Âcreté : définition de âcreté


Âcreté : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÂCRETÉ, subst. fém.

Qualité de ce qui est âcre.
A.− [En parlant d'une sensation du goût ou de l'odorat, et p. ext. de l'ouïe ou de la vue] :
1. Or, cette mort, toute terrible qu'elle soit, n'arrive pas brusquement! ces hémorragies si étonnantes ne terminent pas seules le destin de tant d'infortunés! des vomissemens continuels ont une telle âcreté, qu'ils irritent violemment le gosier, la langue et les lèvres. H. Latouche, L.-F. L'Héritier, Dernières lettres de deux amans de Barcelone,1821, p. 100.
2. J'ai parlé du tabac grec, qui est excellent. Il a plus de parfum et moins d'âcreté que le nôtre; il est d'ailleurs d'une couleur beaucoup plus appétissante. E. About, La Grèce contemporaine,1854, p. 391.
3. Il suffit de voir les fourmis, maigres à ce point, brillantes et vernissées, pour supposer qu'elles sont les plus adustes, les plus brûlés de tous les êtres. Leur singulière âcreté est constatée par la chimie, qui a su tirer de leur corps le mordant acide formique. J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 260.
4. L'odeur vigoureuse du vin naissant tenait épaisse dans le local à haut plafond et s'augmentait d'âcreté au dernier coup de vis, à outrance, qui rendait la rebêche, le vin rose, sur, bu dans le pays. P. Hamp, Vin de champagne,1909, p. 141.
5. ... l'air délavé du matin et du soir semblait y influencer jusqu'aux cordes des instruments. Morel avait beau jouer merveilleusement, les sons que rendait son violon me parurent singulièrement perçants, presque criards. Cette âcreté plaisait et, comme dans certaines voix, on y sentait une sorte de qualité morale et de supériorité intellectuelle. M. Proust, À la recherche du temps perdu,La Prisonnière, 1922, p. 257.
6. Malgré l'âcreté des humeurs qui la couperosaient, cette figure était assez prévenante, avec une pointe aigre qu'on retrouvait dans la voix. H. Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 14.
7. « Et j'en connais qui cherchent la mer au pas lent de leur caravane et qui ont besoin de la mer. Et qui, lorsqu'ils arrivent sur le promontoire et dominent cette étendue pleine de silence et d'épaisseur et qui interdit à leurs regards ses provisions d'algues ou de coraux, respirent l'âcreté du sel et s'émerveillent d'un spectacle qui ne leur sert de rien dans l'instant, car on ne saisit point la mer. Mais ils sont lavés dans leur cœur de l'esclavage des petites choses... » A. de Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 572.
Rem. 1. Syntagmes fréq. : Âcreté d'un parfum, d'une essence, de la poussière; du vin, de la fumée, d'un son. 2. On trouve, d'autre part, âcreté associé à acide (ex. 3) à pointe aigre (ex. 6), qui définissent en partie cette qualité. L'idée de sensation désagréable et de causticité est plus apparente dans l'alliance avec des verbes comme irriter (ex. 1) ou des adj. comme brûlé, mordant (ex. 3), sur (ex. 4), etc.
B.− Au fig. [En parlant du caractère, de l'esprit d'une pers., de son humeur ou de ce qui la manifeste; de la pers. elle-même (ex. 10)] :
8. Lucien comprit l'air aigre qui glaçait cette figure envieuse l'âcreté des reparties que ce journaliste semait dans sa conversation, l'acerbité de sa phrase, toujours pointue et travaillée comme un stylet. H. de Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 380.
9. ... Saint-Simon ne se put guérir de l'âcreté de son humeur dans une solitude où le petit fils du comte de Toulouse perfectionna sa vertu : le fiel et le miel se composent quelquefois sous les mêmes arbres. F.-R. de Chateaubriand, Vie de Rancé,1844, p. 171.
10. Reprenons l'article de M. Langlois, puisque c'est notre document. Ni la méchanceté naturelle au plus éminent de nos bons maîtres, ni l'aigreur, ni la furie, ni la fureur ni l'âcreté ne suffisent à expliquer tout le ton de cet article. Ch. Péguy, L'Argent,1913, p. 1152.
11. « Il a dû faire un peu de physique pour entrer à Saint-Cyr. Pour ce que ça lui sert!... » Il avait proféré cette dernière petite phrase avec tant d'âcreté que la conversation tourna court. La jalousie lui mordait de nouveau le cœur. P. Bourget, Le Sens de la mort,1915, p. 228.
12. Tandis que je restai avec les Alibert, sur les aires, je n'eus pas le loisir d'éprouver violemment cette amertume. Mon chagrin, lié à celui de mes compagnons de travail, en perdit son âcreté. H. Bosco, Le Mas Théotime,1945, p. 171.
Au plur. Manifestations de l'âcreté, réactions d'amertume, de rancœur :
13. Ces feuillets sont mon exutoire, mon maillot Priessnitz, où se déposent toutes les âcretés engendrées par la vie. Leur aigreur fait mon assainissement. H.-F. Amiel, Journal intime,26 févr. 1866, p. 162.
14. ... sa rupture providentielle (sataniquement providentielle) avec Rome − conséquence immédiate de la triple symbiose qu'on vient de voir − a porté l'A. F. sur un champ de bataille où ses humeurs belliqueuses, ses acides, ses âcretés, ont immédiatement retrouvé leur emploi. J.-R. Bloch, Destin du siècle,1931, p. 25.
Rem. 1. On rencontre fréquemment le tour avec âcreté (ex. 11), empl. surtout au fig., de préférence à âcrement*, plus proche du sens concr. 2. Assoc. paradigm. : acerbité (ex. 8), aigreur (ex. 13), amertume (ex. 12), acide (ex. 14), fiel (ex. 9), fureur, furie (ex. 10), rancœur, rancune, violence, etc.
Prononc. : [ɑkʀ əte]. Fouché Prononc. 1959, p. 89 note pour la 1resyllabe de ce mot une hésitation entre [ɑ] post. et [a] ant. (cf. aussi Warn. 1968, qui donne les 2 possibilités). Enq. : /akʀ əte1/.
Étymol. ET HIST. − 1. Sens propre, av. 1590 « caractère de ce qui est âcre » (B. Palissy, Œuvres, 30 ds DG : A cause de son acreté [du sel]); 2. au fig. 1762 « caractère d'un homme qui a qqc. de piquant dans l'expression, de rude dans les manières » (Ac. : Il a de l'âcreté dans l'humeur). Dér. de âcre* sens propre et fig. Lat. acritas, attesté en lat. class. seulement (hapax?) chez Accius au sens de « force pénétrante » emploi fig. (Trag., 467 ds TLL s.v. : vis veritatis atque acritas), le subst. correspondant à acer au propre et au fig. étant acritudo (cf. Aulu-Gelle, 13, 2, 2 ds TLL s.v. acritudo : nihil quicquam interest...dicas...acritudo an, quod Accius in Neoptolemo scripsit acritas); acritas très peu attesté en lat. médiév. (ds Mittellat. W. s.v., 1 ex. au sens propre et 3 ex. d'emploi fig., synon. de ferox).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 112.
BBG. − Bailly (R.) 1969. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Fér. 1768. − Gramm. t. 1 1789. − Guizot 1864. − Laf. 1878. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Privat-Foc. 1870. − Sardou 1877. − Synon. 1818.

