Amincir : définition de amincir


Amincir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AMINCIR, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Rendre moins épais ou moins gros. Amincir une pièce de bois; les corsets amincissent la taille (Ac. 1835-1878) :
1. Coupez par quartiers trente-six belles pommes de reinette, après les avoir épluchées, vous les amincissez et les faites cuire avec une demi-livre de sucre en poudre, l'écorce d'un citron et un verre d'eau. Les Grandes heures de la cuisine française, Carême, 1833, p. 146.
2. Le fer, préalablement préparé en longues et minces tiges, dont les extrémités avaient été amincies à la lime, ayant été introduit dans le grand calibre de la filière, fut étiré par l'arbre de couche, enroulé sur une longueur de vingt-cinq à trente pieds, puis déroulé et représenté successivement aux calibres de moindre diamètre! J. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 390.
3. Son annulaire gauche portait une large sardoine héritée de sa mère, un camée ancien où la silhouette laiteuse d'un ganymède s'enlevait sur un noir profond; l'usage avait aminci l'anneau, et la bague, à chaque déplacement de la main, glissait d'un bout à l'autre de la phalange. R. Martin du Gard, Les Thibault,Le Cahier gris, 1922, p. 659.
Empl. absol. [En parlant d'une pers.] Devenir plus mince :
4. Restés à voir s'habiller la marchesa qui s'en est allée souper chez MmeDe Saint-M. − A beaucoup aminci et n'en est que plus belle, prétend-elle, mais moi, non. J. Barbey d'Aurevilly, Deuxième Memorandum,1838, p. 380.
Par métaph. Rendre moins consistant :
5. Léonide, [qui], entrée pour accuser, était tout étonnée de subir presque une accusation, toute gauche de façonner la menace en plaisanterie et d'amincir sa colère en ironie. L. Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 166.
6. La race des professeurs de collège, pédants d'encre pâle, a vécu sur lui [Boileau] et l'a aminci, déchiqueté comme une horde de hannetons fait à un arbre. Il n'était déjà pas si touffu! N'importe, il était solide de racine et bien piété, droit, campé. G. Flaubert, Correspondance,1853, p. 360.
B.− Faire paraître moins épais. Un vêtement qui amincit la taille (Ac. t. 1, 1932) :
7. Sa robe noire, dont les draperies s'élargissaient en éventail, l'amincissait, la rendait plus grande. G. Flaubert, Madame Bovary,t. 2, 1857, p. 104.
8. C'était lui maintenant qui restait sans recevoir de réponses dans la courte traversée dont il filait les nœuds à travers l'hôtel, évidé comme un jouet et qui déployait autour de nous, étage par étage, ses ramifications de couloirs dans les profondeurs desquels la lumière se veloutait, se dégradait, amincissait les portes de communication ou les degrés des escaliers intérieurs qu'elle convertissait en cette ambre dorée, inconsistante et mystérieuse comme un crépuscule... M. Proust, À la recherche du temps perdu,À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 800.
II.− Emploi pronom. S'amincir.
A.− Devenir moins épais ou moins volumineux.
1. [En parlant d'un corps solide] :
9. Dans l'uranoscope (uranoscopus scaber), le canal alimentaire est d'abord étroit, et à parois musculeuses, à membrane interne forte, plissée longitudinalement : mais, après un très-court espace il se dilate beaucoup, ses parois s'amincissent, deviennent transparentes... G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 3, 1805, p. 529.
10. − La substance étant finie, répondit le mathématicien, ne saurait être indéfiniment distendue, mais la compression multipliera nécessairement l'étendue de sa surface aux dépens de l'épaisseur; elle s'amincira jusqu'à ce que la matière manque... H. de Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 238.
2. P. anal. [En parlant d'un fluide] :
11. Mais l'effroyable vacarme devenait tel, au milieu d'une gesticulation épileptique, que les agents eux-mêmes ne s'entendaient plus. Et, tout à la fureur professionnelle qui les agitait, ils continuèrent par gestes, puisque les basses caverneuses des uns avortaient, tandis que les flûtes des autres s'amincissaient jusqu'au néant. É. Zola, L'Argent,1891, p. 332.
12. Et voici qu'il voit le soleil levant à la hauteur de son genou comme une tache rose dans le coton, et que la vapeur s'amincit et que tout à coup toute la terre promise lui apparaît dans une lumière éclatante comme une pucelle neuve... P. Claudel, Cinq grandes odes,1910, p. 260.
13. Le son, en principe épais, peut s'amincir, et non seulement évoluer dans la hauteur, mais s'y profiler de façon différente... P. Schaeffer, À la recherche d'une musique concrète,1952, p. 150.
3. [En parlant d'une pers.] Se faire plus mince :
14. Il [le fou] se ramassait, marchait sans bruit, cherchant une fissure. Un soupirail de la cave lui suffit. Il s'amincit, se glissa avec une habileté de chat, égratignant le mur de ses ongles. Enfin il était dans la maison. É. Zola, La Conquête de Plassans,1874, p. 1193.
B.− Par métaph. :
15. Pourtant, il se peut que le mur de séparation se soit quelque peu aminci entre nous. Du reste je me suis senti en bienveillance toute la journée et pour tout le monde. H.-F. Amiel, Journal intime,1866, p. 501.
16. Il prenait tout. Il était très patient. Le lien légal des parentés avait beau s'amincir, on restait parents par la terre. J. Malègue, Augustin ou le Maître est là,t. 1, 1933, p. 210.
17. ... ce n'est guère qu'à partir du xesiècle, quand surviennent aux Indes le musulman, puis le chrétien, qu'un peu d'air étranger entre dans cette atmosphère enivrante, mais aussi que l'architecture, tout en se spiritualisant au début, s'amincit très vite, s'épuise, se vulgarise et que la sculpture, qui changeait autrefois la forme des montagnes, commence de se perdre dans l'anecdote, le pittoresque et l'ornement. É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 56.
Prononc. : [amε ̃si:ʀ], j'amincis [ʒamε ̃si]. Passy 1914 attribue une demi-longueur à [ε ̃].
Étymol. ET HIST. − 1. xiiies. « (d'une mesure) diminuer de poids, d'épaisseur » (Relat. commerciales entre la France et l'Espagne, Firot, 24 Delboulle ds Quem. t. 1 1959 : Sire, par cele paire de pois que li eskevin garderont, pora on savoir toudis, si li pois amencissent ou engragnent), attest. isolée; 2. 1690 « diminuer d'épaisseur » cont. financier (F. Le Blanc, Traité d'hist. des monnaies ds Trév. 1752). 1 doublet de l'a. fr. amenuisier dont il représente sans doute la forme à radical demi-savant inaccentué; à rapprocher de l'a. fr. amencer, trans. « faire maigrir » mil. xiies. ds Gdf. et amenir « id. » 1313 ds Gdf. Compl., s.v. amenuiser; 2 nouvelle création dérivée de mince*, préf. a-1*, dés. -ir.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 144.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barb.-Cad. 1963. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Caput 1969. − Fér. 1768. − Henry 1960, p. 218. − Jossier 1881.

