La langue française

Acrimonie

Définitions du mot « acrimonie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACRIMONIE, subst. fém.

A.− Vieilli
1. MÉD., vx. Âcreté corrosive. L'acrimonie du sang, des humeurs, d'une substance agissant sur le corps :
1. Souvent l'altération de la lymphe se manifeste par une acrimonie singulière des humeurs, par des éruptions rongeantes, par des tubercules cutanés, par des excoriations ulcéreuses, d'un caractère opiniâtre et féroce. Dans ces circonstances, l'irritation des extrémités sentantes des nerfs est extraordinaire; le système tout entier est dans un état d'inquiétude, plus ou moins violent. Suivant le degré de cet état, il se développe des appétits, il se forme des habitudes de différentes espèces. Le degré le plus faible ne produit qu'une excitation incommode; il en résulte une certaine âpreté dans les idées... P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, pp. 466-467.
2. Dans la lang. commune :
2. Il avait avalé plus d'un quarteron de tabac à fumer... [fait inouï], introduire en si grande quantité dans son estomac, une substance qui, par son acrimonie, ne peut avoir que de funestes effets. F. Vidocq, Mémoires de Vidocq, chef de la police de sûreté, jusqu'en 1827,t. 3, 1828-1829, p. 407.
Rem. Au sens propre, la valeur sém. de acrimonie est très proche de celle de âcreté (cf. rongeant, opiniâtre, féroce dans l'ex. 1, funeste dans l'ex. 2). Ce sens est enregistré par tous les dict. du xixes. DG, le déclare vieilli et Rob. peu usité, sans indication sur son emploi. Encore mentionné ds Lar. 20e(acrimonie des humeurs), il est absent ds Lar. encyclop., Lar. 3, Pt Rob., et Dub.
B.− Au fig. [S'applique à une pers., à son caractère, à sa conduite, et particulièrement à ses paroles...] Aigreur qui est ou qui paraît méchante, blessante :
3. Vous avez fait à la monarchie légitime une guerre assez rude, vous lui avez porté des coups assez éclatants pour être généreux après la victoire. Aujourd'hui, l'adversaire est désarmé et à terre, et votre vers incisif le poursuit encore. Dès le début de votre pièce, vous montrez votre haine terrible pour cette famille que l'exil frappe pour la troisième fois. Vous leur faites vos sanglants reproches avec la même acrimonie et le même fiel que s'ils étaient encore sur le trône. H. de Balzac, Correspondance,1831, p. 518.
4. Public exécuteur, il [Juvénal] a peu d'harmonie, Mais de la bile à force et de l'acrimonie. A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 63.
5. Cet empoisonnement mutuel de la vie de chacun par chacun est une des choses qui me répugnent le plus dans notre société. Et ceux qui devraient l'exemple de la réserve et de la charité, sont souvent encore plus dénigrants que tous les autres. « Ne jugez pas, afin de n'être pas jugés. » − On suspecte, incrimine, noircit les actes et les intentions avec une mauvaise joie que pour ma part je trouve hideuse. L'acrimonie vigilante, les insinuations perfides, les commentaires fâcheux, les inventions gratuites, la commisération hypocrite et toutes les variantes de ce Protée qu'on appelle la méchanceté abondent, pullulent à tous les étages et dans tous les cercles de cette ville acide. H.-F. Amiel, Journal intime,11 févr. 1866, pp. 129-130.
6. Elles avaient l'acrimonie facile des filles, mais aussi le manque absolu de toute rancune,... G. Courteline, Le train de 8 h 47,1888, p. 173.
7. Je regardai Anne. Elle considérait Elsa avec calme, détachement, comme elle regardait les mannequins qui présentaient ses collections ou les femmes très jeunes. Sans aucune acrimonie. Je l'admirai un instant passionnément pour cette absence de mesquinerie, de jalousie. F. Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 147.
P. ext., au plur. Paroles blessantes ou sujets de discorde :
8. Après avoir réfléchi, Gérard s'écria : « ce Montaigne est un misérable! » Tout le temps du dîner, il éclata en telles acrimonies contre le sceptique, que Giraud lui demanda la raison de sa colère subite. Champfleury, Les Aventures de Mademoiselle Mariette,1853, p. 220.
Rem. 1. En ce sens, il est souvent en assoc. avec fiel (ex. 3), méchanceté (ex. 5), rancune (ex. 6), mesquinerie, jalousie (ex. 7), colère. P. oppos. à âcreté, acrimonie n'a pas, au sens fig., la même vigueur; il désigne plutôt un trait de caractère permanent, un état d'esprit : ,,Acrimonie désigne une disposition constante à l'âcreté, tandis que âcreté peut s'appliquer à ce qui se fait sentir actuellement ou vient de se faire sentir.`` (Littré). 2. Syntagmes fréq. : avec acrimonie (ex. 3), sans acrimonie (ex. 7).
Prononc. − 1. Forme phon. : [akʀimɔni]. Enq. : /akʀimoni/. 2. Dér. et composés : acrimonieusement (cf. Lar. encyclop.), acrimonieux.
Étymol. ET HIST. − 1. Sens propre a) 1539 « acuité (d'une sensation reçue) » (J. Canappe, Tables anat., IV ds R. Hist. litt. Fr., I, 488 : L'acrimonie ou l'acuité de son sentiment); b) 1542 « aigreur des humeurs » terme de méd. (Du Pinet, Pline, XXX, 8, ibid. : Le bouillon de chappon est fort propre... a mitiguer les acrimonies et mordactiez [mordacitez] du ventre); 2. emploi fig. 1801 (S. Mercier, Néol. ou vocab. de mots nouv., s.v. : Il a dans le caractère une Acrimonie que rien ne peut corriger). Empr. au lat. acrimonia, attesté dep. Caton au sens « âcreté (en parlant d'une plante, d'un produit) » (De agricultura, chap. 157, 5 ds TLL s.v., 431, 51); le plus souvent terme de méd. (Pline, Cael. Aurelian.) emploi fréq. en relation avec n. de plantes, de substances, de médications; cf. avec 1 b, Pline, Nat. hist., 22, 259, ibid., 431, 78 (acrimoniam stomachi) et Cael. Aurelian, Acut. passion., 2, 54, ibid., 431, 79 (acrimonia humorum); emploi fig. dep. Cicéron (De inventione, II, 143 ds TLL s.v., 432, 22 : Omnem eius [argumenti] illam vim et acrimoniam lenierit et diluerit), fréq. comme terme de rhét.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 33.
BBG. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Guizot 1864. − Laf. 1878. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Synon. 1818.