Âcreté : définition du Wiktionnaire

Nom commun

âcreté \a.kʁə.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est âcre.
    • L’âcreté du sel.
    • L’âcreté de la bile.
    • Sa saveur est d'une âcreté insupportable, mais celle-ci est souvent lente à se manifester. — (Yves Lamoureux, Matthieu Sicard, Connaître, cueillir et cuisiner les champignons sauvages du Québec, 2005)
    • (Figuré) Avoir de l’âcreté dans l’humeur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Âcreté : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÂCRETÉ. n. f.
Qualité de ce qui est âcre. L'âcreté du sel. L'âcreté de la bile. Il se dit aussi figurément. Avoir de l'âcreté dans l'humeur.

Âcreté : définition du Littré (1872-1877)

ÂCRETÉ (â-kre-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est âcre. Avoir de l'âcreté. âcreté des humeurs. L'âcreté de mes pleurs, Lamartine, Joc. VI, 212.
  • 2 Fig. L'âcreté de son humeur, de ses paroles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « âcreté »

Étymologie de âcreté - Littré

Âcre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de âcreté - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Du latin acritas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « âcreté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
âcreté akrœte play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « âcreté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « âcreté »

  • On ne cessera de poser la question avec âcreté : que sont des violences conjugales ayant « bien tourné » ? Acrimed | Action Critique Médias, Violences faites aux femmes : la mémoire courte des journalistes - Acrimed | Action Critique Médias
  • Prêts à tout pour vous séduire, ils vont même jusqu'à inventer les "cigarettes bonbons": sucrées, aromatisées à la vanille, à la fraise ou au chocolat. Ces cigarettes, interdites depuis 2009, présentaient l'énorme avantage de masquer l'âcreté du tabac et de renforcer la dépendance à la nicotine... En voulant être rebelle, n'avez-vous pas finalement l'impression d'être un peu manipulé ? , Mes copains m'incitent à fumer : comment résister sans se griller - L'Etudiant
  • "Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas trop utiliser l'ail car sa puissance et son âcreté emportent souvent la délicatesse du champignon. Si vous tenez vraiment à en mettre, blanchissez-le pour l'adoucir. Et ajoutez-le en milieu de cuisson pour ne pas qu'il brûle. Quant à l'emblématique persillade (ail et persil), elle se prête à de nombreux champignons, à condition toutefois d'avoir la main légère!"  LExpress.fr, Cuisiner les champignons en 10 commandements - L'Express Styles
  • - flavonoïdes ou tanins, responsables de l'astringence, également utilisés comme antiseptiques, anti-inflammatoires et anti-constipants. L'âcreté du masticatoire provoque une sensation de bien-être, d'euphorie légère, de meilleure concentration, de sudation, d'augmentation de ses capacités physiques. Leur concentration peuvent les rendre antimutagènes ou contrairement, entraîner l'induction des cancers digestifs ; , Chique de bétel (Pinlang) — Chine Informations
  • Ledeuil l'a d'abord utilisé pur, à la coréenne, par exemple dans du porc et du bœuf sautés, avant de le traiter en condiment. «Désormais j'y ajoute toujours un élément acide et un élément sucré.» Tel ce carpaccio de daurade accompagné d'une vinaigrette au kimchi (qu'il fait préparer par un Coréen installé en région parisienne) mixé avec du jus de kalamansi (un petit agrume très acide), du jus de mostarda (des fruits confits dans un sirop de moutarde), une pulpe d'agrume et de l'huile d'olive. «Le kimchi y apporte le pimenté et l'âcreté du chou. Tout s'équilibre et constitue une saveur nouvelle.» Le Figaro.fr, Le kimchi, dernier chouchou des chefs
  • La jeune comédienne qui interprète Paméla adolescente (Constance Rousseau), toute en grâce délicate et fragilité de porcelaine, incarne idéalement cette bienveillance préservée, cette aménité de miraculée. Paméla n’a pas de compte à régler avec ce père volatil. Il réapparaît et elle lui tend les bras. Pourtant, du ressentiment chemine dans le film, mais il ne traverse pas son personnage principal. Son lieu, c’est le film lui-même, de par l’étonnant statut qu’il accorde au personnage de la mère dans sa seconde partie. Emouvante et digne dans son statut de victime (le premier mouvement), elle est rejetée à l’extrême périphérie du récit dans le second volet. Même son nouveau mari, lui aussi tout à la volonté de réparer et de reconstruire, a plus de relief, de consistance et de scènes qu’elle. De façon tout à fait inattendue, et presque informulée, Tout est pardonné ne pardonne pas à la mère de ne pas avoir pardonné. Chacune de ses réapparitions, se heurtant à l’impossibilité de sa fille de déjeuner avec elle, quittant des funérailles sans avoir déposé la rose qu’elle tient encore à la main sur le cercueil qui lui était destiné, travaille à l’isoler dans son âcreté vaguement rancunière. Jusqu’à ce très beau moment de suspension, où, sans utilité narrative, le film la suit jusqu’à son lieu de travail, le musée d’Orsay, où elle disparaît parmi les statues, traçant un chemin seule. Les Inrockuptibles, "Tout est pardonné" : un premier film bouleversant
