.− Emplois techn.
1. CONSTRUCTION Enduire de plâtre ou d'une matière semblable des éléments pour les unir ou les consolider :
1. ... les architectes de je ne sais quelle époque ont pratiqué deux étages de cabanons pour loger le plus d'accusés possible, en empâtant de plâtre, de grilles et de scellements les chapiteaux, les ogives et les fûts de cette galerie magnifique. Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1846, p. 478.
2. GÉOL. [Le suj. désigne gén. une substance malléable, terre glaise, argile; le compl. un minéral, une roche, un fossile] Entourer, recouvrir complètement. Des argiles rouges empâtant des Poudingues de silex s'étalent à la surface des plateaux (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 146).
3. PEINT. Empâter une toile, un tableau. Poser les couleurs directement sur la toile pour les mêler intimement. Les couleurs sont bien empâtées et bien fondues (Stendhal, Hist. peint. Ital.,t. 1, 1817, p. 73).
II.− [Avec une idée d'abondance ou d'excès par rapport à une norme]
A.− Rendre pâteux, plus épais. Au fig. Alourdir, charger d'éléments inutiles.
1. Lang. techn., PEINT. Poser des couches successives de peinture épaisse afin de mettre certaines parties en relief, jouer avec les ombres et les lumières, etc. Tenez (...) empâtez vos premiers plans! Empâtez ferme! (Labiche, Fourchevif,1859, 14, p. 422).Péj. La plupart des peintures de Th. Rousseau, empâtées par une épaisseur excessive de matière (Réau, Art romant.,1930, p. 124).
P. anal., GRAV. Rendre l'effet de l'empâtement des couleurs par l'emploi de tailles et de pointes.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén.
[P. transpos. dans d'autres domaines, littér., mus.] Gén. péj. Il [Hugo] empâte ses vers de mots indéterminés, vagues et vertigineux (Valéry, Variété II,1929, p. 138).Il faut enlever les Flûtes fortes qui soufflent et empâtent l'harmonie (Dupré, Improvis. orgue,1925, p. 14).
2. Usuel
a) [Le compl. désigne gén. la bouche, la langue] Encombrer, surcharger, d'une matière épaisse. L'air qu'on avalait (...) empâtait la bouche, était souillé, épais (Vialar, Odeurs et sons,1953, p. 143).
Emploi pronom. Sa langue s'empâte, ses lèvres pendent et luisent comme la margelle usée d'un vieux puits (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 281).
P. méton. [Appliqué à la voix] Perdre de sa netteté. Sa voix s'empâte, son regard devient fixe (Aymé, Mouche,1957, p. 145).
b) Emploi pronom. [Le suj. désigne une pers. ou une partie du corps] Gonfler exagérément. Devenir gras, prendre de l'embonpoint. Le menton et le cou s'empâtent. La prise de poids est (...) nette avec une cellulite importante (QuilletMéd.1965, p. 486):
2. Ils s'enfonçaient en pleine vie animale. Ils se portaient fort bien d'ailleurs. Madeleine engraissait; son visage qui s'empâtait, prenait des blancheurs molles de nonne. Elle devenait gourmande, goûtait profondément toutes les jouissances physiques : Zola, Madeleine Férat,1868, p. 228.
P. métaph. Une intelligence qui s'empâte, un corps qui se défait (Sartre, Nausée,1938, p. 95).
B.− Engraisser les volailles en les gavant de pâtée. La fermière (...) serrait entre ses jambes une dinde qu'elle empâtait avec des gobes de farine (Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 22).
Rem. On rencontre ds la plupart des dict. (Ac. compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Littré, Guérin 1892, DG, Quillet 1965) le subst. masc. empâteur. Celui qui gave les volailles.
P. anal., fam. [Le compl. désigne une pers.] Nourrir bien et en quantité. Je serais un excellent mari! Je vous soignerais, je vous empâterais (Ségur, Auberge ange gard.,1863, p. 266).Au fig. Procurer une vie d'abondance et de confort. Dans ce nid peu bruyant, on berce, on empâte, on endort les hommes (Gobineau, Pléiades,1874, p. 164).
Rem. À rapprocher de l'expr. coq en pâte (cf. coq A 1 a ex. 3).
Emploi pronom., arg. S'empiffrer. Peut-être bien qu'ils sont dans un coin à s'empâter (Vidocq, Mém.,t. 3, 1828-29, p. 172).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pɑte], (j')empâte [ɑ ̃pɑ:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1erquart xiiies. intrans. « devenir pâteux [de la bouche] » (Florence de Rome, 4459 ds T.-L.); 1694 « rendre pâteux » (Ac. : Rendre pasteux, et alors il ne se dit guere qu'en parlant de la bouche, de la langue); 2. xiiies. « couvrir, enrober de pâte » (Des dames qui troverent l'anel, éd. A. Montaiglon et G. Raynaud, VI, 2, 59); 3. 1669 peint. (Molière, Val-de-Gr. 315 ds Rob.); 4. 1752 « engraisser des volailles » (Trév.); 5. 1808 pronom. méd. « gonfler » (Cabanis, Rapp. phys. et moral, t. 2, p. 56 : tout le tissu graisseux et cellulaire s'empâte : quelquefois même il s'endurcit au point de gêner toutes les fonctions). Dér. de pâte*; préf. em-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 54. Bbg. Reinheimer-Rîpeanu (S.). Divers types de parasynthétiques. Revue roumaine de linguistique. 1973, t. 18, pp. 437-491.