Wiktionnaire

Nom commun

acrimonie \a.kʁi.mɔ.ni\ féminin

  1. Agressivité verbale due à une mauvaise humeur.
    • Cet homme est désagréable, car il ne sait pas parler sans acrimonie (humeur agressive).
    • Il y a de l’acrimonie dans son caractère, dans ses discours.
    • Réclamer avec acrimonie.
    • Je constate que vous n’avez aucune acrimonie contre moi. J’aurais été désolée que vous en eussiez. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 373.)
    • On décèle, dans la position de Howard, une certaine acrimonie, voire une acrimonie certaine. — (Matthieu Calame, Une agriculture pour le XXIe siècle, 2007)
  2. (Vieilli) Disposition à l’âcreté.
    • Les médecins ont disputé longtemps sur l’acrimonie des humeurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACRIMONIE. n. f.
Disposition à l'âcreté. Les médecins ont disputé longtemps sur l'acrimonie des humeurs. Il se dit surtout figurément. Il y a de l'acrimonie dans son caractère, dans ses discours. Réclamer avec acrimonie.

Littré (1872-1877)

ACRIMONIE (a-kri-mo-nie) s. f.
  • 1Qualité de ce qui exerce une action piquante et corrosive. L'acrimonie des humeurs.
  • 2 Fig. Il y a de l'acrimonie dans ses paroles.

HISTORIQUE

XVIe s. On les guerit enfin par une autre injection d'eau bien astringente et dessiccative sans acrimonie, Paré, V, 21.