  • Ce ne sont pas des chèvres communes qui sont utilisées pour l’éco-pâturage des bords de l’autoroute. Sur chacun des sites, Jérémy Parrot a installé 10 animaux, de deux races (séparées ou mélangées) : les chèvres du massif central, menacées (la population est estimée à 1 500 individus en France) et les chèvres Rove (ou du Rove), revenue au niveau de maintien de l’espèce avec plus de 15 000 têtes. En les élevant, Jérémy Parrot contribue à la pérennisation de ces races rustiques. Les chèvres du Massif Central ont les poils assez longs, celles de Rove sont reconnaissables à leurs cornes triangulaires. Si elles sont “douées”, pour se déplacer aisément sur des terrains escarpés, et résistantes, elles sont surtout très gourmandes. Contrairement à l’homme, elles ne sont pas allergiques à l’ambroisie qu’elles dévorent littéralement, appréciant son âcreté. Elles peuvent brouter jusqu’à 7 kg de foin sec par jour chacune ! , Anse | Les nouvelles “tondeuses” d’autoroute sont des chèvres
  • Je craignais un sillage de diva en fourreau rouge et boa ton sur ton mais non, l’espace se resserre doucement avec le temps, jusqu’à confiner à la discrétion de l’alcôve. Quelques discrètes volutes de fumée se déplacent en fond, sans aucune âcreté tant la vanille reste présente. Auparfum - Le magazine de tous les parfums, Parfum Huygens - Parfum Originel - Auparfum
  • Mais il y a une manière de traiter la fève pour d'autres usages. On peut la presser comme une olive pour récupérer le beurre de cacao, une matière grasse végétale précieuse, longtemps utilisée pour fabriquer les produits cosmétiques. Après cette opération, il reste les tourteaux, un sous-produit en quelque sorte, qui, une fois broyés, deviennent la poudre de cacao. Elle n'est qu'âcreté et amertume. Les parfums étant fixés au beurre de cacao, la poudre, en grande partie dégraissée, en est presque dépourvue. leparisien.fr, Dégustation : merci pour le chocolat chaud ! - Le Parisien
  • Et avec les sept millions elle tourne, en huit semaines, « la Pointe courte ». Des 10 000 mètres de pellicule, le monteur en garde 1 200 à 1 500. Mais bons, car le monteur s'appelle Alain Resnais. Un Resnais de vingt-cinq ans, sans le sou, merveilleux, qui ne pense pas encore à « Hiroshima mon amour » ni à « l'Année dernière à Marienbad », mais qui a déjà produit deux petits chefs-d'oeuvre : « Guernica » et « Van Gogh ». Il a mis cinq mois et demi à monter « la Pointe courte ». Mais il en a fait une cuvre dont l'âcreté, la violence font grincer les dents des vieux routiers du cinéma. Pas du tout un travail de dame que le premier film de cette drôle de petite bonne femme. , Agnès Varda, son premier rendez-vous avec Match
  • Il y a d'abord l'odeur entêtante, des heures après le drame. Réminiscences des frottements du métal fou sur les rails, des wagons torturés s'enchevêtrant. Relents aussi de la tôle qu'on découpe depuis des heures à la recherche des victimes. Dans le sous-sol de la gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), l'âcreté prend à la gorge. Dans ce goulet désormais silencieux qui mène aux voies, des sauveteurs à bout de fatigue déambulent comme des zombies, l'uniforme sali, le casque de chantier un peu de guingois, la lampe frontale éteinte comme en signe de deuil. Se mêlent déjà à eux les enquêteurs pour les premières constatations. Le Monde.fr, Brétigny-sur-Orge : "un spectacle effroyable"
  • Une autre modalité a été d’ajouter des substances, et notamment du sucre et de l’acide lévulinique, afin de limiter l’âcreté et donc d’adoucir la fumée, dans le but d’attirer, à l’époque, les femmes et les jeunes. L’industrie du tabac ne pouvait effectivement pas laissé la moitié de l’humanité hors de sa portée. On a également constaté à un certain moment donné l’ajout d’ammoniac afin d’accélérer le passage de la nicotine au cerveau. Atlantico.fr, Les stratégies secrètes des fabricants de tabac qui ont rendu les cigarettes plus dangereuses et plus addictives qu’il y a 60 ans | Atlantico.fr
  • Avec 60 mg par 100 g, son taux de vitamine C est élevé. Ces propriétés en font l’un des aliments les plus sains à consommer régulièrement et lui donnent son goût si caractéristique, marqué par une âcreté et une amertume prononcées. Son non latin est d’ailleurs nasturtium officinale, à savoir, textuellement, « plante qui tort le nez », du fait de la grimace provoquée par sa dégustation à cru. On reconnaît un bon cresson à son astringence, à sa mâche nerveuse, à ses nuances herbacées, à sa vivacité aromatique faite de notes poivrées et mentholées. On le cuisine ici depuis le Moyen Âge. www.paris-normandie.fr, Un tapis vert de saveurs, à la cressonnière du Tôt à Clères
  • Un film très dur, pas tant mélodrame que drame insupportable, à mes yeux. Un mélodrame donne envie de lever les yeux au ciel et se noie dans la guimauve, et on ne peut pas dire que cela soit le cas ici - à moins que la guimauve soit d’une âcreté inimaginable. Le spectateur hésite à sortir durant le film tant l’horreur du quotidien de Zain est tangible. Alors le mélodrame, non, mais l’aspect caricatural oui. Trop c’est trop se dit-on, surtout que l’on ne peut rien faire à part subir le regard vaillant mais las de Zain. Son naturel est désarmant, effectivement, et c’est bien normal puisque le casting sauvage de Nadine Labiki a assuré des acteurs au destin similaire à ceux de leur personnage (pour en savoir plus : https://pamolico.wordpress.com/2018/11/01/un-capharnaum-dechirant-capharnaum-nadine-labaki/) Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Capharnaüm - la critique du film