Wiktionnaire

Verbe

empâter \ɑ̃.pɑ.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’empâter)

  1. Remplir de pâte, ou de toute autre matière pâteuse.
    • S’empâter les mains.
  2. (En particulier) (Peinture) Étendre les couleurs de façon à leur donner de l’épaisseur ; peindre en posant les couleurs en couches épaisses.
    • Empâter un tableau.
  3. (En particulier) (Peinture) Mettre les couleurs chacune à leur place, sans d’abord les mêler ou les fondre ensemble.
    • Empâter une figure.
  4. Rendre pâteux.
    • Empâter la langue, empâter la bouche.
  5. Engraisser avec de la pâtée.
    • Empâter la volaille.
  6. (Figuré) Nourrir.
    • La mère empâtait elle-même le petit. — (Guy de Maupassant, Aux champs)
  7. (Pronominal) (Figuré) Grossir, prendre du gras, s'arrondir.
    • Les dernières semaines, quand elle se mit à grossir rapidement, elle se réjouit qu’André fût loin d’elle, craignant qu’il ne la trouvât enlaidie : l’ovale de son visage s’était empâté un peu, donnant une maturité plus chaude à sa beauté. — (Marcel Martinet, La Maison à l’abri, 1918)
    • Elhamy, de son côté, changeait. Il prenait de l’embonpoint ; ses traits s’empâtaient quelque peu. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Vargas s’était considérablement empâté depuis notre rencontre à Hawaï. J’avais gardé le souvenir d’un petit homme sec, je retrouvais un poussah. — (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, page 95)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPÂTER. v. tr.
Remplir de pâte, ou de quelque autre matière pâteuse. S'empâter les mains. Il signifie aussi Rendre pâteux. Empâter la langue, empâter la bouche. Il signifie spécialement Engraisser avec de la pâtée. Empâter la volaille. En termes de Peinture, Empâter un tableau, Étendre les couleurs de façon à leur donner de l'épaisseur. Empâter une figure, En mettre les couleurs chacune à leur place, sans d'abord les mêler ou les fondre ensemble. Cette figure n'est qu'empâtée.

Littré (1872-1877)

EMPÂTER (an-pâ-té) v. a.
  • 1Couvrir de pâte ou de matière pâteuse. Cela m'a empâté les mains. Vous lui empâterez [à Cerbère] ses trois gueules en lui jetant dans chacune une de vos boules de cire, La Fontaine, Psyché, II, p. 190.

    Remplir de pâte les trous d'une meule de moulin.