Amincir : définition du Wiktionnaire

Verbe

amincir transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’amincir)

  1. Rendre plus mince.
    • Amincir une pièce de bois.
    • Cette lame s’est amincie en passant au laminoir.
    • Abattre une arête, tailler un surplus, biseauter un rebord, amincir localement représentent autant d’actions propres aux percussions de ce type. — (Jean-Claude Dupont, Jacques Mathieu, Les Métiers du cuir, 1981)
  2. Faire paraître plus mince.
    • Un vêtement qui amincit la taille.
    • Le noir amincit.
  3. (Pronominal) Devenir plus mince.
    • L'exposition en adret provoque la disparition du pergélisol et celui-ci s'y réduit comme une peau de chagrin et s’amincit. — (Jean-Noël Salomon & Marian Pulina, Les karsts des régions climatiques extrêmes, page 59, Presses universitaires de Bordeaux, 2005)
    • La Thève bruissait de nouveau parmi les grès et les cailloux, s'amincissant au voisinage de sa source, où elle repose dans les prés, formant un petit lac au milieu des glaïeuls et des iris. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amincir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMINCIR. v. tr.
Rendre plus mince. Amincir une pièce de bois. Cette lame s'est amincie en passant au laminoir. Un vêtement qui amincit la taille.

Amincir : définition du Littré (1872-1877)

AMINCIR (a-min-sir) v. a.
  • 1Rendre plus mince. Amincissez ces planches, qui sont trop épaisses.
  • 2S'amincir, v. réfl. Être aminci. La peau s'amincit au-dessus d'un abcès.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « amincir »

Étymologie de amincir - Littré

À et mince.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amincir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amincir amɛ̃sir play_arrow

Conjugaison du verbe « amincir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe amincir

Évolution historique de l’usage du mot « amincir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amincir »

  • Les efforts visant à faire de Ken un héros humain plus ferme sont renforcés. Ken a un travail qu’il déteste dans un magasin de voitures, une relation bouleversante et un meilleur ami qu’il pense être un perdant. Lorsqu’il acquiert le pouvoir divin, rien de tout cela ne change et sa fibre morale ne fait que s’amincir. Il utilise ses pouvoirs pour espionner comment sa petite amie change, il ne peut pas sauver la situation à chaque tentative et il devient jaloux lorsque d’autres héros aident des gens qu’il ne peut pas. Breakingnews.fr, Marvel a créé une version de Superman qui a échoué
  • Richard Jefferson : – Mais est-ce qu’il était en surpoids vraiment déjà ? Pas nécessairement selon moi. Est-ce qu’il aurait pu être en meilleure forme ? Oui. Quand tu es jeune, ton but c’est de prendre du poids, de te renforcer. Puis tu arrives à un âge où tu essaies de t’amincir un peu pour préserver ta rapidité et ton endurance. Est-ce que je pense que le fait qu’il ait perdu 9 kilos va soudainement faire d’eux les favoris pour le titre ? Non. Parce que je ne pense pas que leur équipe ait ce qu’il faut. Ils ont du talent, mais le fait qu’il ait maigri ne fait pas d’eux les favoris d’un coup. Basket Infos, Kendrick Perkins sur la perte de poids apparente de James Harden : « Ça fait des Rockets un grand favori pour le titre »

Images d'illustration du mot « amincir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « amincir »

Langue Traduction
Portugais atrofiar
Allemand abnehmen
Italien assottigliarsi
Espagnol adelgazar
Anglais thin
Source : Google Translate API

Synonymes de « amincir »

Source : synonymes de amincir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « amincir »



mots du mois

Mots similaires