  • Préparez la vinaigrette avec les huiles, les vinaigres, l’échalote, le sel et le poivre. N’ajoutez le persil haché ou la ciboulette qu’à la dernière minute, de façon à avoir le goût de l’herbe mais pas son acidité ou son âcreté. Libération.fr, La recette du lundi : les asperges de Guy Savoy - Culture / Next
  • « Il n’y a pas de juste, pas un, il n’y a pas d’intelligent, il n’y en a pas qui cherche Dieu ; tous sont dévoyés, tous sont corrompus, il n’y en a pas qui fasse le bien, pas même un ; tombeau béant que leur gosier, leurs langues ourdissent la ruse, un venin d’aspic est sous leurs lèvres ; leur bouche est pleine d’imprécation et d’âcreté, ils ont le pied vif pour verser le sang, ruine et misère sont sur leurs chemins, et le chemin de la paix, ils ne le connaissent pas, il n’y a pas de crainte de Dieu devant leurs yeux. Or nous savons que tout ce que dit la Loi, elle le dit à ceux qui sont sous la Loi, en sorte que toute bouche soit close et le monde entier justiciable de Dieu ; parce que par les œuvres de la Loi nulle chair ne sera justifiée devant lui, car la connaissance du péché vient par la Loi. France Culture, "Apocalypse du politique" de Vincent Delecroix
  • Si tu parles trop, il s'éteint et se venge en te refilant une âcreté dont tu te souviendras. - Mais c'est difficile à tenir entre deux doigts. Tu t'y feras. Tu aimes sa couleur pâle, même si elle te paraît noire en regard des tiges que tu as l'habitude de griller sans plus te poser de questions? C'est une cape clara, grasse. Observe le huileux de cette robe lisse. Alors? - C'est pas fort! Je pensais que j'allais respirer du feu et du piment. Le Huffington Post, Havanes et femmes... ou comment les initier | Le Huffington Post LIFE
  • Son métier? Évaluer l'arôme des cigarettes qu'elle fume, leur âcreté, leur effet irritant... Les femmes «aux sens délicats» sont particulièrement douée pour ce travail, qui implique toutefois quelques contraintes: elles doivent renoncer au maquillage, parfum, et autres odeurs diverses susceptibles de brouiller leur perception de la cigarette. Il s'agit d'un travail pointilleux. «C'est mon travail et je l'aime» a déclaré Mme Li au Global Times, ajoutant même qu'elle n'avait jamais vu quelqu'un de son entourage qui pratique ce métier tomber malade ou avoir des problèmes de santé. Le Figaro.fr, En Chine, des fumeurs sont payés pour fumer
  • Dans mes souvenirs d’enfant, les asperges sont indélébilement liées à cette portion de route entre Djeniène El-Meskine et la cimenterie (CADO), sur le trajet Sidi Bel-Abbès-Oran, où mon père ne manquait jamais de faire halte pour faire ses provisions. Longtemps, j’ai pensé que c’était là le berceau où naissaient les petites bottes vertes que débitaient les petits paysans aux pieds nus et aux joues rouges. Les années passant s’estompera quelque peu l’ingénue poésie sous le coup de la  “connaissance”.  Mais le palais n’en démordit point. Quel régal que ces tiges aux tendres extrémités que préparait ma mère. Cuites dans du lait afin de leur faire perdre une partie de leur âcreté puis accommodées en omelette ou tout simplement servies avec du sel, de l’huile et du vinaigre.  Plus tard, à comparer le goût des “sauvages” avec les cultivées, je trouvais ces dernières bien fades. Le goût de la spontanée est plus fort que celui de la cultivée, son arôme intense. Il y avait des cultures autrefois. J'en ai vu jusqu'à El Goléa dans les années 1970. Les asperges d'Algérie se vendaient en primeurs en France. Leur prix était plus élevé que celui des Argenteuil... L’appellation sekoum ou ikssim dans les parlers populaires serait-elle une déformation du terme berbère d’aksoum (viande) ? Probable. J’ai retrouvé en Kabylie aksoum n’tahat (viande des chèvres) pour désigner le feuillage épineux des asparagus dont sont friands les caprins. Quelque linguistes nous éclaireront-ils ? Les anciens se régalaient d’asperges sauvages “Asparagus officinalis” que les Romains décidèrent de cultiver. L’asperge blanche (cultivée) restera longtemps l’apanage des nantis à cause de sa rareté. Elle ne se démocratisera qu’au début du siècle dernier. Mais, c’est à la sauvage qu’on prête les meilleures vertus. L’asperge est réputée dépurative, diurétique, laxative et tonique. Bonne pour la ligne, elle contient de nombreuses vitamines (A, B, C, E), des sels minéraux comme le potassium et le phosphore, sa faiblesse en sodium en fait le légume idéal pour lutter contre l’hypertension. Puis, à feuilleter la Gastronomie à travers l’Algérie, de Mme Zekkeli, on en reprendrait bien un peu de cet original l’ham bel sekkoum attribué à la belle localité d’Azzaba. De l’agneau aux asperges, rien que ça !Alors soyons tentés !   Momo [email protected] http://www.liberte-algerie.com/, LE TEMPS DES ASPERGES: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Pour préparer le pistou, épluchez les gousses d’ail, blanchissez-les à l’eau bouillante pour en enlever l’âcreté, et mixez-les avec le basilic, l’huile d’olive, du sel et du piment d’Espelette. Maison.com, Blancs de seiche au pistou, tomates confites et olives noires