SYNONYME

ACRIMONIE, ÂCRETÉ. Qualité de ce qui est âcre, mordant, corrosif. Deux différences existent entre ces deux mots. D'abord acrimonie se dit non de ce qui a une saveur âcre, mais de ce qui exerce une action âcre. En second lieu, acrimonie désigne une disposition constante à l'âcreté, tandis que âcreté peut s'appliquer à ce qui se fait sentir actuellement ou vient de se faire sentir. L'âcreté de son humeur peut signifier une âcreté actuelle ; l'acrimonie de son humeur signifie une humeur habituellement âcre. Ces nuances une fois conçues, on sent quand et comment il y aura lieu de distinguer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « acrimonie »

Du latin acrimonia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Acrimonia, de acer, âcre (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acrimonie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acrimonie akrimɔni

Évolution historique de l’usage du mot « acrimonie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acrimonie »

  • Non sans heurts, le Baseball majeur a publié mardi un calendrier de 60 matchs, qui va commencer le 23 ou le 24 juillet dans des stades vides. Le sport, lui, tentera d’aller de l’avant pendant la pandémie du coronavirus après des mois d’acrimonie. La Presse, Le Baseball majeur jouera 60 matchs
  • L’acrimonie s’est amplifiée dans ce qui est devenu la pire dispute interne depuis la grève de sept mois et demi en 1994-1995, qui a empêché la présentation de la Série mondiale pour la première fois en neuf décennies. La Presse, Rob Manfred veut voir sa ligue faire mieux
  • Mais après l'effondrement de la relation du couple riche en 2018, ils ont entamé une lutte judiciaire avec “ un degré élevé d'acrimonie des deux côtés '' pour les avoirs de leur mariage raté. News 24, Le juge affirme que la bataille de divorce de son épouse avec son ex pourrait les placer tous deux au centre d'une enquête sur l'évasion fiscale - News 24
  • Si le déconfinement des sports d’équipe se fait encore attendre, force est de constater que les hostilités et l’acrimonie sont de retour à l’Assemblée nationale, après une longue trêve de partisanerie. Le Journal de Québec, [VIDÉO] Ça joue dur à l’Assemblée nationale | JDQ
  • Au cours des premières étapes du redémarrage du projet, il y avait de l'anxiété dans certains milieux, un sentiment d'acrimonie sous-jacent alors que les parties tentaient de tracer une voie à suivre. News 24, Les fans ont prouvé que le football anglais doit trouver le bon ton à son retour - News 24
  • Pourquoi tant de haine cher Bastien Macronien D29 pour toute la fonction publique quelle qu'elle soit ? Hier c'était les enseignants qui étaient voués aux gémonies , aujourd'hui les hospitaliers , demain ce sera le tour des policiers puis des facteurs . La crise du covis 19 a quand même montré combien les services publics , bien que fort affaiblis depuis 30 ans de politiques diverses , étaient en première ligne au service de la population, et pas seulement les soignants , pleins d'abnégation, mais aussi les forces de l'ordre pour faire respecter avec zèle et fermeté le confinement, les enseignants, dévoués à leurs élèves pour assurer la continuité pédagogique à travers le dispositif de Jean Michel Blanquer dit du "confinement apprenant" puis à partir de juillet des "vacances apprenantes" . Pourquoi tant d'acrimonie, de ressentiments aigris , de propos fielleux (blattes , parasites, crasseux , paresseux et j'en passe) . Où faut-il chercher la racine de ce comportement "fonctionnairophobe" ? Avez-vous été en échec scolaire , pris en grippe par les profs pour votre caractère acrimonique , plus grave, violenté dans le labo de SVT , exclu par un conseil de discipline ? Avez -vous échoué aux concours difficiles d'accès à la fonction publique (CAPES, concours de PTT, concours d'entrée à la SNCF, concours d'entrée à l'IFSI etc... ) Vos parents étaient-ils eux mêmes fonctionnaires au point que vous avez voulu prendre systématiquement le contre-pied ? Décidément , nous aimerions de tout cœur pouvoir vous aider car nous mesurons combien cette haine vous consume au point de vous aveugler . ladepeche.fr, Albi : applaudissements, médailles et primes ne calment pas la grogne à l’hôpital - ladepeche.fr

Traductions du mot « acrimonie »

Langue Traduction
Anglais acrimony
Espagnol acritud
Italien acrimonia
Portugais acrimònia
Source : Google Translate API

Synonymes de « acrimonie »

Source : synonymes de acrimonie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « acrimonie »

Acrimonie

Retour au sommaire ➦

Partager