  • 2Empâter une volaille, l'engraisser avec une pâte composée.
  • 3 Terme de peinture. Donner de l'épaisseur aux couleurs, surtout aux carnations, en les couvrant et recouvrant plusieurs fois.

    Terme de gravure. Mélanger des points faits à la pointe sèche et des points faits à l'eau-forte avec les tailles et les hachures.

  • 4Rendre pâteux, épais. Empâter la langue.
  • 5S'empâter, v. réfl. Devenir pâteux, épais. La langue s'empâte.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nus ne puet metre en sele ne en escu, de quelque maniere que la sele ou li escu soit, chose emprientée, [pressée, comprimée] ne empastée, Liv. des mét. 209.

XVIe s. Par dessus ajoutera on un rempar d'argile pour engarder l'eau, les vents, la chaleur, d'entrer dedans, l'empastant proprement, et par ce moien en couvrir toutes les joinctures, De Serres, 663. Son visage de rouge et de blanc empasté, D'Aubigné, Trag. II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « empâter »

En 1, et pâte ; provenç. et espagn. empastar ; ital. impastare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De pâte, avec le préfixe em-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « empâter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
empâter ɑ̃pate

Évolution historique de l’usage du mot « empâter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « empâter »

  • Le risque du confinement est de s’empâter. La prise de poids est dangereuse pour la santé chez les adultes comme les plus jeunes. Quand on est fatigué, on sécrète l’hormone de la faim, quand on est en forme, on sécrète l’hormone de satiété. Il faut donc soigner son sommeil. Faire trois à quatre repas par jour, pas plus et surtout ne pas grignoter. On opte pour une cuisine sans matière grasse (papillote, grillé, à l’eau, à la vapeur). Ceux qui ont un barbecue, c’est le moment de le ressortir ! On utilise des épices pour donner du goût et on limite la consommation d’alcool. Les apéros en Facetime, c’est sympa mais surtout pas tous les soirs ! On évite aussi les sodas et les jus de fruits. La petite astuce est de noter ce qu’on mange tout au long de la journée, cela fait garde-fou et permet de garder le contrôle. LaProvence.com, Santé | Coronavirus : comment éviter la prise de poids pendant le confinement ? | La Provence
  • La moto électrique SR/F a subi un sacré relooking : le phare avant a été complètement modifié pour laisser place à un feu beaucoup plus petit, tandis que la carrosserie de l’engin a été « épaissie », notamment au niveau du cache du dessus qui devient plus carré. Autre élément marquant : le siège devient une assise en cuir beige foncé, qui lui donne un petit côté rétro, mais contribue aussi à empâter l’esthétique globale du deux-roues. Numerama, E-Racer revisite la moto électrique Zero SR/F (mais le fallait-il vraiment ?)
  • La vérité, c’est qu’après 3-4 jours de confinement, avec mes potes sportifs, footballeurs et autres sports, on s’est dit qu’on allait s’empâter et que ça allait être très compliqué de reprendre une activité si activité il y avait après ce confinement. Du coup, on a lancé un truc tout con. On s’est dit qu’on allait faire chacun notre tour une petite séance de sport puis la diffuser sur un support sur lequel on pouvait se voir en conférence tous ensemble. Puis, je ne sais pas… je me suis dit que j’allais proposer à tous les gens qui me suivent sur Facebook et peut-être qu’il y aura des personnes que ça intéressera. Premier jour, doucement 20, 30, 40 et puis là je suis entre 60 à 90 personnes qui font du sport chaque jour avec moi, donc c’est cool. Actufoot, Fabien Raddas (AS Poissy) : "Environ 90 personnes font du sport chaque jour avec moi"

Vidéos relatives au mot « empâter »

Traductions du mot « empâter »

Langue Traduction
Anglais paste
Espagnol pegar
Italien incolla
Allemand einfügen
Chinois
Arabe معجون
Portugais colar
Russe вставить
Japonais ペースト
Basque itsatsi
Corse pasta
Source : Google Translate API

Synonymes de « empâter »

Source : synonymes de empâter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « empâter »

Partager