  • Coca a dû s'aligner. Il change de goût, mais refuse d'avouer qu'il a copié. A ceux qui l'en accusent, la compagnie répond qu'ils ont tout faux. A l'en croire, ce n'est qu'un hasard. Une découverte des chimistes de la maison, faite tandis qu'ils travaillaient sur un autre produit, le Diet Coke (le Coca sans sucre), et plébiscitée par le personnel. En tout cas, depuis avril dernier, l'inimitable saveur a perdu de son âcreté. Non sans qu'on ait pris quelques précautions : trois ans de tests auprès de 190 000 consommateurs ont convaincu la firme d'Atlanta d'imposer sa révolution de palais. On ne la découvrira, en France, qu'en 1986, car il faut épuiser les stocks que l'on pensait voués à la vie éternelle.   LExpansion.com, 1985 - Coca-Cola : 99 ans pour changer - L'Express L'Expansion
  • Mais ce qui lui donne son exceptionnelle âcreté, c'est sans doute la place qu'y tint le mensonge. Mensonge d'une guerre qu'on refusa, longtemps, d'appeler par son nom, parce que, répétaient des gouvernants promis à devenir, plus tard, les icônes de la gauche française, Mendès France, Mitterrand, l'Algérie, c'était la France. Mensonge d'un FLN qui parvint à se faire reconnaître comme le seul représentant légitime du peuple algérien, quand le nombre de ses militants n'approcha jamais celui des harkis qui servaient dans l'armée française ; quand son action se traduisit, sur le terrain, par une politique de terreur à l'égard de ses propres concurrents, ainsi que des musulmans acquis à l'Algérie française. Mensonge de l'allié américain ruinant à Suez le prestige de la France au lendemain d'une victoire militaire qui aurait privé la rébellion de ses principaux soutiens. Mensonge d'un général De Gaulle proclamant, en juin 1958, à Oran et à Mostaganem: «L'Algérie est une terre française, organiquement, aujourd'hui et pour toujours.»«Vive l'Algérie française!» Et encore à Saïda, en août 1959: «Moi vivant, le drapeau vert et blanc du FLN ne flottera jamais sur Alger.» Mensonge d'une paix qui se traduisit par un renouveau de violence contre les Européens, les disparitions, la torture et le massacre de dizaines de milliers de harkis que la France avait promis de ne jamais abandonner, l'exode forcé d'un million de pieds-noirs, le basculement du pays dans l'anarchie. Le Figaro.fr, La guerre d'Algérie est-elle terminée ?
  • Dès lors, le journaliste est obsédé par une seule question : que se passe-t-il après la mort? Il s'engage dans un long voyage initiatique jusqu'aux confins de la planète où il rencontre médecins, chercheurs et médiums. Au c?ur de la forêt amazonienne, il cherche une réponse dans la magie des chamans et dans l'âcreté de l'ayahuasca, une plante hallucinogène. Sur les routes de l'Inde, il explore les mystères de la conscience auprès de lamas tibétains. «Il existe quelque part des éléments susceptibles de m'éclairer sur la nature de la mort, et sur un possible "après". Durant des années, j'ai cherché avidement, enquêté avec méthode et sans relâche», raconte-t-il. Le Figaro.fr, Stéphane Allix ou la deuxième vie d'un reporter de guerre
  • « Ce goût de la dévastation, de la pagaille intérieure, d’un univers pareil à un bordel en flammes, cette perspective sardonique sur des cataclysmes échus ou immanents, cette âcreté, ce farniente d’insomniaque ou d’assassin, n’est-ce donc rien qu’une si riche et si lourde hérédité, que ce legs dont bénéficient ceux qui en viennent ? Et qui, frappés d’une “âme”, prouvent par cela même qu’ils conservent un résidu de sauvagerie. » Le Journal de Montréal, Au cœur des Balkans (7) | Le Journal de Montréal
  • En plus, le menthol réduit l’âcreté de la cigarette, de sorte que les utilisateurs auraient tendance à aspirer la fumée plus profondément, ce qui augmenterait les risques pour la santé. Le Journal de Montréal, Québec veut interdire les cigarettes au menthol | JDM
  • «  C’est causée par l’âcreté des humeurs engendrées dans la concavité du diaphragme, il arrive que ces vapeurs…Ossabandus, nequeis, nequer, potarium, quipsa milus. Voilà justement ce qui fait que votre graine a stagnée » AgoraVox, Les SUMÉRIENS : d'où donc ces génies sont-ils sortis ? - AgoraVox le média citoyen
  • Ainsi, la différence de couleur dans cette recette tient uniquement au type de grain utilisé, indique le brasseur : « Dans un stout traditionnel, on utilise beaucoup de malt [d’orge] chocolat ou caramel — parfois aussi du malt d’avoine pour la texture —, donc des grains très torréfiés » qui confèrent au liquide sa couleur foncée. « Dans notre recette, il n’y a pas de grains colorés ; on obtient cependant la même texture soyeuse d’un stout grâce à l’ajout d’avoine et au travail de la levure, sans la couleur ni l’âcreté d’un stout traditionnel dû à la torréfaction des grains. » La combinaison de houblons Centennial et Cascade est ici essentiellement utilisée pour trancher dans le sucre de cette gouleyante bière à 5,6 % d’alcool par volume. Le Devoir, La bière vire au blanc | Le Devoir
  • Traducteur passionné d'un certain Jean de la Fontaine, il obtient une bourse pour participer à un atelier du Collège international des traducteurs littéraires, en Arles. Aujourd'hui réfugié à Marseille, il est venu à la rencontre de La Marseillaise, un poème en poche, pour tenter de partager avec nos lecteurs, la douleur de la guerre, l'âcreté de l'exil. Mais aussi une pulsion de vie, toujours intacte malgré l'épaisseur des décombres. www.lamarseillaise.fr, [#Vidéo] " La pluie de mon pays ", un poème d'Amjad Etry, Syrien réfugié à Marseille
  • «On a tellement peu d'information lors de l'achat, que le goût reste le meilleur indicateur de la qualité», conclut le responsable d'Afidol Olivier Nasles. Une forte âcreté doit alerter, par exemple, sur un défaut de production. «Au Maroc, beaucoup de producteurs stockent leurs olives en saumure à extérieur, au soleil, et accélèrent la fermentation lactique, ce qui tue complétement leur goût à l’arrivée», constate Florent Guillaume. Pour masquer cette saveur aigre, ces industriels assaisonnent à outrance leurs produits avec du poivron, des herbes aromatiques, de l’ail... Selon Cédric Casanova, gestionnaire d’oliveraies en Sicile et créateur de la boutique-épicerie sicilienne La Tête dans les Olives à Paris (2), il faut surtout s'intéresser à la chair lors de la dégustation. «Oubliez les textures farineuses, la chair doit être ferme pour l'olive verte au moment où on la croque et apporter un goût consensuel, légèrement acide mais pas agressif. L'olive noire en revanche, doit être plus fondante avec des notes confites en bouche, un peu comme du cacao», souligne-t-il. Preuve que l'apéro peut aussi être un moment gastronomique ! Madame Figaro, Vertes, noires, cassées… Comment choisir des olives de qualité ? - Cuisine / Madame Figaro
  • Saveur apportée généralement dans les vins par les polyphénols et s'accompagnant d'une sensation d'âcreté. En petite quantité, l'amertume fait saliver, donne du relief au vin et en renforce la sapidité. Le Point.fr, Les mots du vin - Le Point
  • Impossible de réduire la Chine à un seul plat tant ce pays continent présente une diversité de goûts sucrés, salés, épicés… Pour votre plateau, nous vous conseillons donc d’opter pour une diversité de goûts afin d’appliquer au mieux les anciennes croyances de la culture chinoise qui veulent que l’univers ait été créé par le mouvement des cinq éléments : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. Ces cinq éléments sont présents dans les cinq goûts, selon la tradition. Misez donc sur plusieurs snacks avec du salé, du sucré, de l’amertume, de l’acidité, et de l’âcreté. Tout sauf des nems, une spécialité vietnamienne. Le Monde.fr, Coupe du monde féminine 2019 : Chine (groupe B)
  • Une évaluation journalière des odeurs, sous forme de grilles, a été lancée par René Trottet, vice-président. Il semblerait, d’après les participants, que les odeurs aient diminué cette année en quantité et en âcreté, sans pour autant disparaître, ni être uniformément réparties. www.lejdc.fr, Poulailler industriel de Brèves : les mauvaises odeurs seraient moins fréquentes mais les riverains restent méfiants - Brèves (58530)
  • Genevoix prononcera vingt-trois autres discours dans le cadre de l’Académie française. La plupart honore les auteurs lauréats de l’un des prix décernés chaque année. Celui qu’il prononce le 25 juin 1953, en réponse au maréchal Juin, déborde ce cadre conventionnel et s’intègre parfaitement à la vie et à l’œuvre personnelles de son auteur. Tout comme Genevoix, le maréchal Juin a participé aux combats de la Grande Guerre, a été blessé grièvement – lui a perdu l’usage de son bras droit. Cette similitude de destin donne une résonance particulière aux propos tenus pour l’accueillir sous la Coupole : « Perdre sa liberté, où qu’on la perde et de quelque façon, vous le savez, Monsieur, c’est dur. La boue, le froid, la faim, les blessures, cela demeure tolérable, parce que cela reste à la mesure d’un courage d’homme. Mais cette atteinte à la fierté, cette chute où l’on se sent sombrer, au même instant où s’y abîment des millions de frères malheureux, cette impuissance, cette absence de recours dans une nuit de l’âme dont l’aube apparaît si lointaine qu’on doute d’y atteindre jamais, comment traduire en vérité l’âcreté d’une épreuve dont rien n’exprime l’intime désespoir ? » , Les célébrités de Bourgogne | Maurice Genevoix, écrivain de la terre, écrivain de la guerre
  • En mai 1945, il est cantonné, avec sa compagnie de tirailleurs algériens, au sud de l’Allemagne. Les dépêches des massacres du 8 Mai et ceux des jours qui suivirent leur parviennent quelque temps après « l’accalmie ». La colère de ce rebelle inné atteint le comble. Il appelle tout simplement à la mutinerie de 300 soldats algériens, avec le slogan qu’il a lui-même conçu et crié à tue-tête : « Nous libérons vos mères, vous massacrer nos pères. » Après deux jours d’émeute, des incidents forts et des blessés de part et d’autre, il est mis aux arrêts, puis traduit au tribunal militaire pour faute gravissime : « fomentateur d’une mutinerie en état de guerre ». Son colonel intervint pour démonter cette accusation, du fait que la guerre est terminée, en ajoutant fortement : « Je témoigne que le sergent-chef a prouvé sa bravoure et ses capacités de commandement militaire en face de l’ennemi et que, si vous le condamniez, je vous rends mon képi, pour l’utiliser comme pot de chambre », en bravant bien sa casquette à l’adresse du tribunal. Démobilisé normalement, il est affecté dans un secteur d’amélioration rurale (SAR), dans sa région et se marie. A la fin des années 1940, il sollicite, un poste de caïd, en argumentant dans sa requête qu’il appartient à toute une lignée en la matière. Il fut convoqué au Gouvernement général à Alger. Il est reçu par un fonctionnaire, qui le laisse debout, son livret militaire et le dossier de son grand-père ouverts sur le bureau. L’administrateur de ce corps lui dit d’emblée : « Monsieur, vous feriez un mauvais caïd. » « Tant pis, je le serai chez moi », répondit-il et il sortit bruyamment, sans attendre la réaction dudit agent. Il reprend sa fonction initiale. En 1960, un réveillon fut organisé au 5e bureau de l’armée française de notre ville. Autour d’une table, il y a le commandant de la place, notre vieil ami et un compagnon. L’officier l’interroge : « Alors, sergent-chef, la France a bien gagné la guerre sur le terrain, que penses-tu de l’avenir politique du bled ? » (1). La réponse fusa : « Une Algérie libre et indépendante, mon colonel. » Son compagnon, stupéfait s’attendait aux foudres du ciel ; tout confus, il implore : « Excusez-le mon colonel, il est soûl. » Le lieutenant-colonel, n’écoutant pas son compagnon, relance la discussion : « Sans aucun lien avec la France ? Tu penses que c’est concevable ? » « Oui, mon colonel, l’Algérie va avoir bon gré mal gré, son indépendance totale », tout en frappant un coup de poing sur la table de service. Les présents s’arrêtèrent de danser. La discussion prend fin. Après un bon moment de fête, le saint-cyrien appelle son chauffeur personnel en lui ordonnant : « Soldat, donnez deux bouteilles de liqueur au sergent-chef, puis, raccompagnez-le chez lui, dans la gaieté, ainsi que son compagnon. » Le sergent-chef n’était pas en état d’ivresse. En juillet 1962, il a été malmené lâchement par les « martiens », de faux combattants zélés de dernière minute, dont il savait beaucoup de choses, sur le passé, de certains d’entre eux. Leur dernier méfait sur sa personne a été son incrimination dans une « affaire » de disparition d’un petit sac de 15 kg… de grains de pin d’Alep (zguigou), de la pépinière forestière de la ville. Idiote et ridicule accusation. Cette cabale débile le mène, malgré son âge avancé, en prison pendant plusieurs mois. Sans procès. Enfin, tenu en parodie, le juge prononce au nom du peuple algérien le verdict ; alors, notre vieil ami le stoppe net : « Vous n’avez pas le droit de me condamner en son nom, car vous l’avez anéanti ce brave peuple qui est devenu un autre. » Il échappa de peu à une autre condamnation, pour outrage à magistrat. Il s’en foutait pas mal, son franc-parler étant inné. Il est libéré de suite, mais marqué à jamais, plus que toutes les autres épreuves. Par fidélité à son profond souhait d’écrire un essai, sur un fait naturel, qu’il transposait sur la nature humaine, nous relatons brièvement la portée du sujet. Un jour, il fut attiré par des pastèques, il en ouvrit une, bien rouge, mais au goût très amer. Il observe le champ qui est fortement entouré de coloquintes (2). Il déduit que ces dernières ont croisé les pastèques. D’où ce phénomène, tout à fait normal, mais significatif pour lui. L’année suivante, il déracina toutes les coloquintes des lieux et ouvrit par curiosité une d’elles ; il constate que son intérieur est rouge comme une pastèque, mais toujours aussi amère. Une pollinisation inversée. Le titre de l’essai qu’il avait l’intention d’écrire, mais jamais entamé est Coloquinte toujours amère. C’est un sujet qui l’a tourmenté tout le temps. Il était convaincu que la bonté et la bravoure sont souvent « hybridées » par la vilenie et la lâcheté. L’amertume dans tous les cas d’espèces. L’injustice l’avait rendu ainsi aigri. Il me disait aussi que la joie de l’indépendance nationale a été viciée par l’âcreté des « martiens » qu’il qualifiait d’hybrides : le croisement entre l’imposture et la compromission. Un produit hideux. Le Monsieur est hautain mais sympathique, toujours bien habillé, l’allure pleine de panache militaire, taciturne, solitaire et surtout foncièrement sincère. Il représentait une certaine génération, élevée dans la culture du respect des sages et des gens âgés. Il était toujours révolté contre l’injustice et la déchéance des gens nobles. Il est mort vers la fin des années 1990. En toute dignité. Qu’il repose enfin dans la paix éternelle. Cette contribution est dédiée à sa mémoire. Maghreb Online, Il était une fois, le 8 Mai 1945... - Maghreb Online
  • La contrainte par la simplicité permet parfois de se dépasser. Les bières de type smash (single malt and single hop) demandent aux brasseurs de travailler avec des ingrédients très limités, soit un seul malt, un seul houblon, une levure et de l’eau. Ici, on met de l’avant les saveurs et les arômes très fruités du houblon Citra, ce qui est idéal pour une bière estivale. Les effluves d’agrumes sont dominants dans cette boisson très rafraîchissante, légère malgré ses 6,5 % d’alcool. On goûte les résidus de houblon sur la langue en raison du fort houblonnage à cru (dry-hop). Malgré tout, l’amertume reste douce et on n’y décèle aucune âcreté. Journal Métro, La microchronique: Smash Citra
  • Si vous la goûtez, vous noterez son amertume et son âcreté, qui se ressent aussi en infusion ce qui explique qu’elle soit souvent associée en mélange avec d’autres plantes. La plante renferme des tanins ainsi que des alcaloïdes et des hétérosides cardiotoniques dont l’évonoside. Binette & Jardin, La fumeterre, dépurative et bonne pour les voies biliaires - Bienfait et atout santé
  • Effectivement, pour vivre à Barcelone depuis 6 ans, je confirme que le café est simplement immonde. Le café vendu en grande surface est également horrible...le pompom de l'âcreté étant descerné à Bonka (ne jamais en acheter...). , Pourquoi le café en Espagne est-il si mauvais ? Les 5 raisons | lepetitjournal.com
  • Coriandre, muscade, cannelle, cumin, clou de girofle, cardamome, curcuma, carvi ou curry sont quelques-unes des épices, plus ou moins piquantes, les plus utilisées dans la cuisine française. Elles confèrent aux plats fraîcheur aromatique et parfums exotiques et en renforcent les saveurs grâce à une légère âcreté et une sensation de chaleur et de piquant. Séchés et réduits en poudre, certains piments sont utilisés comme épices, par exemple le piment d'Espelette. Le Point, Accords – Vins et épices, les mariages détonants - Le Point
  • Né dans le Connecticut en 1865, Wilbur Scoville est acclamé pour son test organoleptique qu’il a inventé en 1912 alors qu’il travaillait pour la société pharmaceutique Parke-Davis. Pour ceux qui l’ignorent, le test organoleptique mesure l’âcreté ou la chaleur de plusieurs piments. Ce travail consiste à observer un aliment sous ses différents aspects. Chacun de nos cinq sens joue un rôle important. BlogNT : le Blog des Nouvelles Technologies, #6 Jeux des doodles Google populaires : Wilbur Scoville
  • Ce roman est un oxymore parfait, mêlant la douceur du rêve à l’âcreté du sang. Guillaume Sire signe un livre d’une grande subtilité et d’une puissance hors du commun. Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Avant la longue flamme rouge - la critique du livre
  • Il fit ses débuts en poète et chroniqueur d'art et d'emblée sa plume s'orne d'adjectifs et de convulsions qui accompagnent les aventures troublantes des sujets de son admiration ou de sa rage. Jamais ne l'abandonne le souci, l'inquiétude du visible au point que ses célèbres romans sont d'abord des festins abondants pour les mouvements de l'oeil. Si les tableaux ou les meubles qu'il commente reçoivent sous ses mots recherchés une palette de sensations, de la volupté sucrée à l'âcreté ignoble, son style et son invention sont les instruments d'un double combat. France Culture, Joris Karl Huysmans, un critique d'art inventif
  • Le plan global d'économies imaginé par la direction d'Altice France reste pour l'instant à détailler, tout comme l'âcreté de la potion que les salariés devront ingurgiter. Nous savons juste pour l'instant qu'il concernera "l'ensemble de la structure de coûts" du pôle médias et qu'il se traduira par une division "par deux" du recours aux intermittents, pigistes et consultants. Le reste de l'"adaptation du volume des effectifs", comme le nomme pudiquement le communiqué, sera dévoilé "dans les prochaines semaines" aux représentants du personnel. Un personnel dont les effectifs "ont augmenté de plus de 50% ces six dernières années", rappelle Altice. ozap.com, Altice Media France (BFM, RMC) va se séparer d'une partie de ses effectifs - Puremedias
  • Une évaluation journalière des odeurs, sous forme de grilles, a été lancée par René Trottet, vice-président. Il semblerait, d'après les participants, que les odeurs aient diminué, cette année, en quantité et en âcreté, sans pour autant disparaître, ni être uniformément réparties. www.lejdc.fr, L’Association bourguignonne pour la citoyenneté et la défense de l’environnement a fait le point - Brèves (58530)
  • Thomas Tuchel a donc quitté Dijon, mercredi soir, partagé entre doutes et convictions. Si elle n'a pas équilibré la balance, l'âcreté née de l'incertitude planant sur la date de reprise de Neymar a au moins été adoucie par la forme étincelante de Pablo Sarabia. À défaut d'être à 100 % convaincu qu'il pourra compter sur sa star brésilienne mardi soir à Dortmund, le coach parisien sait, qu'en cas de besoin, il n'a aucun doute à avoir sur la fiabilité de son joker espagnol. leparisien.fr, PSG : Sarabia, le nouveau serial buteur de l’attaque parisienne - Le Parisien
  • Blanchir des carottes permet de retirer l'âcreté de cette racine. Pour cela, il faut les plonger quelques instants dans de l'eau bouillante salée, les égoutter puis les déposer dans un récipient d'eau glacée. LExpress.fr, La technique culinaire expliquée: blanchir des légumes, blanchir une viande - L'Express Styles

Traductions du mot « âcreté »

Langue Traduction
Portugais adstringencia
Italien astringenza
Espagnol acerbidad
Anglais pungency
Source : Google Translate API

Synonymes de « âcreté »

Source : synonymes de âcreté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « âcreté »



mots du mois

Mots similaires